La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE VOL SUR LA CAMPAGNE… Lauteur de ce diaporama espère vous donner quelques bases théoriques qui vous permettrons de prendre de bonnes décisions en vol.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE VOL SUR LA CAMPAGNE… Lauteur de ce diaporama espère vous donner quelques bases théoriques qui vous permettrons de prendre de bonnes décisions en vol."— Transcription de la présentation:

1

2 LE VOL SUR LA CAMPAGNE… Lauteur de ce diaporama espère vous donner quelques bases théoriques qui vous permettrons de prendre de bonnes décisions en vol sur la campagne… Yves CORDIER – janvier 2005 Quitter

3 PARTIR SUR LA CAMPAGNE EN SECURITÉ C EST… Sêtre fait à lidée que le vol se terminera peut-être dans un champ (aspect psychologique du refus de la vache, cause daccidents) ; connaître les performances et limitations de sa machine ; avoir préparé son vol (Météo, Navigation,Timing, Zones, Radio, Cartes…) ; maîtriser la prise dascendances et lexploitation des différents types de pompes (entraînement en vol local) ; savoir exploiter la MTO instantanée (aspect du ciel, nuages, évolution dans le temps et lespace, ensoleillement, vent, nature du sol) ; maîtriser les atterrissages de précision sur son propre terrain (contrôle précis VOA et Pabt, entraînement atterrissages de précision) ; connaître un minimum de Circulation Aérienne (types despaces, conditions de pénétration, contacts radio, conditions de survol). savoir se repérer et naviguer (avec ou sans GPS) ; avoir organisé son dépannage, même pour les plus optimistes… Quitter Aller au sommaire Aller au sommaire Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

4 ET AUSSI… emporter les documents administratifs pouvant faire lobjet d un contrôle : les documents utiles au vol projeté : ne pas négliger son confort : la Michelin nindique pas les zones interdites ou réglementées ( aspect juridique… ) ; licence, carnet de vol ; certificat de navigabilité ; certificat dimmatriculation ; licence de station daéronef (LSA). carnet de route ; Quitter Aller au sommaire Aller au sommaire vous n êtes pas à l abri dune petite soif, dune petite faim ou dune petite envie… Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

5 Quitter SOMMAIRE Rappels sur la polaire des vitesses - Vitesses caractéristiques Lanneau Mac-Cready - Construction - Utilisation - Calages Influence des mouvements verticaux Influence du vent - Léquivalent vent Influence du ballastage Vitesse de croisière - Vitesse de transition Les 3 tranches daltitude Lautonomie du planeur Latterrissage en campagne Bibliographie

6 RAPPELS THÉORIQUES SUR LA POLAIRE DES VITESSES… Vitesse de taux de chute mini Vitesse de finesse max en air calme V ( Km/h ) Vzp ( m/s ) Km/h 106 Km/h Angle de plané δ δ mini. Vzp mini. On a : Incidences décroissantes 65 Km/h Vitesse de décrochage 220 Km/h Vitesse limite VNE Nota : les vitesses données en exemple sont totalement arbitraires Vzp=f(V) pour un planeur donné (ex : LS1) masse dair calme (Vz=0, Vw=0) charge alaire donnée (ballast) vol rectiligne stabilisé symétrique (n=1 et vitesse constante) centrage donné configuration donnée (train, volets, AF) état de surface donné (pluie, moustiques) Conditions de validité : ( le mini correspond à la finesse max ) POINTS CARACTÉRISTIQUES : Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

7 V ( Km/h ) Vzp ( m/s ) RAPPELS THÉORIQUES SUR LA POLAIRE DES VITESSES… 79 Km/h 190 Km/h Pour un angle de plané δ quelconque, correspondent 2 vitesses de vol possibles : δ donné Incidences décroissantes L angle de plané est le même, mais la vitesse change … - Un régime lent : vitesse faible et incidence forte - Un régime rapide : vitesse forte et incidence faible POLAIRE DES VITESSES Vz = f (Vi) Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

8 Vi ( Km/h ) Vzp ( m/s ) RAPPELS THÉORIQUES SUR LA POLAIRE DES VITESSES… POLAIRE DES VITESSES Vz = f (Vi) 105 Km/h … il ny a quun seul angle de plané mini, qui correspond à la vitesse de finesse max en air calme. δ mini Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

9 Vi ( Km/h ) Vzp ( m/s ) RAPPELS THÉORIQUES SUR LA POLAIRE DES VITESSES… 90 Km/h La séparation des 2 régimes de vol se fait à la vitesse de chute minimum : Incidences décroissantes domaine de vol aux grands angles dincidence ou second régime : quand VI diminue, Vz augmente domaine de vol aux petits angles dincidence ou premier régime : quand VI diminue, Vz diminue soit 90 km/h pour ce planeur Vzp mini. Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

10 Vi ( Km/h ) Vzp ( m/s ) RAPPELS THÉORIQUES SUR LA POLAIRE DES VITESSES Vitesse mini de vol… 90 Km/h Conclusion : il ny a aucun intérêt à voler dans cette zone, cest à dire sous la vitesse de taux de chute mini, Vzp mini. sauf dans les pompes, pour rester dans le noyau de lascendance … À bord, où trouver la vitesse de taux de chute mini ? Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

11 RAPPELS THÉORIQUES SUR LA POLAIRE DES VITESSES… C est l origine des vitesses portées sur l anneau Mac Cready ICI ! Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

12 DAUTRES EXPRESSIONS DE LA FINESSE δ D h Cx Cz On a vu que : Vi (km/h) Vz (m/s) δ On a aussi : Ou encore : avec : δ f = 1/tg 60 / δ f = ou formule approchée : δ Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

13 LANNEAU MAC CREADY : Exemple dune descendance Sa valeur se dégrade fortement.Dans une masse dair descendante, la vitesse de meilleure finesse augmente. Vz Vi (km/h) (m/s) Vzw -2 m/s Vzp Vzd vitesse de finesse max. Vzw = 0 vitesse de finesse max. Vzw = -2 m/s 94 km/h = 26 m/s 132 km/h = 37 m/s f12 f52 Vzw = Mouvement vertical de la masse dair Vzd = Taux de chute total = Vzp + Vzw Vzp = taux de chute propre du planeur EFFETS DUNE MASSE DAIR ANIMÉE DE MOUVEMENTS VERTICAUX Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

14 LANNEAU MAC CREADY : CONSTRUCTION DE LE COURBE MAC CREADY… La polaire en air calme est décalée verticalement. Pour chaque valeur de Vzw, donc aussi de Vzd, on détermine une nouvelle vitesse de meilleure finesse. Ce sont les valeurs de cette courbe qui sont reportées sur la couronne Mac Cready Un point particuliers : quand Vzd = 0, la vitesse de finesse max et la vitesse de chute mini sont confondues… Vz (km/h) (m/s) Vi Vzw = -1 m/s Vzw = -2 m/s Vzw = -3 m/s Vzw = -4 m/s Vzw = +2 m/s Vzw = +1 m/s Vzw = Vzp mini Vzw = Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

15 Une seconde méthode… On obtient le même résultat en décalant lorigine de la tangente… Vz (km/h) (m/s) Vi Vzw -3 m/s Vzw +2 m/s vitesse de finesse max. pour Vzw = +2 m/s 0 0 vitesse de finesse max. pour Vzw = -3 m/s vitesse de finesse max. Vzw = 0 Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

16 Et voilà le travail !… Vz (km/h) (m/s) Vi Vzw -3 m/s Vzw -2 m/s Vzw -1 m/s Vzw +1 m/s Vzw +2 m/s Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

17 LANNEAU MAC CREADY : exemple dun vent de face de 65 Km/h Sans vent la finesse max est de 47, obtenue pour une vitesse indiquée de 100 km/h Le vent décale la polaire de 65 Km/h vers la gauche Langle de plané a fortement augmenté La finesse max / sol est descendue à 17, obtenue à une vitesse indiquée de = 153 Km/h Vz Vi ou Vs (km/h) (m/s) Vw=65 km/h 60 km/h = 17 m/s k m / h = 2 8 m / s f17 f47 EFFETS DUNE MASSE DAIR ANIMÉE DE MOUVEMENTS HORIZONTAUX … Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

18 LANNEAU MAC CREADY : En réalité on préfère déplacer lorigine vers la droite, ce qui revient au même La tangente à la polaire recoupe laxe des Vz en un point A : cest léquivalent vent Autrement dit, avec ce planeur, 65 Km/h de vent de face produisent le même effet quune dégueulante de – 0,80 m/s Vz Vi (km/h) (m/s) Vw=65 km/h 100 km/h = 28 m/s f47 0 équivalent vent f17,5 Vs km/h = 14 m/s LÉQUIVALENT VENT … -0,8 m/s Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

19 RÉCAPITULONS : 1. Vent arrière Le vent effectif arrière a pour effet daugmenter la vitesse sol La vitesse de meilleure finesse diminue. Vz Vi (km/h) (m/s) vent arrière vitesse sol 200 f76 vent effectif vitesse sol vitesse air EFFETS DU VENT SUR LA POLAIRE Vs ou Vs La valeur de celle-ci, finesse sol, augmente… Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

20 2. Vent de face Le vent effectif avant a pour effet de diminuer la vitesse sol … La vitesse de meilleure finesse augmente. Vz Vi (km/h) (m/s) vent de face 0 équivalent vent vitesse sol vitesse de finesse max. 120 km/h f23 vent effectif vitesse sol vitesse air Vs ou Vs La finesse sol diminue fortement … Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

21 L ANNEAU MAC CREADY : Équivalent vent f 3535 f 45f m/s m/s m/s Vent effectif de face ( Km/h ) On ne corrige pas le vent effectif arrière On décalera lorigine de lanneau Mac Cready vers les vario positifs TABLEAU DES ÉQUIVALENTS VENT… Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

22 LANNEAU MAC CREADY Exemple daffichage déquivalent vent : Pour un planeur, de finesse 35, subissant un vent de face de 50 km/h, on décalera lorigine de lanneau Mac Cready dun équivalent vent de 1 m/s. Rappel : On ne corrige pas le vent effectif arrière... Attention : une correction de 1 m/s au Mac-Cready fait perdre 5 points de finesse. Équivalent vent f 3535 f 45f m/s m/s m/s Vent effectif de face ( Km/h ) Il devra voler à 105 km/h pour garder la meilleure finesse sol Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

23 INFLUENCE DE LA CHARGE ALAIRE : Vz Vi ou Vs (km/h) (m/s) P l a n e u r 2 P l a n e u r 1 vitesse de finesse max. 100 km/h δ vitesse de finesse max. 150 km/h À partir de 128 km/h le planeur chargé chute moins. Planeur 1 : Charge alaire 32 kg/m² Planeur 2 : Charge alaire 43 kg/m² UTILISATION DES WATER-BALLASTS Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

24 UTILISATION DES WATER-BALLASTS : la vitesse de croisière est améliorée ( 10 à 20% ). dans les transitions entre ascendances, le planeur ballasté ira plus vite et chutera moins ; AVANTAGES : INCONVENIENTS : vitesse de décrochage augmente ; taux de chute plus important à faible vitesse ; pour une même inclinaison rayon de virage plus grand. CONCLUSION CONCLUSION : par petit temps, vidanger ! AVANTAGES - INCONVÉNIENTS Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

25 A B C d 1 d 2 d 3 LA VITESSE DE CROISIÈRE MAXIMALE – Définition : Il ne sagit plus de voler une distance max pour une altitude donnée, Il faudra rechercher le vol à vitesse de croisière maximale … Vcr= T d 1 +d 2 +d 3 Introduction de la notion de temps mais de parcourir une distance donnée dans le temps le plus court … Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

26 LA VITESSE DE CROISIÈRE – Posons le problème … Z1Z1 D d Notre planeur part du cumulus A, à laltitude Z 1, avec une vitesse de transition Vt. Il espère bien retrouver son altitude Z 1 sous le cumulus B qui se trouve à une distance d. Une course en planeur peut être assimilée à une succession de vols élémentaires comme celui-ci. A B Z2Z2 vitesse de transition Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

27 Z1Z1 D d A B Z2Z2 vitesse de transition Vzd h t1t1 LA VITESSE DE CROISIÈRE – Posons le problème … Pendant cette transition, il va subir un taux de chute total (propre + masse dair) Vzd,pendant un temps t 1, qui va lui faire perdre une hauteur h pour se retrouver à laltitude Z 2 Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

28 Arrivé sous le cumulus B, il faudra quil spirale pendant un temps t 2, Z1Z1 D d A B Z2Z2 vitesse de transition Vzd h t1t1 Vza t2t2 LA VITESSE DE CROISIÈRE – Posons le problème … dans une ascendance de force Vza, pour retrouver son altitude de départ Z 1 Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

29 Z1Z1 D d A B Z2Z2 vitesse de transition Vzd h t1t1 Vza t2t2 T Vcr= T d Pour cette portion de vol, il aura parcouru une distance d et aura mis un temps T égal à : t 1 (temps de transition) + t 2 (temps de montée dans la prochaine ascendance). La vitesse de croisière Vcr de notre planeur est égale à : La problématique de lascendance à venir est déjà posée … LA VITESSE DE CROISIÈRE – Posons le problème … Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

30 LE VOL À VITESSE DE CROISIÈRE MAXIMALE : Il va donc falloir, certes, optimiser notre vitesse de transition… Règle 1 Règle 1 : Linfluence de t 2 donc de la vitesse de montée Vza dans lascendance est beaucoup plus importante que t 1 qui dépend la vitesse de transition Vt. Vcr= T d Pour augmenter sa vitesse de croisière Vcr, la distance d, entre les deux cumulus étant sinon fixe, immodifiable, notre pilote na pas dautre choix que de diminuer le temps total T ; donc diminuer, à la fois, le temps de transition t 1 et le temps de montée t 2 dans la future ascendance. mais surtout réduire au maximum notre temps de monté dans les ascendances… Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

31 LE VOL À VITESSE DE CROISIÈRE MAXIMALE L expression mathématique du cas de vol précédent abouti à la formule suivante : Traduction en langage vélivole : Alors comment optimiser notre vitesse de transition ? = Vcr Vt Vza Vza – Vzd Le rapport vitesse de croisière sur vitesse de transition ne dépend en définitif que de la vitesse ascensionnelle Vza escomptée dans la prochaine ascendance et de la vitesse totale de chute Vzd, subie pendant la transition… Optimisation de la vitesse de transition : Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

32 Encore une fois l anneau Mac-Cready va nous y aider : Mise sous forme graphique de Vza Vzd Vz (km/h) (m/s) Vi vitesse de croisière vitesse de transition Règle 2 Règle 2 : Si lorigine de lanneau Mac-Cready est calée sur lascendance prévue, laiguille du variomètre indique la vitesse de transition qui donnera la meilleure vitesse de croisière. = Vcr Vt Vza Vza – Vzd LE VOL À VITESSE DE CROISIÈRE MAXIMALE Optimisation de la vitesse de transition : Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

33 pour optimiser la vitesse de transition on doit caler le Mac-Cready sur la valeur de l ascendance À VENIR, d où la difficulté … par sécurité on choisit un calage intermédiaire compris entre la moyenne des Vz déjà rencontrées et celles espérées … La règle reste valable en cas de dégeulante, elle prend en compte Vzd, vitesse de chute totale du planeur, vitesse de chute propre + vitesse de chute de la masse dair ; tout changement de la charge alaire modifie la polaire, donc le calage de lanneau Mac-Cready, planeur chargé = vitesses augmentées. le vol à vitesse de croisière maximale exige une grande prudence, la perte daltitude est plus importante et ne se justifie que si vous êtes sûr de reprendre une bonne pompe ; LE VOL À VITESSE DE CROISIÈRE MAXIMALE Optimisation de la vitesse de transition : Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

34 LA VITESSE DE CROISIÈRE MAXIMALE Alors oubliez la croisière max, volez à Vi de finesse max, vidanger les ballasts, repartez, même vent dans le dos, vers une zone plus accueillante. Si vous êtes ballasté, dans une zone de dégueulante, avec une correction Mac-Cready de croisière, cumulée avec une correction de vent face, on ne va pas tarder à faire connaissance … Règle 3 Règle 3 : On ne cumule pas les différentes corrections Priorité : Sortir de cette zone de m… Prudence dans lutilisation des corrections Car avant tout, il faut rester en lair… Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

35 LE VOL À VITESSE DE CROISIÈRE MAXIMALE Il sagit daugmenter sa vitesse verticale moyenne dans lascendance Vza, pour diminuer le temps t 2 passé dans la pompe (dont on a dit que cétait le facteur le plus influent sur la vitesse de croisière). Tiens-tiens, de la visite… négliger les pompes trop faibles par rapport à la moyenne du jour ; centrer au mieux lascendance pour rester dans les meilleures Vza ; déterminer le meilleur compromis entre inclinaison, vitesse, rayon de virage, en fonction de la puissance de lascendance ; quitter lascendance avant le plafond si elle faiblit trop ; en dernier recours écouter les champions parler… Soigner le pilotage : pas dérapage intérieur ou extérieur (glissade ou dérapage pour les anciens) qui effondre les performances du planeur ; Diminution du temps dans lascendance : Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

36 LES 3 TRANCHES DALTITUDE ( Selon Plafond ) Z (m) SOL Priorité : rester en lair ( Vidange ballasts, sauf si on est vraiment sûr de soi ) Voler à la vitesse de finesse max ( + éventuellement correction vent de face ) Prospecter toutes les ascendances SÉCURITÉ : Trouver et rester en local dun champ vachable Voler à la vitesse de croisière max ( Mac Cready décalé : vitesse de croisière + vent de face ) Rechercher la performance Nexploiter que les meilleurs thermiques ( à la Vza moyenne) Voler à la vitesse de finesse max ( Mac Cready calé à l origine + correction vent de face ) Ne plus délaisser les pompes moyennes ( à la Vza moyenne) Envisager la vidange des ballasts Repérer les grandes zones + favorables aux vaches 300 m * Faut pas rigoler !!! ( * Définition des conditions VMC – Distance verticale par rapport aux nuages. ) 1800 Stratégie de vol : Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

37 LAUTONOMIE DU PLANEUR – Le local rapproché ou finesse10 ou local visuel Maxi 15 km, décalé dans le vent Finesse 10 La marge de sécurité est telle …, que la PTL est comprise 10 km 5 km Z (m) SOL Facile,tu divise ta hauteur en mètre par 100, ça te donne ton autonomie en km Vw = 10 km/h Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

38 F i n e s s e m LAUTONOMIE DU PLANEUR – 1000 m (de 500 à 1500 m)à finesse 20 = 20 km + 5 km à finesse 10 ; Total 25 km F i n e s s e 1 0 À 25 km je dois être à 25000/20 soit 1250 m mini + PTL 250 m ; Total 1500 m 5 km 15 km Z (m) SOL Maxi 25 km, décalé dans le vent Trop compliqu é pour moi. Le grand local ou finesse 20, Z > 500 m/sol Vw = 10 km/h Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

39 LAUTONOMIE DU PLANEUR – F i n e s s e 2 0 F i n e s s e 1 0 Vw = 10 km/h Z (m) SOL 1500 F i n e s s e 3 0 o u p l u s Et je mesure comment ??? L autonomie calculée ou local mesuré … Bon, je me casse. cest trop fort Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

40 CALCUL DAUTONOMIE DU PLANEUR – LE LOCAL MESURÉ… Il est impératif sur la campagne, de voler au QNH. Encore mieux : combiner les 2 méthodes précédentes. Attention ! Solution riche : calculateur de bord + GPS + vario électronique (intègre un maximum de paramètre) ; Calculer sa finesse réelle au cours dune transition ; (intègre le vent, mais nest valable que dans une direction) et faire son exercice de calcul mental. Se faire une règle(omnidirectionnelle mais ne tient pas compte du vent) ; Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

41 LATTERRISSAGE EN CAMPAGNE : comment se poser aux vaches… But : Diminuer le stress, pour garder toute son attention sur le champs choisi et la précision de son pilotage Comme sur ton terrain, avec les repères sol en moins, cest pas le moment dimproviser … « Technique et pédagogie de lapproche » Cliquez ici pour voir le cours : Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

42 LATTERRISSAGE EN CAMPAGNE : Quelques conseils quand même … Attention ! Rejoins une zone posable suffisamment tôt (voir autonomie du planeur) Choisi ton champ vers m/sol et reste en local tout en essayant de raccrocher, construis ta PTL À 200 m/sol mini passe en vent arrière et évite de changer davis sauf en cas de force majeur. après quelques heures de vol et plusieurs centaines de kilomètres, lindication de laltimètre est forcément fausse Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

43 LATTERRISSAGE EN CAMPAGNE : Conseils pour le choix du champ … Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

44 LATTERRISSAGE EN CAMPAGNE : Check-liste vache … Tiens, on parle de moi En plus de l habituel Tout Va Bien, Ca Roule … Yves CORDIER Yves CORDIER / UALRT – janvier 2005

45 THE END Quitter Retour au sommaire Retour au sommaire Merci de votre attention. Bibliographie

46 BIBLIOGRAPHIE… LE VOL SPORTIF – Bruno Balay CTS LA COURSE EN PLANEUR – Helmut Reichman ECOLE DE VOL SUR LA CAMPAGNE – FFVV MANUEL DU PILOTE VOL À VOILE – SFACT Quitter Retour au sommaire Retour au sommaire


Télécharger ppt "LE VOL SUR LA CAMPAGNE… Lauteur de ce diaporama espère vous donner quelques bases théoriques qui vous permettrons de prendre de bonnes décisions en vol."

Présentations similaires


Annonces Google