La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

© 2003 The McGraw-Hill Companies, Inc. All rights reserved. La prise de décision en matière dinvestissement Chapitre 10.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "© 2003 The McGraw-Hill Companies, Inc. All rights reserved. La prise de décision en matière dinvestissement Chapitre 10."— Transcription de la présentation:

1 © 2003 The McGraw-Hill Companies, Inc. All rights reserved. La prise de décision en matière dinvestissement Chapitre 10

2 10.1 © Les Éditions de la Chenelière inc., Gestion financière, 2 e édition Concepts clés et apprentissage Comprendre comment déterminer les flux monétaires dun projet. Être en mesure de calculer lACC à des fins fiscales. Comprendre les différentes méthodes pour trouver les flux monétaires provenant de lexploitation. Comprendre comment analyser différentes décisions en matière de financement.

3 10.2 © Les Éditions de la Chenelière inc., Gestion financière, 2 e édition Organisation du chapitre Les flux monétaires dun projet – un aperçu Les flux monétaires différentiels Les états financiers pro forma et les flux monétaires des projets Les flux monétaires : informations supplémentaires Dautres définitions du flux monétaire provenant de lexploitation Lapplication de la méthode de lavantage fiscal dans le cas des Engrais Majestic inc. Des cas particuliers danalyse des flux monétaires actualisés Résumé et conclusions

4 10.3 © Les Éditions de la Chenelière inc., Gestion financière, 2 e édition Les flux monétaires pertinents Dans lanalyse dun projet, les flux monétaires pris en considération sont définis en fonction de variations ou daugmentations de flux monétaires existants qui surviennent en conséquence directe de la décision de réaliser ce projet. Ces flux monétaires sont appelés flux monétaires différentiels. Le principe de la valeur intrinsèque nous permet dévaluer chaque projet daprès ses flux monétaires différentiels.

5 10.4 © Les Éditions de la Chenelière inc., Gestion financière, 2 e édition Poser la bonne question Vous devriez en tout temps vous demander « Est-ce que ce flux monétaire est présent (ou nest pas présent) SEULEMENT si nous acceptons ce projet ? » –Si la réponse est « oui », alors on devrait inclure ce flux monétaire dans notre analyse, car il est différentiel. –Si la réponse est « non », on ne devrait pas linclure dans lanalyse du projet, car il surviendra dune manière ou dune autre. –Si la réponse est « en partie », alors on doit inclure la partie qui apparaît à cause du projet.

6 10.5 © Les Éditions de la Chenelière inc., Gestion financière, 2 e édition Les différents types de flux monétaires différentiels Les coûts irrécupérables – coûts déjà engagés dans le passé et qui ne peuvent être récupérés. Les coûts de renonciation – manque à gagner associé à loption la plus valable à laquelle lentreprise doit renoncer. Les effets secondaires –bons – projet bénéfique aux autres projets. –mauvais – bénéfices dun projet fait au détriment des autres (érosion). Les variations dans le fonds de roulement Les coûts de financement Linflation Lamortissement du coût en capital (ACC)

7 10.6 © Les Éditions de la Chenelière inc., Gestion financière, 2 e édition Les états financiers pro forma et les flux monétaires des projets Les états financiers pro forma sont des outils pratiques et faciles à comprendre lorsquil sagit de résumer une grande partie des r enseignements pertinents à un projet. Calcul des flux monétaires – rappel –FM provenant de lexploitation = BAII + amortissement – impôts –FM du projet = FM provenant de lexploitation – additions au fonds de roulement – dépenses dinvestissement pour le projet

8 10.7 © Les Éditions de la Chenelière inc., Gestion financière, 2 e édition État des résultats pro forma – Exemple Chiffre daffaires ( unités à 4,00 $ / unité) $ Coûts variables (2,50 $ / unité) $ Profit brut $ Coûts fixes $ Amortissement ( $ / 3) $ BAII $ Impôts (34 %) $ Bénéfice net $

9 10.8 © Les Éditions de la Chenelière inc., Gestion financière, 2 e édition Dépenses dinvestissement du projet et additions au fonds de roulement anticipées – Exemple Année 0123 Variation FdR $ Dépenses dinvestissement $ $ $ 0 Investissement total $ $ $ $

10 10.9 © Les Éditions de la Chenelière inc., Gestion financière, 2 e édition Total des flux monétaires anticipés – Exemple Année 0123 FM exploitation $ Variation FdR – $ $ Dépenses dinvestis- sement – $ FM projet – $ $ $

11 10.10 © Les Éditions de la Chenelière inc., Gestion financière, 2 e édition Prendre la décision Maintenant que nous connaissons les flux monétaires, nous pouvons appliquer les techniques apprises au chapitre 9. Faites lhypothèse que le taux exigé est de 20 %. Entrez les flux monétaires dans Excel et utilisez les fonctions pour trouver la VAN et le TRI. –VAN = $ –TRI = 25,8 % Devrions-nous accepter ou rejeter le projet ?

12 10.11 © Les Éditions de la Chenelière inc., Gestion financière, 2 e édition Le fonds de roulement scruté à la loupe Pourquoi devons-nous tenir compte des variations dans le fonds de roulement séparément ? –Les PCGR exigent que les ventes soient enregistrées lorsquelles ont lieu dans létat des résultats, et non pas lorsque la réception du paiement a lieu. –Les PCGR exigent également que nous enregistrions le coût des biens vendus lorsque les ventes sont faites et ce, même si le paiement aux fournisseurs na pas encore été fait.

13 10.12 © Les Éditions de la Chenelière inc., Gestion financière, 2 e édition Le fonds de roulement scruté à la loupe (suite) –Finalement, la firme doit maintenir un inventaire pour supporter des ventes qui nont pas encore eu lieu. –De façon générale, lintégration des variations du fonds de roulement a pour effet de compenser les écarts entre les ventes et les coûts comptables, dune part, et les entrées et les sorties de caisse, dautre part.

14 10.13 © Les Éditions de la Chenelière inc., Gestion financière, 2 e édition Lamortissement du coût en capital (ACC) Lamortissement a des conséquences sur les flux monétaires parce quil influe sur le montant dimpôts à payer. Les dépenses en amortissement doivent être calculées en accord avec le système damortissement fiscal dicté par la loi.

15 10.14 © Les Éditions de la Chenelière inc., Gestion financière, 2 e édition Calcul de lamortissement On a besoin de savoir à quelle classe dactif appartient le bien à amortir. Amortissement linéaire –A = (Coûts initiaux – valeur de récupération) / nombre dannées –Très peu dactifs sont amortis linéairement selon la fiscalité Amortissement dégressif –On multiplie un pourcentage donné par le tableau de lACC par la fraction non amortie du coût du capital (FNACC). –Règle de la demi-année –On peut utiliser la formule suivante pour calculer la VA de lACC :

16 10.15 © Les Éditions de la Chenelière inc., Gestion financière, 2 e édition Formule de la valeur actualisée des économies dimpôt attribuables à lamortissement du coût en capital Où : –C = total du coût en capital de lactif –d = taux dACC pour cette catégorie dactif –Tc = taux dimposition marginal de lentreprise –k = taux dactualisation –R = valeur de récupération –n = durée de vie de lactif en années

17 10.16 © Les Éditions de la Chenelière inc., Gestion financière, 2 e édition Amortissement et valeur de récupération – Exemple Vous faites lachat dune pièce déquipement coûtant $. Il vous en coûte $ pour la livraison et linstallation. En vous basant sur des informations passées, vous croyez être en mesure de revendre cet actif au prix de $ lorsque vous nen aurez plus besoin, cest-à-dire dans 6 ans. Le taux dimposition marginal de la compagnie est de 40 %. Si le taux damortissement dégressif applicable est de 20 % et que le taux de rendement requis pour ce projet est de 10 %, quelle est la valeur actualisée de léconomie dimpôt attribuable à lACC ?

18 10.17 © Les Éditions de la Chenelière inc., Gestion financière, 2 e édition Amortissement et valeur de récupération – Exemple (suite) Les coûts de livraison et dinstallation sont capitalisés dans le coût de léquipement.

19 10.18 © Les Éditions de la Chenelière inc., Gestion financière, 2 e édition Dautres définitions du flux monétaire provenant de lexploitation La méthode de bas en haut (ou pyramidale) –On ne tient pas compte des dépenses de financement, tels les intérêts. –FME = BN + amortissement fiscal La méthode de haut en bas –FME = Chiffre daffaires – Coûts – Impôts –On laisse de côté les postes hors-caisse comme lamortissement fiscal. La méthode des économies dimpôt –FME = (Chiffre daffaires – Coûts) (1 – Tc) + Amortissement Tc

20 10.19 © Les Éditions de la Chenelière inc., Gestion financière, 2 e édition La valeur de récupération et la fraction non amortie du coût en capital (FNACC) Lutilisation des méthodes démontrées dans la diapositive précédente donnera des réponses erronées si la valeur de récupération diffère de la FNACC. Si les actifs sont amortis de façon dégressive, alors la méthode des économies dimpôt est la plus appropriée, puisquelle tient compte de lamortissement à venir sur la différence entre la valeur de récupération et la FNACC.

21 10.20 © Les Éditions de la Chenelière inc., Gestion financière, 2 e édition Évaluation de propositions de réduction des coûts – Exemple Votre compagnie envisage lutilisation dun nouveau système de production qui coûterait initialement 1 M$. Ce nouveau système permettrait des économies de $ par année en coûts dinventaire et de gestion. On anticipe que le système aura une durée de vie de 5 ans et il fait lobjet dun amortissement dégressif à un taux de 20 %. À la fin des 5 ans, le système sera revendu au prix de $. Le taux dimposition marginal est de 40 % et le taux de rendement exigé est de 8 %. Cliquez sur licône Excel pour voir la solution de cet exemple.

22 10.21 © Les Éditions de la Chenelière inc., Gestion financière, 2 e édition Le remplacement dun élément dactif – Exemple Vieille machinerie –Coût initial = $ –Taux dACC = 20 % –Achetée il y a 5 ans –Valeur de récupération aujourdhui = $ –Valeur de récupération dans 5 ans = $ Nouvelle machinerie –Coût initial = $ –Durée de vie de 5 ans –Valeur de récupération dans 5 ans = 0 –Économies réalisées = $ par année –Taux dACC = 20 % Taux de rendement requis = 10 % Taux dimposition marginal = 40 %

23 10.22 © Les Éditions de la Chenelière inc., Gestion financière, 2 e édition Le remplacement dun élément dactif – Exemple (suite) Souvenez-vous que nous nous intéressons uniquement aux flux monétaires différentiels. Si nous achetons la nouvelle machinerie, cela signifie que nous vendons la vieille. Quelles sont les conséquences sur les flux monétaires de vendre la vieille machinerie aujourdhui plutôt que dans 5 ans ?

24 10.23 © Les Éditions de la Chenelière inc., Gestion financière, 2 e édition Le remplacement dun élément dactif – Exemple (suite) Si nous vendons la vieille machinerie aujourdhui, nous recevrons $. Par contre, nous ne recevrons pas $ dans 5 ans. Le nombre approprié à utiliser dans lanalyse de la VAN est la valeur de récupération nette. Il faut toujours considérer les flux monétaires après impôts. Vous pouvez utiliser les fonctions dExcel pour trouver les flux monétaires et la valeur de récupération, mais aucun raccourci nest possible pour calculer la VA des économies dimpôt.

25 10.24 © Les Éditions de la Chenelière inc., Gestion financière, 2 e édition Le remplacement dun élément dactif – Exemple (suite et fin) La VAN du projet est : La VAN est positive et donc, la vieille machinerie devrait être remplacée.

26 10.25 © Les Éditions de la Chenelière inc., Gestion financière, 2 e édition Les annuités équivalentes – Exemple Machine A –Coût initial = $ –Coûts dexploitation avant impôts = $ –Durée de vie anticipée = 8 ans Machine B –Coût initial = $ –Coûts dexploitation avant impôts = $ –Durée de vie anticipée = 6 ans La machine choisie sera remplacée indéfiniment et aucune machine naura dimpact sur les revenus. Aucune variation du fonds de roulement nest requise. Le taux de rendement requis est 10 %, le taux dACC applicable est de 10 % et le taux marginal dimposition est de 40 %. Quelle machine devriez-vous acheter ?

27 10.26 © Les Éditions de la Chenelière inc., Gestion financière, 2 e édition Létablissement du montant dune soumission – Exemple Considérons lexemple du livre : –Nous devons produire 5 camions modifiés par année pour les 4 prochaines années. –Nous pouvons acheter des plates-formes de camion pour $ lunité. –Le loyer des installations requises sélève à $ par année. –Le coût de la main-dœuvre et du matériel nécessaires sélève à $ par camion. –Lentreprise doit investir $ pour du nouvel équipement (amortissement dégressif, taux dACC 20 %). –Valeur de récupération de $ après quatre ans. –Besoin de $ immédiatement en FdR. –Taux dimposition de 43,5 % –Taux de rendement exigé de 20 %

28 10.27 © Les Éditions de la Chenelière inc., Gestion financière, 2 e édition Quiz minute Comment détermine-t-on si un flux monétaire est pertinent dans lanalyse dun projet ? Quelles sont les différentes méthodes de calcul du flux monétaire dexploitation et quand sont- elles importantes ? Quel est le principe de base pour trouver le prix dune soumission ? Quest-ce que lannuité équivalente et quand doit-elle être utilisée ?

29 10.28 © Les Éditions de la Chenelière inc., Gestion financière, 2 e édition Résumé et conclusions Vous devriez maintenant savoir : –Comment déterminer les flux monétaires différentiels devant être considérés dans le choix dun investissement. –Comment calculer léconomie dimpôts venant de lACC pour un projet donné. –Comment faire lanalyse pour les situations suivantes : Remplacement dun élément dactif. Projet de réduction des coûts. Établissement du montant dune soumission. Comparaison de projets ayant des durées de vie différentes.


Télécharger ppt "© 2003 The McGraw-Hill Companies, Inc. All rights reserved. La prise de décision en matière dinvestissement Chapitre 10."

Présentations similaires


Annonces Google