La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Construire lenvironnement de la différenciation pédagogique : croyances,démarche et organisation de la classe.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Construire lenvironnement de la différenciation pédagogique : croyances,démarche et organisation de la classe."— Transcription de la présentation:

1 1 Construire lenvironnement de la différenciation pédagogique : croyances,démarche et organisation de la classe.

2 2 Définitions Finalité Postulat de Burns Croyances qui sous-tendent la différenciation Croyances

3 3 Gérer lhétérogénéité au sein dun groupe-classe Comment différencier? Quoi différencier? Quand différencier? Démarche et organisation de la classe

4 4 Définitions de la différenciation pédagogique Carol Ann Tomlinson «La différenciation est une approche organisée, souple et proactive qui permet dajuster lenseignement et lapprentissage pour atteindre tous les élèves et surtout pour leur permettre comme apprenants de progresser au maximum.»

5 5 Définitions de la différenciation pédagogique Philippe Perrenoud «Différencier, cest rompre avec la pédagogie frontale, la même leçon, les mêmes exercices pour tous; cest surtout mettre en place une organisation du travail et des dispositifs didactiques qui placent régulièrement chacun, chacune dans une situation optimale.»

6 6 Définitions de la différenciation pédagogique Philippe Perrenoud «Cette organisation consiste à utiliser toutes les ressources disponibles, à jouer sur tous les paramètres, pour organiser les activités de telle sorte que chaque élève soit constamment ou du moins très souvent confronté aux situations didactiques les plus fécondes pour lui. La pédagogie différenciée pose le problème damener les élèves non pas à un point déterminé (comme nous le faisons en fonction de nos programmes actuels) mais chacun à son plus haut niveau de compétence.»

7 7 Définitions de la différenciation pédagogique Conseil supérieur de léducation «La pédagogie différenciée est une démarche qui met en œuvre un ensemble diversifié de moyens denseignement et dapprentissage afin de permettre à des élèves dâges, dorigines, daptitudes et de savoir-faire hétérogènes datteindre par des voies différentes des objectifs communs et ultimement, la réussite éducative.»

8 8 Définitions de la différenciation pédagogique Conseil supérieur de léducation «Le contexte est donc celui de lhétérogénéité. La pédagogie différenciée a précisément lintention de prendre en considération lhétérogénéité des effectifs étudiants. Elle sinscrit dans une recherche de solution à un défi majeur des systèmes déducation moderne: la fréquentation de masse, porteuse de lhétérogénéité des effectifs. Elle entend donc traiter cette hétérogénéité.»

9 9 Définitions de la différenciation pédagogique Conseil supérieur de léducation «La visée est celle de latteinte dobjectifs communs et de la poursuite de la réussite éducative pour le plus grand nombre. Cest donc une forme de la pédagogie de la réussite dont on parle aujourdhui, dans un contexte où justement on a pris conscience quil faut ajouter à légalité des chances daccès aux études légalité daccès à la réussite. La pédagogie différenciée est donc soucieuse de sadapter à la diversité des individus et respectueuse des façons personnelles dapprendre, afin damener le plus grand nombre possible à la réussite.»

10 10 Définitions de la différenciation pédagogique Conseil supérieur de léducation «Il sagit dans les cours, de faire varier la pratique pédagogique. Impliquant les diagnostics de départ, la pédagogie différenciée cherche donc à identifier le niveau de développement des élèves, leurs styles cognitifs et leurs intérêts. Prennent appui sur «un contrat éducatif», elle précise ce que chaque élève sengage à faire et sur quel soutien il peut compter. Sur cette base, lenseignante ou lenseignant peut faire varier les modes de regroupements, les moyens dinformations, les actions des élèves, le niveau des contenus, les opérations intellectuelles, les formules de communication et les rythmes dapprentissage.»

11 11 Définitions de la différenciation pédagogique Conseil supérieur de léducation «La pédagogie différenciée requiert des actions concertées et des appuis institutionnels. Elle suppose en effet la constitution déquipes denseignantes et denseignants, chez qui existent créativité et engagement. Mais elle exige en outre un appui institutionnel, cest-à-dire une organisation pédagogique souple et inventive qui la rende possible: ce qui appelle, à son tour, les marges dautonomie institutionnelles nécessaires.»

12 12 La différenciation pédagogique: sa finalité La finalité de la différenciation pédagogique, cest plus que lutter contre léchec scolaire, cest avant tout amener chaque élève à aller le plus loin possible au maximum de ses potentialités.

13 13 Une réflexion à partir du postulat de léducabilité Le postulat de léducabilité peut sénoncer de la manière suivante: « Rien ne garantit jamais au pédagogue quil a épuisé toutes les ressources méthodologiques, rien ne lassure quil ne reste pas un moyen encore inexploré, qui pourrait là, où jusquici, tout a échoué». La réussite des élèves dépend peut-être, soit dun regard qui encourage ou soit dun autre qui vous fige sur place.»

14 14 Une réflexion à partir du postulat de léducabilité À partir du moment où lenseignant croit profondément que tout enfant peut réussir, il est plus facile de planifier des situations dapprentissage qui soient fécondes pour tous. Mais au fait, quen est-il de ce fameux concept de réussite?

15 15 Les postulats de Burns Il ny a pas deux apprenants qui progressent à la même vitesse. Il ny a pas deux apprenants qui soient prêts à apprendre en même temps. Il ny a pas deux apprenants qui utilisent les mêmes techniques détude. Il ny a pas deux apprenants qui possèdent le même répertoire de comportements. Il ny a pas deux apprenants qui possèdent le même profil dintérêt. Il ny a pas deux apprenants qui soient motivés pour atteindre les mêmes buts.

16 16 Les croyances qui sous-tendent la différenciation pédagogique La différenciation pédagogique est une philosophie qui porte des croyances éducatives: les élèves dun même âge diffèrent dans leur préparation à apprendre, leurs intérêts, leur style dapprentissage, leurs expériences et leurs situations de vie; les différences parmi les élèves sont suffisamment significatives pour exercer un impact important sur ce que les élèves ont besoin dapprendre, le rythme nécessaire pour lapprendre et le soutien dont ils ont besoin pour bien lapprendre.

17 17 les élèves font de meilleurs apprentissages lorsque des adultes attentionnés les poussent à aller au-delà de leur zone de sécurité; les élèves font de meilleurs apprentissages lorsquils sont capables de faire des liens entre le curriculum scolaire et leur champ dexpérience; Les croyances qui sous-tendent la différenciation pédagogique

18 18 les élèves font de meilleurs apprentissages lorsque les opportunités dapprendre se présentent naturellement; les élèves sont des apprenants plus efficaces lorsque la classe et lécole cultivent et créent un climat de communauté dans lequel ils se sentent significatifs et respectés; le rôle majeur de lécole est de maximiser le potentiel de chacun de ses élèves. Les croyances qui sous-tendent la différenciation pédagogique

19 19 Démarche et organisation de la classe 1. HÉTÉROGÉNÉITÉ DU CADRE DE VIE DES ÉLÈVES Hétérogénéité de lappartenance socio-économique Hétérogénéité de lorigine socio-culturelle - le langage: la langue maternelle de lélève le registre linguistique: la pauvreté du vocabulaire et la signification de ce vocabulaire - les valeurs

20 20 1. HÉTÉROGÉNÉITÉ DU CADRE DE VIE DES ÉLÈVES Hétérogénéité des cadres psycho-familiaux Hétérogénéité des stratégies familiales Diversité des cadres scolaires - limplantation et les caractéristiques de létablissement; - le cadre de formation utilisé par les enseignants; - le comportement des enseignants vis-à-vis des élèves. Démarche et organisation de la classe

21 21 2. DIVERSITÉ DES PROCESSUS DAPPRENTISSAGE DES ÉLÈVES La diversité de la motivation des élèves à travailler et à apprendre le sens de lapprentissage lorientation des intérêts de lélève le besoin que lélève éprouve deffectuer lapprentissage le plaisir ressenti à faire lapprentissage le degré dénergie dont lélève dispose pour entreprendre lapprentissage limage de soi et des autres Démarche et organisation de la classe

22 22 2. DIVERSITÉ DES PROCESSUS DAPPRENTISSAGE DES ÉLÈVES Hétérogénéité des âges Diversité des rythmes - la vigilance - leffort et les échanges sociaux Diversité des stades de développement opératoire Diversité de gestion des images mentales - au niveau des enseignants - au niveau des élèves Démarche et organisation de la classe

23 23 2. DIVERSITÉ DES PROCESSUS DAPPRENTISSAGE DES ÉLÈVES Diversité des modes de pensée et des stratégies dappropriation - modes de pensée - stratégies dappropriation dun contenu Diversité des modes de communication et dexpression - le réseau de relations préféré - leur mode dexpression préféré - leur degré de guidage accepté - leur rapidité de réaction Hétérogénéité des prérequis - la mémoire à court terme - la mémoire à long terme Démarche et organisation de la classe

24 24 COMMENT DIFFÉRENCIER ? 1. Établir une relation de qualité avec tous ses élèves. 2. Planifier des situations dapprentissage signifiantes et complexes. 3. Varier les différents dispositifs de différenciation (Quoi différencier?) 4. Pratiquer une évaluation au service de lélève. Démarche et organisation de la classe

25 25 PLANIFIER DES SITUATIONS DAPPRENTISSAGE EN SE CENTRANT SUR LESSENTIEL Dans un premier temps, lenseignant doit se préoccuper des connaissances antérieures de ses élèves. Lapprenant construit ses connaissances à partir des connaissances déjà emmagasinées dans sa mémoire à long terme. Lenseignant doit donc prévoir dans son scénario une activité démergence des acquis antérieurs. Démarche et organisation de la classe

26 26 PLANIFIER DES SITUATIONS DAPPRENTISSAGE EN SE CENTRANT SUR LESSENTIEL Lenseignant se questionne ensuite sur lapproche pédagogique à privilégier dans cette situation dapprentissage, celle qui répond le mieux aux besoins des élèves, à leur profil dapprentissage et qui les mènera tous vers la réussite. Démarche et organisation de la classe

27 27 PLANIFIER DES SITUATIONS DAPPRENTISSAGE EN SE CENTRANT SUR LESSENTIEL Enfin, il sassure dêtre en mesure doffrir aux élèves plus avancés des activités non pas plus difficiles, mais plus complexes. Des activités qui font appel aux habiletés intellectuelles de haut niveau. Démarche et organisation de la classe

28 28 PLANIFIER DES SITUATIONS DAPPRENTISSAGE EN SE CENTRANT SUR LESSENTIEL Complexité / Difficulté La complexité relève plus de la pensée. Elle porte sur les processus. Le niveau de difficulté correspond à la quantité deffort exigée à chacun des niveaux de complexité. Elle porte sur les contenus. Démarche et organisation de la classe

29 29 Connaissance Compréhension Application Analyse Synthèse Évaluation COMPLEXITÉ DIFFICULTÉ TAXONOMIE DE BLOOM

30 30 Les dispositifs de différenciation Les contenus Les structures Les processusLes produits DIFFÉRENCIER « Cest ainsi que les élèves peuvent être répartis dans des structures différentes, travaillant selon des processus différents à élaborer des productions différentes en regard de contenus différents également. » (Przesmycki, 1991) Démarche et organisation de la classe

31 31 Les contenusLes structures Permet à lélève davoir accès à linformation et ainsi daccomplir la tâche. Concerne les contenus des programmes que lélève doit maîtriser. Permet à lenseignant de tenir compte du niveau dautonomie de ses élèves, de leur capacité dattention et de la complexité de la tâche et des concepts. Concerne les modalités dorganisation de la classe. Ex.: lecture,mathématique,concepts, etc.. Ex.: exposés, groupes de soutien, ateliers, démonstrations, projets, discussions, réflexions, etc. Document à utiliser Analyse de sept modalités dorganisation de la classe (Brignet et al, 1997) Les dispositifs de différenciation Démarche et organisation de la classe

32 32 Les produits Les processus InternesExternes Permet à lenseignant de tenir compte de la diversité des processus dapprentissage de ses élèves. Permet à lenseignant de proposer des tâches complexes. Permet à lélève de démontrer sa nouvelle structuration de connaissances en exploitant sa créativité. Ex.: affiches, saynètes, journal de bord, poèmes, vidéocassettes, questions, chansons, etc. Diversité de la motivation à apprendre Diversité des rythmes dapprentissage Diversité des stades de développement Diversité des modes de pensée et des stratégies Diversité des modes de communication Diversité des processus métacognitifs Les dispositifs de différenciation Démarche et organisation de la classe

33 33 Pratiquer une évaluation au service de lélève Lenseignant doit modifier, si ce nest déjà fait, sa conception de lévaluation. Lévaluation formative est avant tout au Service de lélève pour lui permettre de prendre conscience de sa propre façon dapprendre, de ses progrès et de ses difficultés. Grâce à elle, lélève peut réguler ses apprentissages. Démarche et organisation de la classe

34 34 Lenseignant, quant à lui, sen sert pour vérifier létat du développement des compétences de chacun de ses élèves et apporte ensuite les ajustements nécessaires pour faire progresser lensemble de son groupe. La régulation nest donc pas dissociée de la différenciation. Au contraire, pour différencier lenseignant doit réguler ses interventions et pour réguler, il doit apprendre à observer et à questionner. Pratiquer une évaluation au service de lélève Démarche et organisation de la classe

35 35 « Parler moins, faire agir plus et observer pendant ce temps. » Pratiquer une évaluation au service de lélève Démarche et organisation de la classe

36 36 Le cadre de référence en évaluation du M.E.Q. définit deux fonctions à lévaluation, soit celle de laide à lapprentissage et celle de reconnaissance des compétences. La première, qui prévaut, est donc au service de lélève et elle est axée sur la progression de lélève. Le cadre décrit trois types de régulation: Les régulations interactives Les régulations rétroactives Les régulations proactives Pratiquer une évaluation au service de lélève Démarche et organisation de la classe

37 37 Lévaluation est plutôt vue par lenseignant comme un moyen de comprendre aujourdhui ce quil doit modifier, ajuster au cours du lendemain. Lorganisation en cycles dapprentissage permettra aussi aux enseignants dimpliquer davantage leurs élèves dans la démarche évaluative, car le temps le permettra. Pratiquer une évaluation au service de lélève Démarche et organisation de la classe

38 38 Finalement, pourquoi ne pas différencier les modes dévaluation. Pour certains,ce sera un article pour le journal de lécole, pour dautres, ce sera une présentation théâtrale et pour ceux qui sont plus manuels, ce sera une maquette. Qui a dit quil ny avait quune façon de présenter ce que lélève a appris? Et pourquoi ne pas discuter avec ses élèves des différents moyens dévaluer la construction de ses nouveaux savoirs? Pratiquer une évaluation au service de lélève Démarche et organisation de la classe

39 39 Quand différencier ? Avant Dans une pédagogie différenciée, la planification de la séquence denseignement / apprentissage sarticule autour de la connaissance que lenseignant a de ses élèves. Il propose différents itinéraires adaptés à ses élèves pour que chacun vive une réussite. Doù limportance dapprendre à poser un bon diagnostic et de définir clairement son intention pédagogique. Démarche et organisation de la classe

40 40 Quand différencier? Pendant Pendant lapprentissage, lenseignant continuera dintervenir auprès de ses élèves de façon différenciée, leur apportera le soutien nécessaire pour les amener vers une solution appropriée. Il doit prévoir des moments dautoévaluation et dautorégulation pour les élèves afin quils puissent détecter leurs difficultés et se réajuster rapidement. Démarche et organisation de la classe

41 41 Quand différencier? Après Après lapprentissage, lenseignant doit gérer la remédiation des élèves qui éprouvent certaines difficultés et prévoir des activités denrichissement pour ceux qui progressent plus rapidement. Ces activités peuvent être de lordre de la complexité de la tâche. Les mesures de remédiation offertes aux élèves en difficulté doivent leur permettre daborder le savoir à partir dapproches et de moyens adaptés. Ce ne doit surtout pas être « plus de la même chose ». Démarche et organisation de la classe

42 42 Quand différencier? « Toute situation didactique proposée ou imposée uniformément à un groupe délèves est inévitablement inadéquate pour une partie dentre eux. » (Perrenoud, 1992) « Toute situation didactique proposée ou imposée uniformément à un groupe délèves est inévitablement inadéquate pour une partie dentre eux. » (Perrenoud, 1992) Démarche et organisation de la classe

43 43 Stratégies pour arriver à différencier sa pédagogie Proposer des activités qui ont du sens pour les élèves Faire comprendre lutilité des apprentissages aux élèves Permettre aux élèves de faire des choix (devoirs, longueur de travaux, complexité de la tâche, thèmes, échéancier, défis, etc.) Avoir des attentes différentes pour certains élèves Enseigner de façon explicite les stratégies Travailler à partir de problèmes Varier ses méthodes et ses stratégies denseignement Démarche et organisation de la classe

44 44 Déléguer le pouvoir et remettre du contrôle aux élèves Établir des routines Favoriser lentraide entre les élèves Échanger avec une collègue qui elle aussi expérimente la différenciation Viser, pour les élèves, le développement de lautonomie et la prise en charge de leur apprentissage Faire vivre des réussites à tous les élèves Impliquer les parents Stratégies pour arriver à différencier sa pédagogie Démarche et organisation de la classe

45 45 VERS UNE ORGANISATION SCOLAIRE ADAPTÉE AU DÉFI DE LA RÉUSSITE Conclusion

46 46 La diversité des élèves quon retrouve dans les groupes, leurs façons différentes dapprendre, leur démarche de maturation personnelle saccommodent difficilement dun programme axé sur des objectifs à maîtriser sur une période dune année et selon la planification pour lensemble des élèves dun même degré. Ceux qui ne peuvent apprendre le contenu pédagogique dans le temps prescrit recommencent leur année scolaire ou sont placés dans des groupes délèves en difficulté dapprentissage. VERS UNE ORGANISATION SCOLAIRE ADAPTÉE AU DÉFI DE LA RÉUSSITE

47 47 Le redoublement, selon plusieurs recherches menées au Québec et ailleurs, ne savère pas une mesure bénéfique pour lélève car il contribue le plus souvent à renforcer léchec et le sentiment dexclusion et conduit à un éventuel décrochage au secondaire. Enseigner dans un contexte où les élèves ont des besoins de plus en plus diversifiés appelle une organisation scolaire permettant de donner plus de souplesse à lapproche pédagogique. Partout, en Amérique et en Europe, les pratiques pédagogiques évoluent en ce sens et suscitent une façon de voir autrement lorganisation scolaire. VERS UNE ORGANISATION SCOLAIRE ADAPTÉE AU DÉFI DE LA RÉUSSITE

48 48 Il est maintenant connu, et bien commenté, que les élèves qui réussissent sont ceux pour qui lécole est significative parce que les apprentissages quils y font ont du sens pour eux. Lorganisation en cycles dapprentissage est une organisation qui veut tenir le pari de la réussite parce quelle fournit un cadre qui facilite la différenciation pédagogique. VERS UNE ORGANISATION SCOLAIRE ADAPTÉE AU DÉFI DE LA RÉUSSITE

49 49 Toutefois, il faut bien constater que le lien entre la réussite de lélève et ce type dorganisation nest pas encore certifié, ce qui ne facilite pas ladhésion des acteurs concernés. Ce lien sera difficile à faire parce que beaucoup dautres facteurs influent sur la réussite des élèves, dont la définition même que lon donne à la réussite. VERS UNE ORGANISATION SCOLAIRE ADAPTÉE AU DÉFI DE LA RÉUSSITE

50 50 Pour le Conseil supérieur de léducation, le principal défi de cette responsabilité de lécole est de sassurer que le cheminement de lélève ne soit pas seulement lexpression dun parcours scolaire sans accroc où lélève na fait que répondre aux exigences scolaires minimales, mais quil reflète aussi un engagement de lélève qui englobe les multiples aspects de sa vie pour faire en sorte que la réussite, selon ses diverses facettes, devienne son projet personnel. Comme lécrivent Tardif et Presseau, « réussir à lécole inclut la motivation scolaire. Un élève qui réussit sengage activement dans ses apprentissages ». VERS UNE ORGANISATION SCOLAIRE ADAPTÉE AU DÉFI DE LA RÉUSSITE

51 51 Pour cela, lécole doit lui offrir un cadre dans lequel, il pourra vivre, à sa manière et à son rythme, des activités dapprentissage suffisamment significatives pour quil ait la motivation de faire les efforts pour acquérir les compétences qui témoigneront de ses apprentissages. VERS UNE ORGANISATION SCOLAIRE ADAPTÉE AU DÉFI DE LA RÉUSSITE

52 52 « Les actions pour lutter dune manière efficace et influente contre lampleur du phénomène de léchec scolaire (…) exigent de prendre en compte le fait que lécole doit être un lieu de sens qui soutient le développement de lélève et qui assure son insertion sociale, familiale et professionnelle. (…) Léchec scolaire (…) aura des chances de diminuer dans la mesure où la diversité des élèves et de leur cheminement sera valorisée plutôt quignorée ou dénigrée. » VERS UNE ORGANISATION SCOLAIRE ADAPTÉE AU DÉFI DE LA RÉUSSITE


Télécharger ppt "1 Construire lenvironnement de la différenciation pédagogique : croyances,démarche et organisation de la classe."

Présentations similaires


Annonces Google