La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

UTILISATION DE LA MACHINE 2 déterminer -à quel endroit - et à quelle altitude on peut quitter le local dun terrain et passer en local du suivant. Voler.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "UTILISATION DE LA MACHINE 2 déterminer -à quel endroit - et à quelle altitude on peut quitter le local dun terrain et passer en local du suivant. Voler."— Transcription de la présentation:

1

2 UTILISATION DE LA MACHINE

3 2 déterminer -à quel endroit - et à quelle altitude on peut quitter le local dun terrain et passer en local du suivant. Voler sur la campagne en sécurité, cest savoir : toujours rester toujours en « local » dun aérodrome ou dune zone «atterrissable» Introduction

4 CNVV CNVV – mars 2006 SÉCURITÉ – notion de « trait rouge » « je suis en local » « je ne suis plus en local » Local finesse 20 1 ère situation 2 ème situation On doit, à tout moment, savoir, sans ambiguïté, se positionner par rapport au trait rouge ; et pour cela, savoir calculer son local. Sinon la sécurité du vol peut être compromise. Le trait rouge délimite 2 situations complètement différentes, du point de vue de la gestion du vol. Z tdp

5 CNVV CNVV – mars 2006 On la définit comme la différence entre Tranquillité – notion de marge daisance notre altitude l altitude minimale de local margedaisance Cest la hauteur dont on dispose pour se déplacer et chercher des ascendances. La calculer offre au pilote aisance et disponibilité. Z tdp

6 5 Pour atteindre cet objectif « calculé », outre laérologie et la bonne utilisation des ascendances, il faut connaître les performances de sa machine

7 Performances du planeur 1 – Rappel de quelques définitions utiles: 1.1 angle de plané, finesse par rapport au sol, 1.2 polaire des vitesses «air » 2 - Polaire des vitesses air en ligne droite. Que peut-on déduire ? 4 - Finesse maximale en présence de mouvements verticaux 6 - Finesse maximale en présence de vent horizontal et équivalence vent horizontal et ascendance ou descendance 8 - Finesse maximale en présence de mouvements verticaux et horizontaux de la masse dair. 5 – En pratique : lanneau Mac Cready, la règle des finesses et les calculateurs 7 - En pratique: comment caler le Mac Cready ou un calculateur 3 – Inclinaison, rayon de virage et vitesse de chute

8 Angle de plané = angle s de la trajectoire/sol avec lhorizontale Vitesse et trajectoire sont ici définies par rapport au sol O X Z horizontale s trajectoire 1. Quelques définitions utiles… 1.1 Angle de plané et finesse par rapport au sol : Evaluation ? Hauteur h perdue pour D= 100 m : D h En planeur, lapproche à demi-efficacité des AF à f=10, soit P=10 % et s 3° s 6° f s = 1/P=20 Cest la pente qui s exprime en % Distance parcourue D pour une perte de hauteur de 1000m. Cest la finesse sol En avion, la pente dapproche à 5 % correspond à un angle de plané

9 Vitesse et trajectoire sont ici définies par rapport au sol O X Z horizontale s trajectoire Relation entre langle de plané et la finesse par rapport au sol : D h = Distance parcourue D pour une perte de hauteur de 1000m.finesse sol plus petit est s, plus grande est la finesse f s.

10 Ordres de grandeur FinesseAngle de plané 58 1°ASH 25, Nimbus 4D 481°, 2Ventus 2C, LS8 17m 441°, 3Duo, Janus 401°, 4Pégase, LS4 341°, 7ASK °, 9 Plan « recommandé » pour les arrivées 105°, 7ASK 21 avec ½ AF 6-78°, 7ASK 21 pleins AF 414 °LS4 pleins AF

11 En fait il est plus commode de définir s à partir du vecteur vitesse sol du planeur : Vitesse et trajectoire sont ici définies par rapport au sol OX Z horizontale s trajectoire Vecteur vitesse sol Autre définition de la finesse/sol Si est constant (module et direction), la trajectoire = droite colinéaire au vecteur vitesse et parcourue à vitesse V s contante Une des propriétés du vecteur vitesse est dêtre en tout point tangent à la trajectoire Donc il fait avec lhorizontale le même angle s que la trajectoire

12 1.1 Angle de plané et finesse par rapport au sol: f s (suite) Soient : la composante horizontale du vecteur vitesse la composante verticale du vecteur vitesse On a aussi: horizontale s trajectoire Vitesse et trajectoire sont définies par rapport au sol O X Z et donc :

13 1.1 Angle de plané et finesse par rapport au sol: f s (suite) Comme s est très faible, horizontale s Vitesse et trajectoire sont définies par rapport au sol O X Z àon peut assimiler Donc trajectoire (les modules ou longueurs)

14 X O Z Y 1.2 Finesse par rapport au sol: Il faut pouvoir déterminer : V z vitesse verticale /sol et V s Or, on détermine avec une assez bonne précision: Vitesse et trajectoire sont ici définies par rapport au sol Z horizontale s trajectoire O X Vz : vitesse de chute du planeur par rapport au sol avec le variomètre (ou lalti) horizontale a trajectoire Vitesse et trajectoire du planeur sont ici définies par rapport à lair au repos dans la « boite » Si la «boite» est immobile par rapport au sol détermination pratique et V p : module de la vitesse propre du planeur/air, avec lanémomètre. Mais cest rarement le cas ! Il est donc pratique d imaginer (on le verra par la suite) que le planeur évolue au sein dune «boite» contenant de lair immobile par rapport aux parois de la boite s = a Vs=VpVs=Vp Vz=VpzVz=Vpz à partir des instruments de bord Si lair est immobile par rapport au sol: Vp = Vs

15 Z trajectoire horizontale a Vitesse et trajectoire sont ici définies par rapport à lair OX VpVp V pz Polaire des vitesse « air »: et a Sur un graphique, on reporte: V p lue à lanémomètre V pz lue sur le variomètre dans cet air immobile par rapport au sol, on va pouvoir déterminer f a, finesse air du planeur Le vecteur

16 o V p Z0 [ m/s] V p [ km/h] Pour différentes vitesses de vol, Tous les points obtenus sont ajustés par une courbe qui sappelle polaire des vitesses «air » on mesure le taux de chute du planeur Polaire des vitesses « air »

17 ASW 19 la vitesse VC portée sur laxe horizontal est la vitesse propre au niveau de la mer, en atmosphère standard. La vitesse indiquée V i VC V p entre le sol et 1000m. Elle lui devient très inférieure au fur et à mesure que laltitude croît. De même, les vitesses de chute portées sur la polaire correspondent à une valeur au niveau de la mer. La polaire définit les performances du planeur Voici une polaire dASW 19, telle que founie par le constructeur En abscisses, on a VC, Vitesse Conventionnelle, en km/h En ordonnées, vitesses de chute en m/s, au niveau de la mer

18 On peut retenir quen atmosphère standard, la vitesse propre est augmentée de 0,5 % chaque fois que lon sélève de 100 m par rapport au niveau de la mer A titre indicatif…

19 Performances du planeur 1 – Rappel de quelques définitions utiles: 1.1 angle de plané, finesse par rapport au sol, 1.2 polaire des vitesses «air » 2- Polaire des vitesses air en ligne droite. Que peut-on déduire ? 4 - Finesse maximale en présence de mouvements verticaux 6 - Finesse maximale en présence de vent horizontal et équivalence vent horizontal et ascendance ou descendance 8 - Finesse maximale en présence de mouvements verticaux et horizontaux de la masse dair. 5 –En pratique : lanneau Mac Cready, la règle des finesses et les calculateurs 7- En pratique: comment caler le Mac Cready ou un calculateur 3 – Inclinaison, rayon de virage et vitesse de chute

20 Bien retenir que : La polaire des vitesses « traditionnelle « est établie : - en air calme (air est immobile par rapport au sol), - en ligne droite - et pour une masse déterminée. V km/h o V p Z [ m/s] -2 -3

21 o V Z [ m/s] V p [km/h] langle de plané et la finesse varient avec la vitesse propre du planeur avec la vitesse propre du planeur. a1 a 2 Attention: a1 a2 représentés sur une polaire sont beaucoup plus grands quen réalité (unités différentes pour les vitesses horizontales [km/h] et les vitesses verticales [m/s])

22 langle de plané a d un Duo-Discus varie de 1,3° à 1,6° horizontale pour des vitesses V p variant de: 100 à 150 km/h Cest ainsi que : les angles de plané tels quils sont représentés sur la polaire donnent vraiment une idée très fausse de la réalité… Cela est dû à lutilisation (volontaire) dunités différentes pour V p (V i ) et V zp Lapproximation V p V ph est parfaitement justifiée ! a f = 44 f =34,7

23 2.2 - On peut avoir le même angle de plané pour deux vitesses très différentes : o V Z m/s V km/h Pour V p = 150 km/h Vzp= -1,8 m/s On a le même angle de plané, donc la même finesse : mais des taux de chute très différents: Vzp= - 1,8 m/s et V zp = - 0,75 m/s Pour V p = 62 km/h V zp = -0,75 m/s P Q

24 2.3- Meilleur angle de plané et vitesse de finesse maximale o V Z m/s V km/h km/h vitesse de finesse maximale meilleur angle de plané finesse maximale angle de plané m/s Pour lASW 15: f max = 25.5/0.72 = 35,5 vitesse qui permet daller le plus loin possible pour la hauteur dont on dispose Pour lETA : f max = 70 Pour V > 92 km/h, > mini Pour V mini,

25 2. 4- La vitesse de chute minimale La vitesse de chute minimale : o V Z m/s V km/h le taux de chute minimal m/s obtenu à la vitesse de 78 km/h pour chuter le moins possible: en air calme ou dans une ascendance (vol de pente…) moins de 0.40 m/s pour les meilleurs planeurs !

26 2.5-La vitesse correspondant à lincidence de décrochage : o V p Z [ m/s] V p [km/h] km/h = vitesse de décrochage V s impossible de voler moins vite ! Voler à moins de 70km/h nest pas efficace (forte chute et pas de marge)

27 Les performances à grande vitesse : o V Z m/s V km/h m/s à peine 1m/s pour les meilleurs, Soit: f 45 à 160 km/h le taux de chute à 160 km/h… Cest-à-dire laptitude à voler vite: soit garder une finesse élevée à vitesse élevée Soit f = 20 seulement ! (44,4 m/s)

28 27 II - Performances du planeur 1 – Rappel de quelques définitions utiles: 1.1 angle de plané, finesse par rapport au sol, 1.2 polaire des vitesses «air » 2- Polaire des vitesses air en ligne droite. Que peut-on déduire ? 4 - Finesse maximale en présence de mouvements verticaux 6 - Finesse maximale en présence de vent horizontal 8 - Finesse maximale en présence de mouvements verticaux et horizontaux de la masse dair. 5 –En pratique : lanneau Mac Cready, la règle des finesses et les calculateurs 7- En pratique: comment caler le Mac Cready ou un calculateur 3 – Inclinaison, rayon de virage et vitesse de chute

29 On peut également établir des polaires en virage, pour différentes inclinaisons (et différentes charges alaires) Exemple : polaire des vitesses d un LS8, pour diff é rentes inclinaison

30 i=45° Rayon de virage Vzp vide75 m-0,60 m/ Rayon de virage en m Rayon habituel des ascendances en plaine

31 Performances du planeur 1 – Rappel de quelques définitions utiles: 1.1 angle de plané, finesse par rapport au sol, 1.2 polaire des vitesses «air » 2- Polaire des vitesses air en ligne droite. Que peut-on déduire ? 4 - Finesse maximale en présence de mouvements verticaux 6 - Finesse maximale en présence de vent horizontal et équivalence vent horizontal et ascendance ou descendance 8 - Finesse maximale en présence de mouvements verticaux et horizontaux de la masse dair. 5 –En pratique : lanneau Mac Cready, la règle des finesses et les calculateurs 7- En pratique: comment caler le Mac Cready ou un calculateur 3 – Inclinaison, rayon de virage et vitesse de chute

32 cas sans vent, mais avec zones descendantes ou ascendantes. La vitesse de finesse maximale air me donnera-t- elle la meilleurs finesse par rapport au sol? 3. Finesse maximale par rapport au sol en présence de mouvements verticaux X Z Système de référence lié au sol

33 et,à quelle vitesse voler pour avoir la meilleure finesse par rapport au sol? 3. Finesse maximale «sol» en présence de mouvements verticaux (pas de vent horizontal) X Z Système de référence lié au sol VwVw VwVw chaque zone descendante ou ascendante peut être représentéepar une «boite» dair animée dune vitesse verticale V zw descendante par rapport au sol ou ascendante par rapport au sol

34 Dans chaque «boite », lair est au repos par rapport aux parois de la boite et les vitesses de chute V zp du planeur par rapport à lair de la boite sont données par la polaire « air ». V zw, vitesse de chute du planeur par rapport au sol (celle qui est lue au variomètre) est donc égale à: V zw = V zp + V zw en valeur algébrique 3. Finesse maximale «sol » en présence de mouvements verticaux (pas de vent horizontal) X Z Système de référence lié au sol VwVw VwVw V zp

35 V Zp[ m/s] -2 Pour reproduire le vol du planeur dans une descendance (ici 1 m/s), il suffit donc de décaler la polaire de 1 m/s vers le bas 92 km/h 118 km/h En fait, la f max / sol est obtenue pour une vitesse plus élevée: 118 km/h, et une Vzp supérieure:- 2,10m/s La finesse max nest que de 15,6 ! f max = 35,5 f = 14,8 En transition, il convient: - daccélérer pour traverser les zones de chute afin dy passer le moins de temps possible - et, surtout, de les éviter au maximum ! - 0,72 m/s - 1,72 m/s Si lon maintient V=92 km/h, V zp passe de 0,72 m/s à 1,72 m/s -2,10 m/s f max = 15,6 et la finesse de 35,5 à 14,8 0 V km/h Finesse sol dans une masse dair chutant à 1 m/s par rapport au sol

36 décalage vertical de lorigine des axes, de la valeur de la descendance V Z [ m/s] +1 O 92 km/h 118 km/h f max = 35,5 f max = 15, V [km/h] Masse dair chutant à 1 m/s -1 m/s Autre méthode pour déterminer la f max/sol

37 O 92 km/h 140 km/h f max/sol = 10,45 Dans une masse dair qui descend à 2m/s, il faut voler à 140 km/h pour obtenir une finesse maximale de 10,45. En restant à 92 km/h f sol = 25,55/2,72 = 9,39 - 0,72 Masse dair chutant à 2 m/s f max/sol = 38,9/(2+1,72) = 10, V [km/h] ,72 Si cette zone défavorable est large de 1000 m, elle est traversée en : 25,70 secondes en volant à 140 km/h et en 39,13 secondes en volant à 92 km/h. On perd 95,6 m de hauteur dans le premier cas et 106,4 m dans le second, en ayant également perdu 13,43 secondes ! On arrive plus tard et plus bas… Au terme de 30 traversées de ce type, on aura un retard de près de 7 minutes et on sera 324 m plus bas !

38 Pour reproduire le vol du planeur dans une ascendance (ici 0.5 m/s), il suffit de décaler lorigine vers le bas, de la valeur de lascendance Dans ces conditions, le meilleur angle de plané (finesse maximale) est obtenu à une vitesse plus faible La finesse dans ces conditions passe de 35,5 à 151,33 ! f = 35,5 On mesure ici à nouveau combien, entre deux ascendances, on a intérêt à trouver de bons cheminements ! 82 km/h O -0.5 Masse dair ascendante à 0,5 m/s + 0,5 m/s 92 km/h - 0, V [km/h] f max sol = 22,7/(0,65-0,5)=151,33 - 0,65

39 f = 35,5 On mesure ici à nouveau combien, entre deux ascendances, on a intérêt à trouver de bons cheminements ! 78 km/h O la finesse devient infinie égale pour une ascendance égale au taux de chute minimum. Comme en avion, on vole alors en palier! Masse dair ascendante égale au taux de chute mini du planeur (0,65 m/s + 0,65 m/s 92 km/h V [km/h] f infinie

40 Performances du planeur 1 – Rappel de quelques définitions utiles: 1.1 angle de plané, finesse par rapport au sol, 1.2 polaire des vitesses «air » 2- Polaire des vitesses air en ligne droite. Que peut-on déduire ? 4 - Finesse maximale en présence de mouvements verticaux 6 - Finesse maximale en présence de vent horizontal et équivalence vent horizontal et ascendance ou descendance 8 - Finesse maximale en présence de mouvements verticaux et horizontaux de la masse dair. 5 – En pratique : lanneau Mac Cready, la règle des finesses et les calculateurs 7- En pratique: comment caler le Mac Cready ou un calculateur 3 – Inclinaison, rayon de virage et vitesse de chute

41 En pratique En vol, comment connaître la vitesse de vol à adopter pour utiliser au mieux son planeur ?

42 Pour connaître la vitesse de finesse max/sol Mac Cready a créé une couronne circulaire mobile, à placer autour du variomètre.. En labsence de vent En labsence de vent (horizontal), zéro lindex de la couronne est calé sur le zéro du variomètre. La vitesse gravée face à lindex correspond à la vitesse de chute minimale du planeur Elle indique a vitesse à adopter en fonction du taux de chute du planeur Ici: 130 km/h pour une vitesse de chute de -2m/s

43 CNVV CNVV – mars 2006 Tout en restant dans le cône de sécurité; Donc, entre deux ascendances, on volera en suivant les indications du Mac Cready Local finesse 20 Z tdp Ce sera le régime « économique » à adopter pour voler de cumulus en cumulus Ne pas oublier que lorsque lon est là, voler dans du -2 fait très rapidement passer en dessous du trait rouge

44 43 Et maintenant comment estimer la hauteur nécessaire pour «rester» en local et pour « changer » de local en sécurité Un peu de calcul mental La règle de finesse Le calculateur

45 CNVV CNVV – mars 2006 En plaine… Si les deux terrains sont distants de 40 km, Cest relativement facile ! D = 40 km hors local hors local Altitude commune de local mini. D/2 Si les deux terrains sont distants de 60 km, il faut une altitude de m = 1800 m à mi-distance pour effectuer le changement de local il suffit dune altitude de m = 1300 m à mi-distance pour effectuer le changement de local 300 m Local finesse 20 D = 60 km

46 CNVV CNVV – mars 2006 D h s Un peu de calcul mental… Nous savons que : doù : hauteur n é cessaire altitude n é cessaire Distance hauteur = D h = f D f =HnHn D f =ZnZn + Z tdp

47 CNVV CNVV – mars 2006 Un peu de calcul mental… Les calculs en vol doivent être simples à faire… on travaille le plus souvent finesse 20. finesse 20 : DISTANCE[km] x 5x 10 Ou : Z n [m]= + Z tdp Z n [m]= La distance à parcourir est donc à diviser par 20 ou à multiplier par 0,05

48 CNVV CNVV – mars 2006 Présentation : KM FINESSE RATIO utilisations possibles… distance D finesse f hauteur nécessaire - H n La règle de finesse

49 CNVV CNVV – mars 2006 La règle de finesse 1 ère utilisation : KM FINESSE RATIO « jai 20 km à parcourir à finesse 25 ; quelle est la hauteur nécessaire ? » = 800mHnHn

50 KM FINESSE RATIO CNVV CNVV – mars 2006 La règle de finesse 2 nde utilisation : « je viens de perdre 1000m pour parcourir les 30 derniers km ; quelle a été ma finesse ? » = 30 f

51 CNVV CNVV – mars 2006 La règle de finesse 3 ième utilisation : KM FINESSE RATIO « je dispose de 800m de hauteur et jai tiré une finesse 25 sur la dernière branche de mon circuit ; combien de kilomètres puis-je parcourir ? » = 20 km D

52 Les calculateurs darrivée permet de voler en permanence à la vitesse de finesse maximale par rapport au sol… Maintenant la couronne Mac Cready est souvent remplacée par un calculateur de vol qui permet, entre autres choses, de voler à finesse max Celui-ci a en mémoire la polaire du planeur Calé au « zéro » du Mac Cready, Connaissant la distance au but (GPS), il calcule langle de plané nécessaire pour rejoindre ce but ( trait tireté horizontal) La maquette indique si langle de plané effectif du planeur est supérieur ou inférieur à langle de plané calculé nécessaire. Pour rester dans le cône de finesse 20, il faut que la maquette soit au-dessus du plan calculé « idéal » le « push-pull », Attention: langle de plané calculé correspond généralement à une finesse à 20

53 Performances du planeur 1 – Rappel de quelques définitions utiles: 1.1 angle de plané, finesse par rapport au sol, 1.2 polaire des vitesses «air » 2- Polaire des vitesses air en ligne droite. Que peut-on déduire ? 4 - Finesse maximale en présence de mouvements verticaux 6 - Finesse maximale en présence de vent horizontal et équivalence vent horizontal et ascendance ou descendance 8 - Finesse maximale en présence de mouvements verticaux et horizontaux de la masse dair. 5 – En pratique : lanneau Mac Cready, la règle des finesses et les calculateurs 7- En pratique: comment caler le Mac Cready ou un calculateur 3 – Inclinaison, rayon de virage et vitesse de chute

54 lorsquil y a du vent de face, Finesse maximale par rapport au sol en présence de vent horizontal 0 à quelle vitesse je dois voler maintenant ? X Z Système de référence lié au sol Cette question se pose lorsquil sagit de rejoindre, en sécurité, un aérodrome ou une zone atterrissable, ou du vent arrière.

55 une telle zone peut être représentée comme une « boite » dair en mouvement horizontal par rapport au sol, à la vitesse du vent< 4. Finesse maximale en présence de vent debout 0 X Z Système de référence lié au sol Par rapport au sol, la vitesse de horizontale du planeur, sera celle du planeur par rapport à lair, diminuée de celle de la «boite » »par rapport au sol: V s = V p - V w. Dans cette boite, lair est au immobile par rapport aux parois de la boite et les performances du planeur sont données par la polaire « air » du planeur VwVw VpVp

56 102 km/h = 28,33 m/s f max = 35,5 On décale horizontalement lorigine, de la valeur du vent Il faut augmenter la vitesse propre La finesse maximale par rapport au sol est de 25 à 102 km/h Pour obtenir la polaire par rapport au sol, avec un vent de face de 30 km/h 30 km/h = 8,33 m/s O - 0, V [km/h] ,80f m/sol = (28,33-8,33)/0,80 = km/h de vent debout sont beaucoup moins pénalisants quune descendance de 1m/s ( on avait trouvé f sol = 15,6) 92 km/h

57 Comparaison fmax/ air et fmax/ sol avec un vent de face de 30 km/h 30 km/h = 8,33 m/s V [km/h] Sur une transition de 10 km: le pilote qui vole à finesse max/sol (102 km/h) arrive 20 m plus haut et surtout 1 34 avant celui qui ne vole qu à 92 km. Sur une arrivée de compétition… cela fait des points ! O ViVi Vsf sol Temps de transition Hauteur perdue 92 km/h62 km/h24967 ( 581 s )418 m 102 km/h72 km/h25833 ( 500 s )400 m = km/h - 0,72 f max = 35,5 Si lon vole à vitesse de finesse max/air, la finesse sol est de 24 Si lon vole à vitesse de finesse max/sol, elle est de 25 f sol = (25,5-8,33)/0, km/h=28,33 m/s F max/sol = (28,33-8,33)/0,80 = ,80

58 La « boite » dair se déplace maintenant dans le même sens que le planeur 4. Finesse maximale en présence de vent arrière 0 X Z Système de référence lié au sol La vitesse de horizontale du planeur rapport au sol, est la somme de la vitesse horizontale du planeur par rapport à lair, celle de la « boite »par rapport au sol : V s =V w + V p VwVw VpVp

59 On décale lorigine, de -30 km/h On ne se pénalise pas beaucoup en volant à vitesse de finesse max/air 87 km/h (24,16 m/s) Pour obtenir la polaire par rapport au sol, avec un vent arrière de 30 km/h 30 km/h (8,33 m/s) O 92 km/h -2 V [km/h] ,72 - 0,68 Pour 92 km/h et Vzp = -0,72 m/s f max/air = 35,5 Pour 87 km/h et Vzp = -0,68 m/s La finesse max/sol = (24,16+8,33)/0,68 47,8 et la fsol = 47

60 Equivalence vent mouvement vertical Ainsi, dans la recherche dun plané à finesse maximale, le vent peut être pris en compte comme une ascendance vent arrière où une descendance vent de face) Sur cette polaire, 40 km/h de vent de face 0.50m/s et 40 km/h de vent arrière équivalent à une descendance de 0.50 m/s 40 km/h équivalent une ascendance de 0.20 m/s 0,20 m/s 0.20m/s O 92 km/h - 0, V [km/h]

61 II - Performances du planeur 1 – Rappel de quelques définitions utiles: 1.1 angle de plané, finesse par rapport au sol, 1.2 polaire des vitesses «air » 2- Polaire des vitesses air en ligne droite. Que peut-on déduire ? 4 - Finesse maximale en présence de mouvements verticaux 6 - Finesse maximale en présence de vent horizontal et équivalence vent horizontal et ascendance ou descendance 8 - Finesse maximale en présence de mouvements verticaux et horizontaux de la masse dair. 5 –En pratique : lanneau Mac Cready, la règle des finesses et les calculateurs 7- En pratique: comment caler le Mac Cready ou un calculateur 3 – Inclinaison, rayon de virage et vitesse de chute

62 CNVV CNVV – mars 2006 Tableau déquivalence vent de face/taux de chute Exemple Pour un planeur, de finesse 35, subissant un vent de face de 50 km/h, il faut voler comme si le planeur subissait une chute supplémentaire de 1m/s. Rappel : On ne corrige pas le vent effectif arrière... Attention : une correction de 1 m/s au Mac-Cready fait perdre 5 points de finesse. Équivalent taux de chute f 3535 f 45f m/s m/s m/s Vent effectif de face ( Km/h ) Il devra voler à 108 km/h pour garder la meilleure finesse sol on décalera donc lorigine de lanneau Mac Cready de 1 m/s. vers le haut

63 II - Performances du planeur 1 – Rappel de quelques définitions utiles: 1.1 angle de plané, finesse par rapport au sol, 1.2 polaire des vitesses «air » 2- Polaire des vitesses air en ligne droite. Que peut-on déduire ? 4 - Finesse maximale en présence de mouvements verticaux 6 - Finesse maximale en présence de vent horizontal 8 - Finesse maximale en présence de mouvements verticaux et horizontaux de la masse dair. 5 –En pratique : lanneau Mac Cready, la règle des finesses et les calculateurs 7- En pratique: comment caler le Mac Cready ou un calculateur 3 – Inclinaison, rayon de virage et vitesse de chute

64 Et si on a la malchance davoir et du vent de face et de la chute ? Il va falloir « additionner « les effets « du taux de chute et du vent de face Et le résultat nest pas brillant ! Doù les recommandations aux débutants, pour le vol « local », de toujours travailler au vent du terrain !

65 Combinaison du mouvement vertical et du vent Il faut voler voler à 135 km/h f max = 11,6 O 135 km/h et le variomètre indique : (-1,5 )+(–1)=-2,5 m/s -2,5 m/s La vitesse «sol» est de =105 Km/h La finesse sol du planeur est égale à 29/2,5 = 11,6 -1 m/s 30 km/h 92 km/h - 0, V [km/h] et un vent de face de 30 km/h, avec une descendance de 1m/s km/h

66 65 Avec le Mac Cready, on décalera lindex de la couronne de la valeur de léquivalent vent et on suivra ensuite les indications de vitesse liées au taux de chute

67 66 Avec un calculateur cest beaucoup plus simple ! Le vent et la distance étant connus (GPS), 66 HW 15 le calculateur détermine langle de plané nécessaire pour rejoindre le but et place la maquette … Là… en principe, on « rentre » ! Attention ! Le calculateur ainsi réglé, calcule un plan de finesse généralement supérieure à 20 Il est donc indispensable de faire en sorte que la maquette soit largement au- dessus de langle de plané idéal calculé

68


Télécharger ppt "UTILISATION DE LA MACHINE 2 déterminer -à quel endroit - et à quelle altitude on peut quitter le local dun terrain et passer en local du suivant. Voler."

Présentations similaires


Annonces Google