La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES ATELIERS ALIGNES DE LANGAGE À L’ECOLE MATERNELLE Quito – du 19 au 22 mai 2014.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES ATELIERS ALIGNES DE LANGAGE À L’ECOLE MATERNELLE Quito – du 19 au 22 mai 2014."— Transcription de la présentation:

1 LES ATELIERS ALIGNES DE LANGAGE À L’ECOLE MATERNELLE Quito – du 19 au 22 mai 2014

2 Pourquoi travailler le langage en ateliers ?  Pour travailler avec 5 à 6 élèves au maximum,  Pour mettre en place des activités en adéquation avec les besoins des élèves,  Pour inscrire chaque élève dans une situation de réussite, le valoriser, le faire progresser,  Pour assurer un suivi par l’écoute, l’observation et un accompagnement adapté à chacun,  Pour évaluer les acquis, in situ ( grille de compétences).

3 Comment ?  En atelier dirigé avec l’enseignante : ils viseront en tout premier lieu un nouvel apprentissage tant en LF qu’en LE,  En atelier semi-dirigé, seuls ou avec l’ASEM : ils viseront le réinvestissement d’une structure syntaxique ou du lexique,  En autonomie : ils viseront à travailler la compréhension et la production (réinvestissement).

4 Des ateliers « alignés » de langage, pourquoi ? Objectifs :  S´inscrire dans l´apprentissage des compétences du socle commun de connaissances et de compétences et du CECRL (Ecouter et comprendre/Parler en continu/Parler en interaction),  Augmenter le temps de travail sur la langue orale, tant en français qu´en espagnol,  Tenir compte du profil des élèves,  Faire preuve de créativité dans les situations d’apprentissage proposées aux élèves.

5 Les ateliers de langage, quand ?  Tous les jours pour tous les élèves au lieu d’une fois par semaine (situation idéale).  Pour cela,  identifier un temps d’ateliers spécifiques au langage dans la journée et concevoir une plage dans l’EDT.

6 Précautions  Favoriser une première rencontre avec la langue sécurisante et positive,  Mettre les enfants en appétence de LM2,  Favoriser les rencontres avec la langue ludiques et attrayantes.  Pas d’activités typiquement scolaires en TPS et en PS.  Encouragements positifs des enfants dans leurs prises de parole,  Evaluation positive,

7 Comment ?  1, 2 ou 3 ateliers en compréhension orale, en autonomie.  2 à 3 ateliers en production orale (1 dirigé avec l´enseignant, 1 semi-dirigé avec l´ASEM). On peut aussi aller jusqu’à envisager des ateliers en autonomie en production orale (plus tard dans l’année), Importance de travailler ce dispositif en français comme en espagnol, avec la même exigence (faire des phrases complètes puis complexes, par exemple).

8 Les ateliers de production  L´enseignant et l´ASEM se rendent disponibles pour les 5 ou 6 élèves concernés par cette activité et dans une configuration de côte à côte par rapport aux enfants et de parler avec eux.  « Parler avec les enfants » implique des échanges verbaux avec eux et donc beaucoup plus riches et profitables que de « parler aux enfants » qui engage ces derniers davantage dans la réception plutôt que dans la production orale.

9 Les ateliers de production  Faire raconter l’histoire à partir de l’album ou images.  Faire échanger les élèves entre eux pour réaliser un objet, ex : une tour dont le modèle est devant leurs yeux. Possibilité : On peut enregistrer la parole de l´élève, quand il est en production orale, seul en autonomie (jeux de langue, …) ou en interaction avec ses pairs, pour permettre écoute, réécoute, remédiation éventuelle et ce, plusieurs fois si nécessaire (dictaphone, logiciel libre Audacity, …).

10 Les ateliers en compréhension orale  Les élèves sont autonomes dans ces activités. Cela nécessite une connaissance des situations et/ou des supports par les élèves et demande donc de leur part un réinvestissement de structures et de lexique ciblés.  Les situations et/ou les supports ont donc déjà été travaillés avec les élèves lors d´ateliers en production avec l´enseignant.

11  Au terme de ce type d´activité autonome, il faut que les élèves puissent s´auto-évaluer (supports auto-correctifs), que l´enseignant puisse évaluer la compréhension des élèves : il leur demandera ainsi d´entourer le bon dessin correspondant à ce qu´ils entendent ou viennent d´écouter, de colorier la bonne image, de s´enregistrer,… sur des supports plastifiés, effaçables, …  L´enseignant doit donc opter pour des supports permettant l´autonomie des élèves (coin ordinateurs avec logiciels éducatifs, coin-écoute, supports audio-visuels, …).

12 Des exemples d’ateliers  Lien doc MZ.


Télécharger ppt "LES ATELIERS ALIGNES DE LANGAGE À L’ECOLE MATERNELLE Quito – du 19 au 22 mai 2014."

Présentations similaires


Annonces Google