La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

+ Maitrise de la langue à lécole maternelle A a a B b b C c c Jocelyne Guégano, conseillère pédagogique mission départementale Maternelle Haute Garonne.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "+ Maitrise de la langue à lécole maternelle A a a B b b C c c Jocelyne Guégano, conseillère pédagogique mission départementale Maternelle Haute Garonne."— Transcription de la présentation:

1 + Maitrise de la langue à lécole maternelle A a a B b b C c c Jocelyne Guégano, conseillère pédagogique mission départementale Maternelle Haute Garonne LIREdire écrire Ecrire à lécole maternelle : ce quil faut savoir.

2 + Resituer lenseignement de lécriture dans son contexte dapprentissage

3 La langue possède deux systèmes de réalisation ORAL ECRIT Scriptural Pratique CompréhensionProduction documentaire narratif Fonctionnel … A lécole maternelle des activités de… Compréhension Production Pour faire redécouvrir et sapproprier à chaque enfant Fonctionnement de la langue : - le lexique - la syntaxe - les genres - le système des temps. Fonctionnement de lécrit : - la syntaxe… - les sons de la parole - le principe alphabétique Conduites discursives et écriture Jocelyne Guégano, conseillère pédagogique mission départementale Maternelle Haute Garonne

4 + Maitrise de la langue à lécole maternelle A a a B b b C c c Jocelyne Guégano, conseillère pédagogique mission départementale Maternelle Haute Garonne écrire Quelles situations dapprentissages? Quels obstacles

5 + Obstacle épistémologique à la prise en compte des données didactiques de lenseignement des gestes de lécriture La différenciation entre graphisme, dessin et écriture est un élément clé de la mise en place dune véritable pédagogie de lécriture. En effet on note la persistance de lidée que lon peut passer du graphisme ou du dessin à la préparation de lécriture ce qui prive lenseignant dune réflexion sur ses objectifs et sur les moyens de les atteindre. Lobjectif est lobtention dune écriture cursive fluide, bien gérée dans son ductus (ses enchaînements), dans ses dimensions, son inclinaison et sa disposition dans la page. Encore faut-il pour cela se débarrasser de lidée : 1. quécrire consiste à dessiner des lettres ; 2. que lenfant va découvrir dans ses tracés des éléments qui lui permettront décrire des lettres ; 3. que lon peut passer du graphisme à lécriture ou du dessin à lécriture. Danièle Dumont

6 GROUPI IA 31 Début CP Production dun élève de CP à qui lon a demandé décrire le mot « pantalon » en écriture cursive. pantalon Jocelyne Guégano, conseillère pédagogique mission départementale Maternelle Haute Garonne

7 GROUPI IA 31 Début CP Début octobre : Toute la production de cet élève de CP lors des évaluations Groupi /CP

8 Question : Pourquoi un élève qui na pas de problème pour recopier une phrase entière en écriture cursive peut-il être en échec lorsquil sagit de passer de lécriture scripte à lécriture cursive ? Jocelyne Guégano, conseillère pédagogique mission départementale Maternelle Haute Garonne

9 + Retour et mise au point sur les savoirs théoriques 1

10 + Liliane Lurcat A A a a B B b b C C c c Jocelyne Guégano, conseillère pédagogique mission départementale Maternelle Haute Garonne

11 + Liliane LURCAT « le but de lécriture est, primitivement, la réalisation de la forme des lettres, cest une activité de reproduction dun modèle. » Elle travaille sur la genèse de la trace Jocelyne Guégano, conseillère pédagogique mission départementale Maternelle Haute Garonne

12 + Liliane LURCAT Travaux sur la genèse de la trace Elle donne les bases théoriques dune action préparatoire à lécriture sattachant uniquement à laspect formel de lécriture. Apprendre à écrire, cest apprendre à réaliser la forme des lettres. Jocelyne Guégano, conseillère pédagogique mission départementale Maternelle Haute Garonne

13 + Cependant… Jocelyne Guégano, conseillère pédagogique mission départementale Maternelle Haute Garonne

14 + Emilia Ferreiro années 80 A A a a B B b b C C c c Jocelyne Guégano, conseillère pédagogique mission départementale Maternelle Haute Garonne

15 Parlonscanard ! Parlons canard ! HMS O OOO « Pour faire caneton, il faut moins de lettres que pour faire papa » La différence de taille entre canard et caneton doit être marquée dans lécriture. ? Jocelyne Guégano, conseillère pédagogique mission départementale Maternelle Haute Garonne

16 + Approche dEmilia FERREIRO Chercheur dorigine Argentine, « Lire-écrire à lécole, comment sy apprennent –ils ? CRDP LYON 1988 Son objet d étude : « Comment lenfant parvient à connaître et à intégrer lensemble des règles constitutives du système de la langue écrite » Elle montrera le rôle des activités décriture - production décrit dans cette appropriation du principe alphabétique. « …cest la compréhension du fonctionnement du système décriture qui est fondamental et non ses aspects formels. » Jocelyne Guégano, conseillère pédagogique mission départementale Maternelle Haute Garonne

17 LES DIFFERENTES ÉTAPES 1. Ecritures prélinguistiques ou grapho-perceptives : aucune relation oral- écrit ( dessin, simulacre décriture, lettres du prénom) 1. Ecritures segmentées : relation oral-écrit : aspect quantitatif et découpé 2. Ecritures phoniques : relation oral-écrit : analyse phonique partielle 1. Ecritures (presque) alphabétiques : relation oral-écrit: écrit, transcription d'une suite ordonnée de sons de l'énoncé oral.

18 + PERCEPTION DE LECRITURE Lécriture est perçue par lenfant comme un objet dont il faut cerner la composition, et ce avant que la pratique scolaire ne sen empare. ( Comme cela a été constaté par Emilia Ferreiro dans des pays où la scolarisation est tardive. ) Ainsi lapprentissage de lécriture ne se résume pas, selon Emilia Ferrero, à lapprentissage du tracé de ses aspects formels ( boucle, pont, canne… ) mais elle défend lidée que… « …cest la compréhension du fonctionnement du système décriture qui est fondamental… » Jocelyne Guégano, conseillère pédagogique mission départementale Maternelle Haute Garonne

19 + LA PERCEPTION DE LECRIT PAR LENFANT n est pas naturelle Lécriture a été inventée plusieurs fois dans différents pays avec des codes différents.Toutes les écritures ne sont pas alphabétiques (pictogrammes, idéogrammes…). Lécriture alphabétique vise la transcription de la chaîne parlée avec un petit nombre dunités non significatives sur un mode qui est linéaire et non spatial. Ce principe de constitution de lécriture doit être redécouvert par chaque enfant ! Jocelyne Guégano, conseillère pédagogique mission départementale Maternelle Haute Garonne

20 +. M.T. Zerbato-Poudou A A a a B B b b C C c c Jocelyne Guégano, conseillère pédagogique mission départementale Maternelle Haute Garonne

21 + M.T. ZERBATO-POUDOU - Elle pose lactivité décriture dans son contexte linguistique dappropriation et de découverte du principe alphabétique. - Elle distingue les activités de graphisme, des activités de dessin, des activités décriture. Jocelyne Guégano, conseillère pédagogique mission départementale Maternelle Haute Garonne

22 + M.T. ZERBATO-POUDOU Variables didactiques apportées Importance du contexte et de la nature de la tâche (clarté cognitive ) cad compréhension de lobjectif didactique de la Tâche : Quand lélève dessine la pluie qui tombe il ne trace pas des verticales pas plus quil nécrit lamorce dun t ou d. (Contexte de dessin et non de tracé de formes ou décritures) Place du langage c.a.d la façon dont on nomme le savoir, le concrétise, le passage à labstraction, la manière de guider laction … Importance de létayage de la tâche accompagnement vigilant, notamment pour parvenir à une orientation correcte et à un regroupement fiable des lettres. Cest par lobservation de ses productions que lenfant, guidé par lenseignant, parvient à comprendre en quoi elles sont inabouties ou inadéquates. Jocelyne Guégano, conseillère pédagogique mission départementale Maternelle Haute Garonne

23 + Bernard Devanne 2006 A A a a B B b b C C c c Jocelyne Guégano, conseillère pédagogique mission départementale Maternelle Haute Garonne

24 + BERNARD DEVANNE professeur à lIUFM de Basse-Normandie –Alençon- Dans « le journal dune MS/GS en écriture » Café pédagogique 2006, il illustre le lien lecture - production décrit – écriture Il insiste sur la posture de lélève producteur décrit pour développer les compétences de scripteur. 1992, Lire & écrire: des apprentissages culturels, Armand Colin. 2000, Apprentissages de langue et conduites culturelles, Bordas. 2006, Lire, dire, écrire en réseaux, Bordas. Depuis les années 90, B. Devanne a développé le lien entre apprentissage de la lecture et pratiques culturelles en initiant les pratiques de lecture en réseau. Jocelyne Guégano, conseillère pédagogique mission départementale Maternelle Haute Garonne

25 + BERNARD DEVANNE professeur à lIUFM de Basse-Normandie –Alençon- Ce travail conduit très vite à ne jamais séparer la lecture et l'écriture pour une raison fort simple : Au moment où il " entre en langue écrite ", la cohérence du regard qu'on porte sur l'élève suppose de le saisir également dans une posture de sujet producteur, de lui faire conquérir l'écrit par les exigences de la production d'écrit - d'où, plutôt qu'une relation molle de la lecture à l'écriture- une dialectique serrée de l'écriture et de la lecture. Par "activités d'écriture", j'entendrai constamment des activités qui ne consistent pas en "copie" - même problématique et "active" au plan cognitif- mais des activités qui impliquent des prises d'initiative de chacun, un projet personnel. Les conditions de l'apprentissage, Jocelyne Guégano, conseillère pédagogique mission départementale Maternelle Haute Garonne

26 + Lire-écrire... Ecrire-lire Les mois de novembre et décembre/ Rentrée de novembre Projet de production d'albums à compter. Les albums, qui seront réalisés par petits groupes, seront tous construits sur une structure répétitive : moyens: "comptine numérique + nom d'un unique animal + couleur » grands : "comptine numérique + nom d'un animal chaque fois différent + localisation géographique"). Jocelyne Guégano, conseillère pédagogique mission départementale Maternelle Haute Garonne

27 + Récapitulons… les différentes recherches liées à lécriture. Jocelyne Guégano, conseillère pédagogique mission départementale Maternelle Haute Garonne

28 1970 LURCAT met en avant le lien de lécriture et du geste graphique FERREIRO met en avant le lien écriture et principe alphabétique (découverte du code) 1930/1980 VYGOTSKI présente lécriture comme lalgèbre du langage écrit. Une réorganisation du psychisme antérieur du langage oral ZERBATO-POUDOU précise le lien de lécriture avec la langue (code et sens) et le geste graphique DEVANNE développe le lien écriture et production décrit. Jocelyne Guégano, conseillère pédagogique mission départementale Maternelle Haute Garonne

29 + Conclusion Incidences didactiques : On ne peut réduire lapprentissage de lécriture à lapprentissage dune activité gestuelle et négliger le fait que cest un objet social et culturel. A lécole, les activités décriture participent au développement des compétences d entrée dans lécrit et de lacquisition du principe alphabétique Les activités décriture doivent se distinguer des activités de graphisme par le contexte, par les tâches, par létayage. Lécriture nest pas seulement une trace mais un langage et un code. Jocelyne Guégano, conseillère pédagogique mission départementale Maternelle Haute Garonne

30 + Les obstacles didactiques

31 + Analyse des différentes activités M.T. ZERBATO-POUDOU Jocelyne Guégano, conseillère pédagogique mission départementale Maternelle Haute Garonne

32 + ECRITURE Jocelyne Guégano, conseillère pédagogique mission départementale Maternelle Haute Garonne

33 + Quelques exemples derreurs

34 +

35

36 + Obstacles didactiques à lapprentissage de lécriture Le geste graphique : les règles décriture Principe alphabétique : composition dun mot, dune phrase. La posture du corps La tenue du crayon Les trajectoires dans le tracé. La gestion de lespace Les enchainements La complétude des mots (toutes ses lettres) Lordre des lettres dans le mot Lalignement les lettres La forme et lorientation des lettres Les conventions décritures ( hauteurs relatives) les changements de systèmes décriture ( B/b/b) Lidentification des lettres (pb des graphies proches b/d/q) La segmentation de la phrase Jocelyne Guégano, conseillère pédagogique mission départementale Maternelle Haute Garonne

37

38

39

40

41

42

43 +

44 + Quelques propositions

45 + ECRITURE Généralités Matériels et dispositifs

46 + ECRITURE Généralités Dès la petite section Au delà de lapprentissage de lécriture du prénom en lettres capitales puis en lettres cursives, il est important quen GS les activités décriture ne se limitent pas à des exercices de copie de mot. En effet, il est nécessaire pour ces élèves qui entrent dans lécrit de les associer à des situations de production décrits. Ceci les aidera à mobiliser leur attention et à percevoir le véritable enjeu de cette tâche. Ces activités décriture, différentes des activités graphiques*, doivent être menées quotidiennement ECRITURE Généralités

47 +

48 + Propositions dactivités

49 +

50 +

51 + Fiche Annexe 2 : DICTÉE DE TRAJECTOIRE Référence : M.T. Zerbato-Poudou Objectifs : installer une culture commune O noms des lettres, O vocabulaire spatial ( droite, gauche, haut, bas, vertical, horizontal, oblique) O actions : monter, descendre, tourner, repasser, lever, continuer O noms arbitraires mais convenus des tracés repérés : boucle à lendroit, inversée, pont, canne, trait, rond….( éviter les représentations figuratives systématiques : serpent, échelle, peigne, escargot …) Dispositif : (possible avec toute la classe )Un grand support effaçable avec lignes Seyes, visible de tous. Le maître est le scripteur.

52 + Fiche Annexe 2 : DICTÉE DE TRAJECTOIRE Référence : M.T. Zerbato-Poudou.Le maître est le scripteur. Tâche des élèves : 1. Décrire le tracé des lettres, point de départ, trajectoire, enchaînement des lettres, hauteur. Préciser les lever du crayon, les espaces entre les mots. Le maître nhésitera pas à exécuter les tracés en suivant toutes les indications des élèves, y compris et surtout les indications erronées ou incomplètes. 2. Dans un second temps, immédiat, les enfants essayent, sentraînent sous le regard de lenseignant qui vérifie lexécution du tracé, la posture des élèves, la tenue de loutil, le placement de la feuille …

53 + Propositions dactivités

54 +

55 +

56 +

57 +


Télécharger ppt "+ Maitrise de la langue à lécole maternelle A a a B b b C c c Jocelyne Guégano, conseillère pédagogique mission départementale Maternelle Haute Garonne."

Présentations similaires


Annonces Google