La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

UE 1.1 PSYCHOLOGIE SOCIOLOGIE ANTHROPOLOGIE. Plan Psychologie -état psychique -syndrome post-chute -diminution chronique de lestime de soi liée au vieillissement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "UE 1.1 PSYCHOLOGIE SOCIOLOGIE ANTHROPOLOGIE. Plan Psychologie -état psychique -syndrome post-chute -diminution chronique de lestime de soi liée au vieillissement."— Transcription de la présentation:

1 UE 1.1 PSYCHOLOGIE SOCIOLOGIE ANTHROPOLOGIE

2 Plan Psychologie -état psychique -syndrome post-chute -diminution chronique de lestime de soi liée au vieillissement -processus de deuil et de veuvage Sociologie -réseau social -questionnement sur le devenir -parentalité

3 Psychologie - État psychique Dépression ? Sentiment dinutilité ? Actions : observation et dialogue consultation des personnes ressources recueil de données (antécédents)

4 -Syndrome post-chute Peur que lévènement se reproduise et de ne plus maîtriser son corps Hyper vigilance lors des mobilisations et pour lenvironnement Repli sur soi, mauvaise image de soi Perte de confiance Anxiété

5 Actions : créer un climat rassurant et sécurisant pour laider à reprendre confiance en elle laider lorsquelle vit une période danxiété et lors des transferts laider à reprendre ses activités habituelles ( toilette) faire appel aux personnes ressources (kiné, ergothérapeute…)

6 - Diminution chronique de lestime de soi liée au vieillissement Propos dévalorisants envers soi-même Sentiment dêtre incapable de faire face aux événements Réticence à faire des efforts pour améliorer sa situation Actions : Lui permettre dagir avec le plus dautonomie possible Lencourager quand elle essaie daccomplir une tâche Aider la personne à réduire son anxiété Lui proposer des activités adaptées à ses souhaits et ses capacités

7 -Processus de deuil et de veuvage Depuis quand a-t-elle perdu son mari ? Comment a-t-elle vécu cette perte ? A-t-elle fait son deuil ou est-il non résolu ? Si non, a-t-elle besoin dun accompagnement psychologique ? Quelle est sa représentation de la mort ? Ce deuil la-t-il modifié ?

8 Sociologie -Réseau social Fille : a-t-elle dautres ressources familiales (plus disponibles) ? Appartient-elle à une association ? A-t-elle des relations autres que sa famille ? Au sein du FL ? Si oui, peuvent-elles être des personnes ressources ?

9 - Questionnement sur son devenir. Va-t-elle être en capacité de retourner en Foyer Logement? A court terme, ira-t-elle en service de rééducation ? Lui expliquer lintérêt et les bénéfices de la démarche. La stimuler et lui proposer des activités pour préserver son autonomie

10 -Parentalité Quelle est la nature des liens avec sa fille? Peut elle être une personne ressource? Comment vit-elle la distance avec sa fille? A-t-elle des petits enfants? Si oui, quelles sont leurs relations? Peuvent-ils lui rendre visite?

11 U.E 1.3 Législation, éthique et déontologie.

12 Plan de lintervention Accueil de Mme Cassait La Charte Décret Professionnel IDE Informer, sinformer Concepts concernant la prise en charge de Mme Cassait

13 ACCUEIL DE Mme CASSAIT Présentation du soignant, Accompagnement dans sa chambre, Remise du livret daccueil.

14 LA CHARTE Charte du patient hospitalisé, Affichage obligatoire dans la chambre, Droits et devoirs du patient.

15 DECRET PROFESSIONNEL IDE Décret de compétences : Rappel des droits et devoirs de lIDE envers Mme Cassait: rôle propre, rôle prescrit. Confidentialité, secret professionnel Respect de la prescription médicale,

16 INFORMER, SINFORMER Recueil de données Informer le patient Recherche du consentement du patient

17 CONCEPTS CONCERNANT LA PRISE EN CHARGE DE Mme CASSAIT Dignité Pudeur/Intimité Autonomie Respect de ses volontés Respect des liens familiaux

18 UE 2.1 BIOLOGIE FONDAMENTALE Situation Emblématique n°1: Mme Paulette CASSAIT

19 PLAN Présentation 1. Bilan sanguin 1.1 Hématies 1.2 Leucocytes 1.3 Thrombocytes 1.4 Bilan ionique 2. Apports alimentaires et hydriques Conclusion

20 Présentation Mme Paulette CASSAIT a 85 ans. Elle est à J-2 dune opération dune fracture de lépaule droite.

21 1. Bilan sanguin 1.1 Hématies Entre 3,5 et 5,5 millions par litre. Si la NFS est trop basse : - Anémie - Peut indiquer une hémorragie

22 1.2 Leucocytes Entre 1000 et 3500/ mm3. Si taux bas : Déficit immunitaire Si taux élevé : Signe dinfection

23 1.3 Thrombocytes - Entre et / mm3 - Élevé si trouble de la coagulation - Perturbation de lhémostase si taux anormal (hémorragie ou problème thromboembolique) - Surveillance des hématomes (si anticoagulants)

24 1.4 Bilan ionique Sodium (Na) : surveillance hydratation Potassium (K) : bilan hydro électrolytique Calcium (Ca) : solidité des os, construction du cal osseux, transmission nerveuse Fer (Fe²+) : transport doxygène Ferritine : si élevée syndrome inflammatoire Urée : élévation si déshydratation

25 2. Apports alimentaires et hydriques - Calcul de son IMC - Adapter lalimentation en fonction de ses besoins ( riche en produits laitiers et en protéines) et proposer service diététique - Surveiller son hydratation et sa diurèse

26 CONCLUSION Tous les résultats seront transmis au médecin et notés dans le dossier du patient.

27 Diaporama présenté par: Célia ARNAUD Laetitia COUDRET Laura LARTOU Sylvie LEROY Marjorie LONGO Valérie METEREAU Marion PELLETIER Lénaïk PONT

28 UE 2.2 : Cycles de la vie et grandes fonctions Mme Paulette Cassait Femme de 85ans Fracture épaule droite

29 Appareil Locomoteur Fracture : Rupture de la continuité dun os Localisation : épaule droite Fonte de la masse musculaire Ralentissement de lactivité motrice

30 Mobiliser avec précaution et proscrire les mouvements non adapté à sa pathologie Aide à la marche et au lever Favoriser sa bonne posture Aide à la réparation des aliments Aménager son environnement par rapport à sa pathologie Immobilisation de son épaule et de son bras selon prescription médicale Prévoir radio de contrôle selon prescription Actions

31 Appareil Urinaire Diminution de la capacité de vidange de la vessie Actions Proposer et accompagner aux toilettes si besoin Surveiller apports hydriques Surveillance de la continence

32 Appareil Digestif Ralentissement du transit intestinal Diminution de la sécrétion dacide de lestomac Risque de constipation du à limmobilisation et au traitement

33 Actions Surveillance du transit Alimentation riche en fibres Adapter alimentation à ses goûts personnels Fiche alimentaire mise en place

34 Appareil cardio-respiratoire Diminution de la capacité respiratoire Augmentation du travail cardiaque global

35 Actions Favoriser la position demi-assise Aérer la chambre Surveillance de la fréquence respiratoire et de la saturation en O2 Surveillance de la coloration des téguments du membre supérieur droit Surveillance de lapparition de risque thromboembolique Surveillance du bon positionnement du matériel de contention pour éviter les œdèmes

36 Système nerveux Diminution de la quantité et de la qualité du sommeil Diminution des capacités mnésique Actions Surveillance du sommeil Surveillance des repères spatio-temporaux Contrôle de la motricité et de la sensibilité Surveillance et évaluation de la douleur

37 Peau et téguments Ralentissement de la capacité de cicatrisation Peau plus fine et plus sèche due à la diminution et à la sédation Actions Application de crème hydratante Prévention descarres Surveillance de la cicatrisation Surveillance de létat cutané

38 Système immunitaire Immunité cellulaire altérée Actions Surveillance de la plaie Asepsie lors de la réfection de pansement

39 Système endocrinien Diminution de la calcification Arrêt de la sécrétion dœstrogène et de progestérone ménopause Ostéoporose Actions Apport en calcium alimentaire ou médicamenteux Fragilité osseuse donc éviter la survenue dune chute

40 Organes des sens Diminution de lacuité visuelle Rétrécissement du champ visuel Diminution de la capacité auditive Diminution de la sensibilité olfactive et gustative Actions Vérifier que ses lunettes soit propres et adaptées à sa vue Adapter la communication en fonction de ses capacités auditives

41 La prise en charge doit être préventive, éducative et curative afin que Mme Paulette Cassait retrouve son autonomie pour retourner dans son foyer logement.

42 Ce diaporama a été réalisé par: -Seugnet Peggy - Ortola Gwendoline - Michaud Stéphanie -Lopez Johanna - Nicol Elise - Bernard- Conrad Sandrine

43 UE 2.4 Processus traumatiques

44 Plan I. Généralités II. Causes / Conséquences III. Hypothèses / Actions IV. Devenir

45 I. Généralités Définition : une fracture est une rupture de la continuité dun os Localisation : clavicule ? omoplate ? humérus ? droite ou gauche ? Type : ouverte ou fermée ? Causes : ? Conséquences : ?

46 II. Causes Conséquences Chute dun lieu élevé ? Chute lors dune pratique sportive ? Accident de la voie publique ? Accident domestique ? Ostéoporose ? Perte dautonomie partielle ou totale (degrés différents si droitière ou gauchère) Risque de nouvelles chutes

47 III. Hypothèses Actions Antécédents traumatiques ? Est-elle algique ? Recherche dinformations dans le dossier de soins Prise en charge de la douleur : EVA, position antalgique, protocole, prescription médicale, réévaluation

48 Hypothèses Actions A-t-elle une contention ? A-t-elle était informée ? Vérification de la prescription Vérifier que lécharpe de Dujarier soit adaptée et mise correctement. Education de la patiente : ce quelle peut ou ne peut pas faire.

49 Hypothèses Actions L état du pansement ? Complications ? Surveillance de la plaie et du pansement Surveillance de la présence ou non dhématome, œdème, atrophie musculaire, perte sensibilité, infection Surveillance paramètres vitaux

50 Hypothèses Actions Complications ? Surveillance si problèmes de consolidation (proposer des laitages) Surveillance si problèmes cutanés Observer si déformation de lépaule

51 Hypothèses Actions Séances de kinésithérapie ? Ergonomie ? Planifier ses séances de kiné Respecter les consignes de manipulation

52 IV. Devenir Retour au foyer logement ? Transfert en SSR ? Hébergement chez sa fille ?

53 U.E 2.10 Infectiologie, Hygiène

54 Plan I.Hygiène 1.Du soignant 2.Du patient 3.De lenvironnement 4.Du matériel II. Allergies III. Surveillance post-opératoire IV. Asepsie du soin V. Infection

55 I.Hygiène 1.Du soignant Hygiène corporelle du soignant Tenue adaptée Lavage des mains 2.Du patient Proposer une aide à la toilette Surveiller lhygiène corporelle

56 3.De lenvironnement Bionettoyage quotidien de la chambre Respect du circuit propre/sale du linge Respect du circuit des déchets

57 4.Du matériel Pré-désinfection et désinfection du matériel entre chaque soin Préparation à la stérilisation (ex: plateau de pansement) Nettoyage du chariot de soins entre chaque chambre

58 II.Allergies Se renseigner sur les allergies de Mme CASSAIT -Choix des produits -Choix du pansement Surveillance des réactions allergiques ( si elles ne sont pas connues)

59 III.Surveillance post- opératoire Constat physique, Observation Surveillance des paramètres vitaux Surveillance biologique (bilan sanguin: NFS)

60 IV.Asepsie du soin Utilisation du matériel stérile Lavage des mains avant et après le soin Respect de lutilisation du matériel et des produits préconisés

61 V.Infection Risque dinfection Surveillance du pansement Surveillance de létat cutané (points dappui, prévention descarres, rougeurs, chaleurs, douleurs, œdèmes)

62 Conclusion Toutes ces notions reposent sur des protocoles établis par létablissement daccueil. Le respect de ces protocoles permet la prévention des infections nosocomiales.

63 U.E PHARMACOLOGIE

64 PLAN Traitement Rôle prescrit Rôle propre Surveillance et observance Rôle prescrit Rôle propre

65 Traitement Rôle prescrit - délivrer le traitement quotidien prescrit - contrôler si le traitement initial a été changé et réajuster la délivrance - si protocole douleur et/ou postopératoire, appliquer en cas de besoin - réaliser les bilans demandés

66 Traitement Rôle propre - traitement personnel - vérifier la prescription médicale avant de lappliquer - transmission au médecin et prévention des éventuels effets secondaires

67 Surveillance et observance Rôle prescrit - surveillance bilans sanguins - transmettre au médecin les résultats - surveillance postopératoire

68 Surveillance et observance Rôle propre - surveiller la prise du traitement - informer et éduquer le patient - contrôler si le traitement est adapté et prévenir le médecin pour ajustement

69 Surveillance et observance Rôle propre - signaler au médecin toute anomalie - surveillance des paramètres vitaux - surveillance de lefficacité du traitement - surveillance des effets secondaires

70 UE 3.1. S.1. Raisonnement et démarche clinique infirmière

71 Plan Démarche de soin Recueil de données Les 14 besoins fondamentaux Problèmes traités en collaboration Diagnostics infirmiers Devenir de Mme Cassait Prévention / éducation

72 Recueil de données Identité : Paulette Cassait née en 1925 Date dentrée et motif dhospitalisation : fracture de lépaule droite Présentation physique : - Globale : Mme Cassait est une femme coquette - Signes particuliers : lunettes Présentation sociale : - Situation familiale : veuve et a une fille unique parisienne - Lieu de vie et mode dhabitation : foyer logement Antécédents médicaux et chirurgicaux ?

73 Les 14 besoins fondamentaux Respirer : autonome Boire et manger : - Est-elle droitière ou gauchère ? - Surveillance alimentaire et hydrique suite à lanesthésie : ré alimentation progressive - Aide à la préparation Éliminer : - Est-elle continente ? - A-t-elle uriné - A-t-elle repris son transit Se mouvoir : - Aide à la marche, pour le lever - Surveillance de létat cutané - Installation adaptée de son environnement

74 Dormir et se reposer - Quelle est la qualité et la quantité de son sommeil ? Se vêtir et se dévêtir : - Port de vêtements adaptés Maintenir sa température corporelle dans la limite de la normale : - Capacité à ressentir les variations de température ? - Surveillance de la température Etre propre, soigner et protéger ses téguments : - Proposer une aide à la toilette - Surveillance de l'état cutané - Surveillance du pansement

75 Etre propre, soigner et protéger ses téguments : - Proposer une aide à la toilette - Surveillance de l'état cutané - Surveillance du pansement Éviter les dangers : - Surveillance de la plaie - attention dans les manipulations - Surveillance de l'efficacité du traitement - Adapter lenvironnement Communiquer : - Quel est son ressenti face à l'hospitalisation ?

76 Agir selon ses croyances et valeurs : - Lui proposer ses bijoux - Quel est sa réaction face à la visite de sa fille - A-t-elle fait son deuil ? - A-t-elle une religion ? Se divertir : - A-t-elle des visites ? - A-t-elle un hobby, une occupation ? S'occuper en vue de se réaliser : - Appartient-elle à une association ? Apprendre : - L'informer sur sa pathologie et les précautions à prendre - L'informer sur son devenir

77 Problème traité en collaboration Problème potentiel - Risque dinfection relié à lintervention chirurgicale But - Éviter linfection Action - Empêcher les germes de pénétrer dans lorganisme en utilisant des mesures appropriées - Effectuer les examens biologiques prescrits par le médecin - Administrer le TTT préventif contre linfection - Réfection du pansement selon le protocole visant à réduire les risques dinfection. Evaluation - Présence ou non dinfection

78 Problème traité en collaboration Problème réel - problème orthopédique à type de fracture se manifestant par ex. : des douleurs ? Un œdème ? But - diminuer la douleur - résorption de lœdème Action - faire une évaluation de la douleur à laide dune échelle adaptée - administrer le traitement - surveiller les effets secondaires - immobilisation de la zone de fracture Évaluation - réévaluer la douleur - observation de létat du membre

79 Diagnostic infirmier Problème réel - Mobilité physique réduite relié aux contraintes physiques imposées par lopération se manifestant par un déficit en auto soins Objectifs - Maintien de lautonomie - Retrouver ses capacités en auto soins Action - Encourager lindépendance et la participation - Féliciter Mme Cassait pour sa progression - Aider Mme Cassait sans porter de jugement - Éviter daccroître sa dépendance Évaluation - Réévaluer le degré dautonomie de Mme Cassait

80 Diagnostic infirmier Risque - Risque datteinte à lintégrité de la peau relié à la mobilité physique réduite Objectif - Mme Cassait aura la peau intact et exempte descarres Action - Augmenter la fréquence des changements de positions - Observer Mme Cassait afin de déceler un éventuel érythème - Favoriser une bonne hydratation, alimentation - Prévention des escarres par des effleurages réguliers

81 Le devenir de Mme Cassait Hypothèses - Faire une demande de convalescence dans un centre de rééducation ? - Planification des rendez vous ? - Préparation des documents nécessaires au suivi médical ? - Retour à domicile ? - Prise en charge au domicile de sa fille ?

82 Prévention / Éducation Adapter lenvironnement de son prochain lieu de vie - sécurité - ergonomie Enseignement en matière de santé - traitement - hygiène et conséquence - alimentation / hydratation

83 Ce diaporama vous a été présenté par : Magali Benjamin Noémie Ludovic Vincent Camille

84 UE 4.1 Soins de confort et de bien-être

85 PLAN Toilette Habillage / déshabillage Mobilisation / installation Repas Prévention / éducation

86 TOILETTE : Aide partielle : évaluer son autonomie et lui laisser au maximum Lui laisser choisir ses vêtements (adaptés) en fonction de son attelle Evaluer sa douleur

87 HABILLAGE/DESHABILLAGE Commencer par lhabillage du membre opéré, inversement pour le déshabillage Lui permettre de conserver sa coquetterie

88 MOBILISATION / INSTALLATION Mettre à disposition tout ce dont elle a besoin Préparer le plateau repas (rebord, dassiette, plateau antidérapant, le tout sur sa gauche..) Observation de lenvironnement et sécuriser la patiente Installation en fonction de sa pathologie

89 REPAS Lui proposer une alimentation riche en fibres, en protéines, calcium… Surveiller les apports hydriques Aide aux repas remplir sa fiche de suivi alimentaire, lui demander ses goûts

90 PREVENTION / EDUCATION Accompagner régulièrement aux toilettes afin déviter lincontinence Prévention descarres et massages de confort Sécuriser son environnement pour éviter les chutes Laider aux déplacements

91 Merci pour votre écoute Les soignants de Paulette Cassait


Télécharger ppt "UE 1.1 PSYCHOLOGIE SOCIOLOGIE ANTHROPOLOGIE. Plan Psychologie -état psychique -syndrome post-chute -diminution chronique de lestime de soi liée au vieillissement."

Présentations similaires


Annonces Google