La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Pr Gérard RIBES J.U.A Chamonix mars 2008 Vieillir est encore le seul moyen qu'on ait trouvé de vivre longtemps. Charles Augustin Sainte Beuve.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Pr Gérard RIBES J.U.A Chamonix mars 2008 Vieillir est encore le seul moyen qu'on ait trouvé de vivre longtemps. Charles Augustin Sainte Beuve."— Transcription de la présentation:

1 Pr Gérard RIBES J.U.A Chamonix mars 2008 Vieillir est encore le seul moyen qu'on ait trouvé de vivre longtemps. Charles Augustin Sainte Beuve

2 Introduction Image du vieillissement, dans notre société, très souvent réduite à une décrépitude du corps et affaiblissement de lesprit Mieux comprendre vieillissement distinguer - sénescence et avancée en âge chronologique: en relation mais peuvent sécarter lun de lautre doù différences dans vitesse de la sénescence ; -différents processus de vieillissement : en interrelations dans contexte individuel et collectif Le seul projet de vie proposé aux seniors: rester jeune. Les âgés ne sont pas que des adultes vieux

3 Définitions: Le vieillissement est un processus complexe, lent et progressif, impliquant divers facteurs biologiques, psychologiques et sociaux. Ces facteurs sont en partie génétiques (vieillissement intrinsèque), et pour partie liée à l'histoire de vie de chacun (facteurs externes de vieillissement, acquis ou subis). Le vieillissement de certaines cellules commencent dès la naissance, voire in utero. Le vieillissement est la détérioration progressive de la quasi-totalité des fonctions de l'organisme au cours du temps.

4 Définitions: OMS : 65 ans et + Définition sociale : âge de cessation dactivité professionnelle (55-60 ans) Souvent pour les institutions = 85 ans âge dentrée (autonomie) On différencie : 3 ème âge > 65 –89 ans Grand âge > 90 ans > Le processus durant lequel le whisky logé dans son fût acquiert son caractère…

5

6 Evolution de la structure de la population selon 4 hypothèses de fécondité supposée continue La part de la population d'âge actif demeure durablement stable, mais le rapport "population adulte/population âgée" se dégrade à terme lointain. En prenant l'horizon 2020, on notera que la proportion des personnes âgées augmentera de 15 % (variante « favorable » 2,1) ou de 30

7

8 Supercentenaires Nombre de personnes âgées de 105 ans et + Japon Robine & Saito, centenaires en 2005 – doublé en 5 ans – Projections = en 2050 (Ministère de la Santé du Japon)

9

10 10 LE VIEILLISSEMENT EST : Présent dès la naissance Graduel et insidieux Processus évolutif Processus normal

11 Variabilité du vieillissement Manifestations de la sénescence pas toujours néfastes Chez un même individu vieillissement différentiel des organes et fonctions Importantes différences morphologiques et fonctionnelles entre sujets même âge car dispersion plus importante avec avance en âge Age biologique ou fonctionnel et âge chronologique ne coïncident pas. Apparence physique renseigne mieux que épreuves physiologiques et nombre des années.

12 Pourquoi vieillit on ? Le nombre de théories est impressionnant : plus de 300 Trois hypothèses sérieuses se sont affrontées et deux d'entre elles se sont révélées erronées. Cela ne veut malheureusement pas dire que la troisième est la bonne, les chercheurs manquant toujours de données sur la cause du vieillissement

13 La théorie du bien de l'espèce L'évolution d'une espèce, via la sélection naturelle, ne peut survenir que s'il y a un renouvellement des générations. Le vieillissement permet le renouvellement des générations, les individus les plus âgés mourant pour laisser place aux plus jeunes. Le saumon ou la souris marsupiale Antechinus. Ces animaux se reproduisent une seule fois au cours de leur vie, et subissent aussitôt après un vieillissement accéléré qui entraîne rapidement leur mort (seulement les mâles dans le cas de Antechinus). Problème majeur : elle suppose que l'évolution sélectionne les caractéristiques qui sont favorables au groupe et non à l'individu. Mais cela va à l'encontre des principes de la biologie de l'évolution ou la sélection se fait au niveau de l'individu et non du groupe.

14 La théorie du taux de vie Le métabolisme crée des sous-produits (notamment les radicaux libres) capables d'endommager les cellules,mécanisme important du vieillissement.On peut donc penser que la vitesse du métabolisme d'un individu - ce que l'on peut appeler son taux de vie - conditionne son vieillissement. Chaque cellule, de quelque espèce animale qu'elle soit, aurait ainsi le même « capital métabolique », que l'on peut voir comme sa consommation énergétique. Les cellules, et donc l'organisme, vieilliraient ainsi au fur et à mesure de la consommation de ce capital. Par exemple plus un animal est grand, plus il a de cellules, et plus il vit vieux (ce qui, en première approximation signifie qu'il vieillit lentement). La conséquence qu'aurait eu cette théorie sur les êtres humains si elle s'était révélée vrai est assez surprenante : il aurait fallu en conclure que pour vieillir plus lentement, et donc vivre plus longtemps, il faudrait manger très peu, mais suffisamment, et éviter tout exercice physique, grand consommateur d'énergie !

15 La théorie évolutionniste du vieillissement La maladie de Huntington: maladie anormalement répandue, puisqu'elle touche une personne sur dans les populations européennes. La sélection naturelle aurait dû quasiment l'éliminer. La particularité de cette maladie est qu'au moment où elle frappe les porteurs du gène concerné, ceux-ci ont déjà eu pratiquement tous les enfants qu'ils auraient eu s'ils n'avaient pas été atteints. La maladie n'agissant en général qu'après la période de procréation, la sélection naturelle ne peut pas agir dessus, ce qui explique le nombre élevé de porteurs. Ce qui se passe pour la maladie de Huntington, pourrait se passer pour le vieillissement : celui-ci n'avait en quelque sorte pas été prévu par l'évolution, ses conséquences n'apparaissant que parce que nous vivons dans un environnement sur-protégé.

16

17 Les mécanismes du vieillissement Formation, au cours du métabolisme, d'oxydants, dont les radicaux libres. Ce processus d'oxydation peut endommager n'importe quelle partie de la cellule, comme les mitochondries ou l'ADN. Des mutations peuvent ainsi être provoquées Face à cette menace, l'organisme produit une quantité importante d'antioxydants censés stabiliser les radicaux libres. L'organisme se défend également en réparant les séquences d'ADN endommagées. Cependant, si la réparation n'a pas le temps de se faire avant la mutation devient irrémédiable. Glycosylation : les molécules de glucose présentes dans l'organisme peuvent se combiner à différentes protéines, modifiant ainsi leur structure. Les deux mécanismes agissent de concert, les radicaux libres accélérant la glycosylation et cette dernière pouvant engendrer des radicaux libres.

18

19 Développement Humain tout au long de la vie: Le facteur « Temps » Le temps individuel développement individuel développement physique, mental et spirituel Le temps collectif contexte du développement social, culturel, technologique valeurs sociales prédominantes

20 OMS - Approche du parcours de vie et du Vieillissement actif Niveaux de fonctionnalité des individus Age Capacité fonctionnelle Jeunesse Croissance et Développement Vie adulte Maintenir un niveau de fonction le plus élevé possible Age avancé Maintenir lautonomie et prévenir les handicaps Réhabiliter et garantir la qualité de vie Source:Kalache and Kickbusch, WHO 1997

21 Modélisation du vieillissement Développement vs déclin pathologie et non-pathologique Croissance biologique = modèle gériatrique classique du déclin nouvelles recherches = nouveau modèle Influence génétique Influence de lacquis, du culturel Développement psychologique cognitif /mémoire vs stratégie (SOC) Sélection – optimisation - compensation Cohort Cx Influence inné (génétique) vs acquis (culture)

22 les Stéréotypes et la réalité …être malade, dépendant et sénile...il est trop tard pour agir...les gènes contrôlent la vie …on ne peut plus apprendre …ne plus diriger sa vie, ni être productif et être une charge l Les âgés, dans leur grande majorité, sont en bonne santé, meilleur bien- être, l Prévention et intervention efficaces même aux grands âges l Non les génes perdent de limportance, lacquis, la culture, lexpérience augmentent l Développement toute la vie on doit apprendre pour comprendre choix et responsabilité l Retraités en action - modèles de vie Stéréotypes et préjugés Faits réels

23 Pourquoi le vieillissement véhicule une image si négative? Corps: Amalgame du modèle gériatrique à lêtre entier - déclin du corps = déclin du mental – esprit - fixation sur les signes de jeunesse Maladie-dépendances: Généralisation des aspects négatifs - de la minorité malade/handicapée - des personnes dépendantes (ex. Alzheimer) - du processus dernière année maladie-mort les images du corps qui samoindrit affectent … Mort: Angoisse de mort projetée sur le vieillissement Modèle psycho-cognitif (ex. Baltes, SOC) Modèle génétique - culturel Modèle interdisciplinaire = mutli-modèle?

24 Etude sur la discrimination en Europe EUROBAROMÈTRE mai Reflète les changements socio-démographiques en Europe: 1. Vieillissement de la population 2. Immigration en augmentation

25 Exemple des statistiques stigmatisantes … Prévalence des désordres mentaux à 65+ Psychiatrique 16.3% 83.7% Démence 10% 90% Désordres mentaux: 26.3% 73.7% (incluant la démence) USA: Jeste, et al., 1999 StigmaFaits positifs

26

27 LE VIEILLISSEMENT PHYSIQUE : Le vieillissement change notre manière dêtre au monde vieillissement moteur : Impose une adaptation, des abandons, plus ou moins aisément consentis. Cette adaptation et ces abandons ne peuvent se faire que si on pose sur le monde un autre regard. Sadapter pour continuer à faire

28 LE VIEILLISSEMENT PHYSIQUE : Le vieillissement change notre manière dêtre au monde vieillissement sensoriel : (Différentiel) La vision saltère dabord Laudition se dégrade de deux manières baisse de laptitude à percevoir les sons peu intenses aptitude à distinguer les sons.

29 Ces deux sens sont ceux impliqués dans la perception à distance lespace sensoriel de la personne âgée se rétrécit le vieillissement auditif est central dans lévolution de notre capacité à communiquer. Le vieillissement auditif est à lorigine de conflits : chacun accuse lautre de ne pas faire deffort ; la perte de laptitude à distinguer les sons fait que le sujet âgé supporte mal les conversations à plusieurs, quil les fuit et devient irritable, mais aussi quon le soupçonne de le faire exprès

30 LE VIEILLISSEMENT PHYSIQUE : Le vieillissement change notre manière dêtre au monde Le sujet perd des aptitudes. Il doit sadapter à ces pertes. Lentourage doit sy adapter aussi, et cela se passe plus ou moins bien. Ces pertes laissent une place libre, ce qui permet à dautres aptitudes de se développer : il y a autant dacquisitions que de pertes. Le développement de ces activités nouvelles saccompagne de distorsions, comme dans tout apprentissage. « Il y a autant dacquisitions que de pertes », est cependant dun faible secours quand il sagit de faire le deuil de ce quon a perdu

31 LE VIEILLISSEMENT PHYSIQUE : Le vieillissement change notre manière dêtre au monde Les conséquences des maladies Elle confronte à la diminution des facultés de réparation Vieillir est une mise en scène de la mort : jeune, on sort de la maladie comme dune panne sans lendemain. Avec lâge la maladie devient un coup de semonce, un rappel de ce qui va venir.

32 LE VIEILLISSEMENT DES FACULTÉS INTELLECTUELLES Le vieillissement de la mémoire Trois types de mémoire à considérer La mémoire immédiate nest plus aussi performante. Cest celle qui permet deffectuer des opérations sur le court terme. La perte est sensible La mémoire de travail, celle qui permet deffectuer les opérations intellectuelles (comme le calcul mental), reste bien préservée, mais elle est très dépendante des capacités dattention qui, elles, diminuent. La mémoire à long terme est altérée.La plainte mnésique est un phénomène normal : 100% des sujets de 50 ans oublient les noms propres

33 LE VIEILLISSEMENT DES FACULTÉS INTELLECTUELLES Les autres capacités de base : Les capacités psycho-linguistiques,sont longtemps préservées. Le sujet âgé normal continue dapprendre des mots nouveaux Lattention nest plus aussi facile : il est difficile de se concentrer (mais cette fonction peut séduquer et sentretenir) ; cest le cas notamment de lattention partagée, qui est laptitude à être attentif à deux choses à la fois

34 LE VIEILLISSEMENT DES FACULTÉS INTELLECTUELLES Lintelligence La performance intellectuelle tend à diminuer, mais cette diminution se fait de manière hétérogène, L« intelligence fluide » correspond au fonctionnement cognitif opérationnel, adaptatif, intuitif, rapide. Cest lintelligence qui permet au bricoleur de trouver immédiatement des solutions adaptées au problème imprévu quil rencontre, et au footballeur de faire la bonne passe au bon moment l« intelligence cristallisée », qui est en jeu dans les acquisitions, les raisonnements la mise en place de théories. Laptitude à sadapter aux situations imprévues se dégrade. Cette dégradation est liée à celle de lintelligence fluide, mais aussi à celle de lattention (notamment partagée), qui est en somme la fonction permettant danalyser les problèmes.

35 ASPECTS PSYCHOLOGIQUES Le vieillard nest pas quun adulte vieux Toutes ces pertes engendrent une blessure narcissique plus ou moins importante: Deuil dune certaine image de soi La perception du temps évolue avec lâge : pendant toute la jeunesse, et même une bonne partie de lâge adulte, nous vivons dans lillusion dun temps cyclique : nous pouvons « refaire notre vie » « repartir à zéro ». Malades, nous guérissons sans séquelles Avec lâge : il nest plus question dannuler le passé, on ne peut plus cacher les cicatrices, lardoise de la vie ne sefface plus. Et cest pourquoi les personnes âgées sont si friandes dactivités qui redonnent au temps un peu de circularité.

36

37 Individu et vieillissement vieillissement Engagement (4) (nouvelles activités) Désengagement (3) (anciennes activités Abandon / renoncement) Déprise (2) abandon (1)Atchley, 1989 / Roos et Kahn, 1995 (2)Barthes JF, Clement S, Drhule M. « vieillesse ou vieillissement, cahiers de la recherche sur le travail social, n°15, 1988, pp11-31 (3)Cumming E., Henry W. Growing old. The process of disengagement, New york, Basic Book, 1961 (4)Théorie de lactivité ( Havighurst & Albrecht, 1953;Maddox,1963) Continuité (1)

38 Bien vieillir? Margret & Paul Baltes (2002) proposent que les personnes âgées conduisent leur réussite de vie au travers de trois processus: S.O.C - S: La capacité à choisir des objectifs de vie réalisables - O:Optimiser les stratégies pour atteindre ces objectifs - C: Trouver des compensations pour conduire ces activités

39 39 Les secrets des centenaires en «bonne santé» - Lindépendance physique: la capacité à réaliser par soi-même un certain nombre de tâches. Une certaine capacité à vivre seul dans un domicile ordinaire. Il y a un ralentissement, mais une capacité de réalisation de chaque épreuve de la vie quotidienne. - L autonomie cognitive et mentale: - L intégration sociale et la capacité à fonctionner en société.

40 40 La personnalité du centenaire en bonne santé Calme et détendu vs anxieux et tendu Communicatif vs Renfermé Gai vs Triste Optimiste vs Pessimiste Tolérant vs Intolérant Hommes et femmes nont pas de différence significative Il y a concordance entre les intéressés et leur entourage !

41

42 ÉVALUATION GÉRONTOLOGIQUE GLOBALE 1 – Examen clinique complet sans oublier létat buccal et dentaire, létat cutané, létat des pieds. 2 - Examen des différentes fonctions : marche et équilibre (Get up and go test), état nutritionnel (MNA), fonctions cognitives (MMS), humeur (GDS), continence urinaire et anale, fonctions sensorielles (vision, audition, goût). Sexualité 3 – Recherche et évaluation dun état douloureux en utilisant le plus souvent possible des échelles dévaluation. 4 – Analyse sémiologique des troubles du comportement : états anxieux, anxio- dépressif, existence déléments délirants, troubles cognitifs associés ? 5 - Examen du traitement : donné par qui, depuis quand, pourquoi, automédication ? Relevé des possibles effets secondaires des médicaments prescrits même si la prescription est ancienne, et des interactions médicamenteuses. 5 – Evaluation de lautonomie par les procédures habituelles : ADL, IADL, AGGIR

43 ÉVALUATION DE LA SITUATION FAMILIALE ET SOCIALE La personne est elle socialement isolée? Relation avec le conjoint ? Quel rôle peut prendre la famille / conjoint ? A-t-elle besoin daide elle- même ? Si le patient nécessite de laide, qui la procure ? Quel est le dispositif déjà mis en place ?

44 Evaluation gériatrique standardisée PERFORMANCES COGNITIVES PAR LE MINI MENTAL STATUS OU PAR LE TEST DE LHORLOGE DEPRESSION PAR LA GDS NUTRITION PAR LE MNA OU PAR LA PESEE (OU UN REGARD SUR LE REFRIGERATEUR)

45 Evaluation gériatrique standardisée AUTONOMIE PAR LES ADL ET IADL EVALUATION DE LEQUILIBRE LA STATION UNIPODALE 5 SEC

46

47 Définitions de la fragilité Forme de vulnérabilité aux défis de l'environnement Perte de résilience qui altère la capacité de l'individu de préserver un équilibre donné avec son environnement Difficultés à rétablir un équilibre quand il est affecté Etat ou syndrome qui résulte d'une réduction multi- systémique des capacités de réserves au point que plusieurs systèmes physiologiques s'approchent ou dépassent le seuil d'insuffisance. Par conséquent, la personne dite fragile a un risque supérieur d'incapacité ou de mort même face à des perturbations externes mineures

48 Concept de WOOD ( conséquences de la maladie sur lindividu) DEFICIENCE:anomalie survenant dans la structure ou la fonction dun organe ou dun système INCAPACITE:perte ou réduction de la capacité fonctionnelle et de lactivité résultant de la déficience DESAVANTAGE SOCIAL:écart entre performance de lindividu et les ressources matérielles et sociales de lindividu

49

50

51 Score de dépistage dune dépression (Mini-GDS) 1. Vous sentez-vous souvent découragé(e) et triste ? oui = 1, non = 0 2. Avez-vous le sentiment que votre vie est vide ? oui = 1, non = 0 3. Etes-vous heureux(se) (bien) la plupart du temps ? oui = 0, non = 1 4. Avez-vous limpression que votre situation est désespérée ? oui = 1, non = 0 Si score total 1, très forte suspicion de dépression Si score total = 0, très forte probabilité dabsence de dépression

52 Dessinez une Horloge Indiquant cinq heures moins le quart 1-Graduations bien placées 2-Chiffres bien indiqués 3-Figuration des aiguilles 4-Direction des aiguilles correspondant à l'heure demandée Score inférieur à 4: faire un MiniMental Test ou avis spécialisé

53 La vieillesse est comparable à l'ascension d'une montagne. Plus vous montez, plus vous êtes fatigué et hors d'haleine, mais combien votre vision s'est élargie! Ingemar Bergman Le degré dune civilisation se mesure à la façon dont elle traite ses vieux et la mort …

54


Télécharger ppt "Pr Gérard RIBES J.U.A Chamonix mars 2008 Vieillir est encore le seul moyen qu'on ait trouvé de vivre longtemps. Charles Augustin Sainte Beuve."

Présentations similaires


Annonces Google