La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mère-enfant La Lettre de l Infectiologue Mécanismes de la transmission VIH mère-enfant (1) Selon la date de la transmission (1) Etude rétrospective de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mère-enfant La Lettre de l Infectiologue Mécanismes de la transmission VIH mère-enfant (1) Selon la date de la transmission (1) Etude rétrospective de."— Transcription de la présentation:

1 Mère-enfant La Lettre de l Infectiologue Mécanismes de la transmission VIH mère-enfant (1) Selon la date de la transmission (1) Etude rétrospective de 59 couples mère/enfant - 36 sans transmission du VIH - 23 avec transmission : in utero (n = 14), intra-partum (n = 9) Etude de la variabilité génétique par la méthode des hétéroduplex (gène env) - chez lenfant : à la 1 re PCR positive et à S12 - chez la mère : pendant la grossesse et à laccouchement Résultats : - Diversité virale importante à laccouchement chez 78% des mères transmettrices - Homogénéité virale chez 74% des enfants infectés, avec le plus souvent un virus majoritaire Confirmation de la transmission homogène dun seul virus CROI D'après R Dickover, Los Angeles, USA, abstr. 181, actualisé 46

2 Mère-enfant La Lettre de l Infectiologue Mécanismes de la transmission VIH mère-enfant (2) Selon la date de la transmission (2) CROI D'après R Dickover, Los Angeles, USA, abstr. 181, actualisé Résultats (suite): - diversité des virus maternels significativement plus faible en cas de transmission (p = 0,05) - association entre une variabilité maternelle faible et une transmission in utero (p = 0,04) - influence de la date de transmission sur la nature des virus transmis La nature des virus transmis est différente selon le moment de la transmission Transmission dun seul virus majoritaire Transmission dun seul virus minoritaire Transmission de plusieurs virus Transmission in utero (n = 14) 8 (57%) 2 (14%) 4 (29%) Transmission intra-partum (n = 9) 1 (11%) 6 (67%) 2 (22%) 47

3 Mère-enfant La Lettre de l Infectiologue Mécanismes de la transmission VIH mère-enfant (3) Rôle du placenta CROI D'après B.K Patterson, Chicago, USA, abstr. 183, actualisé Objectif: déterminer le rôle du placenta dans la prévention de la transmission verticale Etude comparative de 29 placentas (transmissions: n = 5 ; pas de transmission: n = 13 ; pas dinfection maternelle: n = 6 ; avortements: n = 5) Placenta Milieu Th1 Ratio CXCR4/CCR5 faible Milieu Th2 Ratio CXCR4/CCR5 élevé Transmission du VIH Avortement spontané Protection contre le VIH Grossesse à terme Transmission Pas de transmission Femmes non infectées 48

4 Mère-enfant La Lettre de l Infectiologue Mécanismes de la transmission VIH mère-enfant (4) Allaitement maternel vs allaitement artificiel (1) CROI D'après R Nduati, Nairobi, Kenya, abstr.S13, actualisé Objectif: déterminer la fréquence et le délai de transmission du VIH en cas dallaitement Analyser la mortalité en fonction de lallaitement (maternel ou artificiel) Etude randomisée, multicentrique, de 425 femmes (Nairobi) en : Analyse virologique à S6, M3 et tous les 3 mois jusquà M24 dans le sang chez la mère et lenfant et dans le lait Suivi du développement de lenfant, de la morbidité et de la mortalité jusquà M24 49

5 Mère-enfant La Lettre de l Infectiologue Mécanismes de la transmission VIH mère-enfant Allaitement maternel versus allaitement artificiel (2) CROI D'après R Nduati, Nairobi, Kenya, abstr.S13, actualisé Résultats: comparaison des 2 types dallaitement à M24 en termes de probabilité d infection, de décès et de survie sans infection (%) Lallaitement artificiel réduit de 44% la transmission et augmente significativement le taux de survie sans infection 50

6 Mère-enfant La Lettre de l Infectiologue Mécanismes de la transmission VIH mère-enfant (6) Influence de la durée de la rupture des membranes CROI D'après J Read, Bethesda, USA, abstr.659, actualisé Objectif: évaluer la relation entre la durée de la rupture des membranes et la transmission verticale - Méta-analyse à partir de 15 études réalisées sur au moins 100 couples mère/enfant : étude sur 7676 accouchements (exclusion des césariennes avant rupture, n = 857) - Analyse multivariée ajustée sur le % des CD4, le mode daccouchement, lexistence ou non dun traitement antirétroviral préventif, le poids de naissance Résultats : - augmentation linéaire significative (p < 0,01) du risque de transmission en fonction de la durée de la rupture (RR = 1,02 à chaque heure supplémentaire) - augmentation significative du risque chez les femmes au stade sida 51

7 Mère-enfant La Lettre de l Infectiologue Mécanismes de la transmission VIH mère-enfant (7) Rôle protecteur de la réponse T helper spécifique CROI D'après L Kuhn, New York, USA, abstr. 702, actualisé Objectif: étude de la réponse T helper spécifique vis-à-vis de lenveloppe du VIH mesurée dans le sang du cordon à la naissance: enfants infectés in utero (n = 9), enfants infectés en per- et post-partum (n = 8), enfants non infectés (n = 67) - fréquence de la réponse T helper selon lexistence ou non dune infection chez lenfant : * infection in utero 33% * infection per- et post-natale 0% * absence dinfection 41,8% - fréquence de linfection postnatale chez les enfants allaités selon la réponse T helper: Réponse + Réponse - * infection in utero 2 (8%) 3 (9%) * infection postnatale 08 (23%)p = 0,01 p = 0,02 Effet protecteur de la réponse T helper spécifique sur lexposition postnatale 52

8 Mère-enfant La Lettre de l Infectiologue Prévention de la transmission mère-enfant Résistance à la névirapine dans lessai HIVNET-006 CROI D'après G Becker-Pergola, Baltimore, USA, abstr. 658 Objectif: déterminer la présence de mutations à la NVP chez la femme enceinte traitée - Sous-étude dans le groupe traité par la NVP : mères naïves de traitement (n =14), 1 dose de 200 mg de NVP pendant le travail - Prélèvements chez la mère : avant traitement et 6 semaines après laccouchement - Détection de la résistance génotypique - Résultats : - aucune mutation à la NVP avant traitement - présence uniquement de la K103N chez 3/14 (21%), à S6 - 1/3 (33%) avec transmission - 2/12 (16%) sans transmission Sélection possible dune résistance aux INNTI avec une dose unique de NVP 53

9 Mère-enfant La Lettre de l Infectiologue Mécanismes de la transmission sexuelle Charge virale génitale : rôle du cycle menstruel CROI D'après P.S Reichelderfer, Bethesda, USA, abstr. 184, actualisé Objectif: évaluer le rôle du cycle menstruel sur la charge virale génitale Etude de 55 femmes. Pas de contraception orale CV plasmatique : 3,83 log. CV cellulaire : 0,43 PBMC/10 6 cellules 3 types de prélèvements au niveau du tractus génital féminin (lavage vaginal ; brosse endocervicale ; frottis endocervical ), effectués toutes les semaines, pendant 8 semaines (2 cycles) Résultats : - absence de corrélation entre la CV plasmatique et la CV génitale - augmentation significative de la CV génitale en phase lutéale tardive et pendant les menstruations (p < 0,05) - variation à la fois sur le virus libre et sur le nombre de cellules infectées 54

10 Mère-enfant La Lettre de l Infectiologue Conséquence de lexposition au VIH chez les enfants non infectés CROI D'après A Vigano, Milan, Italie, abstr.182, actualisé Objectif: évaluer la maturation des lymphocytes T chez des enfants infectés ou non - Etude comparative de 3 groupes denfants : les enfants exposés et infectés, les enfants exposés mais non infectés et les enfants non exposés Résultats : - diminution plus importante du rapport lymphocytes naïfs/lymphocytes mémoires chez les enfants exposés non infectés comparés aux enfants non exposés (p = 0,02) - activation immune plus importante avec une augmentation significative des lymphocytes CD8+ (p < 0,001) chez les enfants exposés non infectés comparés aux enfants non exposés - résultats similaires quel que soit lâge de lenfant Défaut durable de la maturation thymique chez les enfants exposés et non infectés 55

11 Mère-enfant La Lettre de l Infectiologue Effets des antirétroviraux administrés à la femme enceinte En termes de transmission et de tolérance CROI D'après D Shapiro, Boston, USA, abstr. 664, actualisé Objectif: déterminer les effets des traitements ARV Analyse rétrospective (PACTG 367) sur 945 femmes entre 1998 et 1999 ayant une grossesse > 20 semaines Caractéristiques maternelles : CV médiane = 4,53 log avec 21% 500/mm 3 Résultats : Traitement avec IP chez la femme enceinte : transmission très faible ( 1%), tolérance identique à celles des autres traitements 56

12 Mère-enfant La Lettre de l Infectiologue Effets des antirétroviraux chez les enfants exposés non infectés En termes de pathologies mitochondriales (1) Etude rétrospective sur les données de la cohorte WITS concernant les anomalies mitochondriales chez les enfants exposés non infectés (n = 1189) Reprise des données cliniques, virologiques, immunologiques et sur le développement neurologique à la naissance, puis à M1, M2, M4, M6, M9, M12 et M18 Classification des symptômes en rapport avec les anomalies mitochondriales: - Classe 1 : Aucun symptôme - Classe 2 : Signes ou symptômes et/ou données biologiques compatibles avec un dysfonctionnement mitochondrial, mais pas avec une pathologie mitochondriale - Classe 3 : Signes ou symptômes et/ou données biologiques où un dysfonctionnement mitochondrial fait partie des diagnostics différentiels possibles - Classe 4 : Signes ou symptômes et/ou données biologiques en rapport avec un dysfonctionnement mitochondrial CROI D'après C Hanson, Houston, USA, abstr. 665 actualisé 57

13 Mère-enfant La Lettre de l Infectiologue Effets des antirétroviraux chez les enfants exposés non infectés En termes de pathologies mitochondriales (2) Résultats : - 215/1189 (18%) des enfants présentent un ou plusieurs signes suspects sans aucun argument pour une pathologie mitochondriale - 27 enfants sont dans la classe 2 (13 exposés à la ZDV, 13 non exposés, 1 exposition inconnue) - 3 enfants sont dans la classe 3 (2 exposés à la ZDV, 1 non exposé) - aucun enfant dans la classe 4 CROI D'après C. Hanson, Houston, USA, abstr. 665 actualisé 58


Télécharger ppt "Mère-enfant La Lettre de l Infectiologue Mécanismes de la transmission VIH mère-enfant (1) Selon la date de la transmission (1) Etude rétrospective de."

Présentations similaires


Annonces Google