La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le programme national Mobiqual en EHPAD Alain FRANCO, Geneviève RUAULT, Sébastien DOUTRELIGNE, pour le Groupe national de pilotage de MobiQual à linitiative.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le programme national Mobiqual en EHPAD Alain FRANCO, Geneviève RUAULT, Sébastien DOUTRELIGNE, pour le Groupe national de pilotage de MobiQual à linitiative."— Transcription de la présentation:

1 Le programme national Mobiqual en EHPAD Alain FRANCO, Geneviève RUAULT, Sébastien DOUTRELIGNE, pour le Groupe national de pilotage de MobiQual à linitiative de la Direction Générale de la Santé en collaboration avec mise en œuvre confiée à la Société Française de Gériatrie et Gérontologie Journée "Hygiène, risques et qualité chez la personne âgée" Lyon, 25 sept 2007

2 1 – Objet et moyens de la démarche 2 – Cadre législatif et réglementaire 3 – Bilan de la phase expérimentale 4 – Organisation de la diffusion nationale Plan de lintervention

3 1 – Objet et moyens de la démarche santé publique MobiQual : une démarche de santé publique visant lamélioration des pratiques professionnelles en EHPAD et établissements de santé par la diffusion des connaissances et la création de liens portant sur des thématiques majeures de santé publique : la prise en charge de la douleur les soins palliatifs le concept de bientraitance Une volonté dinscrire ces thématiques au cœur des pratiques quotidiennes

4 1 – Objet et moyens de la démarche MobiQual : une démarche de santé publique initiée par la Direction générale de la Santé lancée officiellement au ministère de la Santé en novembre 2006 mise en œuvre par la Société Française de Gériatrie et Gérontologie en collaboration avec la Société Française dAccompagnement et de Soins Palliatifs (SFAP) et la Société Française dEvaluation et de Traitement de la Douleur (SFETD) servie par un programme, dune durée de deux ans, de diffusion et de mise à disposition de kits outils sur ces thématiques

5 2 – Cadre législatif et réglementaire Une démarche donnant vie à des textes législatif et réglementaire de première importance Loi du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique Loi du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie Programme national daction de lutte contre la douleur Plan relatif à la qualité de vie des maladies chroniques, mis en place dans le cadre de la loi de santé publique du 9 août 2004

6 2 – Cadre législatif et réglementaire Une démarche donnant vie à des textes législatif et réglementaire de première importance Plan Solidarité Grand Age « Permettre aux personnes âgées vulnérables de mieux vivre en maison de retraite, en augmentant le nombre de soignants, en améliorant la qualité de vie » Plan de développement de la bientraitance et de renforcement de la lutte contre la maltraitance « Développer une culture de la bientraitance dans les établissements en diffusant les bonnes pratiques, en sensibilisant et en formant les personnels »

7 2 – Cadre législatif et réglementaire concrètes Une démarche sefforçant dapporter des réponses concrètes pour améliorer les pratiques ordinaires sur trois thématiques de santé publique majeures et intimement liées en particulier en matière de développement des soins palliatifs dans le secteur médico-social une participation à latteinte de lun des objectifs du Comité national de suivi et de développement des soins palliatifs et de laccompagnement de la fin de vie une réponse à lune des recommandations de la Cour des Comptes (rapport de février 2007)

8 Outils dévaluation de la DOULEUR CHEZ LA PERSONNE ÂGEE 3 – Bilan de la phase expérimentale Deux expérimentations avant le lancement national - la sensibilisation des professionnels de santé aux bonnes pratiques de repérage, dévaluation et de prise en charge de la douleur chez la personne âgée en établissement de santé et en EHPAD Région pilote : Auvergne - la sensibilisation des personnels des EHPAD à la démarche de soins palliatifs Région pilote : Picardie

9 3 – Bilan de la phase expérimentale Les acteurs mobilisés des ressources des établissements de santé et des EHPAD - CLUD, gériatres, référents Douleur et Soins palliatifs - Directeurs, médecins coordonnateurs, soignants des ressources de proximité - EMSP, USP, réseaux… des acteurs institutionnels - ARH, URCAM, URML, DRASS, Conseils généraux, DDASS - Sociétés savantes régionales Outils dévaluation de la DOULEUR CHEZ LA PERSONNE ÂGEE

10 3 – Bilan de la phase expérimentale Une mise à disposition doutils : kit Douleur, kit Soins palliatifs auprès des professionnels de santé intervenant en EHPAD et établissements de santé des outils de sensibilisation, dévaluation et daide à la décision réalisés par la Société Française de Gériatrie et Gérontologie en collaboration avec : - la Société Française dAccompagnement et de soins Palliatifs - la Société Française dÉvaluation et de Traitement de la Douleur Outils dévaluation de la DOULEUR CHEZ LA PERSONNE ÂGEE

11 3 – Bilan de la phase expérimentale Lexpérimentation en région Auvergne 12 réunions générales de sensibilisation organisées par les CLUD, gériatres et soignants Au moins 20 réunions locales de sensibilisation organisées par les référents Douleur Une implication dans la formation dau moins 22 gériatres et professionnels de santé Une sensibilisation denviron 500 professionnels Outils dévaluation de la DOULEUR CHEZ LA PERSONNE ÂGEE

12 3 – Bilan de la phase expérimentale Une analyse dune centaine de questionnaires montrant - une implication de 56 % des structures dans la prise en charge de la douleur - une utilisation du kit outil pour plus dune structure sur deux - une modification des pratiques pour 70 % des professionnels, indépendante du degré de médicalisation des structures Outils dévaluation de la DOULEUR CHEZ LA PERSONNE ÂGEE

13 3 – Bilan de la phase expérimentale Les points positifs - une meilleure connaissance mutuelle gériatre / référent douleur - une « re-prise » de conscience de la « Douleur » par les soignants - une demande globale importante de poursuite de la formation : - en termes de prise en charge de la douleur et de soins palliatifs - de la part de cadres de santé, infirmières, aides-soignantes, agents de service Outils dévaluation de la DOULEUR CHEZ LA PERSONNE ÂGEE

14 3 – Bilan de la phase expérimentale Lexpérimentation en région Picardie 79 réunions de sensibilisation, animées par 4 professionnels du GRETA, « facilitateur » de projet Un compte rendu pour chaque réunion de sensibilisation Une implication dans la formation de 52 experts (médecins et IDE) en soins palliatifs Une sensibilisation denviron 1500 professionnels

15 3 – Bilan de la phase expérimentale Données quantitatives et qualitatives de bilan Une implication dans la démarche : - du binôme directeur/médecin coordonnateur et/ou directeur/ infirmier(ière) coordonnateur(rice) - des personnels daide et de soins Nombre de participants 1500 Dont directeurs 60 Dont médecins coordonnateurs 70 Dont personnels soignants 1200

16 3 – Le bilan de la phase expérimentale Données quantitatives et qualitatives de bilan Parmi les points positifs - la qualité des supports élaborés, à vocation pluriprofessionnelle - lintérêt suscité par les thématiques de la douleur et de léthique chez les soignants - la création de liens permise par ce temps de sensibilisation : - entre soignants - entre soignants et experts - la perspective de conventions entre établissements et EMSP

17 3 – Le bilan de la phase expérimentale Données quantitatives et qualitatives de bilan Impact des sessions de sensibilisation et de formation - plus de 40 % des structures ont développé un « volet soins palliatifs » - pour plus de la moitié des structures, il est possible de faire appel à un spécialiste de soins palliatifs - presque 50 % des structures ont défini des protocoles et des procédures en matière de soins palliatifs, environ 30 % en matière de suivi de deuil, daccompagnement du mourant, daccompagnement de la famille

18 3 – Le bilan de la phase expérimentale Données quantitatives et qualitatives de bilan Impact des sessions de sensibilisation et de formation

19 3 – Bilan de la phase expérimentale Les améliorations envisageables - mieux définir le rôle et les missions des acteurs, dont le médecin coordonnateur - impliquer les directeurs détablissement - bien préparer les sessions de sensibilisation et de formation : - réaliser au préalable un état des lieux - être attentif aux demandes des soignants, des usagers, de la direction - formaliser les liens établis et suivre laction

20 Un bilan positif des expérimentations qui a permis denvisager lextension de la démarche au niveau national Les soins palliatifs en EHPAD, lamélioration de la prise en charge de la douleur, la démarche de bientraitance, et bientôt la dépression… … sont autant daxes de réflexion et daction qui convergent tous vers une amélioration de la qualité des pratiques en EHPAD et structures médico-sociales, Une diffusion nationale de la démarche au profit des professionnels des EHPAD et établissements de santé

21 Mobiqual : une démarche de santé publique De lexpérimental au national Une diffusion de la démarche dans lensemble des régions du territoire français Un lien étroit assuré entre les thématiques de la démarche et lEvaluation des Pratiques Professionnelles (EPP) Une diffusion définie et exécutée par une équipe projet

22 4 – Organisation de la diffusion nationale Léquipe projet nationale mise en place par la Direction Générale de la Santé pilotée par la Société Française de Gériatrie et Gérontologie appuyée par des acteurs de grande expérience, en particulier les fédérations détablissements, dassociations et de services : - le CNP-URML - la FFAMCO - la FHF - lUNIOPSS bénéficiant de lexpertise des référents sur les thématiques Bientraitance, Douleur, Soins palliatifs profitant des savoir-faire et savoir être de représentants du CPGF

23 4 – Organisation de la diffusion nationale Une diffusion en régions voulue souple et réactive en relation avec léquipe projet nationale, une possible équipe projet territoriale, avec un référent par outil ou par territoire un souci dadaptation de la démarche aux spécificités régionales dans le respect des orientations nationales une démarche sappuyant sur des ressources de proximité Une place essentielle accordée aux dynamiques locales et aux initiatives des acteurs de terrain

24

25

26 Une action de santé publique dont vous êtes des acteurs essentiels de diffusion. Et ça démarre bientôt en Rhône-Alpes ! Merci de votre soutien actif…


Télécharger ppt "Le programme national Mobiqual en EHPAD Alain FRANCO, Geneviève RUAULT, Sébastien DOUTRELIGNE, pour le Groupe national de pilotage de MobiQual à linitiative."

Présentations similaires


Annonces Google