La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Gile disponibilité linguistique1 LE MODELE GRAVITATIONNEL DE LA DISPONIBILITE LINGUISTIQUE Daniel Gile

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Gile disponibilité linguistique1 LE MODELE GRAVITATIONNEL DE LA DISPONIBILITE LINGUISTIQUE Daniel Gile"— Transcription de la présentation:

1 Gile disponibilité linguistique1 LE MODELE GRAVITATIONNEL DE LA DISPONIBILITE LINGUISTIQUE Daniel Gile

2 Gile disponibilité linguistique2 LA DISPONIBILITE LINGUISTIQUE Connaître ou ne pas connaître, telle est la question ? (unités lexicales, règles de grammaire, orthographe etc.) Ny aurait-il pas une autre dimension à la connaissance des langues ? - Il arrive quon « connaisse » un mot, mais quon ait du mal à le trouver (on la sur le bout de la langue) TOT - Il arrive quon comprenne un énoncé oral ou signé lent, mais quon ne comprenne pas le même énoncé quand il est rapide Le temps nécessaire pour retrouver un élément linguistique pour lutiliser en production ou pour le comprendre est corrélé avec l« effort » déployé pour le faire « Disponibilité linguistique »: concept mesurant ce temps et cet effort

3 Gile disponibilité linguistique3 MEMOIRE DE TRAV. ET MEMOIRE A LONG TERME UNE METAPHORE (Rappel) MEMOIRE A LONG TERME MEMOIRE DE TRAVAIL Stim. Externe/ idée Enoncé

4 Gile disponibilité linguistique4 PRODUCTION DU DISCOURS Modèle schématisé - Commence par une idée - Recherche de mots, règles linguistiques et règles culturelles en MLT - Assemblage et vérification en mémoire de travail - Production physique du discours, sous forme écrite, signée ou orale (avec des va-et-vient entre mém. de travail et mém. à long terme)

5 Gile disponibilité linguistique5 COMPREHENSION DU DISCOURS - Sons ou image (correspondant à écriture ou signe) perçus - Transmission à mémoire de travail - Identification des entités linguistiques auxquelles ils correspondent, par comparaison avec images et sons stockés en mémoire à long terme, et par analyse du contexte et de la situation en utilisant connaissances linguistiques et extralinguistiques - Interprétation du sens de ces entités linguistiques en contexte et en situation - Transfert du sens obtenu par analyse à mémoire à long terme

6 Gile disponibilité linguistique6 QUEST-CE QUI DETERMINE LA DISPONIBILITÉ LINGUISTIQUE ? La fréquence des opérations de production et de compréhension des entités concernées (unités lexicales, tournures etc.) Renforcement des liens neuronaux Mais aussi : la connaissance générale de la langue et les connaissances extralinguistiques pertinentes (connaissance du sujet, des enjeux, des interlocuteurs...) Elles permettent de calculer des probabilités, donc danalyser des signaux et de décider plus rapidement Ici, focalisation sur disponibilité au niveau linguistique seulement, pour mettre en exergue quelques principes

7 Gile disponibilité linguistique7 SI FAIBLE DISPONIBILITÉ DANS LA PRODUCTION DU DISCOURS ? Production ralentie (articulation plus lente, hésitations) Pas un gros problème dans conversation quotidienne Peut être problématique en consécutive si le discours produit nest pas perçu comme agréable à suivre Très problématique en simultanée, car le rythme de la production doit être égal à celui de lorateur, sinon risque de retard et de saturation de la mémoire à court terme. Il est donc essentiel davoir une bonne dispo. linguist. en langue active pour la simult.… ce nest pas aussi vital pour la conséc. Donc conséc. B peut être OK quand simult. B ne lest pas

8 Gile disponibilité linguistique8 SI FAIBLE DISPONIBILITE DANS LA COMPREHENSION DU DISCOURS ? Ralentit traitement du signal auditif/visuel émis par lorateur Problématique dans conversation courante, mais on peut demander à son interlocuteur de ralentir Gros problème en simultanée et en consécutive… parce que, du fait de la capacité limitée de la mémoire de travail, le résultat nest pas une compréhension plus lente… Mais la non-compréhension !

9 Gile disponibilité linguistique9 SPEAKER HIGH AVAILABILITY LOW AVAILABILITY time t1 t2 t3 At t1, high availability listener (HAL) has finished processing more than 2 words and keeps one in WM – low availability listener (LAL) has finished processing 1 word At t2, speaker is uttering 7th word, HAL has finished processing 6 words – LAL has finished processing 2 words, and must keep 5 words in WM. At t3, LAL is probably saturated

10 Gile disponibilité linguistique10 LE MODELE GRAVITATIONNEL DE LA DISPONIBILITE LINGUISTIQUE Disponibilité ~ proximité au centre Modèle dynamique, pas statique Chaque Unité de Connaissance Linguistique (UCL) 1. Séloigne du centre si non utilisée 2. Sen rapproche si utilisée 3. Effet daccompagnement (morphologie, réseaux sémant.) 4. Effet dinterférence donc risque si deux langues actives 5. Systèmes différents pour lécrit, loral et le signé (car fréquence pas la même, neurones pas les mêmes)

11 Gile disponibilité linguistique11 DISPO. LING. DE LINTERPRETE DU TRADUCTEUR DANS LANGUES ACTIVES Elevée dans pays où lon vit (Stimulation fréquente et plutôt diversifiée) Langues actives dans pays où lon ne vit pas : Risque de perte de dispo dans tous les secteurs linguistiques qui ne sont pas stimulés régulièrement Même langue A qui peut sappauvrir comme langue active Méfiance à légard de linterférence dune autre langue qui est fortement stimulée au quotidien

12 Gile disponibilité linguistique12 DISPO. LING. DE LINTERPRETE DANS LANGUES PASSIVES - Dépend de lutilisation effective à lécoute, - perte de disponibilité si peu utilisée danger pour langues C peu utilisées - Nécessité de shabituer à différents accents En interprétation en langue des signes, différentes variantes de même que signes locaux - Bonne disponibilité en compréhension ne veut pas dire bonne disponibilité en production

13 Gile disponibilité linguistique13 DISPO. LING. DU TRADUCTEUR - Peut être faible sans que cela pose problème, parce que vitesse de lecture peut être ajustée par lecteur, et vitesse de production manuelle est de toute manière inférieure à la vitesse de production mentale (donc, si celle-ci est faible, cela na pas dincidence pratique) -Traducteurs peuvent avoir une excellente compréhension écrite dune langue passive sans être capables de bien la comprendre à loral

14 Gile disponibilité linguistique14 RENFORCER LA DISPO. LINGUISTIQUE Stimuler les connaissances par emploi des éléments de langue - Régulier et fréquent (Renforce connections neurales, réduit temps et efforts requis) - Emploi oral pour interprétation - En contexte (Journaux ? Immersion linguistique ?) - Répétition par exercices est légitime et utile – mais ne suffit pas - Apprentissage et exercices avec formules standard sont légitimes et utiles Attention : enrichissement linguistique et amélioration de la dispo linguistique ne sont pas la même chose Lun nimplique pas lautre

15 Gile disponibilité linguistique15 Loi de ZIPF

16 Gile disponibilité linguistique16 LOI DE ZIPF ET PERFECTIONNEMENT LING. En immersion naturelle On entend tous les jours, et très souvent Des mots et tournures que lon connaît déjà Ceux dont ont besoin les interprètes (et traducteurs) Sont des mots dont la fréquence relative est très basse En milieu naturel tout-venant, il ne seront entendus et utilisés que rarement. En conséquence, pour être efficace chez les étudiants en interprétation et interprètes souhaitant ajouter une nouvelle langue, limmersion doit être ciblée et viser un milieu où les mots et tournures des sociolectes pertinents sont bien plus fréquents que dans la vie quotidienne en milieu non spécialisé

17 Gile disponibilité linguistique17 PERFECTIONNEMENT LING. LSF Nécessité de shabituer en compréhension (et en production ?) À variantes non standard de LSF (Différences par rapport à langues vocales) Problème dactylologie Comparaison avec le morse concernant la vitesse de décodage ? (sachant quen France, usage peu fréquent, par opposition aux E.U.) En compréhension : Apprendre à lire LSF à lécran, en mode bidimensionnel ?

18 Gile disponibilité linguistique18 Observations complémentaires sur la dispo lingu des traducteurs et interprètes Rappel : dispo linguistique très importante en interprétation, pas en traduction, à cause de la différence dans léchelle chronologique (mais en traduction maîtrise stylistique et grammaticale bien plus poussée) Au fil du temps, polarisation langues actives – langues passives ainsi que langue écrite – langue orale Pour traducteurs et interprètes, il est parfaitement logique dapprendre à comprendre une langue à la lecture ou à lécoute seulement, sans chercher à la maîtriser activement. Surprenant pour didacticiens des langues


Télécharger ppt "Gile disponibilité linguistique1 LE MODELE GRAVITATIONNEL DE LA DISPONIBILITE LINGUISTIQUE Daniel Gile"

Présentations similaires


Annonces Google