La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Des acteurs locaux engagés pour prévenir lobésité de lenfant et garantir la santé et le bien-être de tous.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Des acteurs locaux engagés pour prévenir lobésité de lenfant et garantir la santé et le bien-être de tous."— Transcription de la présentation:

1 Des acteurs locaux engagés pour prévenir lobésité de lenfant et garantir la santé et le bien-être de tous

2 La collation matinale à lécole maternelle le petit goûter du matin en primaire Comment faire autrement ?

3 3 Sommaire Les méfaits de la collation Recommandations du Comité de Nutrition de la Société Française de Pédiatrie (SFP) et de lAgence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (AFSSA) Limportance du petit-déjeuner Propositions pour engager une réflexion avec les parents sur limportance du petit-déjeuner Historique et évolutions

4 4 La collation matinale en maternelle Une habitude ancienne mais bien ancrée Un héritage lointain : le gouvernement de Pierre Mendès France décide en 1954 : Distribution gratuite de lait dans les écoles pour faciliter la lutte contre lalcoolisme Palier les carences nutritionnelles de laprès- guerre

5 Evolution depuis 1954 La composition de la collation a changé : Il ny a pas en France de carence en calcium chez les enfants scolarisés en primaire et maternelle* Les rythmes alimentaires sont plus déstructurés : multiplication des goûters : 10h, 15h30, 16H30 ou 17H L'excès pondéral des enfants est passé de 3% en 1955 à 16% en 2000** 5 * Enquête du Val de Marne, **Rolland-Cachera et coll., 2002

6 6 Une habitude bien enracinée (1) « Les enfants ne prennent pas de petit-déjeuner à la maison » Environ 75 % des enfants (3-17) en âge scolaire prennent systématiquement un petit-déjeuner Inca 2 ( )

7 7 Une habitude bien enracinée (2) « Les enfants font une hypoglycémie en fin de matinée » Ce « coup de barre » nest quun moment de fatigue physiologiquement normal, et non la conséquence dune hypoglycémie (malaise) Les études montrent quil est préférable de réserver cette période de la journée à des activités ne nécessitant pas une concentration importante Une baisse dattention qui peut aussi être due à un manque de sommeil… « La collation matinale est loccasion de mettre en place des ateliers pédagogiques déducation nutritionnelle » La collation constitue un contre-message nutritionnel : Prise alimentaire supplémentaire dans la journée Incitation à manger avant que la sensation de faim soit ressentie -> légitimation du grignotage

8 8 La collation, cest en fait… (1) Une prise alimentaire calorique et déséquilibrée + = Une briquette de jus dorange (20 cl) 84 Kcal Un pain au chocolat 278 Kcal 14,1 g lipides 28 % des besoins caloriques quotidiens 28 % des apports quotidiens conseillés en lipides… … dun enfant de 4 ans

9 9 La collation, cest en fait… (2) Un cercle vicieux Collation à lécole dans la matinée Baisse de lappétit au déjeuner Grignotage dans laprès-midi Baisse de lappétit au goûter Grignotage dans la soirée Baisse de lappétit au dîner Petit-déjeuner Déjeuner Goûter Dîner Une journée complètement destructurée

10 10 La collation, cest en fait… (3) Un risque réel que : Les enfants cumulent petit-déjeuner et collation, augmentant ainsi de manière importante et non justifiée leurs apports caloriques (risque de prise excessive de poids) Les enfants refusent de prendre un petit-déjeuner à la maison pour profiter au mieux de la collation Les parents profitent de la collation à lécole pour ne plus proposer de petit-déjeuner à la maison par manque de temps

11 11 Recommandations de la SFP* et de lAFSSA** La collation matinale et la distribution de lait ne sont pas justifiées Lutter contre le grignotage Lutter contre les apports caloriques excessifs Revaloriser le petit-déjeuner comme un repas structuré *Décembre 2003 ; **Janvier 2004

12 12 Recommandations de la SFP* et de lAFSSA** Eventuellement, proposer un petit-déjeuner équilibré à lécole aux seuls enfants qui nen auraient pas pris à la maison Réserver, en début de classe et aux enfants concernés, un moment pour la prise dun petit-déjeuner structuré et équilibré *Décembre 2003 ; **Janvier 2004

13 13 Recommandations de la SFP* et de lAFSSA** Garder le caractère exceptionnel des événements festifs Animation éducatives dans le cadre de repas structurés *Décembre 2003 ; **Janvier 2004 Petit-déjeuner, déjeuner, goûter Regrouper mensuellement les anniversaires

14 14 Recommandations de la SFP* et de lAFSSA** Mobiliser lensemble des acteurs du milieu scolaire pour une bonne appropriation des arguments *Décembre 2003 ; **Janvier 2004 Institutions gouvernementales Les enfants et leurs parents Acteurs de lécole

15 15 Quest-ce quun petit-déjeuner équilibré ? Un aliment céréalier : Des tartines de pain blanc ou complet, des biscottes (avec une fine couche de beurre) Des céréales natures (pétales de maïs, muësli, avoine) Un produit laitier : Bol de lait nature ou chocolaté Yaourt, fromage blanc, petits-suisses Fromage Un fruit : Entier, jus de fruits pur jus, compote, salade de fruits frais Une boisson : Eau (si pas de lait ou de jus de fruits) Et pour le plaisir, en petite quantité (2 cuillères à café rases) : Confiture, miel, gelée, crème de marron, sucre… Composition à enseigner aux enfants et à leurs parents

16 16 Comment procéder pour arrêter en douceur la collation ? Propositions Enquête sur la présence du petit-déjeuner et sa composition habituelle menée auprès des enfants et de leurs parents Petit-déjeuner organisé à lécole conviant enfants et parents Activités pédagogiques récurrentes sur le petit-déjeuner Activités pédagogiques déveil sensoriel

17 17 Enquête petit-déjeuner Objectifs Estimer la proportion denfants prenant habituellement un petit-déjeuner à la maison Définir la composition habituelle du petit-déjeuner Identifier le jour le plus disponible pour les parents pour programmer un petit-déjeuner à lécole Principe Remise dun questionnaire simple aux enfants, à remplir avec laide des parents

18 18 Petit-déjeuner à lécole Objectifs Valoriser lintérêt du petit-déjeuner auprès des parents et des enfants Expliquer la composition dun petit-déjeuner équilibré Informer sur les méfaits de la collation Principe Petit-déjeuner organisé à lécole, en début de classe Conviant parents et enfants Avec laide éventuelle des parents (denrées alimentaires sélectionnées) Propositions les plus variées possibles pour chaque famille daliments (en accord avec les recommandations) Remise dune plaquette sur le petit-déjeuner

19 19 Trucs et astuces… … pour les parents désemparés devant le manque dappétit de leurs enfants : Donner lexemple : sasseoir à table et petit-déjeuner avec les enfants Se lever 1/4 dheure plus tôt pour avoir le temps de prendre un petit-déjeuner tranquillement Habiller les enfants avant le petit-déjeuner pour leur donner le temps de bien se réveiller et pour leur ouvrir lappétit Ne pas les installer devant la télévision Préparer la table du petit-déjeuner la veille au soir La veille, leur proposer de choisir les ingrédients (parmi ceux recommandés) qui composeront le petit-déjeuner Au réveil, leur proposer de boire un verre deau

20 20 Activités pédagogiques sur la composition du petit-déjeuner Objectifs Apprendre aux enfants le « réflexe petit-déjeuner » Apprendre aux enfants à structurer ce repas essentiel de la journée Principes Au moins deux matins par semaine, pendant plusieurs semaines, voire un trimestre complet, en arrivant à lécole, les enfants remplissent (illustrations, photos) une fiche individuelle sur la composition de leur petit-déjeuner du matin-même Si ce repas nest pas complet, ils complètent la fiche avec les aliments adéquats Cette fiche est rapportée à la maison pour favoriser la discussion avec les parents

21 21 Activités pédagogiques déveil sensoriel Objectifs : Faire découvrir aux enfants la diversité des aliments de chaque famille Eveiller leurs sens pour participer à la construction de leur goût Principe : Séance de découverte hebdomadaire, en liaison avec le thème de « La saison a du goût » Intervention de lensemble des sens Lobjectif nest pas dorganiser une collation « déguisée », mais bien de faire découvrir la diversité des aliments

22 Conclusion Quelques soient les décisions prises labandon progressif de la collation à l école doit être expliquée et accompagnée Le changement dhabitudes requiert du temps et de la patience


Télécharger ppt "Des acteurs locaux engagés pour prévenir lobésité de lenfant et garantir la santé et le bien-être de tous."

Présentations similaires


Annonces Google