La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Comment enseigner la physique chimie à des adolescents avec autisme ? Adaptation de la démarche d’investigation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Comment enseigner la physique chimie à des adolescents avec autisme ? Adaptation de la démarche d’investigation."— Transcription de la présentation:

1 Comment enseigner la physique chimie à des adolescents avec autisme ? Adaptation de la démarche d’investigation

2 Introduction Choix du sujet : vécu personnel, formation, évolution dans ma carrière professionnelle Démarche d’investigation : fonctions des connaissances Apport pour les élèves ayant des troubles de la fonction cognitive et les autres

3 Plan Brève description du handicap de l’autisme et présentation du groupe d’élèves Le programme mis en place Les adaptations Les bienfaits à retenir Bilan

4 Description du handicap de l’autisme

5 Description du handicap de l’autisme Définition officielle Selon le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (D.S.M. IV) l'autisme est un trouble envahissant du développement (TED) qui est caractérisé par des altérations graves du développement dans les trois domaines suivants :D.S.M. IVTED Communication verbale et non verbale Interactions sociales Comportements, intérêts et activités qui sont restreints et stéréotypés (réticence au changement, manque d’imagination et d’initiative)

6 Description du handicap de l’autisme Des perceptions différentes Les témoignages des personnes atteintes d’autisme apportent un éclairage supplémentaire. Elles voient, entendent, sentent mais leurs perceptions sont différentes.

7 Description du handicap de l’autisme Un mode de pensée différent problèmes d'empathie (théorie de l'esprit /problèmes de mentalisation), la réduction de la cohérence centrale les carences des fonctions exécutives

8 Le groupe d’élèves 5 élèves de la classe de l’ULIS du collège des rives d’Evian 1 élève avec un diagnostic officiel d’autisme 1 élève présentant le fonctionnement caractéristique d’une personne avec autisme 3 autres élèves sans diagnostic particulier

9 Le programme mis en place

10 Découverte de la matière et de ses états avec l’accent mis sur l’observation et l’utilisation de ses sens Travail sur l’air avec l’accent mis sur la recherche d’hypothèse et de protocole Travail sur l’atmosphère avec l’accent mis sur la modélisation Travail sur la météorologie avec l’accent mis sur la mesure, l’application des connaissances acquises, l’accès à le culture scientifique quotidienne

11 Adaptations nécessaires pour mettre en place la démarche d’investigation

12 Des adaptations « classiques » Au niveau de l’expression orale, écrite, de la lecture Au niveau de la mémoire de travail Utilisation des fonctions logiques (comparaison, sériation, classement) en laissant de côté un formalisme mathématique plus poussé Travail sur les ordres de grandeurs en laissant de côté des calculs ou des conversions d’unité plus pointus Au niveau des évaluations

13 Des adaptations « plus spécifiques » Au niveau de l’observation : Manque de vécu (envahissement sensoriel, passer du stade de la découverte au stade de la réflexion) Détail pertinent à observer, Observation dynamique et statique Mise en place d’expérience-action avec un but

14 Des adaptations « plus spécifiques » Au niveau des représentations Difficulté pour s’exprimer Réticence au changement Peur de l’échec Etonnement face aux questions Utilisation d’un scénario social basé sur la démarche OHERIC

15 Des adaptations « plus spécifiques » Au niveau de l’investigation Formulation des hypothèses ou élaboration d’un protocole en se basant sur les conceptions « classiques » des thèmes abordés, et des choix forcés justifiés Planification du travail en décomposant les taches et en amenant les élèves à concevoir une étape, puis plusieurs Les réaliser (mémorisation - maîtrise des gestes techniques)

16 Des adaptations « plus spécifiques » Modélisation Penseur concret Correspondance élément par élément entre la réalité et sa représentation

17 Des adaptations « plus spécifiques » Acquisition et structuration des connaissances Repérer l’essentiel au cours de la démarche d’investigation Formuler correctement ce qui est intéressant à mémoriser Carte heuristique Mobilisation des connaissances Répétition lors d’évaluation formatrice Utilisation des différents types de mémoire Généralisation

18 Les bienfaits à retenir

19 Meilleure intégration sensorielle Travail du langage, du français, des mathématiques par l’utilisation concrète de leurs compétences Développement de la culture générale Développement de l’esprit critique

20 Accompagnement aux changements, adaptabilité, résolution de problème Développement de la théorie de l’esprit, de la communication, de l’imagination Développement de compétences cognitives Apprendre à apprendre

21 Les limites

22 Besoin de répétition Besoin d’entrainement Besoin d’aide pour généraliser les connaissances et les compétences acquises Travail court et long terme Communication entre les élèves Non présence dans le collège

23 Bilan

24 Progrès des élèves Sens de l’observation dans la vie quotidienne pour T Formulation de questions pour C et A Réinvestir ses connaissances pour A Remise en question de ses représentations pour D Plaisir de découvrir pour S

25 « L’important n’est pas de vivre comme les autres mais avec les autres » Daniel Tammet atteint d’autisme


Télécharger ppt "Comment enseigner la physique chimie à des adolescents avec autisme ? Adaptation de la démarche d’investigation."

Présentations similaires


Annonces Google