La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Maladies éruptives de l enfant fevrier 2007, I Abadie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Maladies éruptives de l enfant fevrier 2007, I Abadie."— Transcription de la présentation:

1 Maladies éruptives de l enfant fevrier 2007, I Abadie

2 Les objectifs Diagnostiquer et distinguer: Une infection virale: - rougeole - varicelle - rubéole - herpes - mégalérythème épidémique - exanthème subit - MNI Une infection bactérienne: scarlatine Une maladie de kawasaki

3 Introduction La majorité des fièvres éruptives sont virales et de pronostic bénin Un diagnostic urgent: le syndrome de kawasaki le diagnostic repose essentiellement sur la clinique : - données épidémio et vaccinations - circonstances de survenue - caractéristiques de l éxanthème - signes associés (gg, énanthème …)

4 Rappel: sémiologie des lésions dermatologiques Macules: simple modification de la coloration normale des téguments - Erythémateuses: par dilatation des Vx dermiques, s effacent à la vitroP° - Purpuriques: extravasation d hématies dans le derme, ne s effacent pas à la vitroP° Papules: petites lésions circonscrites et en relief, taille tête d épingle à grosse lentille résolutives sans cicatrice Vésicules: petit soulèvement épidermique taille tête d épingle à gros pois avec présence de liquide

5 Les érythèmes viraux

6 La rougeole Incubation jours Virus : paramyxovirus Prodromes: fièvre (39-40), catarrhe oculo-respiratoire, enfant grognon Lésions élémentaires: maculopapules en relief et confluentes Topographie: derrière les oreilles puis tronc et membres. Évolution descendante,1 seule poussée Énanthème: Signe de köplick

7 Courbe thermique au cours de la rougeole

8 Énanthème: Signe de köplick

9 Évolution - guérison en 8-10 jours avec desquamation fine - complications: pneumopathies, kératites, laryngites, encéphalites aiguës ou subaiguës (leuco-encéphalite sclérosante subaiguës ) Mortalité élevée en Afrique Examen: sérologie Ig M utile dans les formes atypiques Traitement: symptomatique Prévention: vaccin à 9 mois + rappel < 2 ans

10 La rubéole Incubation jours Virus : togavirus Prodromes: fièvre modérée Lésions élémentaires: rose pâle morbiliforme, fugace Topographie: début au visage, s étend en 24 h au thorax Autres signes : adénopathies cervicales postérieures Bio: lympho ou plasmocytose Évolution: guérison en 6-10 j attention aux femmes enceintes dans l entourage

11 Exanthème subit ou roséole ou 6ème maladie Incubation jours Virus : HHV 6 Prodromes: fièvre (39-40) 3 j avant éruption bien tolérée Lésions élémentaires: éruption au 4ème -5ème jour morbilliF discrète et fugace Topographie: prédominant au tronc, visage respecté Énanthème: papules voile du palais Évolution : bénin, 1 à 2 j bombement de la fontanelle, convulsions

12 Mégalérythème épidémique Incubation jours Virus : ParvoV B19 Prodromes: 0 (peu fièvre et BEG) Lésions élémentaires: aspect souffleté du visage Topographie: visage puis membres: aspect maculeux en « maille de filet » Évolution : bénin, guérison en 6 à 10 j. Possibilité de résurgence pdt pls sem au soleil, à effort...

13 Varicelle Incubation:14 jours Virus : herpès virus (VZV) Prodromes: fièvre modérée début 1 ou 2 j avant éruption Lésions élémentaires: maculo-papules rouges puis vésicules puis croûte (sur 6/10 j), prurit Topographie: disséminée d emblée Enanthème: érosions buccales/ génitales Autres signes : adénopathies Évolution: - 2 à 3 poussées successives à 2-3 j intervalle - complications: neurologiques (ataxie cérébelleuse), surinf cutanée, PTI, chez ID...

14 Les Enterovirus : Coxsachie, Echo-virus Le sd pieds-mains-bouche virus coxsachie épidémies printemps été enfants de 1 à 10 ans Énanthème : vésicules +/- herpangine Exanthème vésiculeux (pieds et mains ) Signes associées: fièvre, gg cervicaux, diarrhée, vomt Évolution: guérison 7 à 10 j

15 Les adenovirus Exanthème morbilliforme ou roseoliforme Localisation : visage et tronc Évolution : éruption très brève Autres manifestations : bronchiolites et diarrhée chez le nourrisson...

16 MNI Virus : EBV Tableau : fièvre, angine, AEG,adénopathies, SMG Rash cutané survenant en dehors de toute prise médicamenteuse: - survenue à la fin de la 1ère semaine - éruption +++ morbilliforme parfois scarlatiniforme, purpurique ou urticarienne - Localisation: diffuse, parfois paume et plante - Régression en qq jours Éruption post ampicilline : début 2 j après prise ATB, macopapulles du tronc puis généralisées, s atténuant en 3-4 j Diagnostic: NFS, MNI test, sérologie EBV (Ig M anti VCA)

17 Les érythèmes d origine bactérienne

18 Scarlatine Incubation 2 à 5 jours Age : 5 à 10 ans Bactérie : streptocoque A Prodromes: fièvre39-40, angine rouge, vomissements Lésions élémentaires: macules d extension rapide confluent sans intervalle de peau saine Topographie: tronc puis mb (+++ plis d extension) Autres signes : gg sous max, desquamation des extrémités Enanthème: glossite: langue blanche puis desquamant en partant de la pointe devenant framboisée vers J 5, lisse vers J 9 Bio: hyperleuco, strepto test + Évolution: guérison 8-10 j, complic: sd post strepto (GNA, RAA), inf ORL TTT: oracilline ou erythromycine

19 Les syndomes et maladies de système

20 Syndrome de Kawasaki Syndrome adéno cutanéo muqueux Vascularite fébrile multisystémique

21 Les signes cliniques - fièvre > 5 jours - conjonctivite - Exanthème: morbilliforme ou scarlatiniforme de topographie variée +++ tronc et membres - Enanthème: chéilite, pharyngite et langue framboisée - Lésions des extrémités : érythème palmo-plantaire, œdème des extrémités et desquamation en doigts de gant - adénopathies - Autres manifestations : arthrites (25 %), S digestifs, atteinte neurologique, atteintes cardiques (25 %, pericardite, anevrysme des cornaires) Biologie: hyperleuco à PNN, sd inflammatoire, hyperplaquettose Diagnostic : clinique +++

22 TTT: gammaglobulines IV et Aspirine (100 mg/kg/j) Pronostic: lié à l atteinte cardiaque (risque diminué par un ttt précoce de 20 à 3 %) surveillance échographique +++

23 Maladie de Still Forme systémique de la polyarthrite chronique juvénile clinique: - fièvre élevée (1 pic /j) - éruption maculaire fugace en différents points du corps adénopathie et SMG inconstantes - atteinte des séreuses : péricardite - Signes articulaires inconstants (artralgies, arthrites +++ poignets, genoux et chevilles) Biologie : non spécifique, sd inflammatoire, hyperleucocytose à PNN, hyperplaquettose, FAN et FR - Evolution: lente et imprévisible, complication = péricardite +++ TTT: aspirine, corticothérapie

24 Maladie lupique Rare avant 12 ans Clinique: - mode de révélation souvent bruyant et brutal -Fièvre, asthénie, amaigrissement, poly-adénopathie et HSMG -Douleurs musculaires et articulaires -Eruption (36 %) ou autres manifestations cutanées (80 %): vespertilio, photosensibilité, ulcérations buccales, lésions de vascularite ou rash +++ morbilliforme Biologie: Sd inflammatoire, anomalies variées de la NFS, Ac anti DNA natifs + et complément abaissé

25 Cas clinique Mathilde 4 ans vient vous voir en consultation pour une hyperthermie à 40 ° depuis 3 j accompagnés dune dysphagie et de vomissements. Depuis 24 H est apparue une éruption ayant débuté au thorax ; A lexamen, sa nuque est souple et vous notez des adénopathies sous maxillaires, une éruption maculeuse étendue du thorax gagnant vers les membres inférieurs, une angine rouge et une langue saburrale. 1) Quels sont les principaux diagnostics à évoquer devant un éxanthème très fébrile 2) Quel est le diagnostic le plus probable ? Comment orienter ce diagnostic ? 3) Vous confirmez ce diagnostic. Quel est lévolution attendue ? 4) Quelles sont les complications possibles en labsence de traitement ? 5) Faites vous des examens complémentaires ? Si oui, lesquels ? 6) Quel traitement proposez-vous ? Et que préconisez-vous pour le petit frère de 3 ans ?

26 Sephora, 8 mois sans ATCD est admise pour une fièvre à 39 depuis 6 j avec depuis 24 H une franche altération de létat général, et une moins bonne prise des biberons. A lexamen vous retrouvez un bébé grognon et fatigué présentant une rhinopharyngite avec une langue framboisée, un éxanthème du thorax, une hyperhémie conjonctivale, des adénopathies cervicales mais pas dHSMG. Les tympans sont normaux. Lauscultation cardiopulmonaire ne retrouve pas danomalie. Vous faites également une BU qui est négative. 1.Quels diagnostics évoquez vous ? 2.Quel bilan faites vous en première intention pour orienter votre diagnostic ? 3.Vous ne retrouvez pas de point dappel infectieux mais à l hémogramme il existe une petite anémie microcytaire, GB/mm 3 et plaquettes. La CRP est à 75mg/l 4.Malgré une injection de ceftriaxone, elle reste fébrile et son état saggrave. 5.Quel est maintenant le diagnostic le plus probable ? Sur quels arguments ? 6.Quel traitement instaurez-vous ? 7.Quelle est la complication principale ? Comment la dépistez-vous ? 8.La maman vous demande quelle va être lévolution à cours et à long terme et quelles seront les modalité de suivi. Que lui répondez vous ?

27 Yoan, âgé de 1 an et demi, est amené aux urgences pédiatrique par sa grand-mère pour fièvre à 39° depuis la veille et apparition dune éruption cet après-midi. A lexamen clinique, lenfant est fatigué, marbré et il vomit. Il est douloureux à la mobilisation des membres. Son examen cutané montre des lésions purpuriques, de type pétéchial sur les membres inférieurs qui augmentent en nombre. 1.Quel est le premier diagnostic à éliminer ? 2.Quel est le germe impliqué ? 3.Quelle va être votre première prescription ? 4.Quels éléments indispensables manquent dans lexamen clinique ? 5.Quelle est votre deuxième prescription ? Des examens biologiques ont été réalisés. L'hémostase montre : fibrinogène 1.26 g/l, TP 32%, TCK 59/35, PDF > 40 µg/ml, complexes solubles > 60 µg/ml. 6. Comment interprétez-vous ces résultats ? 7. Avec ces résultats, complétez-vous les examens complémentaires par une ponction lombaire ? 8. Dans quel service hospitalisez-vous cet enfant ? 9. Si vous aviez reçu ce patient dans votre cabinet de ville, quauriez-vous fait ? 10. Quelles mesures préventives effectuez-vous?

28 Maxime, 7 ans est amené aux urgences pour un fébricule avec une éruption du tronc, de la face et du cuir chevelu ayant débutée depuis 24 H et formée de vésicules développées sur des macules rosées. Il existe une micro-polyadénopathie cervico- axillaire et la rate est juste perceptible. Létat général est bon. La mère ajoute que son fils a une poussée daphtes buccaux. 1)Quel est le diagnostic le plus probable, sur quels arguments ? 2)Faites vous des examens complémentaires ? 3)Quelle est votre attitude thérapeutique ? 4)Un frère plus agé reçoit pour une maladie de still une corticothérapie. Quelle est votre conduite à son égard ? 5)Quel est le risque ? Comment auriez vous pu le prévenir ?

29

30

31

32


Télécharger ppt "Maladies éruptives de l enfant fevrier 2007, I Abadie."

Présentations similaires


Annonces Google