La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

BRONCHIQUE CHRONIQUE DEFINITION -affection caractérisée par une hypersécrétion muqueuse, -survenant la plupart des jours, au moins trois mois par an, pendant.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "BRONCHIQUE CHRONIQUE DEFINITION -affection caractérisée par une hypersécrétion muqueuse, -survenant la plupart des jours, au moins trois mois par an, pendant."— Transcription de la présentation:

1 BRONCHIQUE CHRONIQUE DEFINITION -affection caractérisée par une hypersécrétion muqueuse, -survenant la plupart des jours, au moins trois mois par an, pendant au moins deux années consécutives;

2 BRONCHIQUE CHRONIQUE Symtomes: –toux et expectoration chroniques –expectoration muqueuse/muco-purulente (surinfection) Facteurs favorisant: -consommation de tabac -facteurs professionnels ou de lenvironnement -des conditions sociales ou climatique -autre toxiques (alcool); La maladie semble plus frecquente chez lhomme.

3 BRONCHIQUE CHRONIQUE Examen clinique: -est souvent et longtemps strictement normal; -episodes de surinfection: -rales bronchique (ronchus ou sibilants) Examen biologiques: -lhemogramme: - leucocitose -exmination des crachats: - des germes bacterienes

4 BRONCHIQUE CHRONIQUE Radiologie: -est le plus souvent normal en labsence demphyseme associe ou de complications infectieuses; -epaissessement des parois bronchique distales; EFR: -normale/sdr.obstructif: VEMS<80%.

5 BRONCHIQUE CHRONIQUE Bronchite chronique simple Bronchite chronique avec syndrome ventilatoire obstructif : –bronchite chronique avec obstruction permanente des voies aériennes (VEMS/CVF < 70 % en état stable), réversible ou pas Bronchite chronique obstructive avec insuffisance respiratoire : –bronchite chronique obstructive avec hypoxémie de repos persistante.

6 EMPHYSEME PULMONAIRE DEFINITION: -definition essentiellement anatomique: -augmentation de taille, au-dessus de la normale, des espaces aériens distaux au- delà de la bronchiole terminale, soit par dilatation, soit par rupture alvéolaire;

7 EMPHYSEME PULMONAIRE Symtomes: -dyspnee deffort pour un effort de moins en moins imporrtant; -cette dyspnee peut evoluer de facon tres progressive ou paradoxalement sinstaller en quelques mois.

8 EMPHYSEME PULMONAIRE Examen clinique: Inspection - distension thoracique Palpation - diminution de choc de pointe/difficulte de reperage de la pointe du coeur -diminution des vibration vocales Percussion -hypersonorite thoracique Ascultation -une diminution globale du murmure vesiculaire -lintensite de bruit du coeur est diminuee.

9 EMPHYSEME PULMONAIRE Examen radiologique –lexistence dune distension; Sur le cliché de face: -laplatissement des deux coupoles diaphragmatiques; -les espaces intercostaux sont elargis; -hyperclarite pulmonaire Sur le cliché de profil: -labaissement et laplatissement des deux coupoles diaphragmatiques. Examen fonctionnel (EFR): -sdr obstructif: VEMS<80% -augmentation de VR -le degre de distension - CPT: normale ou augmentee.

10 BPCO LES BRONCHO-PNEUMOPATHIES CHRONIQUES OBSTRUCTIVES Lorsque l'on parle de broncho-pneumopathie chronique obstructive(BPCO), on fait référence à un ensemble de maladies respiratoires chroniques, lentement progressives, qui se caractérisent par:broncho-pneumopathie chronique obstructive 1/ Clinique -toux et expectoration -dyspnée -et/ou antécédents d'exposition aux facteurs de risque de la maladie (tabac) 2/ EFR -trouble ventilatoire obstructif VEMS/CVF < 70 %, incomplètement réversible (après bronchodilatateur), réversible -perturbation des échanges gazeux, -à cela s'ajoute la distension avec augmentation de la capacité résiduelle fonctionnelle (CRF), qui s'aggrave à l'exercice;

11 BPCO LES BRONCHO-PNEUMOPATHIES CHRONIQUES OBSTRUCTIVES 3/ Conséquences physio-pathologiques: -avec l'aggravation de l'obstruction bronchique, le temps expiratoire ne permet plus une expiration normale; -cela conduit à une augmentation du volume résiduel (VR) et de la capacité résiduelle fonctionnelle(CRF), et à l'hyperinflation encore augmentée à l'exercice ; -c'est l'hyperinflation dynamique.

12 BPCO LES BRONCHO-PNEUMOPATHIES CHRONIQUES OBSTRUCTIVES 4/ Epidémiologie et facteurs de risque: Pathologie fréquente, souvent ignorée; Pathologie fréquente Morbidité importante; Morbidité importante Mortalité notable. Mortalité notable Facteurs de risque connus liés à l'environnement: -le tabac qui contient une forte concentration d'oxydants à l'origine d'un stress oxydatif dont les conséquences sont une augmentation de la transcription des gènes de l'inflammation, l'activité protéase, la sécrétion muqueuse;tabac -les polluants professionnels (poussières minérales, végétales, gaz, produits chimiques) polluants professionnels -la pollution atmosphérique.pollution atmosphérique -les facteurs génétiquesfacteurs génétiques

13 BPCO LES BRONCHO-PNEUMOPATHIES CHRONIQUES OBSTRUCTIVES Tableau évolutif / histoire naturelle des BPCO: On peut considérer qu'on arrive au stade BPCO par 2 évolutions différentes qui peuvent se retrouver simultanément chez le même malade : - la voie bronchique par la bronchopathie chronique issue essentiellement du tabac; - la voie parenchymateuse par l'emphysème dans lequel les facteurs génétiques jouent un rôle important. Au total, les 2 évolutions conduisent à linsuffisance respiratoire chronique (IRC).

14 BPCO LES BRONCHO-PNEUMOPATHIES CHRONIQUES OBSTRUCTIVES BPCO en état stable Diagnostic 1/ DIAGNOSTIC POSITIF Il doit: -être précoce, devancer l'appel du malade; -dépistage être envisagé devant toute personne présentant les symptômes évocateurs et avec des antécédents d'exposition aux facteurs de risque connus, au premier rang desquels le tabac;dépistage -même si cela n'est pas la demande directe du malade, à l'occasion d'une infection broncho-pulmonaire, d'un traumatisme ou de toute autre consultation; -être confirmé par une spirométrie (démonstration objective de l'obstruction bronchique)

15 BPCO LES BRONCHO-PNEUMOPATHIES CHRONIQUES OBSTRUCTIVES Il repose sur interrogatoire : recherche les éléments de la définition: -toux : chronique, la plupart des jours, généralement matinale au début ("toilette bronchique matinale du fumeur") puis apparaissant dans l'ensemble de la journée -expectoration : chronique, le plus souvent muqueuse, quelquefois muco- purulente ou purulente ; jamais très abondante -dyspnée : persistante, progressive, aggravée pendant les infections respiratoires -recherche des facteurs de risque : tabac surtout -antécédents: épisodes répétés de "bronchite aiguë" familiaux de BPCO ou autres maladies respiratoires

16 BPCO LES BRONCHO-PNEUMOPATHIES CHRONIQUES OBSTRUCTIVES 2/ DIAGNOSTIC DE SÉVÉRITÉ - interrogatoire : morbidite évaluation de la dyspnée -exacerbations ou hospitalisations antérieures pour cause respiratoire (nombre et durée des exacerbations), -qualité de vie : retentissement de la maladie sur la vie quotidienne et professionnelle (activités ; charge économique ; absences au travail ; anxiété ; dépression ; entourage) évaluation de la dyspnée examen clinique: -inspection : -aspect général du malade : blue bloater ; pink pufferblue bloaterpink puffer -cyanose ; -hippocratisme digital ;hippocratisme digital -distension de poumon;distension -muscles respiratoires accessoires -auscultation : baisse du MV, ronchus, sibilants -examen cardio-vasculaire : signes d'IVD (cliniques, ECG)signes d'IVD

17 BPCO LES BRONCHO-PNEUMOPATHIES CHRONIQUES OBSTRUCTIVES 3/ DIAGNOSTIC DIFFÉRENTIELDIAGNOSTIC DIFFÉRENTIEL -asthme vieilli : mais symptômes apparus dans l'enfance, variables d'un jour à l'autre, avec manifestations allergiques -dilatation des bronches : quantité plus importante d'expectoration purulente ; souvent un début précoce dans la vie; -tuberculose -insuffisance cardiaque gauche -cancer bronchique - les maladies qui font tousser les hommes de plus de 40 ans fumeursdilatation des bronchestuberculoseinsuffisance cardiaque gauchecancer bronchique L'histoire clinique respiratoire du malade permet, le plus souvent, de faire la différence.

18 BPCO en état stable Prise en charge thérapeutique Le traitement a 2 objectifs spécifiques 1/ traiter les composantes de l'obstruction -hypersécrétion bronchique -bronchospasme -inflammation -Infection (prévention)traiter les composantes de l'obstruction 2/ traiter les conséquences de l'obstruction -dyspnée -hypoxémie -HTAP et CPC -hypercapnie -polyglobulietraiter les conséquences de l'obstruction

19 BPCO en état stable Prise en charge thérapeutique Le traitement nécessite de convaincre le malade de la nécessité du sevrage tabagique,faire face à chacune des composantes de l'obstruction, dépasser l'action ponctuelle en expliquant la maladie, ses facteurs de risque, le risque évolutif.

20 BPCO en état stable Prise en charge thérapeutique Le traitement s'appuie sur: 1/ un bilan complet systématique répondant à 6 questions: -facteurs de risque : sevrage tabagique -part du bronchospasme -part de l'inflammation inflammation -part de l'emphysème -retentissement sur les échanges gazeux -retentissement sur l'artère pulmonaire et le cœur droit

21 BPCO en état stable Prise en charge thérapeutique 2/ l'éducation du patient sur : l'éducation -sa maladie : facteurs favorisants, mécanismes, évolution et complications possibles -son traitement : buts, moyens, utilisation des médicaments. 3/ un suivi régulier

22 BPCO Approche physiopathologique du traitement


Télécharger ppt "BRONCHIQUE CHRONIQUE DEFINITION -affection caractérisée par une hypersécrétion muqueuse, -survenant la plupart des jours, au moins trois mois par an, pendant."

Présentations similaires


Annonces Google