La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Francine De Salvador- Guillouët Octobre 2013. 2 Les Virus de la Grippe Myxovirus influenzae, virus à ARN, non spécifiques de l homme 3 types majeurs :

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Francine De Salvador- Guillouët Octobre 2013. 2 Les Virus de la Grippe Myxovirus influenzae, virus à ARN, non spécifiques de l homme 3 types majeurs :"— Transcription de la présentation:

1 Francine De Salvador- Guillouët Octobre 2013

2 2 Les Virus de la Grippe Myxovirus influenzae, virus à ARN, non spécifiques de l homme 3 types majeurs : A (le plus virulent), B et C. Seuls les types A et B causent des épidémies à large échelle sans immunogénicité croisée. L'enveloppe porte à sa surface des glycoprotéines antigéniques : Les hémagglutinines (HA) : Fixent le virus sur les récepteurs cellulaires. Permettent l infection des cellules. La neuraminidase (NA) : Permet le libération des particules virales néo-synthétisées, et sa dissémination dans l épithélium respiratoire.

3 Les virus grippaux Mutations majeurs du virus A uniquement GRIPPE PANDEMIQUE 1918 : H1N : H0N : H1N H2N : H3N2 Mutations mineures = glissements antigéniques sur H ou N responsables de variants dans les sous-types. Ces variations sont responsables des épidémies localisées (virus A et B) GRIPPE SAISONNIERE

4 4 Le Virus Pandémique A(H1N1)v Nouveau variant du virus grippal A(H1N1) Réassortant virus porcin, humain et aviaire

5

6 Les modes de contamination Aérienne +++ contact manuel Persistance du virus sur les surfaces inertes Nettoyage des objets Les objets et surfaces peuvent être salis par la toux et les postillons de personnes grippées. Le nettoyage des objets et surfaces constitue un moyen efficace de lutte contre la contamination. Port du masque pour les malades Il est nécessaire de respecter des règles dhygiène précises : Se couvrir la bouche quand on tousse, avec un mouchoir à usage unique ou avec le bras ou la manche ; Se couvrir le nez et la bouche lorsquon éternue, avec un mouchoir à usage unique ou avec le bras ou la manche ; Ne cracher que dans un mouchoir ; Se laver les mains après avoir toussé, éternué et craché dans un mouchoir. Le mouchoir doit être en papier à usage unique. Après usage, il doit être jeté dans une poubelle munie dun sac poubelle doublé et, si possible, dotée dun couvercle. Lavage soigneux des mains

7 Les Virus Influenza Pandémiques AnnéeSous-type viralLieu dorigine 1889A/H2N2Europe 1898A/H3N2Europe 1918A/H1N1« grippe espagnole » 1957A/H2N2« grippe asiatique » 1968A/H3N2« grippe de Hong Kong » 2009A/H1N1vMexique

8 Epidémiologie 8

9 9 Épidémiologie de la Grippe

10 Les Pandémies Grippales du XX ème et XXI ème Siècle PandémieDateDécès Virus impliqué Index de sévérité Grippe espagnole à 100 millions A/H1N15 Grippe asiatique à 1,5 millions A/H2N22 Grippe de Hong Kong ,75 à 1 millions A/H3N22 Grippe A/H1N1v ?A/H1N11 10

11

12 Réplication virale Voies aériennes supérieures Voies respiratoires inférieures Incubation : 2 j Portage viral : 1-2 j avant les symptômes 4-5 j après le début des symptômes Plus important chez l enfant Plus prolongé chez l immunodéprimé La grippe : une maladie contagieuse ET Contagiosité : période de portage

13 Les pneumonies de la grippe Pneumonie grippale primaire aggravation rapide, pneumonie bilatérale interstitielle avec détresse respiratoire, Pas de germe dans le LBA, titre du virus très élevé, ANTIBIOTIQUE INEFFICACE Traitement : grippe A amantadine, rimantadine, oseltamivir ou zanamivir Grippe B : oseltamivir, zanamivir Pneumonie bactérienne secondaire à la fin de l épisode grippal avec parfois une période de rémission, apparition d une pneumonie bactérienne PNEUMOCOQUE HEMOPHILUS STAPHYLOCOQUE DORE

14 Propagation Les conditions climatiques favorables à sa transmission'': A température corporelle, le virus peut transmettre la maladie durant une semaine, environ un mois si la température est de 0°C et < indéfiniment pour des températures très basses. La température et l humidité idéales pour la transmission du virus sont respectivement de 5 °C et 20%. Il n y a pas de transmission à une température de 30°C. Sachant qu il se plait mieux par temps froid, le virus se répand surtout au moment des saisons hivernales de manière horizontale dans: l hémisphère Nord d'octobre à mars puis, l hémisphère Sud d'avril à septembre. Pendant ces saisons de propagations, le virus fait des allers et retours dans une zone intertropicale qui couvrent tous les continents sous la forme d une bande horizontale et dans laquelle le virus est présent toute l année. Le virus est donc toujours présent quelque part dans le monde et ressurgit par épidémies si le climat lui est favorable.

15 15 Personnes à Risque Accru de Complications et de Décès Liés à la Grippe Nourrissons < 2 ans. Personnes âgées > 65 ans. Sujets avec maladies chroniques sous-jacentes: Insuffisance respiratoire (en particulier asthme chronique), rénale, cardiaque. Affection neurologique ou musculo-squelettique avec répercussions sur la fonction cardiaque, pulmonaire ou rénale Hépatopathie Troubles métaboliques avec répercussions sur la fonction cardiaque, pulmonaire ou rénale (par exemple diabète) Asplénie ou dysfonction splénique (y compris hémoglobinopathies) Immunodéprimés (infection VIH, cancer, traitement immunosuppresseur)

16 16 Grippe Nosocomiale Personnel soignant non vacciné : source principale de grippe nosocomiale. Programme de surveillance hôpital au japon, 2003 : Personnel soignant à l origine de 50% des cas durant l épidémie de grippe. Origine de l infection des personnels soignants : Communauté ou lieu de travail. Absentéisme et rupture des services de soins : Au pic épidémique, étude sur 221 centres de soins, USA (CDC) Absentéisme : 35% Réduction du nombre de lits : 28% - Réduction lits d USI : 43% Impact sur les coûts +++ Maltezou HC. Current Opinion in Infectious Diseases 2008,21:337–343

17 Traitement de la grippe Tamiflu® (oseltamivir) Relenza® (zanamivir)

18 18 La Vaccination Antigrippale

19 19 Les Vaccins Antigrippaux (i) Souche vaccinale produite sur œuf embryonné de poule. Virus inactivé, fragmenté. Administré sans adjuvant. (sauf Gripguard® dispensé par Novartis, AMM pour les personnes > 65 ans, contient un adjuvant de type squalène : le MF59) 3 souches (2 sous-types A, 1 sous-type B). Composition revue tous les ans adaptée à la surveillance épidémiologique. pour le vaccin antigrippal , lOMS recommande la composition suivante : – une souche analogue à A/California/7/2009 (H1N1)pdm09 - inchangée – une souche analogue à la souche de référence A/Victoria/361/2011 produite en culture cellulaire – la souche recommandée est A/Texas/50/2012 (H3N2) –nouvelle souche vaccinale antigéniquement inchangée – une souche analogue à B/Massachusetts/2/2012 (Yamagata) - nouvelle

20 Vaccins Antigrippaux Saisonniers Disponibles en France Nom commercialIndustrielTechnologiePréparation Agrippal®NovartisAg surfaceŒuf Influvac®SolvayAg surfaceŒuf Immugrip®Pierre FabreVirus fragmentéŒuf Mutagrip®Sanofi PasteurVirus fragmentéŒuf Previgrip®NovartisVirus fragmentéŒuf Fluarix®GSK BioVirus fragmentéŒuf Vaxigrip®Sanofi PasteurVirus fragmentéŒuf Gripguard®NovartisAg surface + adjuvantŒuf Tetragrip® (Sanofi Pasteur) : vaccin combiné grippal tétanique

21 21 Les Vaccins Antigrippaux Effets secondaires du vaccin : Fréquents (1-10%) Locaux : douleur, œdème, erythème Généraux : malaise, céphalées, fièvre, myalgies Rares Syndrome de Guillain-Barré Contre-indications : Allergie à l œuf Réaction allergique sévère à une vaccination antérieure Syndrome de Guillain et Barré = complication exceptionnelle de la grippe saisonnière : Fréquence habituelle : 2,8 cas pour habitants Après grippe naturelle : 4 à 7 cas pour grippés Après vaccin grippal saisonnier : 1 cas pour un million de vaccinés

22 Modalités de la Vaccination Antigrippale Seringue unidose : 0,5 ml adulte, 0,25 ml enfant < 3 ans IM ou sous-cutanée profonde, Adulte : 1 injection tous les ans, Enfant < 8 ans jamais vacciné : 2 doses à 1 mois d'intervalle Peut être prescrite et pratiquée par une infirmière diplômée d état à partir de la 2 ème injection

23 Efficacité de la Vaccination Antigrippale Avant 1960: en France, environ à décès par an directement liés à la grippe En 2005: décès liés à la grippe Diminution dun facteur 10 du nombre de décès imputables à la grippe: - succès de la vaccination - mais aussi de lamélioration du niveau dhygiène et de la prise en charge médicale

24 24 Recommandations du HCSP pour la Saison questions-reponses-professionnels-de-sante.html

25 Vaccination Antigrippale : Recommandations pour la Saison 2012/2013 Personnes âgées de 65 ans et plus. Enfants (à partir de l âge de 6 mois) et adultes, présentant des facteurs de risque suivant - Affections bronchopulmonaires chroniques, dont asthme, dysplasie bronchopulmonaire et mucoviscidose. - Cardiopathies congénitales mal tolérées, insuffisances cardiaques graves et valvulopathies graves. - Néphropathies chroniques graves, syndromes néphrotiques purs et primitifs. - Drépanocytoses, homozygotes et doubles hétérozygotes S/C, thalassodrépanocytose. - Diabète insulinodépendant ou non insulinodépendant ne pouvant être équilibré par le seul régime. - Dysfonctionnement du système immunitaire. - Personnes âgées de 6 mois et plus infectées par le VIH, quels que soient leur âge et leur statut immuno-virologique. Ajout pour 2013 : femmes enceintes quelques soit le trimestre de grossesse Personnes obèses avec IMC = ou > 40kg/m 2

26 Vaccination Antigrippale : Recommandations pour la Saison Personnes séjournant dans un établissement ou service de soins de suite ainsi que dans un établissement médico-social d hébergement, quel que soit leur âge. Enfants et adolescents (de 6 mois à 18 ans) dont l état de santé nécessite un traitement prolongé par l acide acétylsalicylique. Entourage familial des nourrissons de moins de 6 mois présentant des facteurs de risque de grippe grave ainsi définis : - prématurés, notamment ceux porteurs de séquelles à type de bronchodysplasie - et enfants atteints de cardiopathie congénitale, de déficit immunitaire congénital, de pathologie pulmonaire, neurologique ou neuromusculaire ou d une affection longue durée.

27 Vaccination Antigrippale : Recommandations pour la Saison 2012/2013 (idem à 2011/2012) Risques professionnels : Professionnels de santé et tout professionnel en contact régulier et prolongé avec des sujets à risque de grippe sévère. Personnel navigant des bateaux de croisière et des avions et personnel de l industrie des voyages accompagnant les groupes de voyageurs (guides).


Télécharger ppt "Francine De Salvador- Guillouët Octobre 2013. 2 Les Virus de la Grippe Myxovirus influenzae, virus à ARN, non spécifiques de l homme 3 types majeurs :"

Présentations similaires


Annonces Google