La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PHYSIOLOGIE DE LA DIGESTION Dr Moana GELU-SIMEON Praticien hospitalier Service dhépato-gastroentérologie CHU de PàP/Abymes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PHYSIOLOGIE DE LA DIGESTION Dr Moana GELU-SIMEON Praticien hospitalier Service dhépato-gastroentérologie CHU de PàP/Abymes."— Transcription de la présentation:

1 PHYSIOLOGIE DE LA DIGESTION Dr Moana GELU-SIMEON Praticien hospitalier Service dhépato-gastroentérologie CHU de PàP/Abymes

2 1.Digestion buccale 2.Digestion gastrique 3.Digestion intestinale 4.Digestion colique

3 I. La digestion buccale 1. Activité motrice: Mastication Déglutition 2. Activité sécrétoire: Salivation

4 Mastication 1 er acte mécanique de la digestion Résultat de 3 mouvements de la mâchoire: abaissement/élévation, propulsion/rétraction, déplacements latéraux. Action des muscles de la langue et des dents sur le broiement des aliments.

5 Déglutition Propulsion des aliments vers le pharynx par des mouvements de la langue, mouvement volontaire (n.hypoglosse). Mouvements involontaires purement réflexes, permettant la propulsion des aliments dans lœsophage.

6 Salivation Produite par les glandes sous maxillaires, parotides et sublinguales. 0,5 à 1,5 l/j Elle contient de leau, des électrolytes et des protéines (lipase, amylase). pH basique.

7 II. Motricité œsophagienne A. Au repos, l'œsophage est vide d'air ou de liquide, aucune contraction. Il est fermé à ses deux extrémités grâce à la contraction tonique des (SSO) et (SIO). Au moment de la déglutition, relâchement du SSO B. Une onde péristaltique parcourt l'œsophage de haut en bas. SSO

8 C. Relaxation du SIO avant que l'onde péristaltique ne l'ait atteint. Suivi par une contraction qui prolonge l'onde péristaltique. Fait intervenir de façon coordonnée des muscles striés et des muscles lisses pour assurer l'alternance des phases d'ouverture et de fermeture des sphincters. La séquence péristaltique est sous la dépendance des pneumogastriques et innervation intrinsèque.

9 III. La digestion gastrique 1. Fonction motrice 2. Fonction sécrétoire

10 Fonction motrice particulièrement importante et commence avant l'arrivée du bol alimentaire. Avant l'arrivée, relâchement des parois, permettant de stocker davantage daliments. Lorsqu'ils arrivent dans l'estomac, contractions font progresser le contenu gastrique vers l'extrémité de l'estomac.

11 Si arrivée précoce dans lestomac, fermeture du pylore. Les aliments vont alors retourner vers l'estomac pour y être encore brassés. Ouverture du pylore pendant une courte durée et une petite quantité d'aliment est évacuée dans l'intestin pour être analysé. Si la digestion gastrique est "jugée" suffisante, ouverture du pylore. Activité motrice sous contrôle du système nerveux parasympathique.

12 Fonction sécrétoire: Suc gastrique. pH très acide (pH = 1) car très riche en HCl, produit par les parois gastriques. Pepsine: hydrolyse les protéines sous forme de polypeptides. Gastrine: hormone sécrétée dans le sang qui stimule l'activité motrice et sécrétoire de l'estomac. Les sécrétions permettent donc la digestion des aliments mais aussi le contrôle de lactivité de lestomac. Elles mêmes contrôlées par le système nerveux parasympathique qui répond à la distension gastrique et à la distension intestinale.

13 III. La digestion intestinale 1. Fonction motrice 2. Fonctions sécrétoires Pancréatique Biliaire Intestinale 3. Fonctions dabsorptions Glucides Protéines Lipides Eau et électrolytes

14 Fonction motrice 1. Contractions de segmentation sous leffet des muscles longitudinaux et circulaires 2. Contractions péristaltiques contrôlés par le système nerveux parasympathique

15 Sécrétions pancréatiques Hormones (insuline) action endocrine Suc pancréatique. Recueilli dans le canal de WIRSUNG qui débouche dans la première partie de l'intestin appelée DUODENUM. 1 à 4L par jour, pH alcalin. Contient les enzymes permettant d'hydrolyser les glucides (amylase), les lipides (lipase) et les protéines (trypsine, chymotrypsine, élastase,carboxypeptidases).

16 Stimulus nerveux par le système végétatif parasympathique. Contrôle hormonal par: la sécrétine, stimule les sécrétions de bicarbonate lorsque les aliments arrivent dans l'intestin. la cholécystokinine, stimule les sécrétions enzymatiques du pancréas. Ces sécrétions cesseront lorsque les aliments auront disparus de la lumière intestinale.

17 Sécrétions biliaires 1,5 à 2L/jour. Contient: des sels biliaires, dérivés du cholestérol. Forment des micelles dans l'eau qui possèdent un pôle hydrophile à l'extérieur et un pôle hydrophobe à lintérieur. du cholestérol, insoluble dans l'eau, à l'intérieur des micelles des pigments biliaires : la bilirubine provient du catabolisme de l'hémoglobine

18 La bile se concentre quand elle passe dans les canaux et dans la vésicule biliaire, car il y a une forte réabsorption d'eau. Dans la vésicule biliaire, la bile sera stockée et passera dans l'intestin que lorsque des nutriments s'y trouveront. Le sphincter dOddi s'ouvre quand les nutriments arrivent donc déclenche l'excrétion biliaire. La bile émulsifie les graisses pour qu'elles soient hydrolysées par la lipase. La bile permet l'élimination de certains déchets métaboliques en particulier des substances qui ne sont pas solubles dans l'eau (cholestérol, médicament...).

19 Sécrétions intestinales Salines Immunoglobulines Hormones (gastrine, sécrétine,VIP, motiline…)

20 la sécrétine et la cholécystokinine (CCK) permettent l'ouverture du sphincter d'ODDI et la contraction de la vésicule (permet de libérer la bile dans l'intestin). VIP contrôle le débit sanguin intestinal pour drainer le produit de l'absorption Gastrine stimule la production dHCl

21 Fonction dabsorption

22 1. Glucides: concerne le glucose, le galactose et le fructose. L'absorption du glucose se fait au niveau de l'intestin par les entérocytes par un mécanisme actif Na/glucose. Le galactose est transporté de la même façon avec le même transporteur, il peut y avoir compétition entre le glucose et le galactose car même transporteur. Le fructose, est transporté par un mécanisme passif : la diffusion facilitée.

23 2. Protéines: acides aminés absorbés selon un mécanisme actif Na/acides aminés. Pas de compétition ente le sucre et les acides aminés (transporteurs différents). Remarques: certains dipeptides, (et également tripeptides) sont absorbés selon un mécanisme passif. Sont transformés en acides aminés dans la cellule (hydrolyse) donc passeront sous forme dacides aminés dans le sang.

24 3. Lipides Les lipases coupent les triglycérides et libèrent les acides gras et le glycérol (lipophiles). Les membranes sont faites de lipides donc les acides gras passent facilement la membrane de la cellule. Dans les cellules, le triglycéride est resynthétisé à partir des acides gras et du glycérol. Le triglycéride va être recouvert de protéine, on obtient une lipoprotéine qui va être incluse dans une vésicule. Ces vésicules vont subir un processus d'exocytose. Ces lipoprotéines sont appelées chylomicrons. Les chylomicrons vont regagner la circulation sanguine par le biais de la circulation lymphatique.

25 4. Eau et électrolytes Le sodium est absorbé activement dans l'intestin par transport actif. L'eau suit toujours l'absorption des ions.

26 IV. La digestion colique Fonction motrice Fonction dabsorption

27 Motricité Contractions destinées à remplir lextrémité du colon: le rectum. Quand le rectum est distendu, augmentation de la pression et ouverture du sphincter lisse; le rejet est différé par le sphincter strié contrôlé par la volonté =défécation.

28 Sécrétion Peu importants dans le colon. Sodium et eau réabsorbés. Pas d'enzymes. Remarque: il existe dans le gros intestin une flore microbienne abondante qui a la caractéristique d'être anaérobie, ce sont ces bactéries qui vont dégrader les quelques molécules résiduelles. Lors de cette dégradation, il va y avoir production de certains gaz.

29 Absorption Limitée sodium et eau, ceci pour constituer des fèces concentrés.

30 CONCLUSION Le temps nécessaire pour évacuer la moitié du contenu de l'estomac est d'environ deux heures et demi. Le temps de séjour des aliments dans l'intestin grêle est de 4 à 6 heures Lévacuation des fèces commence 24h après la prise des aliments, il faut 5 jours pour quelle soit totale. Dans les 25 premiers centimètres de l'intestin (duodénum) se déroule 60% de l'absorption.


Télécharger ppt "PHYSIOLOGIE DE LA DIGESTION Dr Moana GELU-SIMEON Praticien hospitalier Service dhépato-gastroentérologie CHU de PàP/Abymes."

Présentations similaires


Annonces Google