La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Octobre 2000PUC SaoPaulo 1 Romain Zeiliger CNRS-GATE 93 Chemin des Mouilles, 69130 Ecully, France. De linformation à la connaissance.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Octobre 2000PUC SaoPaulo 1 Romain Zeiliger CNRS-GATE 93 Chemin des Mouilles, 69130 Ecully, France. De linformation à la connaissance."— Transcription de la présentation:

1 Octobre 2000PUC SaoPaulo 1 Romain Zeiliger CNRS-GATE 93 Chemin des Mouilles, Ecully, France. De linformation à la connaissance avec NESTOR un navigateur Web cartographe et collaboratif Télechargement de Nestor :http://www.gate.cnrs.fr/~zeiliger/nestor/nestor.htm

2 Octobre 2000PUC SaoPaulo 2 Sommaire 1. Quelques principes de conception dun logiciel (en particulier dans le domaine de léducation) 2. Problématique de la navigation Web et application de ces principes à la conception de NESTOR 3. Démonstration 4. Questions et discussion.

3 Octobre 2000PUC SaoPaulo 3 1. Quelques principes permettant dorienter la conception dun logiciel Passer d une conception techno-centrée (technology driven) à une conception centrée sur lusager (user centred) ou mieux impliquant l usager (participative design) S interroger sur le rôle des artefacts dans les activités humaines et en particulier considérer les relations qui existent entre outils, activité et apprentissage en général. S interroger sur la nature de linteraction personne-machine (HCI) à partir des modèles issus de la psychologie.

4 Octobre 2000PUC SaoPaulo 4 Les recherches sur linteraction personne-machine ( HCI) Les approches classiques qui décrivent par exemple linteraction homme-machine comme une boucle de traitement de l information n apportent pas une base suffisante pour comprendre lusage de lordinateur en contexte (Bodker, Kuutti) dans ses dimensions sociales, culturelles, organisationelles, affectives « From human factors to human actors » (Bannon) L interaction homme-machine doit être considérée dans un contexte plus large : par exemple celui d ACTIVITE (Nardi) informationsignification traitement construction

5 Octobre 2000PUC SaoPaulo 5 Concevoir un logiciel cest concevoir une activité (Kaptelinin) The design of computer systems supporting some particular work- practice within an organization is essentially a co-construction of that work practice (Bardram)

6 Octobre 2000PUC SaoPaulo 6 La théorie de lactivité D après Vygotsky, Leontiev et la psychologie historico-culturelle russe et plus récemment Kaptelinin, Nardi dans le domaine HCI Notre relation à notre environnement (la conscience) est mediatisée par des activités qui prennent place dans un contexte socio-culturel. Une activité est structurée d abord par son objet (motifs, désirs) (Deux activités se différencient d abord par leur objet) La relation entre le sujet et lobjet (de l activité) est médiatisée par des outils (artefacts, outils psychologiques) L activité mentale est dérivée de lactivité externe par un processus d internalisation. L activité est lunité d analyse minimale pour comprendre le fonctionnement cognitif humain.

7 Octobre 2000PUC SaoPaulo 7 Le rôle de médiation des artefacts Artifacts do not serve simply to FACILITATE mental processes that would otherwise exist. They fundamentally shape and transform them (Cole, Wertsch). A) Les outils transforment les activités Et selon le principe dinternalisation/externalisation, en transformant lactivité externe ils transforment notre activité mentale. the inclusion of a tool in the process of behavior :introduces new functions connected with the use of the tool and its control, Abolishes several processes whose work is accomplished by the tool, ALTERS the course of all the mental processes that enter in the composition of the instrumental act. (Vygotsky) B) Les outils accumulent dans leurs proprietés les pratiques sociales et ils contribuent à leur transmission (ils sont utilisés dans des communautés de pratique).

8 Octobre 2000PUC SaoPaulo 8 La structure dune activité (daprès Leontiev) Trois niveaux, chacun structuré par son objet : –Niveau supérieur : ACTIVITES orientées (impelled) par un motif (vouloir, devoir), une « raison de » –Niveau intermediaire : ACTIONS dirigées vers un but (conscient) –Niveau inférieur : OPERATIONS structurées par des conditions de réalisation Ces niveaux changent dans le cours de l action

9 Octobre 2000PUC SaoPaulo 9 L appropriation des outils : transformer les outils en instruments. Pour Vygotsky : les outils psychologiques sont dirigés vers une transformation des sujets (mentale) tandis que les outils techniques sont dirigés vers une transformation des objets. Rabardel propose une unification : loutil (appelé alors instrument) sadresse à la fois au psychisme, au comportement et aux objets à transformer (proche du concept d organe fonctionnel). Selon Rabardel, l appropriation est le processus par lequel le sujet reconstruit pour lui-même des schèmes d utilisation d un artefact au cours d une activité significative pour lui. Un artefact devient instrument lorsquil devient mediateur de l action pour le sujet : le sujet institue l outil comme instrument pour lui-même. instrument = artefact (externe) + schemes d usage (mental) les schemes d usage sont un outil psychologique au sens de Vygotsky. Rabardel parle de « génèse instrumentale » (le processus est important et non pas le résultat seul).

10 Octobre 2000PUC SaoPaulo 10 Connaissance et constructivismes. Dewey –« knowledge emerges only from a situation in which learners have to draw it out of experiences that have meaning to them » Piaget « cognitive oriented constructivism » –la psychologie génetique induit un processus éducatif centré sur la réflexion à partir de l action et lapprentissage individuel. Vygotsky « socially oriented constructivism » ou constructionisme. –co-constructionisme : « there is an active child, an active environment and a third factor = cultural mediation. (Cole, Wertsch). Bruner –la psychologie historico-culturelle induit des pratiques pédagogiques centrées sur la participation et la collaboration. (vers une communauté de connaissance)

11 Octobre 2000PUC SaoPaulo 11 L apprentissage... Lapprentissage est une activité d auto-transformation mentale par des sujets intentionnels, incarnés, motivés et situés (Linard). Human knowledge is always the knowledge of something for someone in a context (Linard)

12 Octobre 2000PUC SaoPaulo Un exemple d application de ces principes : Problématique de la navigation et de la recherche d information sur le WEB La conception du logiciel de navigation NESTOR

13 Octobre 2000PUC SaoPaulo 13 Problématique de la navigation sur le WEB Navigation dans les hypertextes fermés: problêmes : disorientation & cognitive overload (Conklin,1988) solutions : améliorer la conception des hypertextes (ex hypertextes adaptatifs) Navigation dans les hypertextes ouverts (le Web) ces solutions ne sont pas applicables. dautres problêmes apparaissent. Contexte : 200 millions de surfeurs … qui utilisent deux navigateurs presque identiques. (Nestcape et InternetExplorer)

14 Octobre 2000PUC SaoPaulo 14 Laide à la navigation avec NESTOR : Une approche constructiviste Dans les espaces physiques, on se sert plutôt des cartes existantes pour se repérer et naviguer. Dans les espaces dinformations électroniques, on va proposer de naviguer en construisant soi-même ses repères et ses cartes. Cest une approche de laide à la navigation dinspiration constructiviste. Se hace el camino al caminando (Maçado)

15 Octobre 2000PUC SaoPaulo 15 Démonstration du logiciel ou Présentation de sa conception - Comment commencer ? Le dilemme !

16 Octobre 2000PUC SaoPaulo 16 Nestor

17 Octobre 2000PUC SaoPaulo 17 Une approche centrée sur linteraction Cest un des concepts-clé de linformatique Internet : interaction homme-machine et interaction sociale. La manipulation de représentations graphiques externes facilite les tâches cognitives: Externalisation/Internalisation (Vygotsky) Computational offloading (Larkin, Simon) Re-representation (Norman) Constraining the problem space (Johnson-Laird) Immersion a greater feeling of presence in the represented world(Kalawsky) L approche NESTOR: A-Favoriser linteraction personne-machine en favorisant linteraction graphique et la visualisation. B-Favoriser linteraction entre personnes (travail coopératif) Pas dintelligence, peu de recherche automatique de linformation

18 Octobre 2000PUC SaoPaulo 18 Combiner les deux principaux modes d interaction personne-machine Lapproche NESTOR : Fournir en permanence une double représentation : hypertextuelle et graphique. De la même maniére quun lien hypertexte est contextualisé (dans un document), un document est contextualisé dans une carte.

19 Octobre 2000PUC SaoPaulo 19 Prendre en compte limportance de la revisite dans la navigation Web Plus de la moitié des navigations sont des revisites 58% (Tauscher, Greenberg, 97) 54% (Zeiliger, Belisle,99) Les pages revisitées sont surtout les plus récentes. 85% dans les last 10 Outils de revisite : back et forward (30% des revisites) bookmarks : revisite sous 3 mois:50%, 6 mois:67%, 12mois:96% (Abrams,98) historique (3% des revisites) autres : last 10, hasard, etc.. L approche NESTOR : Faciliter la revisite en traçant des cartes de navigation qui remplacent les bookmarks et les boutons back et forward.

20 Octobre 2000PUC SaoPaulo 20 Prendre en compte le rôle de médiation des artefacts Artifacts do not serve simply to FACILITATE mental processes that would otherwise exist. They fundamentally shape and transform them. (Vygotsky, Wertsch) : the navigators subjective experience plays an important role in Web navigation (Jul, Furnas). Web navigation is MEDIATED by navigation software Lapproche NESTOR : aider les usagers à capitaliser et conceptualiser leur propre expérience de la navigation en les incitant à construire des objets navigationnels: des cartes, des tours..

21 Octobre 2000PUC SaoPaulo 21 Prendre en compte le Web en tant quespace dinformation non-structuré Navigation is strongly influenced by the extent to which the information space has been moderated (Apperley). In a moderated info. Space: the space is known in advance so the moderator can provide a definitive map of it. In a non-moderated space - such as the Web - The structure tends to be anarchic. The space is not fully known so navigators must construct their own maps and depend on serendipitous discovery (Furnas, 97). L approche NESTOR : Faire évoluer les cartes Web vers un espace de construction graphique qui donne des moyens à lusager pour construire du sens.

22 Octobre 2000PUC SaoPaulo 22 Lutter contre le syndrome de la dépendance Web La « dépendance Web » en éducation (Weir) : utiliser des documents Web sans pouvoir mesurer leur validité avec un bas degré de pertinence et travailler par copier-coller et plagiat. Lapproche NESTOR : Inciter les usagers à aller au delà de la simple cartographie de ressources Web les cartes peuvent être enrichies par apport personnel de contenu : annotations, nouveaux documents, liens. LectureEcriture

23 Octobre 2000PUC SaoPaulo 23 Construire une information qui compte Une information qui compte (Harper) : son contenu (quoi) les caractéristiques de sa source (qui) son contexte dutilisation (pour qui, pour quoi) Lapproche NESTOR : aider les usagers à construire à partir des ressources du Web, un espace dinformation personnel en rapport avec leur contexte de travail. IndividuelCollaboratif

24 Octobre 2000PUC SaoPaulo 24 Favoriser le travail collaboratif La clé de linformation signifiante, cest « a world-known-in-common » Technologies need to be developed that are supportive of collaboratively defined institutional matters of relevance (Harper) Lactivité - socialement organisée, au sens de la psychologie culturelle (Vygotsky) - est le cadre dans lequel information et communication sintègrent : La navigation Web fait toujours partie dune activité plus large, dune pratique institutionnelle. Les éléments d information et de communication prennent leur sens dans le cadre contextuel constitué par l activité. Lapproche NESTOR : Permettre la navigation collaborative, léchange de cartes, lorganisation de lactivité à distance, la construction dobjets et de représentations partagés. Favoriser la construction collaborative des connaissances.

25 Octobre 2000PUC SaoPaulo 25 Le chemin que lon construit en naviguant ainsi, cest celui de linformation à la connaissance. Une activité en 4 étapes avec NESTOR : Travail individuel 1 : collecte d informations dans des cartes 2 : enrichissement des cartes avec un apport de contenu 3 : organisation des cartes Travail collaboratif 4 : production de cartes communes : navigation collaborative, dialogue, négociation, décision. Un processus en spirale (Bruner) dans lequel la connaissance est construite.

26 Octobre 2000PUC SaoPaulo 26 Télechargement de Nestor


Télécharger ppt "Octobre 2000PUC SaoPaulo 1 Romain Zeiliger CNRS-GATE 93 Chemin des Mouilles, 69130 Ecully, France. De linformation à la connaissance."

Présentations similaires


Annonces Google