La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Enseignement de la grammaire : La circulaire du 11 janvier 2007 Le rapport de mission du 29 novembre 2006 Hubert DUPART I.E.N. de Lyon-Vaise-Tassin Lyon,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Enseignement de la grammaire : La circulaire du 11 janvier 2007 Le rapport de mission du 29 novembre 2006 Hubert DUPART I.E.N. de Lyon-Vaise-Tassin Lyon,"— Transcription de la présentation:

1 Enseignement de la grammaire : La circulaire du 11 janvier 2007 Le rapport de mission du 29 novembre 2006 Hubert DUPART I.E.N. de Lyon-Vaise-Tassin Lyon, le 02/02/2007Document de travail Conseil d I.E.N.

2 La grammaire Circulaire du Rapport de mission sur l enseignement de la grammaire du Auteurs du rapport : Alain BENTOLILA - Linguiste Dominique DESMARCHELIER - Linguiste Erick ORSENNA - Conseiller dEtat, membre de lAcadémie Française

3 Ce qui la caractérise - Liens avec la littérature Pour contextualiser Dans les programmes officiels de 2002 : cycle III Observation Réfléchie de la Langue - Liens avec la production décrits - Collectes de matériaux - Classements - Manipulation à loral à lécrit - Phrase et texte « Grammaire textuelle » Cohérence textuelle Anaphores Connecteurs

4 - Institutionnalisation (possibilités : règles provisoires) - Durée hebdomadaire : 1h30 à 2h pourGrammaire Conjugaison Orthographe Vocabulaire

5 Des difficultés de mise en œuvre - Durée hebdomadaire 1h30 à 2h - Grammaire / orthographe - Grammaire / productions décrits - Progression / textes littéraires - Programmation - Phrase / texte - Quelle conception de la grammaire ? - Terminologie

6 Circulaire du Mise en œuvre du socle commun de connaissances et de compétences : lenseignement de la grammaire I. Modifications et/ou précisions - Durée : « 3h minimum hebdomadaires » (grammaire, conjugaison, orthographe, vocabulaire) - Place : « un temps pédagogique spécifique » - « une progression précise… » - « …traduite par le professeur en une programmation adaptée à la classe et aux élèves ». Elle « doit obéir à la logique interne du système syntaxique du français »

7 I. Modifications et/ou précisions - « La grammaire enseignée au fil de l étude des textes ne peut suffire » - « Lanalyse grammaticale des phrases constitue l objectif essentiel de la grammaire à l école élémentaire et au début du collège » - « Des arrêtés modificatifs […] fixeront une terminologie commune […] avec un souci de continuité tout au long du cursus »

8 II. Des aspects de continuité - développer la curiosité pour la langue - analyser le système grammatical - construire des savoir-faire utiles : classer, catégoriser, comparer

9 II. Des aspects de continuité - manipulations déléments linguistiques - lobservation progressive de la cohérence des textes - « …lattention à la langue française (…) constante de tous les enseignements » - cf. langues étrangères

10 III. Et aussi - La leçon de grammaire : létude dun fait de langue particulier - « série dexercices dapplication y compris des dictées pratiquées régulièrement, soigneusement corrigées par le maître »

11 III. Et aussi - mettre en place des automatismes - la progression : du plus fréquent au plus rare et du plus simple au plus complexe

12 La circulaire dans sa linéarité Dans lIntroduction : référence au socle commun - Ecole et collège 1- Un enseignement fondamental 2- Un enseignement spécifique 3- Un enseignement progressif 4- Un enseignement fondé sur une terminologie grammaticale commune La dernière phrase : référence aux parents délèves

13 Lenseignement de la grammaire de la maternelle au collège 1- A quoi sert la grammaire ? 2- Quelle progression ? 3- Quelle terminologie ? Conclusions et recommandations Rapport de novembre 2006

14 Partie 1 - A quoi sert la grammaire ? - « … un pouvoir grammatical qui ne se contente pas de mettre fidèlement en scène le spectacle du monde (…) » - « il permet à l homme dimposer son intelligence au monde » 1- Grammaire et pouvoir de lintelligence Le verbe « donne à la langue son véritable pouvoir dexplication et dargumentation » Il répond à : « Pourquoi les choses sont ce quelles sont ? » exemples : la « fleur » dans la cour de lécole - Copernic

15 Partie 1 - A quoi sert la grammaire ? 2- Grammaire, science et poésie - la langue ne se contente pas de sélectionner et nommer - elle ouvre les portes de limaginaire 3- Grammaire, vérité et éthique - elle pose le principe dun lien de cause et de conséquence - droit de réfuter la vérité proférée - vigilance intellectuelle

16 Partie 1 - A quoi sert la grammaire ? 4- Grammaire, du segmenté au global - Réunion ordonnée des mots qui permet de construire une représentation globale cohérente 5- Grammaire et mise en scène - Indicateurs de formation « La chèvre de M. Seguin tua le loup » - Véritables directives de mise en scène : les prépositions

17 Partie 2 - Quelle progression ? Critique de l ORL - « On a voulu abusivement appliquer le modèle de l expert à l apprenti » - « Trop tôt imposée, la grammaire dite textuelle rend chaotique létude du système grammatical » - La séquence d ORL rompt le fil de la compréhension sensible des textes - Des faits grammaticaux isolés y émergent inopinément

18 La leçon de grammaire - « Cest la grammaire qui dicte sa loi aux phrases et aux textes et non le contraire » - « Une progression logique du plus simple au plus complexe, du plus fréquent au plus rare » - une programmation précise et rigoureuse - … évitera la répétition à lidentique des mêmes analyses

19 La leçon de grammaire - approfondira progressivement - des vérités provisoires - toujours : découverte, manipulation, réflexion, questionnement, propositions d explications - à partir dun corpus de phrases intentionnellement fabriqué - … pour amener à une conclusion à lavance programmée

20 A l école maternelle : apprendre à mettre en scène - A loral, moyenne et grande section - Conscience implicite des rôles joués par les groupes fonctionnels - Les mots : acteurs, décor, action - Mise en scène grammaticale - qui, où, quand, comment ? - Donner le sens de la grammaire avant de maîtriser les mécanismes de la lecture (maternelle-CP)

21 Au cycle 2 : découvrir lorganisation grammaticale pour mieux lire - Lire une phrase, cest identifier les mots et reconnaître leurs rôles grammaticaux respectifs - « porter sur la scène du sens… » Qui fait quoi ? Où ? Quand ? Avec qui ? - Au CE1 : nommer verbe, groupe sujet, groupe objet, groupe lieu, groupe temps - Pas détiquetage - Cohérence du texte : prise en compte des éléments relève de laccompagnement attentif de la lecture

22 Au cycle 3 : analyse grammaticale de la phrase - Classes de mots (leur nature) - groupes fonctionnels - Activités de manipulations de la phrase (cf. « La main à la pâte ») - ( Avec des remarques relatives à leur identification) - (« ne pas sinterdire »)

23 1- Les classes de mots Lexicales (« en inventaire ouvert ») - Le verbe (modifications et action ou état) - Le nom (variations, entourage, êtres vivants ou objets, …) - Ladjectif qualificatif - Ladverbe (habilement/enfin)

24 1- Les classes de mots Grammaticales (« en inventaire fermé ») - Déterminants : articles, déterminants possessifs, démonstratifs, indéfinis, numéraux, interrogatifs, exclamatifs (abandonner « adjectifs » et report des « partitifs » au collège) - Pronoms : personnels, possessifs, démonstratifs, interrogatifs, relatifs - Connecteurs : prépositions, conjonctions

25 2- Les fonctions A lécole élémentaire : sujet et complément - Sujet (« Qui … ? » et non pas l encadrement « c est … qui ») - Attribut du sujet - Compléments du verbe : les compléments essentiels de phrases : les compléments circonstanciels du nom (enrichissement du GN) Une progression au sein du cycle

26 Les constituants de la phrase - Groupe nominal - Opérations et manipulations expansions et réductions GN et GV déplacements et substitutions dans la phrase - Groupe verbal (verbe et compléments essentiels, verbe et attribut du sujet)

27 Des remarques figurant dans le rapport - Types de phrases déclaratif, interrogatif injonctif, exclamatif : ne seront maîtrisés quaprès létude du subjonctif les 4 types se combinent avec les formes affirmatives et négatives - Les interjections : au collège - Le terme danaphore : pas avant le collège

28 Partie 3 - Quelle terminologie ? Les enjeux - Comprendre son rôle essentiel : mettre en scène des acteurs qui se rassemblent dans un cadre spatial et temporel pour faire ensemble quelque chose - Grammaire : est (aussi) fonctionnelle - Ne pas condamner parents et grands-parents à ne pas pouvoir suivre - Eviter les discontinuités au long du cursus scolaire

29 Conclusions et recommandations 1- Progression rigoureuse 2- Enseignement de la lecture : découverte des groupes fonctionnels 3- « Leçon de grammaire » 4- avec observation, manipulation, réflexion 5- Programmation : n est pas laissée à l aléatoire - rencontre des textes

30 Conclusions et recommandations 6- Analyse grammaticale des phrases : priorité 7- Au collège : cohérence, français/autres langues 8- Terminologie : simple, transparente et rigoureuse 9- …fera l objet d une liste de référence 10- Formation initiale et continue

31


Télécharger ppt "Enseignement de la grammaire : La circulaire du 11 janvier 2007 Le rapport de mission du 29 novembre 2006 Hubert DUPART I.E.N. de Lyon-Vaise-Tassin Lyon,"

Présentations similaires


Annonces Google