La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Erik Orsenna et le livre virtuel

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Erik Orsenna et le livre virtuel"— Transcription de la présentation:

1 Erik Orsenna et le livre virtuel
Emilie Groshens

2 Plan de la présentation
Motivations de l’étude Intérêt et enjeux Problématique Démarche Plan Apports, résultats Limites, ouvertures Difficultés

3 A l’origine de l’étude…
Un désir d’étudier les relations entre la littérature et l’informatique La rencontre d’un auteur original qui s’est intéressé au livre électronique à ses débuts (la société Cytale) La découverte et la séduction de sa littérature son univers

4 Intérêt et Enjeux Intérêt Enjeux
Etudier les relations d’un auteur contemporain avec les nouvelles technologies (le livre électronique, l’Internet) Enjeux Etudier l’imaginaire du livre électronique d’un auteur a priori non adepte des technologies informatiques Découvrir un auteur contemporain : sa littérature, ses idées, ses projets Découvrir l’histoire et le concept du livre électronique

5 Problématique Un paradoxe:
Erik Orsenna a été vice-président de Cytale Pourtant il est: Rétif aux ordinateurs (pratique de l’écriture au crayon de papier) Etranger aux technologies et au domaine scientifique Un auteur consacré (Goncourt 1988, auteur à succès) Un personnage déjà très actif (conseiller d’Etat, écrivain, académicien, président du Centre International de la Mer et de l’ENSP, voyageur, marin) Une expérience à risque : une plongée dans l’inconnu, un concept inédit en Europe Une question: Pourquoi cet écrivain traditionnel du papier, consacré et déjà très actif s’est-il soudain engagé activement dans l’aventure du livre électronique ? Comprendre ses motivations, les raisons de cette expérience Comprendre le personnage, son action, sa démarche Voir si cette démarche s’inscrit dans son travail et son imaginaire d’écrivain

6 La démarche Enquête sur la participation d’Erik Orsenna à Cytale
Source: déclarations de presse, entretien avec l’auteur et avec Charlotte Brossier (Cytale, Stock, « fée » d’Orsenna) Son rôle, sa démarche, ses motivations, justifications? Intérêt pour les métaphores associées au Cybook: quelles sont ses représentations du Cybook? Etude de l’œuvre de l’auteur à travers le filtre de ces images de l’e-book Source: corpus littéraire Recherche de la présence des mêmes thèmes et images (de cette rêverie, cet imaginaire du Cybook) dans sa littérature: avant ou après Cytale Comprendre ces images dans sa littérature pour mieux en saisir la signification appliquée au Cybook Recherche d’une cohérence de sa démarche exprimée autour de Cytale dans son travail littéraire *Souci de la disponibilité et de l’accessibilité des articles sur le Net

7 Axes d’étude L’aventure Cytale Le lien avec son œuvre
Les raisons qui ont poussé Erik Orsenna à participer aux premiers pas du livre électronique et sa vision du Cybook et de l’Internet Le lien avec son œuvre La présence dans sa littérature des thèmes et des images développés autour du Cybook

8 Plan détaillé: Premier axe (1/2)
L’aventure Cytale Présentation de Cytale Le livre électronique (www.bookeen.com) Un contenant (support), un contenu (librairie virtuelle) La société Cytale Issue d’un rêve, d’un constat pratique: juillet 1997 Création en 1998: Vasseur, Attali, Lewiner, Pujol Faillite en 2002 Bookeen en 2004 La participation d’Erik Orsenna à Cytale Vice-président, ambassadeur du Cybook (pédagogue), animateur de la vitrine de Cytale (conservateur) Position: e-book : un complément du papier. Sépare contenu du support. La vision du Cybook d’Erik Orsenna Un écran de mer Image utilisée dans CDS Poncif du vocabulaire de l’Internet

9 Plan détaillé: Premier axe (2/2)
La vision du Cybook d’Erik Orsenna (suite) Une bibliothèque infinie et portable Le rêve de tout grand lecteur (e-book imaginé en 1950 par la science-fiction) « Le Livre de sable » de Borgès, « ardoise magique » Avantage de la condensation: l’infiniment grand dans l’infiniment petit (résout contraintes espace et temps) Possibilité d’allier le nomadisme à la lecture: la liberté Un nouveau moyen de circuler dans le savoir Nouveaux mécanismes de lecture Nouveaux modes de transmission Enrichissement de l’œuvre, nouvelles voies de création Facilité de diffusion et d’accès au savoir Universalité Une solution pour les pays pauvres, contre l’illettrisme

10 Plan détaillé: Second axe (1/2)
Le lien avec son œuvre Le thème de la mer: réservoir de possible et de littérature, ou l’image de l’Internet chez Erik Orsenna: (Principale source d’appui: CDS) Le subjonctif: un mode virtuel Définition du subjonctif : mode de l’irréel, de la fiction, du possible, du mouvement, de la liberté, du rêve, de la chevalerie // Internet + Cybook (= des outils subjonctifs) La mer: lieu de langage et univers subjonctif: Le monde privilégié d’Erik Orsenna « le Grand subjonctif » Espace de rêve, infini, de liberté, de possible, de mouvement = Internet Métaphore du langage et de l’écriture chez l’auteur  Mer: fluidité, possible, mouvement, infini: permet bibliothèque et circulation du savoir Le thème de l’accumulation du savoir: la présence de Borgès et de la bibliothèque infinie Borgès et ses œuvres le modèle subjonctif (le plus grand rêveur), l’homme universel, le prophète (intuition du livre virtuel)

11 Plan détaillé: Second axe (2/2)
« Le livre de sable »: les « écrans de mer » : ardoise magique (=Cybook) « La Bibliothèque de Babel » (=Internet, librairie virtuelle Cytale): monde bibliothèque, labyrinthe (« Toile »), combinatoire (cf. mer) « L’Aleph » : écran de rêve de Thomas: voyage dans des mondes parallèles, Internet: ubiquité Autres thèmes clés: l’exposition universelle, la bibliothèque, la portabilité, la conservation, l’encyclopédiste, la profusion, le refus de choisir, Babel, pour un savoir mobile, l’espace comme alternative au temps Le thème de la diffusion du savoir Erik Orsenna, lecteur et passeur Pour le savoir joyeux, pédagogue, conteur, enseignant, académicien La transmission et de l’accès au savoir dans ses œuvres Personnages: « gesere », traducteur, enseignant, Peul, autobiographe Hauteur, point de vue, verticalité, géographie (//Internet: hyperespace) Religion: « religere »: relier les hommes et le monde: le cartographe (le plan), la mer (l’archipel), le travail collectif (Net, radio), la solidarité, l’Europe, la francophonie, l’Afrique, littérature (lie les mots, lie les hommes et les rêves), Internet (//hypertexte, réseau, monde communication: oral+écrit)

12 Résultats et apports de l’étude
Résultats de l’étude L’imaginaire du Cybook d’Erik Orsenna correspond à la nature, au fonctionnement et aux possibilités de l’Internet et du livre électronique (une poétique de l’Internet) Une rêverie préexistante, cohérente avec ses préoccupations d’écrivain, d’académicien, d’ancien enseignant, d’économiste Un rêve développé par la suite (CDS) qui s’est enrichi des possibilités de la science (insoupçonnées) qui continue à le faire rêver (comme la littérature) Les apports personnels pour le chercheur Intéressant d’étudier sa conception de l’Internet en pouvant vérifier et éprouver ses idées par ma propre recherche et pratique du Net Découverte d’un auteur, d’un personnage, d’un imaginaire Découverte de l’Internet, de ses enjeux pour la littérature attrait pour les nouvelles technologies Envie de travailler dans la documentation ou dans l’édition Les apports pour le lecteur Découverte de l’e-book, d’une vision positive des technologies

13 Les limites (1/2) Nuancer l’affirmation : Internet=virtuel: rapport au réel, contenu pas nécessairement fictif Un rêve qu’il n’a pas développé dans d’autres textes a posteriori (à part CDS) Dans ses textes seulement des échos que j’ai rattachés à des thèmes plus larges N’a pas la volonté d’écrire un ouvrage sur son expérience de Cytale CDS: allusion implicite (besoin de la traduction de Charlotte Brossier) Un rêve utopique, malgré les progrès de la science: Sur la bibliothèque Une mer, l’infini: on peut se noyer dans le flot d’informations. Lévy: « Que sauver du déluge? »,lire devient capacité d’affronter les vagues, les remous; l’insaisissable; R. Chartier: capacité d’appropriation limitée face à surabondance; Borgès: « Livre de sable » illisible=monstrueux et enterré Un labyrinthe: on peut se perdre. Navigation privilégie le voyage, non l’arrivée (C. Keep); un espace ouvert mais infranchissable Pas une encyclopédie mais des encyclopédies (Eco): autodidactes; danger de la désinformation: effets de rumeurs, absence de critères, de valeur (filtre); mort de la culture; diversité=richesse?; problème des sources (savoir hors contexte, abandonné sur le Web); une société avec 5MM d’encyclopédies ne communique plus; (Balpe) savoir instable, pas encyclopédique

14 Les limites (2/2) Sur la communication et la diffusion
Question du choix: Rêve de Thomas pas possible: on est toujours obligé de choisir (encore plus même: hypertexte: infinité de mondes parallèles en même temps: devenir multidimensionnel) Sur la communication et la diffusion E-book: texte fermé et protégé (comme l’édition papier): absence des possibilités de libre circulation, copies, modifications du document (problème propriété intellectuelle) Internet: connexion au monde mais une planète qui a ses exclus + solitude Sur la transmission du savoir Danger de l’Internet: le savoir sans professeur Sur le support de lecture Problème de la plateforme: lourde, inconfortable, cassable Sur la sécurité et la conservation des écrits Panne électrique ou réseau Disparition du serveur de données (matérielle, virus ou par une autorité) Milieu littéraire encore frileux aux nouvelles technologies et voies de création

15 Les ouvertures Demain de nouveaux outils plus performants, mieux adaptés (aller plus vite, partout,…: un changement de pratique, de culture, de société) Cytale a fait naître Bookeen, l’idée se transforme, continue L’encre et le papier électroniques Une plateforme virtuelle : les lunettes virtuelles? Améliorer les ordinateurs portables, même de poche (Bookeen) E-book: pas que la vente, développer aussi le prêt (Sony E-ink Japon , 2004) Possibilités de l’Internet encore peu exploitées pour la mise en commun du savoir bibliothèques numériques d’actualité mais manque de cohésion des sources et structures d’information Etudier les concept de l’insaisissable et de l’écriture comme « réseau » chez Erik Orsenna?

16 Les difficultés rencontrées
La recherche difficultés à sélectionner les sources sur Internet sur les questions de la lecture/littérature du Net et de ses représentations Concepts inédits pour moi et quantité de documents sur un même sujet sur Internet : problème du tri La rédaction Choix du plan (restriction et organisation) Puis, problème du lien entre les deux parties : deux parties sur deux corpus différents, conduit à des répétitions, ou à oublier le fil de la problématique (le livre virtuel)


Télécharger ppt "Erik Orsenna et le livre virtuel"

Présentations similaires


Annonces Google