La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Physiologie de la sécrétion gastrique Dr Gaël Goujon Service de gastroentérologie Hôpital Bichat 23/10/12.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Physiologie de la sécrétion gastrique Dr Gaël Goujon Service de gastroentérologie Hôpital Bichat 23/10/12."— Transcription de la présentation:

1 Physiologie de la sécrétion gastrique Dr Gaël Goujon Service de gastroentérologie Hôpital Bichat 23/10/12

2 Estomac : Différentes parties Fundus Antre corps

3 Deux rôles physiologiques de lestomac 1.Sécrétion 2.Remplissage et vidange gastrique – « Motricité gastrique » – développé rapidement ici en fin de cours – Libération régulée des aliments de lestomac vers lintestin grêle

4 La suc gastrique…Kesako… 1 à 2 litre(s) par jour HCl : acidité primaire de la sécrétion des cellules pariétales : 160 mM [pH 0,8] Pepsinogène pepsine en milieu acide – Cellules principales K+Na+ Mucus – Cellules à mucus Bicarbonate (prostaglandines dans lépithelium)

5 Trois parties aux fonctions distinctes

6 Schéma dune glande fundique

7 Schéma (simplifié) dune cellule pariétale

8 Schéma des deux sous-unités protéiques de lH + -K + ATPase ou pompe à protons

9 La Pompe à protons 1.Ouverture d'un canal Cl - et d'un canal K+, sécrétion de Cl - et de K + dans la lumière de l'estomac – Co transport 2.Activation de la pompe H + -K + ATPase, le K + est refoulé à l'intérieur de la cellule et échangé avec des ions H +. Comme Cl - est sécrété en même temps que H +, le produit de la sécrétion des cellules pariétales est HCl.

10 Cellule pariétale : stimulation et régulation de la sécrétion

11 Récepteurs à Gastrine, à Acétylcholine, à Histamine Couplés à la phospholipase C, qui transforme les phospholipides en inositol triphosphates (IP3) et diacylglycérols. L'IP3 entraîne la libération de Ca2+. Les récepteurs à histamine sont couplés à l'adényl cyclase, qui transforme l'ATP en AMPc. Le Ca2+ et l'AMPc augmentent la sécrétion d'H+.

12 Régulation de la sécrétion gastrique 1 Acteurs – SNC, hypothalamus, X – Plexus nerveux de lestomac – Hormones sécrétés dans lestomac (gastrine, histamine, somatostatine) et dans le duodénum (cholecystokinine, VIP, sécrétine, GIP) Phase 1 : régulation nerveuse et paracrine – « Phase céphalique » : pensée, puis vue, odeur et goût des aliments – SNC, hypothalamus, X puis SNC intrinsèque de lestomac Phases 2 et 3 – « Gastrique et intestinale »

13 Régulation nerveuse et paracrine de la sécrétion dacide et de gastrine

14 Phase 2 : Gastrique Distension de lestomac : stimulation de la sécrétion acide par reflexes locaux à médiations vagale Actions de substances alimentaires stimulant les cellules à gastrine, activant les cellules pariétales par mécanisme endocrine – Ca, AA, polypeptides Rétrocontrôle négatifs des ions H+ sur les cellules SST, par mécanisme paracrine

15 Phase 3 : Intestinale Globalement, freination de la sécrétion acide gastrique – Schéma

16 Phase céphalique : schéma Cellule bordante Bulbe Vue Goût Odeur Cellule G gastrine Phase céphalique + + +

17 Cellule bordante Bulbe distension Cellule G Peptides gastrine Phase gastrique : schéma Phase gastrique ++ +

18 Phase intestinale : schéma Cellule bordante Cellule G H + Ac Aminés Ac gras Glucides sécrétine CCK VIP-GIP Phase Intestinale -

19 Lulcère, un déséquilibre… 1 Sécrétions potentiellement agressives : HCl et pepsine – Cellules pariétales et principales Barrière muqueuse gastrique : mucus et bicarbonate – Cellules à mucus Prostaglandines – Au niveau épithélium gastrique, stimulent la sécrétion de mucus et freinent synthèse HCl

20 Lulcère, un déséquilibre… 2 1.Aspirine, AINS… diminution concentration basal prostaglandine par effet anti COX-1 – Moins de mucus et plus dHCl 2.Helicobacter pylori – Ancrage aux cellules épithéliales (adhésines) – Synthèse duréase : CO(NH2)2 CO2 + NH3 – Neutralisation acidité (NH3) et altération de la surface des cellules épithéliales Ammoniac, protéases… 3.Tabac : augmentation sécrétion HCL 4.Hypergastrinémie tumorale : Zollinger Ellison

21 Un peu de motricité gastrique Ondes lentes initiées (3-4/min) par PM gastrique Remplissage et vidange gastrique – Suite réflexe X, remplissage fundique sans variation de pression – Vidange : péristaltisme Coordination antro-pyloro-duodénale – Phénomène biphasique : liquides puis solides Contrôle – Activité électrique myogène gastrique – Volume, nature, composition chimique des aliments

22 Bulbe Péristaltisme gastrique Distension osmolarité H+ Lipides Ac Aminés Glucides sécrétine CCK VIP-GIP - Régulation de la motricité : trois phases… distension + Hypoglycémie Agréssivité - Mastication Déglutition - tonus

23 Au total Estomac : sécrétion et vidange : deux rôles finement régulés – SN, endocrine, paracrine – Phases céphalique, gastrique et intestinale Equilibre sécrétoire entre barrière muqueuse alcaline et substances potentiellement agressives : HCl, pepsine Lulcère est secondaire à une rupture de cet équilibre, en lien avec un ou plusieurs facteurs extrinsèques – Médicaments, HP, tabac..


Télécharger ppt "Physiologie de la sécrétion gastrique Dr Gaël Goujon Service de gastroentérologie Hôpital Bichat 23/10/12."

Présentations similaires


Annonces Google