La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

APERÇUS DES PRATIQUES ACTUELLES DE L’EPS EN SITUATION D’INTEGRATION SCOLAIRE Jean-Pierre GAREL.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "APERÇUS DES PRATIQUES ACTUELLES DE L’EPS EN SITUATION D’INTEGRATION SCOLAIRE Jean-Pierre GAREL."— Transcription de la présentation:

1 APERÇUS DES PRATIQUES ACTUELLES DE L’EPS EN SITUATION D’INTEGRATION SCOLAIRE Jean-Pierre GAREL

2 80% environ des élèves « handicapés » pratiquent l’EPS quel que soit le type d’établissement 55% de ces élèves participent à toutes les activités 45% à une partie seulement Des questions demeurent : « participer » ?…

3 1. DES TEXTES OFFICIELS DE REFERENCE

4 Textes concernant le contrôle médical - décret du * notions d'inaptitude partielle ou totale et d'adaptation de la pratique aux possibilités des élèves * le certificat médical ne dispense plus de présence en cours d’EPS - arrêté du * modèle de certificat médical - circulaire du * aptitude a priori de tous les élèves * EPS discipline à part entière, obligatoire

5 Textes concernant les épreuves adaptées aux examens - circulaire du * modalités de classification des élèves par type de handicap * exemples d’épreuves adaptées - arrêté du et note de service du * l’évaluation de l’EPS au baccalauréat : deux épreuves adaptées

6 Textes concernant les contenus d’enseignement - programme de l’enseignement primaire (arrêté du ) * maîtrise du langage et de la langue française * éducation civique * compétences méthodologiques - programme du lycée (arrêté du 01/07/2001) * compétences méthodologiques (visée d’autonomie) * compétences et connaissances nécessaires à l'entretien de la vie physique et au développement de sa santé tout au long de la vie * savoir-faire sociaux

7 2. LES DIFFERENTES MODALITES DE REGROUPEMENT DES ELEVES

8 De l’intégration individuelle à la séparation - l’intégration individuelle - l’intégration collective - l’intégration à l’envers - l’agrégation à des élèves à besoins spécifiques - la séparation

9 L’organisation des regroupements d’élèves dans trois collèges Le collège P. Mendès France intégration individuelle intégration collective séparation Le collège G. Braque intégration individuelle dans sa classe ou dans une autre agrégation à des élèves à besoins spécifiques Le collège J. Rostand intégration individuelle intégration à l’envers séparation ponctuelle

10 Diversité des modalités de regroupement Un élève handicapé peut donc avoir cours - avec sa classe ou /et - au sein d’une autre classe ou/et - au sein d’un groupe spécifique regroupant les élèves en situation de handicap, plus d’autres éventuellement

11 Souplesse des modalités de regroupement Leur configuration peut évoluer durant l’année, en fonction - des activités qui sont pratiquées dans sa classe ou ailleurs - de l’évolution du jeune Leur choix s’inscrit dans le cadre du projet individualisé d’intégration

12 Intégration scolaire et pratique mixte de l’EPS… …ne vont pas de pair : SÉPARATION une pratique entre soi INTÉGRATION EN EPS une pratique mixte une pratique parallèle

13 3. LES ACTIVITES PRATIQUEES

14 - Des activités qui appellent des capacités diverses - Si les jeunes ne disposent pas de ces capacités, par ex. des capacités cognitives, sensorielles ou motrices… - Sports co et capacités visuo-motrices : intérêt des jeux sans ballon - Les activités physiques artistiques : le paradoxe de la dyspraxie et des déficiences très invalidantes Des APSA plus ou moins accessibles selon les capacités des élèves

15 L’accessibilité n’est pas donnée a priori Elle est à construire en prévoyant pour chacun des situations adaptées à ses capacités Des APSA plus ou moins accessibles selon la différenciation des activités

16 Des APSA plus ou moins accessibles selon le caractère compétitif des activités Les activités individuelles généralement plus accessibles - pas forcément d’opposition (et donc de risque d’exclusion) - la différenciation des conditions de jeu des sports co ne va pas de soi (principe d’égalité…) Les activités physiques d’entretien

17 Des APSA plus ou moins accessibles selon le niveau de la scolarité La pratique d’activités mixtes apparaît a priori plus facile à l’école maternelle et à l’école primaire - esprit de compétition moins présent - jeux collectifs du patrimoine ludique enfantin mieux adaptés aux déficiences que les sports co jeux de ballon ne sont pas les seuls jeux plus faciles à différencier

18 Des APSA plus ou moins accessibles selon l’implantation des activités à l’école Des activités adaptées mais rarement pratiquées à l’école ordinaire : le tir à l’arc ou le tir à la sarbacane

19 Des APSA spécifiques peu pratiquées à l’école ordinaire basket en fauteuil roulant foot-fauteuil torball

20 Des APSA spécifiques non pratiquées dans le sport extra scolaire gym-fauteuil saut en longueur-fauteuil tennis de table roulé Ce sont des pratiques locales (distinctes des pratiques sociales)

21 4. L’ADAPTATION DES TÂCHES

22 Des tâches plus ou moins semblables Une tâche tout à fait semblable But et conditions de réalisation identiques, évaluation adaptée Une tâche partiellement semblable Même but, conditions de réalisation adaptées Une tâche différente dans une APSA commune Ex. : gym « ordinaire » et gym-fauteuil Une tâche différente dans une APSA spécifique

23 Éléments de différenciation des tâches Les rôles Les règles Les partenaires L’environnement Etc.

24 5. LES ACTEURS DE L’INTEGRATION EN EPS

25 L’équipe des enseignants d’EPS L’équipe de direction Le (la) CPE Le médecin scolaire

26 POUR CONCLURE

27 La singularité de l’EPS par rapport à la pratique sportive EPS a priori obligatoire pour tous /sport choisi Hétérogénéité/catégories Des contenus d’enseignement particuliers Enseignant au sein d’une équipe pluricatégorielle particulière ET MAINTENANT ?…

28 Merci de votre attention


Télécharger ppt "APERÇUS DES PRATIQUES ACTUELLES DE L’EPS EN SITUATION D’INTEGRATION SCOLAIRE Jean-Pierre GAREL."

Présentations similaires


Annonces Google