La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Sur quoi agir ? La parole magistrale, le «parler professionnel» – –«Parler professionnel» modélisant pour les apprentissages des élèves : caractéristiques.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Sur quoi agir ? La parole magistrale, le «parler professionnel» – –«Parler professionnel» modélisant pour les apprentissages des élèves : caractéristiques."— Transcription de la présentation:

1 Sur quoi agir ? La parole magistrale, le «parler professionnel» – –«Parler professionnel» modélisant pour les apprentissages des élèves : caractéristiques. – –Importance de la reformulation des propos enfantins : donner une forme correcte aux intentions de lenfant sans le forcer nécessairement à répéter (2 énoncés parfois : au plus près de lintention de dire et dun niveau un peu supérieur).

2 Sur quoi agir ? La parole magistrale, le «parler professionnel» – –Importance des modes de questionnement: les questions fermées amènent au mieux des réponses en un mot ou en un complément dénoncé ; les questions ouvertes induisent des phrases plus complètes, parfois complexes selon la question. – –Importance des liens langagiers opérés par lenseignant : «citations», «cest comme….» (aide à la prise de distance et remobilisation/remémoration).

3 Sur quoi agir ? La mise en oeuvre des programmes Des dérives à réguler rapidement Sur la base dobservations et sans confondre le vu et le vrai, des craintes : – –Valorisation des parties du programme relatives à lentrée dans lécrit aux dépens de lessentiel : loral. – –Anticipation dangereuse du «travail du code» qui atteste des incompréhensions (alphabet en PS, recomposition de mots en MS avec «syllabes écrites).

4 Sur quoi agir ? – –Approche du vocabulaire centrée sur des listes de mots hors «scénario»(imagiers, dictionnaires de classe). – –Evaluations nombreuses sur bases écrites mais une incapacité à dire comment parlent les enfants.

5 Sur quoi agir ? La mise en oeuvre des programmes Un travail de fond (longue durée) sur loral : lenjeu = laccès à /la maîtrise de l«oral scriptural» – –Langage oral en situation, langage daccompagnement de laction : spontané (loral ordinaire) (à distinguer du langage du maître en accompagnement de laction )

6 Sur quoi agir ? – –Langage oral hors situation, avec prise de distance : langage dévocation, «loral scriptural»: proche de lécrit dans lexplicitation même si subsistent des formes- types orales. – –Langage écrit: structuration syntaxique et précision lexicale maximales ; une organisation textuelle liée aux intentions et aux situations de communication – –Des constantes : la réception précède la production (lenfant parle parce quil est dans un milieu de parleurs ; id. pour écrit)

7 Sur quoi agir ? La cohérence et la continuité longitudinales, les progressions – –Organiser une progression sur les 3 sections pour chaque sous-domaine des domaines Langage. – –Promouvoir une approche spiralaire des apprentissages lexicaux et des travaux sur les textes pour pérenniser les acquis : rebrassage, remobilisation dans des situations variées. – –Inciter à des retours en arrière réguliers (consolider).

8 Sur quoi agir ? Les dispositifs pédagogiques, les modes de groupement des élèves Intérêt du "grand groupe " (classe ou demi-classe) pour :lobservation de comportements langagiers mis en oeuvre par dautres enfants (effets positifs et négatifs), la socialisation («faire classe» : faire société), le partage de moments culturels (autour de la langue et de ses usages).

9 Sur quoi agir ? Les dispositifs pédagogiques, les modes de groupement des élèves Caractère essentiel du groupe réduit pour parler avec les enfants et les faire parler, et pour :la sécurisation des enfants, le contrôle par le maître des prises de parole, de la compréhension. – –Intérêt des groupes hétérogènes pour favoriser limitation et lémulation. (Pourquoi pas en aide personnalisée ?)

10 Sur quoi agir ? Linformation et limplication des parents (voire des partenaires selon leur implication) – –Informer les parents sur limportance des échanges langagiers avec leurs enfants : susciter certaines attitudes, certaines pratiques rares dans certains milieux (argumentaire voire support de communication à élaborer pour faciliter la tâche des écoles).

11 Sur quoi agir ? Linformation et limplication des parents (voire des partenaires selon leur implication) – –Montrer: inciter à louverture des classes ou à lusage de vidéos de la classe en situation (que faire avec… autour de…, quand on…. ?). – –Avec les partenaires, travailler sur la coordination de leurs interventions avec les apports de lécole.

12 Sur quoi agir ? Une action pilotée résolument – –Pilotage = ciblage des objectifs, impulsion, suivi, évaluation, régulation (niveau départemental : responsabilité IA- DSDEN) – –Différences territoriales, différenciation de laction – –Nécessité dune mobilisation partout et pour tous mais de nature différente selon que les améliorations à obtenir concernent quelques enfants par classe ou la majorité des élèves de la classe.

13 Lécole maternelle Juin 2011 Merci de votre attention !


Télécharger ppt "Sur quoi agir ? La parole magistrale, le «parler professionnel» – –«Parler professionnel» modélisant pour les apprentissages des élèves : caractéristiques."

Présentations similaires


Annonces Google