La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le processus carieux

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le processus carieux"— Transcription de la présentation:

1 Le processus carieux http://coca-cola-tpe.e-monsite.com/pages/sante/l-acide-phosphorique.html

2 Références  Cahier de note Page 66 – 83

3 Effets de la plaque sur les tissus durs  Tissu dur est composé de Calcium Phosphore 2 éléments inorganiques les plus ABONDANTS chez l’humain. Ils sont très importants p.c.q. ils sont impliqués dans le processus de Déminéralisation et Reminéralisation De l’os, l’émail, la dentine, le cément

4 L’ÉMAIL  Hydroxyapatite (Ca + 10 (PO 4 -) 6 (OH) 2 )  Fluroroapatite Ca 5 [(PO 4 ) 3 F] (fluoroapatite: molécule plus stable chimiquement et se dissout à un pH de 4.5 plutôt que 5.5 pour l’hydroxyapatite) N.B. F-(charge négative) Ca++ sous forme cristalline + Phosphate = HYDROXYAPATITE Ca ++ + Phosphate + Fluorure = Fluoroapatite

5 Le processus carieux  Dent: Matrice organique et matière inorganique plus ou moins cristallisée et de l’eau  Le degré de minéralisation influence la dureté, la force et la résistance des tissus minéralisés aux acides  Les constituants des tissus durs sont en proportion différente (émail, dentine, os)  Substances inorganiques:Ca, P, Mg, Na, F.

6 Processus carieux Définition  La CARIE EST: Maladie infectieuse, à causes multiples des tissus de la dent caractérisée par des périodes de déminéralisation et de reminéralisation qui se terminent par une destruction progressive des substances organiques et inorganiques de la dent.

7 Processus carieux Définition  La lésion progresse de l’extérieur vers l’intérieur.  La progression est aiguë, et rapide  La progression est lente et chronique  Le processus est réversible aux stades initiaux  Le processus est irréversible aux stades plus avancés

8 Processus carieux Définition, caractéristiques  Peut correspondre à une simple perte de substances minérales non détectable à l’œil nu (« white spot » ou lésion non- cavitaire)  Peut correspondre à une importante perte de toute la structure (lésion cavitaire)  Sites privilégiés et vulnérables Puits, fissures occlusales Points de contact (Sites=zones où la mastication, autonettoyage et nettoyage ne se font pas bien)

9 Processus carieux

10

11 Lésion non cavitaire après un traitement d’orthodontie Réf.:http://soundentistry.com/blogodontics/2007/3/17/int ernal-cracks-in-teeth.html

12 Lésions cavitaires dans les sillons (faces occlusales des molaires) http://www.dentiste- info.com/index.php?rub=6

13 Processus carieux Le modèle théorique  La théorie de « Miller » 1890 Deux phénomènes essentiels:  1) Décalcification ou déminéralisation qui enlève les minéraux et ramollit les tissus durs  Agent chimique  2) Protéolyse qui fait disparaître la matrice organique des tissus durs  Parasite qui détruit la membrane.

14 Modèle théorique  1960 « Trilogie de Keyes » 1. L’hôte et des dents 2. La plaque dentaire ou la flore microbienne 3. Le substrat ou le régime alimentaire  1978 Newburn 4. Ajoute le TEMPS

15 Trilogie modifiée de « Keyes »

16 Processus carieux  Bactéries cariogéniques selon la théorie de la plaque spécifique 1990: Sont des microorganismes acidogéniques (produisent des acides) Sont des microorganismes aciduriques (se développent en milieu acide) En présence d’hydrates de carbone et d’enzymes Sur une surface dentaire vulnérable ou susceptible Produisent la fermentation

17 Processus carieux  Bactéries cariogéniques: Les Streptocoque buccaux  Streptocoque mutans  Streptocoque sanguis Les Lactobacilles  Lactobacille acidophilus  Lactobacille casei Les Actinomycès  A. naeslundii  A. viscosus

18 Processus carieux La virulence  Les bactéries cariogènes sont considérées comme virulentes. C’est le cas du Streptocoque mutans  Il est virulent parce qu’il: Est acidurique et acidogène Peut synthétiser des polysaccharides extracellulaires insolubles Est fermentaire

19 Processus carieux La virulence du S. Mutans  Cette bactérie peut coloniser la surface des dents naturelles et artificielles.  Cette bactérie accumule des réserves glucidiques intracellulaires (granules cytoplasmique) et extra cellulaire (glycocalyx). En période de disette, elle les fermente et prolonge d’autant la production d’acides organiques forts.

20 Processus carieux La fermentation  La fermentation des hydrates de carbone commence par les enzymes salivaires  La fermentation se continue par les enzymes bactériennes  Les chaînes de polysaccharides sont transformées en Monosaccharides (glucose et fructose) Disaccharides (maltose, lactose, sucrose (saccharose)) et se divisent en chaînes à trois carbones

21 Processus carieux La fermentation  Les produits de cette fermentation sont variés. On retrouve des acides, surtout lactique(fort), acétique (plus faible), propionique, et pyruvique.  Tous ces produits sont capables de déminéraliser l’émail  La plaque fixe l’acide sur la surface de l’émail  Le pH de la plaque devient ainsi très acide et descend jusqu’à un seuil critique (5.5) en dessous duquel il y a dissolution de l’émail

22 Processus carieux la déminéralisation  Les minéraux de l’émail sont dissous  C’est la décalcification qui apparaît cliniquement comme un simple ramollissement  La matrice organique est ensuite attaquée par protéolyse

23 Processus carieux proprement dit  Réaction de déminéralisation AlimentationSucrePlaqueAcide organique (Régime alimentaire) (Glucides) ( Bactéries) (pH acide) Émail  H+ (acide organique)  Ca ++ + PO 4 (Hydroxyapatite) pH acide Émail se dissout Déminéralisation

24  Déséquilibre sans le sens d’une déminéralisation en raison d’une insuffisance des ressources locales à neutraliser l’acide produit. GLUCIDES Polysaccharide EXTRA Poly. Intra

25 Processus carieux Le système de défense  Une partie des minéraux dissous se recristallise  Les minéraux salivaires ( Ca+, Po4) peuvent entrer dans la lésion  Reminéralisation se produit  Le processus est donc réversible

26 Processus carieux Le système de défense  Les acides produits rendent le pH très acide au sein de la plaque  Les tampons dans la matrice de la plaque ne suffisent pas à neutraliser l’acidité.  L’acidité se déverse dans la salive  Les « bicarbonates » salivaires neutralisent les acides produits et font remonter le pH  La transformation des acides forts en acides faibles.

27 Processus carieux proprement dit  Réaction de reminéralisation Salive et fluide g.  produits azotés  Plaque bases organiques  pH alcalin (Protéines (Bactéries) Acides aminés) Ca ++ +PO4  hydroxyapatite De salive et fluide g. Émail reminéralisé

28 Équilibre Déminéralisation-Reminéralisation  Équilibre déminéralisation-reminéralisation en raison d’une neutralisation de l’acide produit grâce au pouvoir tampon de la salive. Peu de saccharose

29 Courbe du Ph = Courbe de Stephan  La courbe peut être divisée en trois sections: La région de production d’acide La région de pH minimum ou critique La région de l’élimination de l’acide

30 Processus carieux la cavité se forme AVEC  Abondance de sucre  Abondance de produits acides  pH acide en dessous du seuil critique  Insuffisance des mécanismes de défense  Déséquilibre entre la déminéralisation et la reminéralisation.  CARIE PERSISTE

31 Processus carieux La nature des sucres  Le transport des sucres à l’intérieur de la bactérie Spécifique pour chaque bactérie  Fréquence de consommation des sucres Associée à la quantité.  Consistance des sucres Liquide, solide, collant.  Moment d’ingestion des sucres Avant le coucher, collation.

32 Moyens préventifs: Les agents thérapeutiques  Les fluorures Systémiques: suppléments fluorurés Topiques:  pâtes dentifrices fluorurés  rinces dents  La chlorexidine : antiseptique à large spectre (effets secondaires à considérer)  Autres agents thérapeutiques: Recaldent (MI Paste) (dérivé d’une protéine du lait: la caséine, favorise la reminéralisation surtout s’il y a présence de F) Novamin (X-Pur) (phosphosilicate de calcium et de sodium, reminéralise et désensibilise)

33 Moyens préventifs:  Les scellants puits et fissures  La diète Fréquence, consistance, moment Les aliments protecteurs: fibreux, fromage Les substituts de sucre (xylitol, sorbitol, etc.)  Les mesures de contrôle de la plaque

34 Processus carieux Moyens préventifs  Substituts du sucre Xylitol (pentitol) sucre à cinq carbones  Alcool de sucre naturel  Goût comparable au sucre de table  Non-fermentescible  Non acidogène  Non cariogène et cariostatique

35 pH de la plaque

36 Courbe de Stephan

37 Processus carieux

38 Facteurs essentiels pour le développement d’une carie

39

40


Télécharger ppt "Le processus carieux"

Présentations similaires


Annonces Google