La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

INDICATIONS INDICATIONS – Traitement orthopédique dune fracture non déplacée ou dune entorse – Traitement orthopédique dune fracture déplacée réduite.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "INDICATIONS INDICATIONS – Traitement orthopédique dune fracture non déplacée ou dune entorse – Traitement orthopédique dune fracture déplacée réduite."— Transcription de la présentation:

1

2 INDICATIONS INDICATIONS – Traitement orthopédique dune fracture non déplacée ou dune entorse – Traitement orthopédique dune fracture déplacée réduite sous anesthésie – En complément d un traitement chirurgical (protège une ostéosynthèse ou une suture) Nécessite une surveillance REGULIERE

3 OBJECTIFS OBJECTIFS -Efficacité du traitement -Suivre lévolution pathologie sous-jacente -Détecter la survenue de complications liées à la pathologie ou à la mise en place du plâtre

4 I - DIFFERENTES COMPLICATIONS -Vasculaires: DIRECTE SYNDROME DES LOGES +++ THROMBO-EMBOLIQUES +++ -Cutanées -Nerveuses -Ostéo-articulaires -Générales II – SURVEILLANCE -Clinique -Radiologique -biologique III – PRISE EN CHARGE DES COMPLICATIONS -Mesures préventives -Indications selon le diagnostic établi

5 Prurit et macérations sont fréquents Compression cutanée directe Escarres Frottement ss plâtre mal adapté plaies Grattage avec des objets (pédiatrie+++) lésions cutanées sévères INFECTION LOCALE

6 Compression directe dun nerf superficiel Paresthésies voire déficit sensitif et/ou moteur NFC: col de la fibula et botte plâtrée Nerf ulnaire: gouttière épitrochléo-olécrânienne et BABP Pulpe des doigts: attelle digitale

7

8

9

10 DOULEUR VIVE ET CONSTANTE+++ : 1 er signe clinique à type de brûlure Membre turgescent et gonflé TENSION DOULOUREUSE DES MASSES MUSCULAIRES Rechercher un déficit sentivo-moteur : mauvais pronostic POULS PRESENTS+++, chaleur normale des extrémités, pas de cyanose Pas dex. complémentaire en urgence +++ ET BLOC EN URGENCE Pas dex. complémentaire en urgence +++ (mesure des pressions des loges pour formes subaigues: 40 mmhg ou différence avec la pression diastolique 30 mmhg) ET BLOC EN URGENCE

11

12 Déplacement secondaire Démontage dune ostéosynthèse Infection du site opératoire Enraidissement des articulations avoisinantes ou des articulations immobilisées Ostéoporose post-immobilisation Algoneurodystrophie Algoneurodystrophie (SDRC) DOULEURDOULEUR

13 Gène respiratoire : plâtre thoraco-brachiale ou BABP avec coude au corps Complication décubitus : personnes âgées avec perte dautonomie Intolérance gastrique (vomissements, nausées) : corsets ou plâtres pelvi-pédieux

14 I – CLINIQUE : SYSTEMATIQUE, REPETEE ET RAPPROCHEE initialement J2 – J7 – J14 Engage la responsabilité du médecin Information du malade systématique: surélévation du membre coloration cutanée douleur +/- appui pas mouiller le plâtre CONSULTATION SYSTEMATIQUE AU MOINDRE DOUTE +++

15 SIGNES DALARMES: SIGNES DALARMES: Douleur : Sd loge TVP Infection Déplacement IIre Tb trophique des extrémités cyanose et œdème = comp. Veineuse pâleur et abs pouls = comp. artérielle Tb sensitivo-moteur persistant Odeur désagréable Signes généraux dinfection ou dEP: Dyspnée, fiévre, AEG

16 II – Radiologique : Détecter des complications ostéo-articulaires: Déplacement secondaire Démontage dune ostéoΣ Fréquence dépend de la pathologie initiale Fracture: contrôle à J7 systématique Entorse: pas dintérêt le plus souvent

17 III – Biologique :III – Biologique : TT préventif : numération plq TT curatif: TP – INR – TCA – INR Sepsis: NFS – VS – CRP

18 I – Traitement préventif : HBPM à doses préventives, si immobilisation du membre inférieur +++ Surélévation du membre Mobilisation des articulations laissées libres Contractions isométriques régulières des muscles

19

20

21 Réalisation : Position d immobilisation Position de réduction Position de fonction – Membre supérieur Coude en flexion 90° Poignet neutre pouce vers le haut Malade assis, aide tient les doigts et le bras du patient

22 Réalisation : Position d immobilisation Position de fonction – Membre inférieur Flexion genou 10-20° Cheville à 90° Barre à genou ou patient en décubitus ventral, genou en flexion à 90°, aide exerçant une pression sur la tête du 5ième métatarse

23 Réalisation : Technique Mise en condition du patient – Position confortable – Protection des vêtements Préparation du membre – Mise en place dun Jersey tubulaire – Mise en place de ouate orthopédique Mise en position dimmobilisation – Et maintien de celle-ci par un aide

24 Réalisation : Attelle Postérieure – Epaisseur suffisante (supérieure à 15 bandes) – Mise en place dans un Jersey – Trempage – Essorage – Application et mise en place de bandes velpeau sans serrer

25 Réalisation : Circulaire – Trempage et essorage – Mise en place des bandes en recouvrant la précédente de moitié – Si utilisation de plâtre moulage et lissage

26 Réalisation : Technique Attendre le durcissement sans points d appui Ne pas poser le plâtre avant 48H00 sur une surface ou un point dur – Mb sup : écharpe – Mb inf. : sur un coussin Surélévation du membre pour éviter l œdème

27 Les Gestes Interdits INTERDITS – Ne pas fermer langle dune articulation – Ne pas dérouler un bande en traction, la poser sur le membre


Télécharger ppt "INDICATIONS INDICATIONS – Traitement orthopédique dune fracture non déplacée ou dune entorse – Traitement orthopédique dune fracture déplacée réduite."

Présentations similaires


Annonces Google