La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mesure dune activité enzymatique et Détermination dun substrat par voie enzymatique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mesure dune activité enzymatique et Détermination dun substrat par voie enzymatique."— Transcription de la présentation:

1 Mesure dune activité enzymatique et Détermination dun substrat par voie enzymatique

2 PLAN I.Introduction II.Généralités sur les enzymes III.Cinétique enzymatique IV.Modalités de détermination dune activité enzymatique V.Dosage dun substrat par voie enzymatique VI.Applications VII.Conclusion

3 INTRODUCTION Pour réaliser les réactions dont il est le siège, lorganisme se dispose des catalyseurs que lon désigne sous le nom dEnzymes. La répartition dune enzyme dans les organes et dans les tissus est très irrégulière. En effet, lactivité enzymatique dune enzyme peut être lobjet de divers variations physiologiques et pathologiques. Les progrès réalisés sur le plan métaboliques ainsi que biotechnologique ont pu exploité lenzyme comme un réactif. Par conséquent, plus de spécificité et de sensibilité en matière de dosage des substrats métaboliques.

4 Généralités sur les enzymes Une enzyme est un catalyseur biologique qui augmente la vitesse dune réaction en diminuant son énergie libre dactivation, sans être elle-même affectée. Une enzyme agit comme catalyseur en se liant au substrat et facilite sa réaction en stabilisant son état de transition vers un produit spécifique: Substrat(s) + enzyme Produit(s)

5 Exemple : Hydrolyse des protéines par HCL ( 20Kcal) contre 12 Kcal par trypsine

6 Structure des enzymes Enzymes entièrement protéique: la ribonucléase par exemple. Enzymes formés de deux parties: Une partie protéique appelée apoenzyme thermolabile. Une partie non protéique appelée coenzyme thermostable. Les coenzymes sont groupés en 3 classes: Coenzymes tétrapyroliques : intervient dans les transferts délectrons: NAD/FAD/NADP Coenzymes métalliques: Zn, Mn, Co, Mg Coenzymes dérivés de vitamines hydrosolubles: B1, B12, B2…

7 Spécificité des réactions enzymatiques Une des caractéristiques fondamentales des enzymes est leur spécificité comparativement aux catalyseurs chimiques. Doù la notion du site actif dune enzyme On peut considérer que le site actif comporte deux sites voisins: Un site de fixation du substrat ou de reconnaissance : Spécificité de substrat Un site responsable de la réalisation de la réaction chimique ou le site catalytique: Spécificité de réaction

8 CLASSIFICATION DES ENZYMES Selon les réactions catalysées, les enzymes peuvent être classées dans six grandes catégories: 1. Oxydoréductases- qui catalysent des transferts d'électrons et de protons dun donneur à un accepteur 2. Transférases- qui catalysent les transferts de groupements 3. Hydrolases- qui catalysent des réactions d'hydrolyse (coupure des liens C-C, C-O, C-N et autres par de leau) 4. Lyases- qui catalysent l'addition de groupes à des liens doubles ou l'inverse 5. Isomérases- qui catalysent le transfert de groupes dans une même molécule pour produire des formes isomères (ex. conversion d'un acide aminé L en acide aminé D) 6. Ligases- qui forment des liens C-C, C-S, C-O et C-N lors de réactions de condensation couplées à l'utilisation d'ATP

9 Nomenclature Chaque enzyme est assignée un code à quatre chiffres par la Commission des Enzymes (EC) de lunion International de Biochimie de Biochimie Moléculaire: Nom de lenzyme (EC W.X.Y.Z) EC- système numérique de la commission des enzymes W- indique la réaction catalysée (1-6) X- indique le groupement donneur: celui du substrat sur lequel lenzyme agit. Y- indique laccepteur: la molécule qui recevra protons ou les éléctrons. coenzyme Z- indique la nature de substrat Ex : la lactate-NAD-oxydoréductase ( ou lactate déshydrogénase ) : EC : elle effectue une oxydoréduction sur une fonction alcool de l'acide lactique et c'est le NAD qui sera l'accepteur de H

10 III. Cinétique enzymatique Létude cinétique dune réaction enzymatique consiste en létude de la vitesse de la réaction et de linfluence de divers paramètres susceptibles de la modifiée. La vitesse dune réaction enzymatique est la quantité de substrat transformé( ou de produit apparu) par unité de temps. Le phénomène fondamental de laction enzymatique est que pour agir lenzyme doit se combiner au substrat est transformé en produit et lenzyme retrouve sa structure primitive: S + E ES P+ E

11 A. Influence de la durée: vitesse de réaction enzymatique en fonction du temps La réaction enzymatique peut être divisé en deux phases: Phase stationnaire correspond à la période initiale de la réaction au cours de la quelle la vitesse(Vo) est constante et indépendante de la concentration su substrat; nous nous trouvons face à une cinétique dordre zéro. Ceci implique que Vo est proportionnelle à la [E] Une phase déquilibre: au cours de cette période, lévolution de [S] est exponentielle décroissante et celle de P exponentiellement croissante.

12

13 B. Influence de la [S] sur la vitesse de RX enzymatique 1.Modèle de Michaelis et Mentin La RX enzymatique peut sécrire schématiquement : Avec K1;K-1,K2 sont des constantes de vitesse. V = d[ES]/dt = K2 [ES] (1) d[ES]/dt = Apparition - Disparition » K1 [E][S] – (K-1 + K2)[ES] (2) De 1 et 2 on déduit que [ES] = [E] [S] = [E] [S] / Km + [S] avec Km la constante de Michaelis E + S ES E + P K1 K-1 K2 k2+k1/k-1+[S]

14 Si on utilise une concentration illimitée de S par rapport à Enzyme, on peut considérer que ES = ENZ et que v = Vmax doù on tire: La relation fondamentale de la cinétique enzymatique Représentation de la vitesse de la réaction en fonction [S] Selon le modèle de Mechaelis

15 Elle va de mol/l pour les enzymes très actifs comme les peroxydases, à mol/l pour les enzymes peu actives comme les enzymes protéolytiques. La connaissance de la Km dune enzyme est importante car une enzyme à Km élevée ne pourra agir avec efficacité dans la cellule que si le substrat sy trouve à concentration élevée.

16 2.La représentation de Lineweaver-Burk 1/v = f(1/[S]) Pente: Km/Vmax

17 C.Représentation de Eadie-Hofstee v = f(v/[S])

18 3. Facteurs affectant lactivité enzymatique La double spécificité enzymatique est intimement liée à la structure tridimensionnelle de lenzyme. Toute modification de cette structure est susceptible davoir une répercussion sur lactivité enzymatique. modifications de la structure primaire modification liées à lenvironnement A.Effet de la température B. Effet du pH C. Effecteurs chimiques: activateur et inhibiteurs

19 1. EFFET DE LA TEMPERATURE L'agitation thermique facilite le franchissement de la barrière d'énergie d'activation. D'où, lorsque la température augmente, la vitesse de réaction augmente. Mais lorsque la température est trop élevée, l'enzyme se dénature. La température optimale est souvent 37°C. Elle est supérieure pour les bactéries thermophiles.

20 2. Effet du pH Les enzymes sont très sensibles aux variations du pH et fonctionnent bien sur une gamme limitée du pH. Le pH peut agir sur plusieurs facteurs - l'ionisation des résidus de lenzyme et du substrat et/ou du produit - la structure tertiaire des protéines et donc la stabilité de l'enzyme - la liaison du substrat à l'enzyme - l'activité catalytique de l'enzyme

21

22 VI. Conditions à respecter pour la détermination dune activité enzymatique En règle générale, quand on désire effectuer la détermination quantitative dune enzyme, on ne peut « doser » cette enzyme, mais on réalise la détermination de son activité en dosant les produits de la réaction enzymatique(ou en suivant la disparition de substrat). Les activités enzymatiques sont exprimés: Lunité internationale UI est la quantité denzyme qui transforme une micromole de substrat en une minute au conditions optimales de température et de pH. Le Katal (SI) est la quantité denzyme transformant 1 mole de substrat par seconde. Lactivité spécifique dune enzyme est lactivité catalytique par unité de masse de protéine (I.U./mg denzyme solide). Lactivité moléculaire représente le nombre de molécules de substrat transformées par molécule denzyme.

23 Choix du substrat: spécifique( + affinité,+stable en solution, chromogène) pH de la réaction : pH optimum ( pas effet des constituants du tampon sur enzyme). Température de la réaction: on a souvent effectué des réactions enzymatiques à 37°C, mais des conventions internationales (en chimie clinique) préconisent une température de 30°C. Proportions entre enzyme et substrat, et durée de réaction : Rappelons que selon la relation de Michaelis, la vitesse de la réaction tend vers un Max quand la [S] est suffisamment élevée, et que dans ces conditions [ES]=[Et], Alors on peux écrire P / t = K2* Et donc P= K2*t*Et et si la durée est fixe: Autrement on doit opérer : à concentration saturante de substrat ([S]> 10Km) Et dans des conditions de vitesse constante: réaction dordre 0 pour cela il faut pour cela que la quantité des substrat transformé soit faible par rapport à la quantité initialement présente(<10%) et pendant une durée suffisamment courte( conditions de vitesse initiale) où la quantité de produit apparu est proportionnelle au temps. Phase pré analytique dun prélèvement sanguin Lactivité est mesurée le plus souvent pendant une durée de quelques minutes.les résultats sont rapportés à lunité de temps: minute(UI) ou seconde (katal). P= Cte* Et

24 Il existe deux approches de base pour mesurer les activités enzymatiques: méthodes à temps fixe et les cinétiques Dosage par cinétique Cette approche consiste à suivre en continu la quantité du composé par les méthodes spectrométriques (colorimétrie, spectrophotométrie, fluorométrie, etc.), potentiométriques (pH, électrode à O2, etc.) et manométriques (production ou consommation de gaz comme O2 ou CO2). Il est donc beaucoup plus facile de s'assurer qu'on est bien dans la zone de V0. Il est essentiel, pour les méthodes spectrométriques qu'un des substrats ou produits de la réaction aient des propriétés spectrales (visibles, UV ou IR) utilisables. C'est particulièrement le cas du NADP et du NADPH qui absorbent fortement dans le violet lointain.

25 Enregistrement continu de labsorbance ou de lintensité de fluorescence Le NAD(P)H a une forte absorption ( max 340 nm) et il est fluorescent NAD(P) na pas dabsorbance, ni fluorescence

26 Phosphatases 6,8-difluoro-4-methylumbelliferyl phosphate (DiFMUP)

27 Polarographi e: Mesure de la vitesse doxydation du glucose catalysée par la Glucose oxydase: électrode de Clark

28 Dosage à temps fixe Elle consiste essentiellement à mélanger les composantes de la réaction et à incuber durant un certain temps. à la fin de l'incubation ( de 30 min à 2 h), On y mesurera alors la quantité du substrat ou du produit voulu., puis, sachant la durée de l'incubation, déterminer la vitesse de la réaction. Le dosage du composé peut se faire par des méthodes spectroscopiques, radio-isotopiques ou autres. La principale faiblesse de cette approche est qu'elle ne permet pas de savoir avec certitude si on fait le prélèvement des échantillons à un point où on est toujours à V0.

29 On dispose d'un extrait dune Enzyme contenant 3 mg de protéines par ml et dans lequel I' enzyme est pure. La détermination d'activité dans les conditions optimales est réalisée par absorptiométrie à 512 nm, longueur d'onde à laquelle le produit P absorbe mais non le substrat S. Le coefficient d'absorption molaire du produit est égal dans les conditions de la mesure à mol-1.L.cm-1 Son volume est de 3 ml. On utilise pour la détermination 100 μL d'extrait de E diluée au 500ème. On procède par méthode « 2 points » en ajoutant 2 ml de réactif d'arrêt au milieu réactionnel après 2 minutes de temps de réaction. La variation d'absorbance lue est égale à 0,6 uA Calculer la concentration d'activité catalytique dans l'extrait E et l'activité spécifique. Illustration de calcul dactivité enzymatique

30 Calcul de la concentration d'activité catalytique, B, en unités par ml d'extrait E: La variation d'absorbance est proportionnelle à la concentration en produit formé dans le milieu de lecture, c'est-à-dire le milieu réactionnel dilué par le réactif d'arrêt( V réactionnel + V réactif darrêt) L'activité catalytique présente dans le milieu de lecture était contenue initialement dans la prise d'essai d'enzyme V(prise enzyme). Activité catalytique B de l'extrait : Application numérique: B= 0.6 * 5 * 106*500 2 * 0.1* 5000 B = 1500 unités/ml d'extrait Activité spécifique de lextrait Z sp: Z sp = 1500 UI/3mg = 500UI/mg de protéine (µmol de substrat hydrolysé/mn/mg de protéine ΔA * V lec * 106 *dilution Δt * V enz * εl

31 V. Utilisation des enzymes comme réactifs: Dosage dun substrat Grace à leur spécificité et à la rapidité de leur action, les enzymes constituants dexcellents réactifs pour doser un substrat dans biologiques. A.USAGE DUNE ENZYME COMME REACTIF LIBBRE On procède en général à la détermination du produit de la réaction (mesure de son absorbance, ou emploi dune réaction colorée) ou de la consommation de coenzyme nicotinique.

32 Méthodes en point final Quand la totalité du substrat est transformée (mesure de la différence dabsorbance entre la fin et le début de la réaction). Ceci est possible quand la réaction enzymatique est pratiquement irréversible: hydrolyse, phosphorylation par une kinase aux dépens de lATP par exemple. Cette méthode est choisi dans le cas doit se porter sur des enzymes à haute affinité pour le substrat à doser (Km faible).

33 METHODE CINETQUE On mesure la vitesse de la réaction pendant une durée fixe. Il faut se place dans des conditions de lordre 1 ceci est réalisé quand la concentration en substrat est faible devant Km (pratiquement inférieur à 0.2Km). la relation de Michaelis se simplifie alors en: v = V max * [S] / Km Entre les temps t1 et t2 la cinétique est non linéaire, mais peut être considéré comme linéaire si lintervalle de temps est suffisamment court. On compare alors la vitesse de réaction pour léchantillon à doser à celle observée avec un étalon de concentration voisine.les temps étant fixés, on est ramené à une comparaison des variations dabsorbance ΔE On a alors : C échantillon = ΔE échantillon * C étalon ΔE étalon

34 Dosage directe: exemple des lactates 260nm 340nm Longueur de lecture

35 4-aminophénazone quinone-imine Absorbable à 450nm peroxydaseperoxydase, Dosage indirecte du glucose par Glucose oxydase/peroxydase

36 B: USAGE DUNE ENZYME COMME REACTIF IMMOBILISEE 1) Techniques immuno-enzymatique : test ELISA

37 2) Electrodes à enzyme: Les biocapteurs On recouvre la membrane de lélectrode à pO2 (électrode de Clark) dun film protéique contenant la glucose oxydase, lélectrode va mesurer loxygène consommé lors de la réaction de la glucose oxydase: Par ampérométrie cette électrode va permet de dosage du glucose.

38

39 3) Chimie sèche Les bandelettes réactives: ces bandes sont imprégnés par des enzymes Intérêts: le dépistage et le suivi de certaine maladie (diabète).

40 VI. Applications Le dosage des différents substrats par voie enzymatiques trouve tout son intérêt dans la pratique courante. Il est dailleurs la méthode de référence de pas de substrat; comme cest le cas du glucose dont le dosage par héxokinase/glucose 6 phosphate déshydrogénase est la méthode de référence. La recherche de augmentation de lactivité de certaines enzymes dans des circonstances pathologique: un support de diagnostic et un outil de surveillance: La cytolyse hépatique ( ALAT,ASAT, OCT,LDH). Lhépatite virale: ALAT, ASAT, phosphatase alcaline, leucine aminopeptidase Le cholecstase ( phosphatases alcalines, gamma GT, 5nucleotidase) La pancréatite aigue hémorragique (amylase, lipase) Linfarctus de myocarde LDH, ASAT et (CPKMB) qui 'est un indice cinétique de linfarctus (oriente la prise en charge). lactivité enzymatique est recherché dans le déficit enzymatique congénitale (oligophrénie phénylpyruvique conséquence du déficit en phénylalanine hydroxylase) sujet de dépistage néonatale; ou acquis par intoxication(diminution de lactivité par inhibition de lacétylcholine estérase par les pesticides ou les gaz de combat)

41 CONCLUSION La proportionnalité entre la vitesse initiale de la réaction enzymatique et la concentration en enzyme est très importante, car elle permet le dosage une enzyme dans un milieu biologique quelconque. En pratique, on utilise les conditions expérimentales pour lesquelles lenzyme présente lactivité catalytique la plus courte(conditions optimales de T° et de pH) et surtout une concentration initiale en substrat très élevée par rapport à la concentration enzymatique présumée. La détermination des substrats par voie enzymatique a donné un grande pousse en matière de sensibilité et de spécificité, mais aussi une facilité dusage et automatisation des tests. La technologie des enzymes immobilisées a donné un champs prometteur en matière thérapeutique: correction des déficits enzymatiques, détoxification par enzymes microsomales.


Télécharger ppt "Mesure dune activité enzymatique et Détermination dun substrat par voie enzymatique."

Présentations similaires


Annonces Google