La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Méthodologie de lécrit. Le libellé des questions Instruction n°91-014 du 14 janvier 1991 : « la formulation des sujets des épreuves écrites de formation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Méthodologie de lécrit. Le libellé des questions Instruction n°91-014 du 14 janvier 1991 : « la formulation des sujets des épreuves écrites de formation."— Transcription de la présentation:

1 Méthodologie de lécrit

2 Le libellé des questions Instruction n° du 14 janvier 1991 : « la formulation des sujets des épreuves écrites de formation commun et de formation spécifique doit refléter la volonté dopérer un véritable questionnement permettant de vérifier chez le candidat non seulement ses savoirs et sa capacité de recours à la mémoire, mais aussi sa capacité dutilisation de ses savoirs qui doit laider à traiter la question posée ».

3 Le libellé des questions Conséquences : –Le savoir par cœur ne suffit pas. –Le savoir doit être restitués avec des propositions dapplications dans la pratique dentraîneur.

4 « Propositions méthodologiques à lusage des formateurs des jurys dexamen de la formation commune du BEES », lépreuve écrite de la formation BEES 1 … … Les libellés des sujets ne doivent pas conduire à la récitation des connaissances mais à lanalyse de lactivité du pratiquant sportif, éclairé par des savoirs scientifiques. Le libellé des questions

5 « Propositions méthodologiques à lusage des formateurs des jurys dexamen de la formation commune du BEES », lépreuve écrite de la formation BEES 1 … … Autrement dit la formation du sujet ne doit pas inciter à réciter des connaissances pour elles-mêmes. Elles doivent mettre en évidence un problème de terrain, une situation pratique, un exemple concret… que le candidat devra reconnaître, expliquer et « traiter » en présence des arguments (connaissances scientifiques mais aussi savoirs pratiques) qui seront, le plus souvent possible, illustrés par des exemples.

6 Les critères et la grille dévaluation. Les candidats doivent être capables : –Didentifier le problème posé par le sujet ; –Dorganiser leur réponse et de la présenter suivant une logique se concrétisant par le plan du devoir ; –De démontrer quils peuvent argumenter leurs propos à laide de connaissances scientifiques ; –De décrire de façon claire et précise les pratiques physiques et sportives en utilisant des exemples concrets ; –De faire valoir une expression écrite correcte.

7 Les critères et la grille dévaluation. Il est donc souhaitable que les devoirs comprennent : –Une petite introduction dans laquelle est identifié le problème essentiel posé par le sujet et qui présente succinctement le plan qui va organiser la réponse, –Un développement où sont présenté les arguments qui fondent la réponse, –Une conclusion succincte, moment de synthèse, permettant de nuancer et de replacer dans un contexte élargi les réponses apportées.

8 Gestion de lépreuve écrite Ne jamais oublier que votre copie est lue par un correcteur … Celui-ci est un « brave ignorant » ! –Il faut donc le guider tout au long du devoir, lui expliquer les choses. –Rendre sa copie attrayante.

9 Gestion de lépreuve écrite Le temps imparti est très court : 2 heures pour traiter les deux sujets soit 1 heure pour lécrit 2. Il est nécessaire de sorganiser pour ne pas être pris par le temps. Attention à ne pas perdre trop de temps sur lécrit 1.

10 Gestion de lépreuve écrite. Lecture de la question : 3 à 5 minutes. Première lecture attentive et approfondie attention à bien lire le sujet, à en mesurer toute la dimension. Ensuite, refaire une lecture approfondie, méthodique avec : Un repérage des mots clés. La mise en évidence dune problématique : « quattend t-on du sujet ? Pourquoi cette question ? » Quelle est la commande du sujet : nous demande t-on une démonstration, une réponse par oui ou non, une critique, …

11 Gestion de lépreuve écrite. La recherche des idées : 10 à 15 minutes. Cest le « remue-méninges ». A cet instant, il faut mobiliser lensemble de ses connaissances scientifiques, pratiques, sa connaissance du terrain, son expérience sur le sujet. Le principe est de noter, de jeter sur feuille ses idées, ses savoirs, ses exemples.

12 Gestion de lépreuve écrite. Lélaboration dun plan : 8 à 10 minutes. A cette étape, on cherche à retirer lessentiel du sujet. Il faut faire le tri entre ce qui est : –Indispensable. –Accessoire. –Inutile. Il faut rassembler ses idées en une ou deux partie selon le plan le plus approprié à la question posée par le sujet.

13 Gestion de lépreuve écrite. La rédaction : 30 à 35 minutes. La course contre le temps continue… Vous navez pas le temps de rédiger un brouillon. Seules lintroduction et la conclusion seront rédigées au brouillon.

14 Lintroduction Elle doit être courte, de quelques lignes. Elle peut être rédigée au brouillon.

15 Lintroduction PartiesObjectifsMoyensErreurs Contextualisation Ancrer le sujet Entrée large (historique, politique, politique, sociale), concrète (exemple), terminologique (définition), littéraire (citation), institutionnelle, etc.… - Conclure de manière anticipée. - Intérêt du sujet gommé, ou sujet perdu de vue. Définition des concepts Identification des problèmes Questionnement Identifier des problèmes Amplification questionnante qui doit permettre d'aller du sujet aux problèmes choisis, en repérant les champs dans lesquels les concepts prennent leur intelligibilité. - Pas danalyse des concepts. - Eloignement progressif du sujet. - Pas de problème mis en relief. - Multiplication des questions. Problématique Avancer une hypothèse Concrétisation et intégration des questions essentielles posées dans la partie précédente. - Paraphraser le sujet. - Problématique sans rapport avec le travail danalyse précédent. Plan Baliser la réflexion Annonce des étapes de la réflexion de manière à rendre logique et pertinente la démonstration. - Démonstration inorganisée. - Décalage avec la problématique. Introduction

16 Il faut la rédiger en totalité avant la rédaction du développement. Elle est indispensable pour obtenir la moyenne car cest dans cette partie que se trouve la réponse au sujet. Cest en plus le dessert de la copie, cest le dernier goût que vous laisser à votre correcteur. La conclusion

17 PartiesObjectifsMoyensErreurs Résumer Reprendre les arguments La conclusion fait partie de largumentation en tant quaboutissement. La conclusion doit pouvoir se lire sans rupture à la suite de lintroduction. - Répéter ce qui a été dit. Répondre Proposer une solution à lhypothèse posée. - Ne pas répondre à la problématique et donc au sujet. - Remettre en cause ce que lon a voulu démontrer. Ouvrir Elargir la réflexion -Evoquer une perspective irréaliste. -Finir par une question sans suggérer une réponse (« Y arrivera t-on un jours ? » Conclusion

18 A partir du moment où vous rédigez le développement, vos idées sont arrêtées. Lintroduction (avec lannonce du plan) et la conclusion (avec la réponse au sujet) fixe un point de départ et darrivée à votre copie ainsi que le chemin à suivre. Le développement

19 Cette étape est difficile car il sagit de rendre une copie propre, sans rature ni gribouillage. Vous travaillez sans filet, il faut coucher ses idées sur papier en respectant la logique décriture de lécrit 2 et en allant très vite.

20 Quelques points fondamentaux à respecter : Le style : faire des phrases courtes. Soyez clairs, précis, concis ! Le vocabulaire : utilisez des mots que vous maîtrisez. Rien de pire quun mot compliqué utilisé avec un sens différent du sien. Lorthographe : faire le moins de fautes possibles tout en allant vite. La mise en page, ponctuation, écriture : il faut que la forme de votre copie soit la plus claire possible. Le développement

21 PartiesObjectifsMoyensErreurs Deux ou trois parties Argumenter Une partie argumentaire peut-être découpée en : - ce que lon veut démontrer - support théorique ; - exemple (exigence de lépreuve) ; - lecture de lexemple ; - arguments (pas dassertion mais des justifications) ; - controverse, retour sur le terrain. - Absence dexemples ou exemples non « parlants ». - Excès ou absence de développement théorique. - Arguments non justifiés. - Citations imprécises dauteurs. - Faire dune connaissance scientifique un argument. TransitionArticuler Doit permettre de suivre la logique de la démonstration et de conserver le rapport à la problématique. - Pas de transition et perte de la logique du raisonnement. - Non-respect du plan. Développement

22 Les théories relatives au sujet SUJET Théories de l'apprentissage. Théories de lentraînement. Les modèles pédagogiques. Théories de la motivation.

23 Cheminement pédagogique Intentions, objectifs. Stratégie, moyens. CHANGEMENT Situation présentant un problème.

24 Méthode de rédaction Ma pratique personnelle. Mes connaissances pédagogiques Problème de terrain Mes connaissances scientifiques Réflexion – Remise en question Réponses concrètes au problème de terrain que jai posé.

25 Elles doivent mettre en évidence un problème de terrain, une situation pratique, un exemple concret… que le candidat devra reconnaître, expliquer et « traiter » en présence des arguments (connaissances scientifiques mais aussi savoirs pratiques) qui seront, le plus souvent possible, illustrés par des exemples. Le libellé des questions « Propositions méthodologiques à lusage des formateurs des jurys dexamen de la formation commune du BEES », lépreuve écrite de la formation BEES 1 … … Autrement dit la formation du sujet ne doit pas inciter à réciter des connaissances pour elles-mêmes. Elles doivent mettre en évidence un problème de terrain, une situation pratique, un exemple concret… que le candidat devra reconnaître, expliquer et « traiter » en présence des arguments (connaissances scientifiques mais aussi savoirs pratiques) qui seront, le plus souvent possible, illustrés par des exemples.

26 La relecture : 2 à 3 minutes. Elle permet dapporter les dernières corrections, de faire lultime retouche. Gestion de lépreuve écrite.

27 Gestion de lépreuve écrite : SYNTHESE. Une bonne copie, cest : –Une introduction : Approche. Délimitation du sujet. Annonce du plan. –Un développement : Plusieurs parties étayant la démonstration, des réponses aux questions posées. –Une conclusion : Bilan de la démonstration. Opinion personnelle. Ouverture.

28 Gestion de lépreuve écrite : SYNTHESE. Les 5 phases de lépreuve écrite : –Lecture-compréhension du sujet, 3 à 5 minutes. –Recherche des idées, 10 à 15 minutes. –Elaboration du plan, 8 à 10 minutes. –Rédaction et mise en forme, 30 à 35 minutes. –Relecture, 2 minutes.

29 TRAVAIL DECRITURE Temps doublé 2 heures

30 SUJET Vous enseignez une technique sportive à un groupe de pratiquants. Certains réussissent, dautres pas. Après avoir rappelé le déroulement dun acte moteur, montrez quelles peuvent être les causes de léchec. Illustrez à laide dun exemple dans une discipline de votre choix.

31 TRAVAIL DECRITURE Lecture de la question : 10 minutes. –Lire le sujet. –Quels sont les mots clés ? –Quattend t-on du sujet ? Pourquoi cette question ? –Quelle est la commande du sujet ? Enseigner, Technique sportive, Groupe de pratiquant,Acte moteur, Echec La réalisation dun acte moteur est un processus complexe qui engage totalement lapprenant. Cest laboutissement dune suite dopérations mentales (traitement des informations) dont le geste nest que lexpression visible, perçue de lextérieur. TRAITEMENT DE LINFORMATION. Le sujet nous demande de MONTRER les causes de léchec en illustrant dans un sport.

32 Gestion de lépreuve écrite. La recherche des idées : 20 minutes. Le principe est de noter, de jeter sur feuille ses idées, ses savoirs, ses exemples.

33 Les étapes du traitement de linformation. IDENTIFICATION DU STIMULUS SELECTION DE LA REPONSE PROGRAMMATION DE LA REPONSE ACTION

34 Léchec. Échec (nom masculin) : Revers, dommage, insuccès. On parle aussi derreur dans le domaine de lapprentissage moteur : Habileté souhaitéeHabileté réalisée Comparaison ERREUR

35 Causes de léchec Lenseignant : –Exercice inadapté aux compétences du pratiquant. –But et consignes pas assez claires, insuffisantes. Lélève fait des erreurs : –Au stade perceptif. –Au stade décisionnel. –Au stade exécutif.

36 Les étapes du traitement de linformation. IDENTIFICATION DU STIMULUS –Le cerveau utilise plusieurs canaux pour prélever de linformation (audition, vue,…). La difficulté consiste à prendre en considération la bonne information. –Pour cela, le cerveau fait un tri parmi la masse considérable de données issues de linformation. –Ce filtrage est nécessaire, il marque la différence entre voir et regarder, entendre et écouter. Une des causes de lerreur peut provenir dune prise dinformation défaillante.

37 Les étapes du traitement de linformation. SELECTION DE LA REPONSE –En fonction des informations reçues par le cerveau, celui-ci va choisir laction à effectuer. Ce choix est réalisé en fonction des caractéristiques de lenvironnement, de lhistoire du sportif. Une fois, le choix fait, le cerveau programme la réponse motrice. Une des causes de lerreur peut provenir de la sélection dune réponse inappropriée.

38 Les étapes du traitement de linformation. PROGRAMMATION DE LA REPONSE –La programmation de la réponse consiste à : Déterminer les muscles qui participeront à laction. Lordre dans lequel ils doivent intervenir. La force (intensité) à laquelle ils doivent se contracter. La durée durant laquelle ils doivent se contracter. Une des causes de lerreur peut provenir dun mauvais paramétrage du programme moteur utilisé.

39 Gestion de lépreuve écrite. Lélaboration du plan : 15 minutes. La commande du sujet nous invite à : 1.Rappeler le déroulement dun acte moteur. 2.Montrez les causes de léchec. Je vous propose de respecter ce plan en 2 parties tout en utilisant des illustrations dans la discipline de votre choix pour chaque partie.

40 Gestion de lépreuve écrite. La rédaction : 1 heure. La course contre le temps continue… Vous navez pas le temps de rédiger un brouillon. Seules lintroduction et la conclusion seront rédigées au brouillon.

41 La relecture : 5 minutes. Elle permet dapporter les dernières corrections, de faire lultime retouche. Gestion de lépreuve écrite.


Télécharger ppt "Méthodologie de lécrit. Le libellé des questions Instruction n°91-014 du 14 janvier 1991 : « la formulation des sujets des épreuves écrites de formation."

Présentations similaires


Annonces Google