La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lévaluation en EEDD Cécile Fortin. Sommaire Première partie : questions autour de lévaluation en EEDD Deuxième partie : les différentes orientations de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lévaluation en EEDD Cécile Fortin. Sommaire Première partie : questions autour de lévaluation en EEDD Deuxième partie : les différentes orientations de."— Transcription de la présentation:

1 Lévaluation en EEDD Cécile Fortin

2 Sommaire Première partie : questions autour de lévaluation en EEDD Deuxième partie : les différentes orientations de lEEDD et de lévaluation Troisième partie : focus sur lévaluation préalable

3 Première partie : questions autour de lévaluation en EEDD

4 Première partie : questions autour de lévaluation en EEDD Pourquoi évaluer ? Pour mesurer lefficacité dune action Pour se remettre en cause Pour réajuster ses objectifs Pour une meilleure efficacité Pour construire des outils validés Pour se former Daprès Ecole et nature, 1997

5 Pourquoi lévaluation en EEDD est-elle compliquée ? LEEDD travaille sur des acquisitions de connaissances, mais aussi sur la sensibilité, sur des valeurs, sur une éthique, sur la notion de responsabilité… difficilement mesurables. Première partie : questions autour de lévaluation en EEDD

6 Pourquoi lévaluation en EEDD est-elle compliquée ? LEEDD nest pas un processus isolé : léducation, la culture, la famille, le milieu social, le milieu de vie, les médias, les évènements ont une influence qui rend difficile la mesure des effets dune action éducative Première partie : questions autour de lévaluation en EEDD

7 Pourquoi lévaluation en EEDD est-elle compliquée ? LEEDD invite les apprenants à devenir des citoyens responsables et solidaires. Elle sinscrit ainsi dans la durée. Il faudrait mesurer 10 ou 20 ans après les effets dun programme éducatif. Première partie : questions autour de lévaluation en EEDD

8 Quest ce quon évalue ? Les apprenants ? Léducateur, lenseignant ? Laction éducative elle-même ? Le terrain ? Première partie : questions autour de lévaluation en EEDD

9 Qui évalue ? Les apprenants ? Léducateur, lenseignant ? Une personne extérieure ? Première partie : questions autour de lévaluation en EEDD

10 Comment évaluer ? Première partie : questions autour de lévaluation en EEDD Méthodes formelles : QCM Analyse des productions des élèves Méthodes informelles: Jeu de rôle Expression orale ou écrite Mise en situation

11 Quand évaluer ? Première partie : questions autour de lévaluation en EEDD Avant laction éducative : clarifier les références initiales des apprenants Pendant laction éducative : réajuster laction Après laction éducative : mesurer les effets de laction éducative

12 Deuxième partie : les différentes orientations de lEEDD et de lévaluation

13 Deuxième partie : les différentes orientations de lEEDD et de lévaluation Pour déterminer les critères dune évaluation, il est nécessaire de clarifier son projet dEEDD Clarifier les différentes perspectives de son projet Clarifier les approches et objectifs que lon souhaite privilégier

14 Deuxième partie : les différentes orientations de lEEDD et de lévaluation Perspective environnementale, économique, sociale et culturelle Perspective éducative Perspective pédagogique Daprès Sauvé, 1997

15 Progrès dans le fonctionnement de létablissement : Économies dénergie Diminution du volume des déchets Perspective environnementale, économique, sociale et culturelle Deuxième partie : les différentes orientations de lEEDD et de lévaluation

16 Changement de posture chez les élèves : Leurs comportements Leurs connaissances Perspective éducative Deuxième partie : les différentes orientations de lEEDD et de lévaluation

17 Changement de pratiques chez les enseignants : Nouvelles formes dapprentissage Nouvelles relations aux élèves Perspective pédagogique Deuxième partie : les différentes orientations de lEEDD et de lévaluation

18 Pour envisager une évaluation, il est également nécessaire de définir les objectifs et les approches que lon va privilégier

19 Type dapprocheObjectifs privilégiés Centration sur Approche cognitiveAcquérir des connaissances Les savoirs Approche behavioriste Adopter les bons gestes Les comporte- ments Critique socialeConstruire des choix collectifs Le changement social Approche interprétative (Re) construire un lien Le rapport sujet – milieu

20 Deuxième partie : les différentes orientations de lEEDD et de lévaluation Lapproche cognitive Evaluation = acquisition de connaissances Ex : comprendre les concepts écologiques de bases : écosystème, chaîne alimentaire, empreinte écologique Ex : comprendre des concepts spécifiques au DD : commerce équitable, le principe de précaution, la gouvernance

21 Deuxième partie : les différentes orientations de lEEDD et de lévaluation Lapproche cognitive Méthodologie = pré-test/post-test par questionnaire ouvert ou fermé Critères de références = établir la liste des connaissances à acquérir (UNESCO)

22 Deuxième partie : les différentes orientations de lEEDD et de lévaluation Lapproche behavioriste Evaluation = changement des comportements Les éco-gestes Participer au tri des déchets Eviter le gaspillage de leau Privilégier les produits issus du commerce équitable

23 Deuxième partie : les différentes orientations de lEEDD et de lévaluation Lapproche behavioriste Méthodologie = Observation des comportements des élèves (avant/après) Recueil des déclarations dintention (avant/après) Auto-évaluation des élèves (avant/après) Analyse du terrain (consommation de leau) Critères de références = établir la liste des comportements visés

24 Deuxième partie : les différentes orientations de lEEDD et de lévaluation Lapproche cognitive Lapproche behavioriste Lévaluation sert à mesurer et contrôler lefficacité du projet

25 Deuxième partie : les différentes orientations de lEEDD et de lévaluation Lapproche interprétative Rappel : (Re) construire un lien Travailler sur le rapport entre lapprenant et un milieu (territoire, cadre de vie, milieu particulier etc.)

26 Deuxième partie : les différentes orientations de lEEDD et de lévaluation Lapproche interprétative Evaluation = significations pour les apprenants : - de lobjet étudié - de laction éducative menée Compréhension du processus à travers lequel les apprenants impliqués construisent leur propre éthique Critères de références = Pas de critères

27 Deuxième partie : les différentes orientations de lEEDD et de lévaluation Lapproche interprétative Pendant lévaluation, les acteurs sont amenés à prendre conscience de lexpérience vécue, à clarifier les connaissances et les valeurs quils ont construits et éventuellement à les confronter à dautres acteurs (entretiens en groupe) Daprès Liarakou, Flogaitis, 2000

28 Deuxième partie : les différentes orientations de lEEDD et de lévaluation Lapproche interprétative Méthodologie = Entretiens (individuels ou en groupe) Accompagnés : dobservations danalyse productions écrites ou orales Avant Pendant Après Celui qui fait lentretien aide les personnes à clarifier leurs idées et à formuler leurs propres interprétations de ce qui sest passé.

29 Deuxième partie : les différentes orientations de lEEDD et de lévaluation Lapproche interprétative Evaluer signifie non pas rendre le monde compréhensible tel quil est mais rendre compréhensible la manière dont différents individus et groupes lappréhendent Kuscher, 1996 Daprès Liarakou, Flogaitis, 2000

30 Deuxième partie : les différentes orientations de lEEDD et de lévaluation Lapproche interprétative Exemple dévaluation interprétative (D. Cottereau, 2000) Contexte : classe denvironnement Objectif : permettre à lenfant de créer une relation de type éco-logique (se sentir chez soi) par une alternance : de méthodes rationnelles détude du milieu (compréhension de lécosystème littoral) et de méthodes subjectives dappropriation affective du même milieu (jeu libre, écriture poétique, art, etc.)

31 Deuxième partie : les différentes orientations de lEEDD et de lévaluation Lapproche interprétative Exemple dévaluation interprétative (D. Cottereau, 2000) Question : y a-t-il une progression dune relation initiale distanciée et objective avec le milieu vers une relation finale décodépendance sensible ? Si oui, quelle forme prend cette progression ?

32 Deuxième partie : les différentes orientations de lEEDD et de lévaluation Lapproche interprétative Exemple dévaluation interprétative (D. Cottereau, 2000) Méthodologie : 3 techniques évaluatives - Rédaction dun texte libre sur le thème de la mer (début et fin de séjour pour tous les élèves) - 4 entretiens sur le déroulement du séjour (2 élèves) - Observations de 2 élèves dans leurs temps libres

33 Deuxième partie : les différentes orientations de lEEDD et de lévaluation Lapproche cognitive et behavioriste Lapproche interprétative Lévaluation sert à mesurer et contrôler lefficacité du projet Lévaluation sert à décrire et interpréter une relation

34 Deuxième partie : les différentes orientations de lEEDD et de lévaluation Le courant de la critique sociale Rappels : Construire des choix collectifs Viser le changement social

35 Deuxième partie : les différentes orientations de lEEDD et de lévaluation Le courant de la critique sociale Evaluation = Pratique réflexive dans laction pour mener à terme, accompagner, réajuster, adapter le processus éducatif Elle vise linnovation et le changement Cest un catalyseur et une composante intrinsèque de laction Critères de références = pas de critères

36 Deuxième partie : les différentes orientations de lEEDD et de lévaluation Le courant de la critique sociale Exemple : projet dEEDD dans une école primaire des Ardennes, commencé en septembre 2005 Contexte : un groupe denseignants désireux de monter un projet dEEDD en collaboration avec 2 chercheurs du MNHN Objectif : réaliser un projet en communauté dapprentissage

37 Deuxième partie : les différentes orientations de lEEDD et de lévaluation Le courant de la critique sociale Fonctionnement : -Ateliers réguliers entre les enseignants pour confronter leurs pratiques et prendre des décisions -Ateliers réguliers entre 2 chercheurs et les enseignants pour confronter les pratiques à une théorie et prendre des décisions -Prise en compte des élèves dans la construction du projet (ex : vote pour les actions à mener)

38 Exemple du processus évaluation-innovation-adaptation Evaluation On observe une vision très égocentrique de lenvironnement dans les premières productions des élèves Mise en place de plusieurs séquences : activités de collage, confrontation des productions, sortie sur le terrain Obstacle pour un fonctionnement en communauté dapprentissage, basée sur un travail collectif sur un projet en commun Réajustement : Construction dune vision communautaire de lenvironnement (de « mon » environnement à « notre » environnement)

39 Deuxième partie : les différentes orientations de lEEDD et de lévaluation Le courant de la critique sociale Laction et lévaluation salimentent mutuellement dans un processus de co-construction lévaluation a lieu tout au long du projet Mais elle sintéresse aussi aux : -aux résultats de laction (approche cognitiviste et behavioriste) -aux processus de construction de laction (approche interprétative)

40 Deuxième partie : les différentes orientations de lEEDD et de lévaluation Le courant de la critique sociale La réflexivité : les enseignants ne sont pas perçus comme des exécutants à qui lon dit quoi faire, mais comme des praticiens réflexifs (Sauvé, 1997)

41 Deuxième partie : les différentes orientations de lEEDD et de lévaluation Le courant de la critique sociale La réflexivité : La recherche-action collaborative : forme de recherche par laquelle un groupe de professionnels décide dexaminer, ensemble et de façon critique, leur pratique et de rechercher des moyens de saméliorer et de contribuer à la résolution dun problème quils partagent (Savoie-Zajc, )

42 Deuxième partie : les différentes orientations de lEEDD et de lévaluation Le courant de la critique sociale La réflexivité : La recherche-action collaborative : accompagnement par la recherche

43 Deuxième partie : les différentes orientations de lEEDD et de lévaluation Lapproche cognitive et behavioriste Lapproche interprétative Lévaluation sert à mesurer et contrôler lefficacité du projet Lévaluation sert à décrire et interpréter une relation Le courant de la critique sociale Lévaluation sert à innover, adapter, réajuster

44 Troisième partie : focus sur lévaluation préalable

45 Troisième partie : focus sur lévaluation préalable Lévaluation préalable : un point 0 Pour construire laction éducative Pour mesurer le cheminement

46 Troisième partie : focus sur lévaluation préalable Lévaluation préalable : un point 0 Pour construire laction éducative si je veux réussir à accompagner un être vers un but précis, je dois le chercher là où il est et commencer là, justement là… Kierkegaard

47 Troisième partie : focus sur lévaluation préalable Lévaluation préalable : un point 0 Pour construire laction éducative « Les représentations initiales dune personne constituent tout limplicite, le savoir et le non-savoir, les impressions et les images mentales, les fantasmes et les irrationalités, les désirs ou les répulsions… tout un agrégat de relations avec le thème de lapprentissage » (Cottereau, 1997). Exemple : évaluation préalable à une salle dexpositions sur la biodiversité au Muséum national dHistoire naturelle de Paris

48 Troisième partie : focus sur lévaluation préalable Comment connaître les représentations des élèves ? -Faire dessiner aux élèves un paysage rural, urbain etc. -Leur demander lexplication de faits ponctuels (que deviennent les ordures ménagères ?) -Leur demander la définition de certains mots -Leur demander de choisir parmi plusieurs schémas ou textes celui qui leur semble le plus pertinent -Leur faire jouer des jeux de rôles -Organiser des débats contradictoires …. Daprès Giordan et Souchon, 1992

49 Troisième partie : focus sur lévaluation préalable Confronter les représentations entre elles : analyser les différences, organiser un débat/une discussion Confronter les représentations avec le terrain : sorties dobservation, investigations, rencontre avec des acteurs concernés, etc. Confronter les représentations avec les concepts et les savoirs : recherche documentaire, rencontre avec un spécialiste, un expert etc. Que faire avec ces représentations ?

50 Pour conclure Commencer avec des objectifs modestes Clarifier les perspectives, objectifs et approches du projet pour bien définir les critères de lévaluation


Télécharger ppt "Lévaluation en EEDD Cécile Fortin. Sommaire Première partie : questions autour de lévaluation en EEDD Deuxième partie : les différentes orientations de."

Présentations similaires


Annonces Google