La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Antibiotiques et Pharmacovigilance Ghada Miremont-Salamé 25 mai 2004.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Antibiotiques et Pharmacovigilance Ghada Miremont-Salamé 25 mai 2004."— Transcription de la présentation:

1 Antibiotiques et Pharmacovigilance Ghada Miremont-Salamé 25 mai 2004

2 Bilan EI des antibiotiques au Centre Régional de Pharmacovigilance de Bordeaux 2003 Total des dEffets Indésirables (EI) en , dont 824 (71%) notifiés par les hôpitaux et cliniques Total des EI des Antibiotiques Systémiques (classe ATC J01 ) 147 (soit 13%) dont 127 (86%) notifiés par les hôpitaux et cliniques

3 Bilan EI des antibiotiques Bordeaux 2003 Répartition des 127 EI notifiés par les hôpitaux et cliniques -EI cutanés : 34 (27%), dont 1Lyell, 2 PEAG -EI hématologiques : 24 (19%), dont 4 aplasies -EI hépatiques : 11(9%) -EI digestifs : 9 (7%) -EI neuro-psychiatriques : 6 (5%) -EI allergie généralisée : 5 (4%), dont 1 choc anaphylac -EI rénaux : 4 -EI appareil locomoteur : 5 -EI électrolytiques : 2

4 Bilan EI des antibiotiques Bordeaux 2003 Classe dantibiotique incriminé par ordre décroissant -Bêta- lactamines -Fluoroquinolones -Macrolides et apparentés -Aminosides -Polypeptides -Linézolide -Acide Fusidique …Mais association de 2 classes ou plus dans plus de la moitié des cas

5 Bilan EI des antibiotiques Bordeaux 2003 Sous-notification bien sûr, Mais limportant est de signaler les EI inattendus ou graves, surtout pour les antibiotiques récents SIGNAL

6 Problèmes diagnostiques, Imputabilité, conduite à tenir Associations dantibiotiques (et autres médicaments concomittants) : -Quel(s) médicament(s) en cause? -Quel(s) médicament(s) arrêter ou poursuivre ? -Pour les EI cutanés ou allergiques, détailler chronologie +++ et …limite des tests cutanés

7 Problèmes diagnostiques et thérapeutiques : exemple EI se succédant malgré changement dantibiothérapie : quelle alternative thérapeutique ? Ostéite chronique du sternum après chirurgie cardio-vasculaire à S aureus Méti-S : -oedème de Quincke, érythrodermie sous ofloxacine - acide fusidique - amoxicilline et acide clavulanique -bicytopénie puis réaction allergique (éruption, bronchospasme) sous rifampicine - pristinamycine

8 Bilan EI des antibiotiques Bordeaux 2003 Sous-notification bien sûr, Mais limportant est de signaler tous les EI inattendus ou graves, surtout pour les antibiotiques récents SIGNAL

9 Quelques problèmes de pharmacovigilance avec les antibiotiques récents…

10 Linézolide (Zyvoxid®) Atteintes hématologiques connues dès mise sur le marché Interactions potentielles : IMAO (ex: tramadol, sd sérotoninergique) …Mais aussi neuropathies périphériques lors de traitements prolongés

11 Moxifloxacine (Izilox®) Mêmes EI que les autres fluoroquinolones : tendineux, articulaires, neuro- psychiatriques, etc. …Mais risque plus important dallongement du QT et de torsades de pointes

12 Télithromycine (Ketek®) prudence si myasthénie plusieurs cas d'aggravation de myasthénie, dont un décès : aggravation de la faiblesse musculaire, dyspnée ou insuffisance respiratoire aiguë, dans les heures suivant la première prise prescription déconseillée chez les malades myasthéniques, sauf en l'absence d'alternative thérapeutique et sous surveillance étroite

13 De nouveaux mécanismes dinteraction médicamenteuse à lhorizon pour des antibiotiques anciens…

14 Macrolides et nouveaux mécanismes dinteraction médicamenteuse -P-glycoprotéine (Pgp) : protéine transmembranaire, microvillosités intestinales, mais aussi SNC, reins, etc. -«molécule de transport»: rôle en particulier dans excrétion des médicaments dans la lumière intestinale -inhibiteurs de la Pgp sont en général aussi inhibiteurs enzymatiques du CYP 450

15 Macrolides et nouveaux mécanismes dinteraction médicamenteuse Digoxine et macrolides : -digoxine : élimination rénale (90%) -étude chez malades hospitalisés : augmentation de la digoxinémie -Précautions demploi en cas dassociation à clarithromycine ou érythromycine Colchicine et macrolides : - cas isolés dintoxication à la colchicine lors dassociation à clarithromycine, érythromycine ou josamycine

16 Et toujours des problèmes de pharmacovigilance avec des antibiotiques plus anciens…

17 Suivi thérapeutique pharmacologique et prévention de la toxicité des antibiotiques K. Titier, SFP, Strasbourg, 2004 Aminosides : - dosages vallée (15 minutes avant injection suivante) pour toxicité : niveau de preuve moyen -interprétation lors dadministration espacées ? (plutôt dosage 8-14h après ladministration)

18 Suivi thérapeutique pharmacologique et prévention de la toxicité des antibiotiques Polypeptides (vancomycine, teicoplanine) : - dosages vallée pour toxicité : niveau de preuve élevé - administration en perfusion permet de diminuer la toxicité

19 Suivi thérapeutique pharmacologique et prévention de la toxicité des antibiotiques En 2003, plusieurs cas dinsuffisance rénale (admissions en réanimation médicale, étude de 6 mois) sous aminosides ou vancomycine : Points à améliorer (toujours) -respect des posologies, -adaptation des schémas dadministration en fonction de la clairance de la créatinine : -détermination de la clairance de la créatinine avant, pendant le traitement

20 Et pour un anti-infectieux urinaire ancien, déviation dutilisation nitrofurantoïne (Furadantine®) : indication « cystite non compliquée de la femme à germe sensible » déviation dutilisation avec des traitements « prophylactiques » répétés, etc. : des notifications récentes dEI connus mais graves++ -Neuropathies périphériques -Pneumopathies interstitielles, fibroses pulmonaires

21 Centre régional de pharmacovigilance de Bordeaux lundi-vendredi, 9 -19h Hôpital Pellegrin, Bordeaux cedex web : Coordonnées de tous les CRPV dans les 1ères pages du Vidal®


Télécharger ppt "Antibiotiques et Pharmacovigilance Ghada Miremont-Salamé 25 mai 2004."

Présentations similaires


Annonces Google