La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Occasions d ’affaires A- Origine et choix B- De l’idée à l’occasion d’affaires C- Distinction et différenciation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Occasions d ’affaires A- Origine et choix B- De l’idée à l’occasion d’affaires C- Distinction et différenciation."— Transcription de la présentation:

1 Occasions d ’affaires A- Origine et choix B- De l’idée à l’occasion d’affaires C- Distinction et différenciation

2 A- Origine et choix Intérêts et Goûts  Compatibilité entre les intérêts et les goûts de l ’entrepreneur et la nature de l’entreprise  La passion pour le domaine ou le secteur: importance du domaine et style de vie recherché  Correspondance du domaine avec la personnalité de l’entrepreneur  Attitude vis-à-vis le changement et évolution rapide du secteur  Potentiel pour la créativité et l’innovation  Domaine ou secteur qui permet la réalisation personnelle, le développement de l’individu, son amélioration en tant que personne  Domaine qui correspond à la vision de l’individu comme personne d’affaires  Domaine doit correspondre aux valeurs et aux normes de l ’individu

3 Expérience et formation  95% des entrepreneurs oeuvrent dans des domaines où ils ont une expérience ou encore une bonne connaissance soit des marchés, des technologies ou de l’industrie  45% des entrepreneurs ont trouvé leur idée d’entreprise dans leur emploi antécédent  Plus de 15% ont lancé leur entreprise dans des domaines reliés à leurs hobbies et loisirs, et aussi aux sports  Le domaine de formation est aussi une source importante d’idées d’affaires  Reliés à l’expérience et à la formation, il y a les réseaux de contacts, les collègues, les amis et les rencontres diverses

4 Expertise et habiletés  Ce sont surtout les talents et les connaissances particulières des individus qui sont à la base des idées d’affaires  Chez les artisans, la pratique de leur art et de leur métier constitue habituellement le fondement de l’entreprise  Dans les domaines du savoir, c’est souvent dans les applications des connaissances que les entrepreneurs identifient des idées d’entreprises  Les individus peuvent souvent trouver des idées d’entreprise à partir de leurs lectures, de leur participation à des foires, congrès, colloques, à des groupes de discussion sur internet ou autrement, à des associations professionnelles ou sectorielles  Des talents particuliers peuvent souvent favoriser la créativité qui donne naissance à l’invention et à la découverte.

5 B- De l ’idée à l’occasion d’affaires  Les idées sont inutiles à moins d ’être utilisées  Toutes les bonnes idées ne sont pas toutes de bonnes occasions d’affaires  L’idée est une condition nécessaire mais non suffisante pour la création d’entreprise  L’idée doit correspondre à une demande

6 Faisabilité technique  L’occasion d’affaires doit être une idée ou un concept faisable, qui correspond à un besoin, ajoute de la valeur, se démarque et implique une commercialisation propice et appropriée  La faisabilité fait référence à plusieurs aspects et dimensions, dont:  les disponibilités technologiques et la possibilité de monter des prototypes et de faire des tests  la transposition du prototype à la production industrielle et commerciale de façon rentable  l’existence de brevets déjà accordés ou encore la possibilité d’en déposer  l’accès à des ressources humaines qualifiées et à de l’expertise appropriée  l’accès à des réseaux de fournisseurs de matériaux et d’équipements ainsi qu’à leur entretien  la possibilité de poursuivre le développement et l’adaptation du concept

7 Potentiel  Référence au potentiel commercial de l’idée  Plusieurs éléments peuvent être pris en considération, notons, entre autres:  les tendances démographiques et les pyramides d’âge  les changements au niveau des marchés et des structures industrielles  les nouvelles connaissances et technologies  les préoccupations environnementales et alimentaires

8 Potentiel (suite)  les nouveaux styles de vie: cocooning, les mets préparés, le faire-faire, rapidité et simplification, informations et informatisation, etc.  les moyens de transport et de livraison  les nouveaux besoins de soins de santé et d’éducation  la civilisation des loisirs et du mieux-être  les nouveaux produits financiers et les nouveaux investisseurs  les préretraites, les retraites, les carrières doubles, les doubles emplois, etc.  l’invention devient innovation à partir du moment où le potentiel commercial est confirmé

9 Capacité  Référence aux possibilités de mobiliser les ressources humaines, financières et matérielles pour concrétiser le projet  Ce sont surtout les compétences entrepreneuriales et managériales qui sont cruciales pour transformer une idée en occasion d’affaires et en entreprise  Élément important dans les domaines technologiques et fondés sur le savoir car leurs promoteurs ont tendance à être obnubilés par leurs connaissances et leurs expertises, à être isolés du milieu des affaires, à se sentir protégés par les milieux scientifiques, de recherche et universitaires, à constamment vouloir améliorer leurs produits et services et à prendre pour acquis que les clients viendront à eux.

10 C- Distinction et différentiation  Même si à plusieurs égards les entreprises se ressemblent, elles ont toutes des particularités qui les distinguent et c’est souvent cette différence qui est à la base du succès.

11 Satisfaction d’un besoin  À moins d’avoir une application immédiate, une innovation demeure une idée brillante  Les besoins changent, il faut en tirer profit avec une orientation client  La perception des besoins est la source principale des occasions d’affaires; regarder, écouter,demander  Les moyens de satisfaire les besoins sont multiples et les besoins ne sont pas toujours rationnels  Dans les domaines technologiques et du savoir, la solution aux problèmes du client passe souvent par une meilleure identification et définition du problème  Souvent la solution doit demeurer simple pour être applicable et efficace

12 Valeur ajoutée  La valeur ajoutée est habituellement celle qui exploite le mieux les forces de l’entrepreneur  La valeur ajoutée n’a pas besoin d’être grandiose; elle doit être véritable et bien perçue  Dans une innovation, c’est souvent la valeur ajoutée perçue qui va amener le client à vouloir en profiter  La valeur ajoutée peut prendre différentes formes: améliorations techniques, rapidité, facilité, esthétique, effet mode, modernité, etc.

13 Avantage concurrentiel  Toute innovation doit viser un leadership dans un environnement sinon elle devient une occasion d ’affaires potentielle pour la concurrence  L’avantage concurrentiel se joue sur la différentiation, l ’innovation, les prix, la qualité, le service ou un mix de ces aspects  Dans les domaines technologiques et du savoir, la concurrence est maintenant mondiale  La concurrence évolue, et à certaines périodes et pour certaines actions, les concurrents peuvent devenir des alliés, des partenaires  La rapidité de la concurrence s’intensifie avec les nouvelles technologies d’information  Les protections traditionnelles sur certains marchés (quotas, taxes, règlements, etc.) existent de moins en moins avec l’ouverture des marchés et le libre-échange  La meilleure façon de devancer la concurrence, c’est d’innover constamment


Télécharger ppt "Occasions d ’affaires A- Origine et choix B- De l’idée à l’occasion d’affaires C- Distinction et différenciation."

Présentations similaires


Annonces Google