La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Apprentissage et processus de mémorisation Inspection Académique de l’Orne Circonscription d’Argentan Formateurs : François RICHARD – CPAIEN Argentan Guillaume.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Apprentissage et processus de mémorisation Inspection Académique de l’Orne Circonscription d’Argentan Formateurs : François RICHARD – CPAIEN Argentan Guillaume."— Transcription de la présentation:

1 Apprentissage et processus de mémorisation Inspection Académique de l’Orne Circonscription d’Argentan Formateurs : François RICHARD – CPAIEN Argentan Guillaume CATOIS – CPCEPS Argentan Diaporama réalisé par François RICHARD _ novembre 2009

2 Les programmes de l’école primaire (BO n°3 du 19 juin 2008)  L’école primaire doit avoir des exigences élevées qui mettent en œuvre à la fois […] attention et apprentissage de l’autonomie.  Le professeur des écoles doit inventer et mettre en œuvre les situations pédagogiques qui permettront à ses élèves de réussir dans les meilleures conditions.  Il se doit également de mettre en œuvre les meilleures stratégies pour aider les élèves à apprendre.

3 L’autonomie et l’initiative (Pilier 7) – L’autonomie Connaissances La maîtrise des autres éléments du socle commun est indissociable de l’acquisition de cette compétence, mais chaque élève doit aussi : connaître les processus d’apprentissage, ses propres points forts et faiblesses. Le socle commun de connaissances et de compétences (BO n°29 du 20 juillet 2006) Capacités Les principales capacités attendues d’un élève autonome sont les suivantes : s’appuyer sur des méthodes de travail (organiser son temps […], prendre des notes […], se concentrer, mémoriser, élaborer un dossier, exposer)

4 Quelles sont les difficultés que vous rencontrez auprès de vos élèves lorsque vous leur demandez d’apprendre ? Les procédures Les phénomènes physiologiques La trace écrite

5 Les phénomènes physiologiques Modèle succinct de la mémoire - Atkinson et Shiffrin (1968) •Ultra court terme (qqs ms/s) C’est la mémoire sensorielle qui nous permet de capter les stimuli. • Court terme (qqs s/min) (appelée aussi mémoire immédiate, primaire, de travail) C'est notre mémoire de travail, notre mémoire active qui contient les informations que nous utilisons couramment. Capacité : faible Durée : la répétition aide à retenir les informations Processus : dépend de l’attention

6 • Long terme (définitive ?) C'est dans la mémoire à long terme que sont emmagasinés les faits, les connaissances et les habiletés que nous avons accumulés au cours des années. Capacité : théoriquement illimitée. Durée : théoriquement à vie. Processus : information organisée en fonction de sa signification avec la création de liens. Modèle succinct de la mémoire - Atkinson et Shiffrin (1968) Les phénomènes physiologiques

7 L’empan mnésique Nombre d’éléments qu’un individu peut mémoriser dans sa mémoire de travail. x b r t m o u z c r m j a e d s f k a b p z r j m p f m w s b n s m j g v z x b t z r b n p h g r d z e p s v d f g n p z e o q d r p h d v … … … … … … … … … Les études montrent que la capacité est de 7 plus ou moins 2 éléments. Mémoriser lettre par lettre les séries : - Deux lectures par série - Restitution des séries à chaque point de suspension

8 Ma pratique de classe Nombre théorique d’items mémorisables : 7 Ce qui induit un nombre d’items dans les traces écrites au maximum de 7 Ce qui implique d’élaborer les traces écrites autour de mots clés Mots clés qui seront ensuite mémorisés par les élèves

9 Les phénomènes physiologiques Les effets de récence et de primauté (Définitions) Effet de primauté : Au milieu des années 1940, le psychologue Solomon Asch a mis en évidence un effet de primauté, c'est-à-dire que l'information reçue en premier déterminerait plus l'impression que l'on a d'autrui que l'information reçue ensuite. Ce principe est également valable pour l'efficacité de la mémoire. Effet de récence : L'effet de récence désigne la facilité à rappeler les derniers éléments d'une liste de stimuli que l'on doit mémoriser. Postman & Phillips (1965) et Glanzer & Cunitz (1966) ont présenté des listes de mots de différentes longueurs puis ont demandé à leurs sujets de rappeler les mots dont ils se souvenaient dans l'ordre qu'ils souhaitaient (rappel libre).

10 Les phénomènes physiologiques Les effets de récence et de primauté Réduction de l’effet de primauté - augmentation de la cadence de présentation des items - augmentation de la longueur de la liste Réduction de l’effet de récence - augmentation du délai de rappel (avec tâche interférente) - présentation visuelle plutôt qu’auditive Effet de primauté : il met en évidence le passage de l’information de la mémoire à court terme à la mémoire à long terme. Cela est possible grâce à l’autorépétition. Effet de récence : c’est la dernière information reçue. Celle gardée en mémoire à court terme.

11 Ma pratique de classe Réduction de l’effet de primauté - augmentation de la cadence de présentation des items - augmentation de la longueur de la liste Réduction de l’effet de récence - augmentation du délai de rappel (avec tâche interférente) - présentation visuelle plutôt qu’auditive Eléments à prendre en compte pour la gestion de la séance :  Privilégier deux temps fondamentaux  Cibler un objectif précis  Cibler un corpus d’activités répondant à l’objectif  Limiter la durée  Effectuer un bilan afin de débuter la mémorisation  Utiliser et varier les canaux de transmission de l’information

12 Les phénomènes physiologiques L'effet d'amorçage est une augmentation de la précision ou de la vitesse d'une prise de décision qui survient suite à l'exposition préalable d'une information pertinente sur le contexte, mais sans qu'il n'y ait aucune motivation à rechercher cette information de la part du sujet L’effet d’amorçage (Définitions)

13 Ma pratique de classe Effet d’amorçage  Les mots utilisés dans les phases de rappel doivent être ceux des séances antérieures  Lors d’une question (notamment lors de l’évaluation), les mots utilisés doivent être « connectés » aux mots utilisés lors de la séquence Eléments à prendre en compte pour la gestion de la séance :

14 Les procédures Comment procéderiez-vous si vous deviez apprendre ces poésies ? Exemple de démarche en CM1 / CM2 (La vidéo présentée lors de l’animation pédagogique ne peut pas être diffusée car les élèves sont identifiables).

15 Contrat de travail Expérimenter une séquence d’apprentissage des procédures lors de la mémorisation d’un texte (poésie, chanson…) Programme de la deuxième animation pédagogique  Procédures d’apprentissage d’une leçon de grammaire et d’histoire  Faciliter la mémorisation au travers de la trace écrite


Télécharger ppt "Apprentissage et processus de mémorisation Inspection Académique de l’Orne Circonscription d’Argentan Formateurs : François RICHARD – CPAIEN Argentan Guillaume."

Présentations similaires


Annonces Google