La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DMLA Dégénérescence Maculaire Liée à lAge Cabinet dophtalmologie 40 rue des Oiseaux 36400 La Châtre FMC du 9/1/2007.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DMLA Dégénérescence Maculaire Liée à lAge Cabinet dophtalmologie 40 rue des Oiseaux 36400 La Châtre FMC du 9/1/2007."— Transcription de la présentation:

1 DMLA Dégénérescence Maculaire Liée à lAge Cabinet dophtalmologie 40 rue des Oiseaux La Châtre FMC du 9/1/2007

2 DMLA:Etiopathogénie *mal connue *existence de facteurs génétiques partiellement démembrés *la rétine:origine embryologique identique au cerveau mais elle a des structures spécifiques:les photorécepteurs.

3

4 *la partie photosensible des cônes et des bâtonnets consiste en un empilement de disques membranaires qui contiennent le pigment visuel:l »opsine » *le sommet de cette pile de disques est en contact avec une couche monocellulaire:lépithélium pigmentaire de la rétine. *les photorécepteurs se renouvellent à un rythme très rapide:les disques les plus anciens situés au sommet de la pile sont digérés par lépithélium pigmentaire,tandis que les nouveaux disques sont synthétisés par les photorécepteurs:1 bâtonnet qui contient 1000 disques synthétise 30 à100 disques par jour

5 *les groupes de disques ingérés sont dégradés par lépithélium pigmentaire;lintégrité de la rétine repose donc fondamentalement sur la capacité de lépithélium pigmentaire à digérer les segments externes des photorécepteurs et sur sa capacité à éliminer les déchets vers la circulation sanguine. *les « Drüsen » sont des dépôts jaunâtres situés entre lépithélium pigmentaire et la membrane de BRUCH. Les petits drüsen miliaires seraient dus au vieillissement normal?alors que les grands drüsen signent le début de la dmla. Lépithélium pigmentaire est une couche monocellulaire qui ne se renouvelle pas au cours de la vie.les cellules diminuent avec le temps et sagrandissent.

6 DMLA:Définition(SFO) « ensemble des lésions maculaires dégénératives,non inflammatoires,acquises, survenant sur un œil auparavant normal,apparaissant après lâge de 50 ans et entrai- nant une altération de la fonction maculaire et de la vision centrale »

7 DMLA:Epidémiologie *représente 50% des cécités légales *caractérisée par lapparition de dépôts jaunâtres,visibles au FO,accompagnés ou non danomalies pigmentaires(hypo ou hyperpigmentation),ayant peu ou pas de conséquences fonctionnelles

8 *les stades sévères sont représentés par lapparition dune atrophie géographique(disparition de lépithélium pigmentaire et des photorécepteurs),ou dune DMLA exsudative caractérisée par le développement de néovaisseaux et accompagnés de complications:hémorragies,décollement;il y a alors baisse de vue et scotome central. *la prévalence de la DMLA sévère augmente avec lâge pour atteindre 10 à 20% chez les personnes de plus de 80 ans

9 Etude POLA ville de Sète:2600 personnes de plus de 60 ans AgeDMLA Sévère ans0,3% 70-79ans1,7% > 80 ans10,2%

10 Facteurs de Risque de la DMLA Eléments favorisant la DMLA: *facteurs circulatoires au niveau e la choroïde:il existe une diminution du débit de perfusion chez le sujet atteint de dmla *Stress oxydant:résulte dun déséquilibre entre production doxydant et neutralisation par antioxydant(soit dorigine endogène,soit antioxydant dorigine alimentaire) *la macula est particulièrement sensible en raison de son exposition à la lumière et sa forte activité métabolique(renouvellement des disques)et de sa forte teneur en lipides polyinsaturés particulièrement oxydables.

11 Eléments favorisant la DMLA *le principal facteur de risque identifié est le tabagisme:risque X 5 *facteurs génétiques: -risque augmenté si patients atteints dans la famille -+fréquente chez jumeaux monozygotes que chez les dizygotes -facteurs génétiques en cause dans 45à75% des cas de DMLA -rôle de la lumière: >>prouvé sur la cataracte >fortes intensités lumineuses en cause >risque accru chez les opérés de cataracte -facteurs nutritionnels: anti-oxydants et acides gras

12

13 Classification des maculopathies liées à lâge 1/Apparition de drüsen maculaires miliaires:blancs-jaunâtres 2/Drüsen de grande taille:>63µ,sans retentissement sur la vision 3/Altération de la vision centrale:2 formes >soit atrophique,la plus fréquente,évoluant vers une plage de sclérose aréolaire centrale >soit exsudative,avec apparition de néovaisseaux choroïdiens,évoluant vers une fibrose avec scotome central

14 DMLA Etude AREDS Létude AREDS a montré le rôle du stress oxydatif au cours de la DMLA.Cette étude est venue constituer un argument pour lutilisation de doses importantes de micronutriments sous forme dun cocktail administré aux stades précoces de la maladie;ce cocktail diminuerait le risque dapparition de complications exsudatives.

15 DMLA et oméga 3 1/ex du Japon 2/ex de lIslande:peu de formes exsudatives en raison dune alimentation riche en poisson

16 DMLA:Conduite à tenir:la pyramide thérapeutique


Télécharger ppt "DMLA Dégénérescence Maculaire Liée à lAge Cabinet dophtalmologie 40 rue des Oiseaux 36400 La Châtre FMC du 9/1/2007."

Présentations similaires


Annonces Google