La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

URETEROSTOMIE CUTANEE TRANSINTESTINALE Ou BRICKER = UROSTOMIE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "URETEROSTOMIE CUTANEE TRANSINTESTINALE Ou BRICKER = UROSTOMIE."— Transcription de la présentation:

1 URETEROSTOMIE CUTANEE TRANSINTESTINALE Ou BRICKER = UROSTOMIE

2 DEFINITION C est la plus fréquente des dérivations urinaires c est une dérivation des urines à travers un segment isolé d intestin grêle directement abouché à la peau. Dérivation urinaire avec appareillage cutané unique et sans sonde

3 TECHNIQUE CHIRURGICALE - dissection des uretères - une anse grêle est isolée - circuit intestinal rétabli par anastomose termino-terminale - l anse grêle ( environ 1Ocm suffisent) amenée à la paroi abdominale - uretères implantés à la partie proximale de l anse - création d une stomie de 2 cm de diamètre

4 PREPARATION PRE-OP - identique à celle pour une entérocystoplastie - en + = repérage de l emplacement de la stomie est indispensable et se fait par le chirurgien en position debout et assise = le repérage doit éviter le pli cutané - prise en charge technique et relationnelle avec une STOMATHERAPEUTE +++

5 PRISE EN CHARGE POST- OP - SSPI 24 ou 48h et ensuite USI - en retour de bloc le patient est porteur - KTC, SNG,O2…... - deux sondes urétérales et un drain de Bricker sortant par la stomie - même surveillance que pour les entérocystoplasties

6 PRISE EN CHARGE POST- OP - SPECIFICITES : - réalisation de petites chasses par le drain de Bricker pour évacuer le mucus - surveillance de la coloration de la stomie ( risque de nécrose = reprise au bloc immédiate) - J11-J12 ablation des sondes urétérales - J13 ablation du drain de Bricker - collaboration étroite avec stomathérapeute

7 PRISE EN CHARGE RELATIONNELLE - avant l intervention, à l annonce du diagnostic et du type d intervention programmée - l annonce de la maladie = réfléxion par le patient sur son chemin de vie = vie avant et après l intervention = chirurgie mutilante = stomie définitive - maladie = peur, pronostic de durée, douleur, traitements lourds

8 PRISE EN CHARGE RELATIONNELLE - la stomie :compromet la qualité de vie, mutile le patient, le dégrade aux yeux de la société, modifie son image corporelle - lors de la 1ère consultation : - documentation, appareillage ( respecter le rythme de compréhension du patient) - ne pas l accabler d informations qu il n entend pas ou ne comprend pas - nécessité de plusieurs rencontres…..

9 Analyse de la situation - interrogatoire sur les connaissances relatives à la maladie - rechercher des comportements révélateurs du degré d anxiété - perception du regard des autres - points positifs et négatifs - noter repli sur soi, déni, chagrin - inclure le milieu familial si possible - noter les répercussions sur vie sociale, familiale

10 COMPORTEMENT IDE - attitude compréhensive - créer un climat de confiance - analyser la situation avec le patient - inciter le patient à parler de ses conflits personnels et professionnels - accepter la dépendance, le chagrin et l hostilité du patient - inciter la famille à traiter le patient comme une personne normale

11 ACTIONS EDUCATIVES Le but de cette éducation = acquérir une autonomie +++ en ce qui concerne l entretien de la stomie, sa surveillance et la pose de son appareillage - inciter le patient à regarder et toucher sa stomie - donner des informations précises, renforcer les renseignements précédents

12 ACTIONS EDUCATIVES - aider le patient à se valoriser par son aspect extérieur ( conseil pratiques pour les vêtements…) - suivi à long terme jusqu à autonomie compléte et même plus... - recadrer en fonction des habitudes de vie - cette consultation permet de proposer des nouveaux appareillages

13 PRISE EN CHARGE TECHNIQUE La toilette du Bricker n est pas un soin stérile mais simplement propre = matériel non stérile ( sauf en post-op et jusqu à l ablation du drain de Bricker et cicatrisation complète et parfaite) - réaliser ce soin de préférence le matin (diurèse moins importante) ce qui facilite la pose de l appareillage

14 MATERIEL - gant de toilette, eau du robinet, savon doux ( de Marseille non parfumé exp.), mouchoir en papier - appareillage ( poche monobloc ou poche en deux parties = support cutané protecteur + poche), sont munies de valve anti-reflux et peuvent se raccorder la nuit à un sac collecteur, résistantes à l eau ( douche, bain, piscine)

15 TECHNIQUE DE POSE -découper au préalable l appareillage de la stomie ( augmentée de 2mm, pour ne pas la blesser) - retirer l ancien appareillage, essuyer avec un mouchoir en papier, laver à l eau tiède avec le gant imprégné de savon, rincer à l eau claire, sécher - séchage minutieux, pour permettre au nouveau support d adhérer

16 TECHNIQUE DE POSE La fréquence des changements de poche est variable d une personne à l autre, chaque jour ou tous les 3 ou 4 jours. Nécessité de nettoyer la stomie chaque jour même sans changement de poche L urine stérile n entraîne pas d irritation cutanée

17 COMPLICATIONS L irritation cutanée : revoir la stomathérapeute = adaptation des produits ( pâtes protectrices), adapter exactement la taille de l ouverture du support à la taille de la stomie L infection urinaire = boisson +++, surveillance couleur urines, aspect, T° si nécessaire = appel médecin +/- ECBU et ATB

18 L éducation de ces patients n est pas seulement dévolu aux stomathérapeutes, au cours de l hospitalisation vous serez les premiers interlocuteurs. Prendre le temps d écouter, de conseiller, amener le patient à un maximun d autonomie Prise en charge également de l entourage


Télécharger ppt "URETEROSTOMIE CUTANEE TRANSINTESTINALE Ou BRICKER = UROSTOMIE."

Présentations similaires


Annonces Google