La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ADDICTIONS SEXUELLES ET VIOLENCE S. BERRADA Service daddictologie CHU Ibn Rochd. Casablanca. Congrès de Sexologie Octobre 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ADDICTIONS SEXUELLES ET VIOLENCE S. BERRADA Service daddictologie CHU Ibn Rochd. Casablanca. Congrès de Sexologie Octobre 2010."— Transcription de la présentation:

1 ADDICTIONS SEXUELLES ET VIOLENCE S. BERRADA Service daddictologie CHU Ibn Rochd. Casablanca. Congrès de Sexologie Octobre 2010

2 INTRODUCTION Littérature pauvre, peu détudes Addiction aux substances et violence Comorbiditées avec les autres addictions Plusieurs modèles: obsessive compulsive disorder, impulse control disorder, out of control excessive sexual disorder, and addictive disorder La prise en charge passe par laddiction

3 Litterature Taehan Kanho Hakhoe Chi Dec;37(7): [Relationships among cybersex addiction, gender egalitarianism, sexual attitude and the allowance of sexual violence in adolescents]

4 Origine du concept Cest le Psychanalyste Otto Fenichel qui introduisit le premier en 1945 la notion daddiction sans drogue. (The psychoanalytic theory of neurosis) Dés 1975, Stanton Peele tenta de démontrer léquivalence entre certaines formes de relations amoureuses et la toxicomanie. (Peele & Brodski, Love and addiction, NY Taplinger, 1975) Peu après Patrick Carnes lance le concept de Dépendance Sexuelle (Out of the shadows, 1983), et ouvre une clinique spécialisée. Aviel Goodman, Psychiatre, considère la dépendance sexuelle comme une maladie (Sexual addiction,1997, International universities press,Madison) MOI REMOI :MOI REMOI : MOI REMOI :MOI REMOI :

5 Modèle Obsessionnel/Compulsif delA.S. (E.Coleman, Am.J.Prev.Psychiatr.Neurol. 1990) LAddict Sexuel présente au moins 2 états suivants Drague compulsive de partenaires « à usage unique » Auto-érotisme compulsif Fixation compulsive à «lautre» idéalisé Risque de passage à lacte si déception Rapports amoureux compulsifs insatisfaisants Besoin incessant de sexualité, de marques daffection et dattentions amoureuses

6 lAddiction au Sexe ou à lAmour la recherche compulsive répétée dune activité sexuelle ou de la présence de la personne aimée malgré des conséquences négatives dans tous les domaines. la dépendance psychologique ou physique un syndrome de sevrage une accoutumance.

7 Dépendance sexuelle daprès CARNES recoupe DSM l V Recherche immodérée du comportement addictif (C.A.) Echec des tentatives de réduction du C.A. Perte de temps considérable, dédié au C.A. Préoccupation incessante concernant le C.A. Négligence dautres activités (indisponibilité). Persistance du C.A. malgré les inconvénients. Besoin daugmenter la fréquence du C.A. Irritabilité,agitation ou souffrance si inassouvi.

8 Typologie des troubles Comportements sexuels problématiques Masturbation compulsive Demandes sexuelles excessives envers le partenaire Utilisation excessive de la pornographie Fantasmes sexuels intrusifs et obsessifs Utilisation excessive des services sexuels

9 Trois niveaux de troubles Niveau 1 Comportements sexuels excessifs, mais socialement acceptables et tolérés Niveau 2 Comportements sexuels excessifs comportant des victimes, sans contact ni violence Niveau 3 Comportements sexuels excessifs comportant des victimes, avec contact et violence

10 Reed et Blaine décrivent un processus en quatre phases dans lesquelles se 1. Phase dobsession, dans laquelle en réponse à des difficultés existentielles, le sujet est totalement absorbé par des préoccupations sexuelles. 2. Phase de ritualisation, cest-à-dire lexécution des rituels qui précèdent le comportement sexuel. 3. Phase dagir sexuel, qui entraîne un soulagement temporaire et provisoire. 4. Phase de désespoir avec un sentiment dimpuissance à contrôler sa conduite.

11 ADDICTION SEXUELLE ET VIOLENCE AU SEIN DU COUPLE

12 Les périodes à risque Lamour passion La jalousie Les crises dans le couple, les problèmes dargent, les difficultés familiales. La rupture. Engendrant parfois un phénomène de haine

13 Violence au lit et en dehors du lit La psychologie individuelle ne suffit pas. Il ny a pas de typologie des victimes ni des agresseurs,mais une typologie des couples à médiation violentes.

14 COMORBIDITES

15 En clinique. Que faire de la sexualité problématique ? 1/:Évaluer Le risque pour la santé du sujet Pour son entourage Pour les conséquences médico légales Pour sa tolérance dans la société 2/Faire un diagnostic de co morbidité somatique et psychiatrique 3/TT étiologique.Si possible.

16 Pistes de réflexion concernant la prise en charge Thérapie individuelle – Centrée sur lindividu – Centrée sur laddiction Thérapie de couple – Travail sur la communication et le lien de confiance – Exploration des conflits pré-existants – Réinventer/renouveler lintimité-la sexualité du couple Thérapie de groupe Young et cooper, 2000; Cordonnier, 2005

17 Processus de traitement Identifier, comprendre et briser le cycle des dépendances et compulsions sexuelles. Traitement pharmacologique des troubles adapté en fonction des troubles psychologiques sous-jacents

18 Psychothérapies Prévention de récidive Suivi à long terme

19 Traitement medicamenteux Ann Clin Psychiatry Feb;22(1): Augmentation with naltrexone to treat compulsive sexual behavior: a case series. Raymond NC, Grant JE, Coleman E.

20 Techniques thérapeutiques dorientation cognitive- comportementale Identifier, comprendre et briser le cycle des dépendances et compulsions sexuelles Identifier, éliminer ou contrôler les déclencheurs et mise en pratique de stratégies dadaptation et dévitement pour contrôler la conduite sexuelle problématique

21 Identifier et comprendre le sens de la conduite sexuelle problématique et les problèmes émotifs sous- jacents comblés et/ou neutralisés par celle-ci Identifier les changements dattitudes et de style de vie nécessaires pour combler autrement ses besoins

22 CONCLUSIONS Les hésitations scientifiques ne doivent pas amener à nous abstenir de traiter ces addictions « sans drogue » qui sont aussi sévères que les addictions chimiques, en termes de souffrance, dépression et isolement social. Mettre fin au comportement addictif est suffisant pour guérir en cas daddiction chimique mais ce nest pas suffisant dans le cas daddictions qui impliquent des besoins humains de base qui doivent être satisfaits par dautres moyens mieux acceptés socialement.


Télécharger ppt "ADDICTIONS SEXUELLES ET VIOLENCE S. BERRADA Service daddictologie CHU Ibn Rochd. Casablanca. Congrès de Sexologie Octobre 2010."

Présentations similaires


Annonces Google