La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PHYSIOLOGIE RENALE Plan général 1) Caractères de lurine. 2) Formation de lurine. 3) Rôle endocrine du rein.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PHYSIOLOGIE RENALE Plan général 1) Caractères de lurine. 2) Formation de lurine. 3) Rôle endocrine du rein."— Transcription de la présentation:

1

2 PHYSIOLOGIE RENALE

3 Plan général 1) Caractères de lurine. 2) Formation de lurine. 3) Rôle endocrine du rein.

4 CARACTERES DE LURINE 1) Débit. 2) Caractéristiques physiques. 3) Sédiment urinaire. 4) Concentration de différentes substances.

5 1) Débit urinaire Définit la DIURESE Normale: 0,5 à 3 litres / 24 h. Pathologique: - Polyurie: > 3 litres. - Oligurie: < 0,5 litre. - Anurie: < 0,1 litre.

6 2) Caractéristiques physiques Densité = 1002 à Osmolalité = 50 à 1200 mOsm / Kg. pH = 4,5 à 9. Couleur: jaune, plus ou moins foncé.

7 3) Sédiment urinaire. Hématies ou leucocytes: < 10 / mm3. Cylindres (hyalins). Cristaux: urates, phosphates, oxalates, calciques. Bactéries: < / mL. Compte dAddis-Hamburger (HLM): < H ou L / mn.

8 4) Concentration de différentes substances: URINES: Na = 10 à 200 K = 20 à 200 Cl = 10 à 200 H CO 3 = 0 Glucose = 0 PLASMA: 140 mmol / L 4 mmol / L 100 mmol / L 27 mmol / L 5,5 mmol / L

9 Substances organiques URINES: Urée = 10 à 30 g Créat.= 0,8 à 1 g Ac. Urique = 0,5 g Proteines = 0,100 g PLASMA: 0,30 g / L 0,010 g / L 0,050 g / L 70 g / L

10 FORMATION DE LURINE 1) Flux sanguin rénal. 2) Filtration glomérulaire. 3) Transferts tubulaires.

11 1) Le flux sanguin rénal Son débit est très élevé: 1200 mL/mn. (soit 20 % du débit cardiaque pour 0,5 % du poids corporel). Répartition hétérogène: La corticale reçoit 80 %, en amont de la médullaire. Auto-régulation: Constant pour PA > 80 mm Hg et < 180 mm Hg.

12 2) Filtration glomérulaire MECANISME: Elle résulte dune pression efficace de filtration, entre le capillaire et lespace urinaire. Lurine primitive est un ultra-filtrat du plasma.

13 Mesure de la filtration glomérulaire: la clairance rénale. Définition: pour une substance, cest le volume virtuel de plasma que le rein peut épurer complètement dans lunité de temps. Calcul: C x P = U x V Clairance C = U x V P

14 Valeur de la filtration glomérulaire Mesure précise: clairance de linuline. 120 mL / mn / 1,73 m² En pratique: clairance de la créatinine. Problème du recueil urinaire. Formule de COCKCROFT. Approximation: créatininémie. < 137 µmol / L chez lhomme < 104 µmol / L chez la femme

15 REMARQUES: Linsuffisance rénale est définie par une clairance de la créatinine inférieure à 60 mL / mn. Lurée nest pas un bon critère, de même que la diurèse. La scintigraphie peut mesurer une clairance isotopique.

16 3) TRANSFERTS TUBULAIRES Quantitativement très importants: 180 litres filtrés chaque jour, à 99 % réabsorbés. Transferts de solutés. Transferts hydriques. Equilibre acido-basique.

17 Mécanismes des transferts Soit transferts actifs: Consomment de lénergie. Capacité maximale = Tm. Soit transferts passifs: Non limités. Gradient de concentration, ou de pression, ou électrique.

18 Transferts de solutés Le sodium (Na+) : - totalement filtré, puis réabsorbé (70 % TP, 20 % AH, 5 à 8 % TD et collecteur). - facteurs de régulation: Balance glomérulo-tubulaire; Pressions hydrostatique et oncotique. Facteur natriurétique. Aldostérone.

19 Transferts de solutés Le potassium (K+): - totalement filtré, puis réabsorbé à 95 % ( TP et AH). - sécrétion au niveau TD, influencée par: Apports de K+ et Na+. Alcalose. Aldostérone.

20 Transferts de solutés Lurée: - Réabsorbée en quantité variable, selon lhydratation : 80 % si déshydratation, 40 % si hyperhydratation. - Intervient dans la réabsorbtion de leau, par mécanisme osmotique.

21 Transferts de solutés Lacide urique: - Réabsorbé, puis sécrété en quantité variable. - Sécrétion active, par mécanisme commun au acides organiques (compétition). - Excrétion denviron 10 %.

22 Transferts de solutés Calcium (Ca++): - 75 % du Ca plasmatique filtré, puis 95 % réabsorbé (60% TP, 20% AH, 10% TD). - Régulation par la parathormone (PTH), au niveau AH et TD.

23 Transferts de solutés Phosphate (PO4): - Filtré à 90 %, dont 70 % sont réabsorbés, au niveau TP et TD. - Réabsorption active, limitée par un Tm. - Régulation par la parathormone.

24 Transferts de solutés Le glucose: - Après filtration, la totalité est réabsorbée au niveau du TP. - Capacité maximale (ou TmG): 350 mg / mn. - Correspond à une glycémie de 1,80 g / L. Cest le seuil rénal du glucose.

25 Transferts de solutés Acides aminés et proteines: Les acides aminés sont filtrés, ainsi quune faible quantité de proteines (albumine). La quasi-totalité est réabsorbée au niveau TP. Excrétion < 150 mg / 24 h.

26 TRANSFERTS HYDRIQUES Le rein est lorgane régulateur de lélimination de leau. Cest une condition essentielle de la survie. Le maintien de losmolalité extra- cellulaire conditionne lhydratation des cellules. Losmolarité plasmatique est le paramètre de référence ( = 290 mOsmol / L ).

27 Concentration / dilution de lurine Urine < plasma: = diluée, ou hypotonique. 50 mOsmol / L. Urine > plasma: = concentrée, ou hypertonique mOsmol / L.

28 Le gradient osmotique cortico-papillaire Créé au niveau AH: - transport actif de Na Cl par la branche ascendante. - recirculation de lurée. Maintenu dans la médullaire: flux sanguin réduit et disposition des vasa recta. Utilisé au niveau du tube collecteur: réabsorption deau variable. Régulé par la vasopressine (ou ADH), sécrétée par lhypophyse postérieure.

29 TUBE RENAL et EQUILIBRE ACIDO-BASIQUE Le rein est responsable de la composante métabolique, alors que le poumon assure la composante respiratoire. Le pH plasmatique est constant, voisin de 7,40. Equation de HENDERSON- HASSELBALCH: pH = 6,1 + log (HCO3/ H² CO3)

30 Mécanismes tubulaires de correction de lacidose Réabsorption des bicarbonates filtrés. - Principalement dans le TP. - Rôle de lanhydrase carbonique. Excrétion dacidité titrable (1/3 des H+): cest une sécrétion dacides faibles (phosphates). Excrétion dammonium (2/3 des H+): NH 3 + H+ NH4+ Débit de H+ varie de 1 à 5, selon acidose, ammoniac, hypokakiémie.

31 Rôle endocrine du rein Rénine. Kallikréine. Prostaglandines. Endothéline. Erythropoiétine. Hydroxy-vitamine D.

32 La rénine Angiotensinogène Angiotensine 1 Angiotensine 2 Aldostérone

33 La rénine Produite au niveau de lappareil juxta-glomérulaire ( cellules granuleuses de la paroi de lartériole afférente). Enzyme-clé dans le contrôle de la volémie et de la pression artérielle. Elle favorise rétention hydro-sodée et vasoconstriction.

34 La kallikreine Produite au tube distal. Agit sur le KININOGENE. Le résultat est la formation de KININES. Leffet est vasodilatateur et natriurétique

35 Prostaglandines Produites dans tout lorganisme, en particulier le rein (interst., glomér., et collecteur). Actions multiples: - vasodilatatrices ( PGE2, PGI2); - vasoconstrictrices ( thromboxane A2, PGG2).

36 Endothéline Peptide produit par les cellules endothéliales, mésangiales, et tubulaires. Très puissant vasoconstricteur.

37 Erythropoiétine (EPO) Glycoproteine produite dans linterstitium péri-tubulaire. Stimule la lignée rouge, dans la moelle osseuse ( production dhématies). Après synthèse par génie génétique, utilisée largement depuis 15 ans…

38 Hydroxy-vitamine D Il sagit plutôt dun effet métabolique rénal, qui aboutit à la 1-25 (OH)² D3, qui est la forme active. La 1 hydroxylase est située dans le TP. Son action est essentielle dans le métabolisme phospho-calcique ( minéralisation osseuse).


Télécharger ppt "PHYSIOLOGIE RENALE Plan général 1) Caractères de lurine. 2) Formation de lurine. 3) Rôle endocrine du rein."

Présentations similaires


Annonces Google