La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Grippe pandémique A(H1N1)v Actualités Thierry Blanchon URM S 707 Inserm UPMC.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Grippe pandémique A(H1N1)v Actualités Thierry Blanchon URM S 707 Inserm UPMC."— Transcription de la présentation:

1 Grippe pandémique A(H1N1)v Actualités Thierry Blanchon URM S 707 Inserm UPMC

2 Sommaire Le point sur la situation actuelle Le point sur la vaccination

3 Les virus grippaux humains : AC B Type Sous Type H1N1H3N2VictoriaYamagata Souche Evolution des sous-types en fonction des glissements et des cassures

4 Les dernières pandémies

5 Pandémie (H1N1)v Différence importante avec le virus saisonnier Partage 72% à 73% de la séquence dacides aminés de la portion HA1 de lhémaglutinine des précédents virus H1N1 habituellement de 97% à 98% avec les virus des dernières saisons. Immunité vis-vis de ce virus Augmenterait avec lâge Mais sans doute très faible dans la population générale

6 Virus A(H1N1) : origine 1 - un virus porcin triple réassortiment entre un virus porcin, humain et aviaire quelques cas humains aux USA entre 2005 et février 2009 essentiellement chez des personnes ayant été en contact avec des porcs transmission inter-humaine de ce virus n'est pas très efficace 2- le virus de la grippe émergente H1N1 réassortiment entre ce virus "d'origine triple" et un autre virus porcin, d'origine eurasienne. transmis efficacement entre les humains sensible à l'oseltamivir et au zanamivir, mais résistant à l'amantadine et à la rimantadine. publiées dans le New England Journal of Medicine

7 Système de surveillance Sentinelles GROG Réseaux dOutre-Mer Communautaire Urgence RENAL CNR Virologique OSCOUR SOS médecin DDASS CépiDc Mortalité InVS OMS

8 Situation mondiale

9 Situation actuelle en France

10 Virologie Prélèvements virologiques À visée de surveillance À visée diagnostic Sensible aux inhibiteurs de la neuraminidase

11 Hospitalisation 174 patients hospitalisés 24 cas graves, dont 6 décès A (H1N1) passage en réa ou soins intensifs ou décédé 8 SDRA, dont 1 décès Description Age moyen 27 ans (1 jour-86 ans) graves : 46 ans ( ans) Enfants (<15 ans) 31 % aucune forme grave. Durée médiane 3 jours (1 j–16 j) pour les non graves, 13 jours (0 j-58 j) pour les graves et de 35 jours (26 j-65 j) pour les SDRA.

12 Situation actuelle en France Contradiction clinique / virologie Augmentation des consultations Augmentation Sentinelles / OSCOUR / SOS médecin Peu de résultats virologiques positifs 5 % des prélèvements

13 En pratique : Documents institutionnels : Espace dinformation des professionnels de santé du ministère de la santé charge-vos-patients.html charge-vos-patients.html Utilisation des antiviraux en extrahospitalier et en période pandémique Pour la vaccination, HCSP : recommandations sur les priorités sanitaires dutilisation des vaccins pandémiques dirigés contre le virus grippal A(H1N1)v Site Infovac (http://www.infovac.fr/).

14 Sommaire Le point sur la situation actuelle Le point sur la vaccination

15 15 Vaccin Saisonnier

16 16 Vaccins dhier Vaccins à virus entiers Très immunogènes Réactogènes

17 17 Vaccins daujourdhui Vaccins à particules virales fragmentées Fluarix®, Immugrip®, Mutagrip®, Previgrip®, Vaxigrip®, Fluvirine® Vaccins sous-unitaires ou à antigènes de surface Agrippal®, Gripguard®, Influvac® Vaccin vivant Non disponible en France Administrable par voie nasale USA, enfants > 2 ans Procédure dAMM en cours en Europe Adjuvant Uniquement Gripguard® (MF59)

18 18 Syndrome de Guillain Barré Incidence annuelle 0,4 à 4 cas pour personnes 4 à 40 cas de SGB attendus 1 an après la vaccination de un million de personnes Vaccination de masse contre la grippe porcine, USA, Vaccin impliqué : virus entier, sans adjuvant 5 à 10 cas supplémentaires de SGB par million de sujets vaccinés (< 1 cas pour ) 6 semaines après la vaccination Suspension de la campagne de vaccination Breman JG et al. Am J Epidemiol 1984 Langmuir AD et al. Am J Epidemiol 1984 Safranek TJ et al. Am J Epidemiol 1991 Depuis la fin des années 1970 : résultats contradictoires Aucun excès de GBS ? 1 à 2 cas supplémentaire par million de sujet vaccinés ? Hurwitz ES et al. N Engl J Med 1981 Lasky T et al. N Engl J Med 1998 Risque de survenue dun SGB après un syndrome grippal Multiplié dun facteur 10 à 30 dans le mois qui suit Stowe J et al. Am J Epidemiol 2009 Donc Faible risque de SGB dans les semaines qui suivent la vaccination : ne peut être écarté Risque plus élevé de SGB dans les semaines qui suivent un syndrome grippal Pharmacovigilance attentive !

19 19 Adjuvants

20 20 Adjuvare : aider, assister, … Incorporés dans la formulation du vaccin pour augmenter limmunogénicité Obtenir une réponse autrement absente Obtenir une plus grande quantité de doses de vaccin

21 21 Quels adjuvants ? Germes entiers inactivés Activité adjuvante intrinsèque (infimes concentrations dendotoxines ou exotoxines…) Sels daluminium +++ Nombreux vaccins aujourdhui Émulsion « huile dans eau » MF59, AS03, … Squalène Émulsion avec produits tensioactif Lipide naturellement produit par tous les organismes supérieurs y compris lhomme Retrouvé dans le sébum humain Biosynthèse cholestérol, hormones stéroïdes, vitamine D Présent dans vaccins grippe saisonniers Fluad® et Gripguard ® > 45 millions de doses utilisées depuis 1997) Nombreux candidats Oligodeoxynucléotides, mélange de cytokines, …

22 22 Effets indésirables Locaux Réaction inflammatoire Généraux Fièvre, myalgies, … ????

23 23 Vaccin Pandémique

24 24 Au choix… CELTURA, Novartis, cultivé sur cellules, Adjuvant MF59…

25 25 Vaccin pandémique Vaccin saisonnier ? Antigène Vaccin pandémique A/California/7/ 2009 Vaccin saisonnier Recommandations OMS (hémisphère Nord) et UE, saison 2008/2009 A/Brisbane/59/2007 (H1N1 A/Brisbane/10/2007 (H3N2) B/Florida/4/2006 Autres composants Fabrication : identique Adjuvant : identique Flacon multidose : thiomersal Réglementaire Différent !!!

26 26 Bénéfice / Risque Efficacité ? Immunogénicité uniquement Pas de données defficacité clinique Et si le virus change… ? Effets indésirables ? Réactions locales peut-être plus fréquentes ? Thiomersal (flacons multidoses) Guillain Barré Identique aux vaccins de la grippe saisonnière ? Expérience (Fluad®, Gripguard ®, Novartis) 0,03 cas rapportés par personnes vaccinées vs 0,04 à 0,17 par vaccinés dans VAERS, tous vaccins Schultze V et al. Vaccine. 2008; 26: Risques rares ou retardés ???

27 27 En pratique Disponibilité Adjuvantés : mi-octobre ? Non adjuvantés : fin novembre ? Combien de doses ? Deux ? (3 semaines dintervalle) Une seule ? Association au vaccin saisonnier ? 3 semaines (risque théorique dinterférence) Où ? Centre de vaccination dédiés

28 28 Pour qui ? Avec quel vaccin ? HCSP, septembre 2009 Tout le monde, sauf les moins de 6 mois Priorités Personnels de santé, médico-sociaux et de secours Commencer par ceux qui sont amenés à être en contact fréquent et étroit avec des malades grippés ou porteurs de facteurs de risque Puis dans lordre… Privilégier vaccins sans adjuvant pour : Enfants âgés de 6 mois à 23 mois, Femmes enceintes, Sujets porteurs de maladies de système ou dune immunodépression associée à une affection sévère susceptible dêtre réactivée par un vaccin contenant un adjuvant (transplantations allogéniques dorganes solides ou de cellules souches hématopoïétiques, maladies auto-immunes sévères touchant des organes centraux)

29 29


Télécharger ppt "Grippe pandémique A(H1N1)v Actualités Thierry Blanchon URM S 707 Inserm UPMC."

Présentations similaires


Annonces Google