La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE SOCLE COMMUN Le fondement de lécole moyenne en France Philippe Claus Inspecteur général de léducation nationale.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE SOCLE COMMUN Le fondement de lécole moyenne en France Philippe Claus Inspecteur général de léducation nationale."— Transcription de la présentation:

1 LE SOCLE COMMUN Le fondement de lécole moyenne en France Philippe Claus Inspecteur général de léducation nationale

2 Les références réglementaires Trois articles de la loi dorientation et de programme pour lavenir de lécole publiée le 24 avril 2005, précisent les contours et la fonction du socle : - lArticle 9 Art. L La scolarité obligatoire doit au moins garantir à chaque élève les moyens nécessaires à lacquisition dun socle commun constitué dun ensemble de connaissances et de compétences quil est indispensable de maîtriser pour accomplir avec succès sa scolarité, poursuivre sa formation, construire son avenir personnel et professionnel et réussir sa vie en société. Ce socle comprend : - la maîtrise de la langue française ; - la maîtrise des principaux éléments de mathématiques ; - une culture humaniste et scientifique permettant le libre exercice de la citoyenneté ; - la pratique dau moins une langue vivante étrangère ; - la maîtrise des techniques usuelles de linformation et de la communication. Ces connaissances et compétences sont précisées par décret pris après avis du Haut Conseil de léducation. Lacquisition du socle commun par les élèves fait lobjet dune évaluation, qui est prise en compte dans la poursuite de la scolarité. Le Gouvernement présente tous les trois ans au Parlement un rapport sur la manière dont les programmes prennent en compte le socle commun et sur la maîtrise de celui-ci par les élèves au cours de leur scolarité obligatoire. Parallèlement à lacquisition du socle commun, dautres enseignements sont dispensés au cours de la scolarité obligatoire. - LArticle 16 Art. L À tout moment de la scolarité obligatoire, lorsquil apparaît quun élève risque de ne pas maîtriser les connaissances et les compétences indispensables à la fin dun cycle, le directeur décole ou le chef détablissement propose aux parents ou au responsable légal de lélève de mettre conjointement en place un programme personnalisé de réussite éducative. - LArticle 32 Art. L Le diplôme national du brevet sanctionne la formation acquise à lissue de la scolarité suivie dans les collèges ou dans les classes de niveau équivalent situées dans dautres établissements. Il atteste la maîtrise des connaissances et des compétences définies à larticle L. 122-l-1, intègre les résultats de lenseignement déducation physique et sportive et prend en compte, dans des conditions déterminées par décret, les autres enseignements suivis par les élèves selon leurs capacités et leurs intérêts. Il comporte une note de vie scolaire.

3 Les références réglementaires Le décret publié le 11 juillet 2006 précise le contenu du socle commun de connaissances. Il est décliné en sept compétences: - la maîtrise de la langue française; - la pratique dune langue vivante étrangère; - les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique; - la maîtrise des techniques usuelles de linformation et de la communication; - la culture humaniste; - les compétences sociales et civiques; - lautonomie et linitiative. -

4 Une histoire tumultueuse La dualité du système éducatif français et le triomphe de lécole moyenne. SMIC culturel et justice scolaire. Socle et programmes

5 Une définition contemporaine de «ce que nul ne doit ignorer» Des connaissances, qui permettent de développer certaines attitudes et les capacités de les mettre en œuvre. Des compétences ouvertes sur le monde et sur lavenir. Une référence à lUnion européenne et aux évaluations internationales.

6 Et demain? Des programmes compatibles. Les PPRE et la pédagogie différentiée. Evaluer et valider: - Mieux connaître pour remédier: les diagnostics; - des bilan pour mesurer les acquis des élèves; des grilles de références par cycles pour aider les enseignants; - le livret de compétences pour valider et le DNB pour attester.

7 Conclusion Pour que le 11 juillet 2006 devienne une grande date de lhistoire de léducation.


Télécharger ppt "LE SOCLE COMMUN Le fondement de lécole moyenne en France Philippe Claus Inspecteur général de léducation nationale."

Présentations similaires


Annonces Google