La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

NUTRITION ET VIH Par Isidore SINDABARIRA,MSc Nutritionniste.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "NUTRITION ET VIH Par Isidore SINDABARIRA,MSc Nutritionniste."— Transcription de la présentation:

1 NUTRITION ET VIH Par Isidore SINDABARIRA,MSc Nutritionniste

2 PLAN DE PRESENTATION But But Objectifs Objectifs Importance de lalimentation Importance de lalimentation Équilibre alimentaire Équilibre alimentaire Groupes daliments et besoins nutritionnels Groupes daliments et besoins nutritionnels Principales sources alimentaires Principales sources alimentaires Alimentation de la femme enceinte/allaitante séropositive Alimentation de la femme enceinte/allaitante séropositive Alimentation du nourrisson né dune mère séropositive Alimentation du nourrisson né dune mère séropositive Évaluation de létat nutritionnel Évaluation de létat nutritionnel

3 PLAN DE PRESENTATION(suite) Types de malnutrition Types de malnutrition Effets indésirables liés aux ARV et Nutrition Effets indésirables liés aux ARV et Nutrition Conseils nutritionnels et diététiques Conseils nutritionnels et diététiques

4 PRISE EN CHARGE NUTRITIONNELLE DES PVVIH But: But: Prévention de la malnutrition par une prise en charge alimentaire et nutritionnelle des PVVIH et de leurs familles. Prévention de la malnutrition par une prise en charge alimentaire et nutritionnelle des PVVIH et de leurs familles. Objectifs: Objectifs: Améliorer ou acquérir de meilleures habitudes alimentaires. Améliorer ou acquérir de meilleures habitudes alimentaires. Constituer des réserves corporelles en nutriments (surtout vitamines et sels minéraux). Constituer des réserves corporelles en nutriments (surtout vitamines et sels minéraux). Prévenir la perte de poids. Prévenir la perte de poids. Gagner la masse musculaire Gagner la masse musculaire

5 Objectifs ( suite) Prévenir les maladies transmissibles par les aliments Prévenir les maladies transmissibles par les aliments Prendre en charge les symptômes se rapportant au SIDA qui affectent la consommation alimentaire. Prendre en charge les symptômes se rapportant au SIDA qui affectent la consommation alimentaire. Fournir des aliments nutritifs aux PVVIH et aux familles touchées par le VIH/SIDA. Fournir des aliments nutritifs aux PVVIH et aux familles touchées par le VIH/SIDA.

6 Importance de lalimentation La dénutrition entraîne lamaigrissement de la personne atteinte par le VIH,et cest par conséquent une des complications majeurs du SIDA La dénutrition entraîne lamaigrissement de la personne atteinte par le VIH,et cest par conséquent une des complications majeurs du SIDA La surveillance de lalimentation est un facteur très important pour lutter contre la maladie La surveillance de lalimentation est un facteur très important pour lutter contre la maladie Il est important de surveiller son alimentation dès le diagnostic de la maladie, même avant que la perte de poids ne soit constatée Il est important de surveiller son alimentation dès le diagnostic de la maladie, même avant que la perte de poids ne soit constatée Les besoins en alimentation sont fonction du stade dévolution de la maladie Les besoins en alimentation sont fonction du stade dévolution de la maladie

7 EQUILIBRE ALIMENTAIRE Lalimentation du sujet atteint par le VIH est comparable à celle dune personne bien portante Lalimentation du sujet atteint par le VIH est comparable à celle dune personne bien portante Elle est doit être équilibrée, c à d quil faut consommer chaque jour: Elle est doit être équilibrée, c à d quil faut consommer chaque jour: Des aliments riches en éléments constructeurs( protéines) Des aliments riches en éléments constructeurs( protéines) Des aliments riches en éléments énergétiques lents ou rapides (glucides) Des aliments riches en éléments énergétiques lents ou rapides (glucides) Des aliments riches en éléments énergétiques importants pour le bon fonctionnement et le développement des cellules du corps( lipides) Des aliments riches en éléments énergétiques importants pour le bon fonctionnement et le développement des cellules du corps( lipides) Des aliments riches en éléments protecteurs contre les infections ( vitamines et sels minéraux) Des aliments riches en éléments protecteurs contre les infections ( vitamines et sels minéraux)

8 ALIMENTS ET NUTRITIMENTS Les aliments sont classés en fonction de leur teneur en différents nutriments: Les aliments sont classés en fonction de leur teneur en différents nutriments: Les protéines essentielles pour la construction des cellules, des muscles, mais aussi pour la fabrication des anticorps et du système immunitaire Les protéines essentielles pour la construction des cellules, des muscles, mais aussi pour la fabrication des anticorps et du système immunitaire Les glucides pour un apport énergétique Les glucides pour un apport énergétique Les lipides indispensables pour un apport dénergie, mais aussi dacides gras pour le bon fonctionnement des cellules Les lipides indispensables pour un apport dénergie, mais aussi dacides gras pour le bon fonctionnement des cellules Les vitamines et les sels minéraux, important le bon fonctionnement du système immunitaire et la défense de lorganisme contre certaines agressions. Les vitamines et les sels minéraux, important le bon fonctionnement du système immunitaire et la défense de lorganisme contre certaines agressions.

9 LES ALIMENTS RICHES EN PROTEINES DE BONNE QUALITE

10 La viande La viande Les abats Les abats Les œufs Les œufs Le poisson Le poisson Le lait et les produits laitiers( fromage, yaourt) Le lait et les produits laitiers( fromage, yaourt) Les légumineuses ( haricot, petit pois, lentilles, soja) doivent être mélangés à des céréales ( riz, maîs, blé, sorgho,éleusine..) pour être compète, donc de bonne qualité Les légumineuses ( haricot, petit pois, lentilles, soja) doivent être mélangés à des céréales ( riz, maîs, blé, sorgho,éleusine..) pour être compète, donc de bonne qualité

11 LES ALIMENTS RICHES EN GLUCIDES OU SUCRES

12 Il en existe deux groupes: Il en existe deux groupes: Les sucres lents ou complexes: Les sucres lents ou complexes: Il est nécessaire den consommer chaque jour et à chaque repas Il est nécessaire den consommer chaque jour et à chaque repas Ils fournissent de lénergie pour longtemps (3 à 4 h): pomme de terre, manioc, patate douce, colocase, banane, riz, maïs, blé… Ils fournissent de lénergie pour longtemps (3 à 4 h): pomme de terre, manioc, patate douce, colocase, banane, riz, maïs, blé… Les sucres rapides ou simples: Les sucres rapides ou simples: Ils sont importants pour les personnes qui fournissent un grand effort et de courte durée( 1 h ): sucre, miel, confiture, chocolat, bonbons, biscuit, les boissons sucrés…. Ils sont importants pour les personnes qui fournissent un grand effort et de courte durée( 1 h ): sucre, miel, confiture, chocolat, bonbons, biscuit, les boissons sucrés….

13 LES ALIMENTS RICHES EN LIPIDES OU EN GRAISSES Graisses visibles: Graisses visibles: Beurre Beurre Huiles ( huile de palme, soja, arachide, tournesol..) Huiles ( huile de palme, soja, arachide, tournesol..) Margarine Margarine Graisses cachées dans les viandes ( porc, mouton, bœuf, poulet…) Graisses cachées dans les viandes ( porc, mouton, bœuf, poulet…) Lait et produits laitiers( fromage, sauces…) Lait et produits laitiers( fromage, sauces…)

14 LES ALIMENTS RICHES EN VITAMINES ET/OU EN SELS MINERAUX

15 Nous parlerons ici des vitamines et sels minéraux que lorganisme utilise en grande quantité pour lutter contre Les infections provoquées par le VIH. Nous parlerons ici des vitamines et sels minéraux que lorganisme utilise en grande quantité pour lutter contre Les infections provoquées par le VIH. Il est donc important que ces éléments appelés »oligo élément » soient apportés en quantité suffisante par lalimentation. Il est donc important que ces éléments appelés »oligo élément » soient apportés en quantité suffisante par lalimentation. Les vitamines A, C, et E ainsi que les sels minéraux Zinc et Sélénium jouent un rôle important dans la protection de lorganisme contre les oxydations( détérioration des cellules). Ce sont des antioxydants Les vitamines A, C, et E ainsi que les sels minéraux Zinc et Sélénium jouent un rôle important dans la protection de lorganisme contre les oxydations( détérioration des cellules). Ce sont des antioxydants

16 LA VITAMINE A Dans quel aliment la trouve t-on? Dans quel aliment la trouve t-on? Les fruits et les légumes jaune-oranges( orange, papaye,manque, banane, patate douce jaune, carotte…) Les fruits et les légumes jaune-oranges( orange, papaye,manque, banane, patate douce jaune, carotte…) Les légumes à feuilles vert foncés Les légumes à feuilles vert foncés Le beurre, le lait, le foie, le jaune doeuf Le beurre, le lait, le foie, le jaune doeuf La vitamine A est stockée dans le foie, une personne qui mange de grande quantité de manque,de carotte, de patate douce jaune en pleine saison fera des réserves et ne sera pas carencée pendant un bon moment La vitamine A est stockée dans le foie, une personne qui mange de grande quantité de manque,de carotte, de patate douce jaune en pleine saison fera des réserves et ne sera pas carencée pendant un bon moment Il est important que les produits riches en vit.A soient consommés frais car cette vitamine est détruite par la chaleur. Il est important que les produits riches en vit.A soient consommés frais car cette vitamine est détruite par la chaleur.

17 LA VITAMINE C Dans quels aliments la trouve t- on ? Dans quels aliments la trouve t- on ? Tous les fruits et légumes crus et frais Tous les fruits et légumes crus et frais Les plus riches sont ceux qui sont acidulés: orange, citrons, pamplemouse, ananas, tomate… Les plus riches sont ceux qui sont acidulés: orange, citrons, pamplemouse, ananas, tomate… La vitamine C aide à lutilisation du fer et notamment le fer contenu dans les végétaux par le corps, elle permet ainsi de prévention de lanémie. La vitamine C aide à lutilisation du fer et notamment le fer contenu dans les végétaux par le corps, elle permet ainsi de prévention de lanémie. La vitamine C nest pas stockée dans le corps. De plus est très gragile; sensible à la chaleur et à la lumière, il faut consommer les produits frais après lachat. La vitamine C nest pas stockée dans le corps. De plus est très gragile; sensible à la chaleur et à la lumière, il faut consommer les produits frais après lachat.

18 Zinc Dans quels aliments le trouve t- on? Dans quels aliments le trouve t- on? Les aliments les plus riches sont: Les aliments les plus riches sont: La viande et les abats La viande et les abats Les fruits de mer Les fruits de mer Le poisson Le poisson Les céréales entières Les céréales entières Les légumineuses Les légumineuses Le lait et les produits laitiers Le lait et les produits laitiers Les légumes en contiennent mais en quantité moindre Les légumes en contiennent mais en quantité moindre

19 LE SELENIUM Dans quels aliments le trouve – t- on? Dans quels aliments le trouve – t- on? La viande La viande Le poisson Le poisson Les œufs Les œufs Les céréales complètes Les céréales complètes Les champignons Les champignons Les épinards Les épinards

20 LA VITAMINE E Dans quels aliments la trouve – t- on ? Dans quels aliments la trouve – t- on ? Dans toutes les huiles mais celles qui en sont les plus riches sont: Dans toutes les huiles mais celles qui en sont les plus riches sont: Huile de germe de blé Huile de germe de blé Les germes de céréales Les germes de céréales Lhuile de tournesol Lhuile de tournesol Les fruits oléagineux (arachide, noix…) Les fruits oléagineux (arachide, noix…) Les margarines Les margarines

21 COMMENT EQUILIBRER SON ALIMENTATION Il existe des principes à respecter: Il existe des principes à respecter: Manger de la façon la plus variée possible au cours des trois repas répartis à lheure régulière dans la journée. Manger de la façon la plus variée possible au cours des trois repas répartis à lheure régulière dans la journée. Il nexiste pas daliment « parfait » qui contiendrait dans sa composition tout ce qui est nécessaire, c à d des nutriments ( protéines, lipides, glucides, vitamines et sels minéraux ) Il nexiste pas daliment « parfait » qui contiendrait dans sa composition tout ce qui est nécessaire, c à d des nutriments ( protéines, lipides, glucides, vitamines et sels minéraux ) Les besoins en différents nutriments sont augmentés chez les PVVIH en fonction du stade de la maladie. Les besoins en différents nutriments sont augmentés chez les PVVIH en fonction du stade de la maladie.

22 EQUILIBRE ALIMENTAIRE Chez les PVVIH: Chez les PVVIH: 10% dapport énergétique supplémentaire (phase asymptomatique) 10% dapport énergétique supplémentaire (phase asymptomatique) 20% dapport énergétique supplémentaire ( phase de perte de poids) 20% dapport énergétique supplémentaire ( phase de perte de poids) 30% dapport énergétique supplémentaire (phase maladie) 30% dapport énergétique supplémentaire (phase maladie) 50 à 100% dapport supplémentaire en protéines 50 à 100% dapport supplémentaire en protéines

23 PRISE EN CHARGE NUTRITIONNELLE DE LA FEMME ENCEINTE ET ALLAITANTE SEROPOSITIVE

24 Une bonne alimentation pendant la grossesse et lallaitement Certaines études ont montré quune bonne alimentation pourrait réduire la transmission du VIH de la mère à lenfant. Certaines études ont montré quune bonne alimentation pourrait réduire la transmission du VIH de la mère à lenfant. Pendant la grossesse une femme séropositive a besoin dune nourriture plus abondante et variée. Pendant la grossesse une femme séropositive a besoin dune nourriture plus abondante et variée. Elle devrait manger un quart de plus ( 25%). Elle devrait manger un quart de plus ( 25%). Elle devrait manger un peu plus que ça si elle opte pour allaitement maternel. Elle devrait manger un peu plus que ça si elle opte pour allaitement maternel. Les besoins en énergie, en matériaux de construction et en éléments protecteurs sont augmentés Les besoins en énergie, en matériaux de construction et en éléments protecteurs sont augmentés

25 Pourquoi les besoins en énergie sont-ils augmentés? La femme enceinte prend du poids et consomme donc plus dénergie pour se déplacer. La femme enceinte prend du poids et consomme donc plus dénergie pour se déplacer. Le développement ainsi que le fonctionnement du corps du fœtus est assuré par lalimentation de la mère. Le développement ainsi que le fonctionnement du corps du fœtus est assuré par lalimentation de la mère. Des réserves de graisses doivent être constituées pour lenfant après la naissance Des réserves de graisses doivent être constituées pour lenfant après la naissance Le lait maternel sécrété par les glandes mammaires contiennent 50% de lipides très riches en énergie. Le lait maternel sécrété par les glandes mammaires contiennent 50% de lipides très riches en énergie.

26 Pourquoi les besoins en matériaux de construction sont-ils augmentés ? Lalimentation devra servir à la croissance du fœtus, du placenta et de la matrice. Lalimentation devra servir à la croissance du fœtus, du placenta et de la matrice. Si la maman allaite, elle devra fabriquer du lait riche en matériaux de construction. Si la maman allaite, elle devra fabriquer du lait riche en matériaux de construction. Le nouveau né va doubler son poids pendant les premiers six mois. Le nouveau né va doubler son poids pendant les premiers six mois.

27 Quen est –il des éléments protecteurs ( micronutriments) Des micronutriments sont très importants pour le couple mère-enfant: Fer, Iode, Vit.A, Vit.C Des micronutriments sont très importants pour le couple mère-enfant: Fer, Iode, Vit.A, Vit.C La quantité de sang de la femme enceinte augmente de plus dun litre La quantité de sang de la femme enceinte augmente de plus dun litre Laccouchement est toujours accompagné dune perte importante de sang. Laccouchement est toujours accompagné dune perte importante de sang. Les hormones de la glande thyroïde sont indispensables au développement normal de lenfant (iode Les hormones de la glande thyroïde sont indispensables au développement normal de lenfant (iode

28 Conseils à donner La femme séropositive enceinte ou allaitante doit manger de tout, beaucoup et sans tabous. La femme séropositive enceinte ou allaitante doit manger de tout, beaucoup et sans tabous. - De tout: - De tout: Une alimentation où il y a des légumineuses ( haricot, petit pois, arachide, soja…) associées à des céréales ( riz, maïs…) et des fruits et légumes. Une alimentation où il y a des légumineuses ( haricot, petit pois, arachide, soja…) associées à des céréales ( riz, maïs…) et des fruits et légumes. - Beaucoup: - Beaucoup: La femme enceinte souffre beaucoup de la carence en énergie, elles doivent manger plus que dhabitudes et ajouter de lhuile à tous les repas. La femme enceinte souffre beaucoup de la carence en énergie, elles doivent manger plus que dhabitudes et ajouter de lhuile à tous les repas. - Sans tabous: Aucune nourriture ne doit être interdite à la femme. - Sans tabous: Aucune nourriture ne doit être interdite à la femme.

29 ALIMENTATION DU NOURRISSON NE DUNE MERE SEROPOSITIVE

30 Introduction Le virus peut être transmis à tout moment pendant lallaitement Le virus peut être transmis à tout moment pendant lallaitement Ainsi les bébés nés des mères séropositives qui sont nourris au sein pendant deux ans et plus, sont susceptibles dêtre infectés par le VIH que les bébés qui arrêtent lallaitement après quelques mois Ainsi les bébés nés des mères séropositives qui sont nourris au sein pendant deux ans et plus, sont susceptibles dêtre infectés par le VIH que les bébés qui arrêtent lallaitement après quelques mois Les bébés qui ne sont pas nourris au sein sont plus exposés aux risques de gastro- entérites, dinfections respiratoires et dautres maladies Les bébés qui ne sont pas nourris au sein sont plus exposés aux risques de gastro- entérites, dinfections respiratoires et dautres maladies Le risque quun bébé meure de ces maladies doit être comparé au risque de décès par le VIH contracté par lallaitement au sein Le risque quun bébé meure de ces maladies doit être comparé au risque de décès par le VIH contracté par lallaitement au sein

31 Contexte Burundais Les options suivantes ont été prises en vue dassurer la prévention de la transmission du VIH de la mère à lenfant: Les options suivantes ont été prises en vue dassurer la prévention de la transmission du VIH de la mère à lenfant: Counselling soutenu durant les périodes pré, per et post natales concernant les pratiques saines dalimentation du nourrisson et les options possibles, Counselling soutenu durant les périodes pré, per et post natales concernant les pratiques saines dalimentation du nourrisson et les options possibles, Allaitement exclusif au sein avec sevrage brusque à 6 mois Allaitement exclusif au sein avec sevrage brusque à 6 mois Un soutien psychosocial de la mère Un soutien psychosocial de la mère La promotion dune alimentation de substitution uniquement chez les enfants vivant dans les conditions où ce type dalimentation est acceptable, faisable, financièrement accessible, durable et sans danger La promotion dune alimentation de substitution uniquement chez les enfants vivant dans les conditions où ce type dalimentation est acceptable, faisable, financièrement accessible, durable et sans danger

32 Les avantages et inconvénient de lallaitement au sein Avantages: Avantages: Apporte des éléments nutritifs idéaux Apporte des éléments nutritifs idéaux Protège contre les infections Protège contre les infections Favorise lattachement et le contact Favorise lattachement et le contact Est sans coût pour la famille Est sans coût pour la famille Aide à retarder une nouvelle grossesse Aide à retarder une nouvelle grossesse Inconvénient: Inconvénient: Peut transmettre le VIH de la mère à lenfant Peut transmettre le VIH de la mère à lenfant

33 Pratique de lallaitement maternel exclusif Mettre le bébé au sein le plutôt possible Mettre le bébé au sein le plutôt possible Éviter dautres boissons, même leau Éviter dautres boissons, même leau Donner le sein à volonté Donner le sein à volonté Bonne alimentation à la maman Bonne alimentation à la maman Donner à chaque sein un temps suffisant (plusieurs minutes) Donner à chaque sein un temps suffisant (plusieurs minutes) Laisser lenfant avec la maman Laisser lenfant avec la maman

34 Alimentation de remplacement (artificielle) au cours des six premiers mois Une mère qui a été conseillée sur les options dalimentation du nourrisson peut décider de recourir à une alimentation de remplacement Une mère qui a été conseillée sur les options dalimentation du nourrisson peut décider de recourir à une alimentation de remplacement Les nourrissons peuvent être nourris au cours des six premiers avec: Les nourrissons peuvent être nourris au cours des six premiers avec: Des préparations faites à la maison à partir des modifications de lait entier frais et le lait entier en poudre. Des préparations faites à la maison à partir des modifications de lait entier frais et le lait entier en poudre. Le lait en poudre pour nourrisson, vendu dans le commerce, conçu pour répondre aux besoins nutritionnels des nourrissons pendant les premiers mois Le lait en poudre pour nourrisson, vendu dans le commerce, conçu pour répondre aux besoins nutritionnels des nourrissons pendant les premiers mois

35 Schéma alimentaire des nourrissons allaités artificiellement Age ( mois) Directives 0 à 6 Alimentation artificielle exclusive avec des laits en poudre de 1er âge ( Guigoz 1, Nativa 2) 6 à 9 Laits du 2è âge ( Guigoz 2, Nativa 2) Introduction dun aliment de complément ( Bouillie multicomposée), compote de fruits et légumes 9 à 12 Augmentation des quantités Plus de 12 Repas familial

36 EVALUATION DE LETAT NUTRITIONNEL Poids Poids Taille Taille Age Age Périmètre brachial ( PB) Périmètre brachial ( PB) P/T P/T P/A P/A T/A T/A IMC ou BMI (Indice de Masse Corporelle IMC ou BMI (Indice de Masse Corporelle

37 CAS DE KWASHIORKOR

38 CAS DE MARASME

39 EFFETS INDESIRABLES LIES AUX ARV ET NUTRITION Troubles métaboliques: Troubles métaboliques: Diabète Diabète Obésité Obésité Hypercholestérolémie Hypercholestérolémie Hypertiglycéridémie Hypertiglycéridémie Hypertension artérielle Hypertension artérielle Lipodystrophie Lipodystrophie

40 PRISE EN CHARGE NUTRITIONNELLE ET DIETETIQUE Contrôler la consommation des lipides et des glucides Contrôler la consommation des lipides et des glucides Supprimer les sucreries et les grignotages Supprimer les sucreries et les grignotages Forte diminution, voire suppression des boissons alcoolisés Forte diminution, voire suppression des boissons alcoolisés Éviter le tabac Éviter le tabac Privilégier lexercice physique régulier de type marche, 2x/semaine pdt 45 minutes Privilégier lexercice physique régulier de type marche, 2x/semaine pdt 45 minutes

41 CAS DU DIABETE Les modifications du mode de vie jouent un rôle important, même si le régime actuel du diabétique tend à se rapprocher du régime type normal: Les modifications du mode de vie jouent un rôle important, même si le régime actuel du diabétique tend à se rapprocher du régime type normal: Exercice physique dendurance régulier Exercice physique dendurance régulier Modifications diététiques avec éventuellement perte de poids Modifications diététiques avec éventuellement perte de poids Régimes acides gras insaturés (huile dolive, tournesol..) Régimes acides gras insaturés (huile dolive, tournesol..) Privilégier légumes et fruits Privilégier légumes et fruits Connaître les aliments autorisés, à mesurer et interdits Connaître les aliments autorisés, à mesurer et interdits

42 ALIMENTS AUTORISES Viande maigre Viande maigre Poisson Poisson Lait Lait Petit poisson Petit poisson Haricot vert Haricot vert Petit pois vert Petit pois vert Courgette Courgette Concombre Concombre Laitue Laitue Feuilles vertes Feuilles vertes Bananes vertes Bananes vertes

43 ALIMENTS A MESURER Riz: 6 cuillères/jour Riz: 6 cuillères/jour Maïs: 6 cuillères/jour Maïs: 6 cuillères/jour Pomme de terre: 1 gros ou 2 petites Pomme de terre: 1 gros ou 2 petites Haricot sec: 4 cuillères Haricot sec: 4 cuillères Petit pois: 4 cuillères Petit pois: 4 cuillères Manioc, patate douce : se référer à la pomme de terre Manioc, patate douce : se référer à la pomme de terre Carotte: 2 Carotte: 2 Orange: 1 Orange: 1 Mangue: 1 portion Mangue: 1 portion Ananas: 1 tranche Ananas: 1 tranche

44 ALIMENTS INTERDITS Sucre de table Sucre de table Miel Miel Confiture Confiture Gâteaux Gâteaux Crèmes glacées Crèmes glacées Jus Jus Sucreries (Fanta, Coca…) Sucreries (Fanta, Coca…) Bonbons Bonbons Biscuits Biscuits Canne à sucre Canne à sucre

45 Gestion nutritionnelle de quelques symptômes liés au VIH Anorexie : Mangez peu mais fréquemment et mangez les aliments riches en énergie Anorexie : Mangez peu mais fréquemment et mangez les aliments riches en énergie Muguet : Mangez des aliments écrasés mous, froids ou à la température ambiante et évitez les épices et le sucre Muguet : Mangez des aliments écrasés mous, froids ou à la température ambiante et évitez les épices et le sucre la constipation : Mangez des aliments riches en fibres et buvez en abondance la constipation : Mangez des aliments riches en fibres et buvez en abondance brûlure d'estomac et ballonnement : Mangez les petits repas mais fréquemment ; évitez les aliments formant les gaz (haricot, choux), et mangez assez longtemps avant de dormir brûlure d'estomac et ballonnement : Mangez les petits repas mais fréquemment ; évitez les aliments formant les gaz (haricot, choux), et mangez assez longtemps avant de dormir

46 Gestion nutritionnelle de quelques symptômes liés au VIH(suite) Diarrhée : Buvez un bon nombre de liquides et mangez des aliments riches en énergie Diarrhée : Buvez un bon nombre de liquides et mangez des aliments riches en énergie nausée : Mangez de petits repas fréquents, évitez de sincliner en bas juste après le repas, repos entre les repas nausée : Mangez de petits repas fréquents, évitez de sincliner en bas juste après le repas, repos entre les repas fièvre : Buvez des liquides en abondance et mangez des potages qui sont riches en énergie et en éléments nutritifs fièvre : Buvez des liquides en abondance et mangez des potages qui sont riches en énergie et en éléments nutritifs anémie: Mangez les aliments riches en fer, tels que les produits animaux, les légumes verts. Prenez le supplément de fer. anémie: Mangez les aliments riches en fer, tels que les produits animaux, les légumes verts. Prenez le supplément de fer.

47 Conclusion Une bonne nutrition et un mode de vie sain peuvent préserver la santé, améliorer la qualité de la vie, prolonger lindépendance, et retarder la progression de la maladie Une bonne nutrition et un mode de vie sain peuvent préserver la santé, améliorer la qualité de la vie, prolonger lindépendance, et retarder la progression de la maladie La gestion alimentaire des symptômes liés au VIH/SIDA aide à maintenir la prise alimentaire et à compenser les pertes de nutriments La gestion alimentaire des symptômes liés au VIH/SIDA aide à maintenir la prise alimentaire et à compenser les pertes de nutriments La prévention des intoxications alimentaires peuvent réduire le risque de diarrhée (cause courante de perte de poids), de malnutrition La prévention des intoxications alimentaires peuvent réduire le risque de diarrhée (cause courante de perte de poids), de malnutrition Le personnel de santé devra contrôler les symptômes et les aliments ainsi que les prescriptions médicamenteuses pour assurer un statut nutritionnel optimal Le personnel de santé devra contrôler les symptômes et les aliments ainsi que les prescriptions médicamenteuses pour assurer un statut nutritionnel optimal

48


Télécharger ppt "NUTRITION ET VIH Par Isidore SINDABARIRA,MSc Nutritionniste."

Présentations similaires


Annonces Google