La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Chap.9: 2.Loligopole Eléments déconomie politique 24/03/2004.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Chap.9: 2.Loligopole Eléments déconomie politique 24/03/2004."— Transcription de la présentation:

1 1 Chap.9: 2.Loligopole Eléments déconomie politique 24/03/2004

2 2 2.1 Définition. La réaction des firmes rivales Rappel: concurrence monopolistique: Demande adressée à la branche répartie sur un grand nombre de petites firmes Ces firmes vendent chacune leur propre produit différencié Chacune détient une faible part de marché et ne peut, par son propre comportement, influencer la politique des firmes rivales.

3 3 En oligopole: Petit nombre de gros vendeurs Produit parfaitement identique (prix identique adopté par les firmes) ou Article quelque peu différencié (différences de prix renforcées par la publicité menée par les vendeurs)

4 4 Peu de vendeurs Comportement influence celui des firmes rivales Politique menée par un vendeur dépend de la façon dont il va escompter la réaction de ses rivaux Efficacité de la politique menée dépend de la façon dont les rivaux vont effectivement (en réalité) réagir

5 5 Question que le vendeur doit se poser sur un marché doligopole: « Si je modifie mon prix ou mon volume de production, quel comportement les autres firmes vont-elles adopter? »

6 6 Remarque: Beaucoup de réaction possibles (suite à une décision dune firme donnée) Il existe un grand nombre de théories de loligopole

7 7 Duopole: Deux vendeurs uniquement se répartissent la demande adressée à la branche

8 8 2.2 Oligopole, concentration et les limites aux possibilités daccès à la branche Mesure du caractère oligopolistique dun marché: En oligopole, un nombre limité de firmes satisfont un pourcentage élevé de la demande de la branche On peut calculer des indices de «concentration des ventes» ex: pour chaque branche, on calcule la part des ventes des 3-4 plus grosses firmes dans lensemble des ventes de la branche (80%, 70%, 50%,…)

9 Pourquoi des oligopoles? Pourquoi la « concentration des ventes » est-elle plus forte sur certains marchés? < de la nature des techniques de production où coûts fixes importants (élevés) La taille de production optimale (correspondant au coût moyen à long-terme minimum) représente une part importante de la demande globale (totale) adressée à la branche

10 10 Difficulté pour vendeurs potentiels de simplanter dans la branche et de rivaliser (en terme de coûts) avec les firmes en place (q 1 sur graphique: production insuffisante) CAR Ces nouvelles firmes devraient être aptes à réaliser immédiatement une production suffisamment importante que pour être concurrentielles sur les prix (arriver à produire au CM minimum).

11 11 Graphique annexe réalisé au tableau

12 12 Remarques: 1. Si une nouvelle firme parvient à sinstaller dans la branche et à atteindre un volume de ventes suffisant pour lui permettre de produire au CM minimum, il nest pas impossible que cette nouvelle offre fasse diminuer le prix du produit. Peut-être jusquau point que plus aucune entreprise ne réalise de profit (alors quavant: π > 0)

13 13 2. Parfois la taille des firmes constituant loligopole est > à la taille nécessaire pour produire au CM minimum (q 2 sur graphique: concentration trop forte et productions individuelles trop importantes) il serait profitable pour le consommateur que la demande se répartisse sur un plus grand nombre de firmes les pouvoirs publics (autorités communautaires européennes) sont amenés à légiférer pour empêcher la fusion de firmes existantes menant à une concentration excessive

14 14 3. Causes de lapparition doligopoles: raisons purement techniques barrières à limportation contrôle des importations de matières premières (ttes les firmes ny ont pas accès) brevets et secrets de fabrication des firmes en place comportements stratégiques des firmes existantes pour réduire ou dissimuler leurs profits (afin déviter dattirer des concurrents potentiels) Arguments proposés précédemment pour justifier le maintien de certains monopoles

15 Collusion ou rivalité Dilemme du prisonnier: Paul et Jacques complices, coupables de délits, séparés (ne peuvent pas communiquer) Pas dautre preuve que leurs aveux si aucun ne dit rien, ils seront tous les deux acquittés Sils avouent, justice plus clémente envers celui qui avoue

16 16 Peines de prisons potentielles: Jacques NieAvoue Paul Nie J: acquittéJ: 2 ans P: acquittéP: 10 ans Avoue J: 10 ansJ: 5 ans P: 2 ansP: 5 ans

17 17 Chaque prisonnier a intérêt à avouer pour éviter un trop long emprisonnement ET puisquil ne connaît pas lattitude de son complice… …Sauf sils se sont promis mutuellement de ne jamais rien dire!

18 18 Stratégie dominante = stratégie quun joueur a toujours intérêt à jouer qqe soit la stratégie de lautre joueur

19 19 Dans le cadre dun duopole: 1) Hypothèse 1: Chaque vendeur sait que sil baisse son prix, il lui est possible daccroître son profit (si son rival ne modifie pas son comportement) Sils diminuent simultanément leur prix, ils verront leur profit diminuer mais moins fortement que si un des deux maintient un prix élevé alors que lautre vend moins cher

20 20 Hypothèse 1 Firme B Prix élevéPrix + bas Firme A Prix élevé π A = 100π A = 40 π B = 100π B = 150 Prix + bas π A = 150π A = 70 π B = 40π B = 70

21 21 Qqe soit la stratégie adoptée par A, B a intérêt à jouer la stratégie du prix plus bas Qqe soit la stratégie adoptée par B, A a intérêt à fixer un prix faible Chacune des firmes a une stratégie dominante: * Firme A: fixer prix faible * Firme B: fixer prix faible π A = π B = 70

22 22 Remarques: Si elles avaient coopéré, elles auraient obtenu chacune 100 elles ont intérêt à coopérer (NB: ça devient très complexe si >2 firmes…) 2 firmes nont pas intérêt à se lancer dans une guerre de prix sil en résulte finalement une diminution du profit de chacune. Cependant une guerre de prix peut permettre dans le long terme déliminer les concurrents les moins efficaces

23 23 2) Hypothèse 2 Firme B Prix élevéPrix + bas Firme A Prix élevé π A = 100π A = 30 π B = 200π B = 180 Prix + bas π A = 150π A = 60 π B = 50π B = 80

24 24 Ici, une des 2 firmes (B) nest pas toujours capable daugmenter son profit en baissant son prix Qqe soit la stratégie adoptée par B, la meilleure stratégie pour la firme A est de fixer un prix bas Firme A: stratégie dominante: prix faible La firme B na pas de stratégie dominante et B a intérêt à se comporter comme A (adopter la même stratégie que A) Firme B: copier la politique de A: prix faible π A = 60 et π B = 80

25 25 Remarques: Les firmes retirent un profit moindre que si elles avaient coopéré Il sagit dun équilibre de Nash: « aucun joueur ne peut améliorer son gain étant donné la stratégie de lautre joueur »

26 26 Conclusion point 2.3 (collusion ou rivalité) Les firmes composant un oligopole ont intérêt à coopérer (pour empêcher leurs profits de diminuer…) Collusion explicite (cartel) souvent interdite par la loi Alternative: collusion tacite: règles de bonne conduite réciproque

27 27 Attention: La négociation et le maintient dun accord stable entre les firmes dépend: Du nombre de firmes concernées De la forme de concurrence possible entre ces firmes De lopportunité quelles ont à sengager dans des campagnes publicitaires Des potentielles différences de coût entre elles De la + ou – grande stabilité de la demande et des coûts …

28 Théorie de la demande coudée Permet de montrer quen oligopole, sous des hypothèses réalistes, les prix tendent à rester plus stables que sur nimporte quelle autre forme de marché. Si un vendeur son prix, ses rivaux vont leur prix aussi il ne vendra finalement pas davantage! Si un vendeur son prix, ses rivaux ne vont pas le leur! il perdra une partie importante de sa clientèle

29 29 Graphique p.195

30 30 Si vendeur son prix, sa demande sera plus élastique (les autres firmes ne réagissent pas, donc perte de clientèle) pente plus faible Si vendeur son prix, sa demande est plus rigide (puisque les firmes rivales diminuent aussi leur prix) pente plus forte La courbe de demande (correspondant à la courbe de RM) est coudée (2 segments de pentes différentes) (graphique p.195)

31 31 A cette discontinuité de la courbe de demande correspond une discontinuité verticale de la courbe de Rm Courbe de Rm en deux parties non jointes: AC et CB

32 32 Le segment CC constitue la marge dans laquelle le Cm peut varier (déplacement de la courbe de Cm) sans modifier la position déquilibre E. Tant que la courbe de Cm intersecte la courbe de Rm le long du segment CC, le vendeur nest pas incité à modifier sa quantité ou son prix. cest ce qui explique la + ou – grande stabilité des prix en oligopole (sous les hypothèses rélaistes énoncées au slide 28)

33 Collusion tacite Afin de contourner les dispositions règlementaires, les firmes peuvent coopérer tacitement (pour éviter tte attitude de rivalité) Règles de bonne conduite les unes envers les autres (ligne de conduite) sans pour autant renoncer à toute leur autonomie en matière de décision. Négociation informelle (pas ouverte) en échange de garanties (part de profit assurée, pas de guerre de prix, …)

34 34 NB: Une des firmes peut jouer un rôle directeur en matière de fixation des prix: Firme dominante (2.6.1) ou Firme barométrique (2.6.2)

35 Firme dominante = firme qui détient une partie importante du marché, entourée dun ensemble de petites firmes marginales compétitives (pfmc) Ces pfmc se conduisent comme un ensemble de concurrents parfaits qui adaptent leur niveau de production au prix du marché P* (fixé par la firme dominante)

36 36 Graphique p. 197

37 37 D = demanche globale adressée à la branche (firme dominante + pfmc) D D = demande adressée à la firme dominante uniquement q* = qté produite et vendue par lensemble de la branche au prix déquilibre p* q D = qté produite et vendue par la firme dominante au prix déquilibre p* q M = qté produite et vendue par les pfmc au prix déquilibre p* q* = q M + q D

38 38 Si P = P, q M = q* et q D = 0 les pfmc satisfont parfaitement la demande globale; la demande adressée à la firme dominante est nulle Si P < P, q D = q* - q M (= écart entre O et D où P < P) la demande adressée à la branche est supérieure à loffre des pfmc, la demande adressée à la firme dominante est positive

39 39 Si objectif de la firme dominante = π Max, elle déterminera P* (prix déquilibre) et q D tels que Rm D = Cm (intersection courbes de Rm de la firme dominante et de Cm) Cest ce prix P* qui simposera aux autres pfmc

40 Firme barométrique = firme qui ne détient pas forcément une position dominante sur le marché mais dont les ajustements de prix sont imités par les autres firmes de la branche rôle directeur les autres firmes ont confiance en ses capacités dappréhender les tendances du marché


Télécharger ppt "1 Chap.9: 2.Loligopole Eléments déconomie politique 24/03/2004."

Présentations similaires


Annonces Google