La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

INCONTINENCE URINAIRE CHEZ LA FEMME DR JOREST 20 JANVIER 2009 DR JOREST 20 JANVIER 2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "INCONTINENCE URINAIRE CHEZ LA FEMME DR JOREST 20 JANVIER 2009 DR JOREST 20 JANVIER 2009."— Transcription de la présentation:

1 INCONTINENCE URINAIRE CHEZ LA FEMME DR JOREST 20 JANVIER 2009 DR JOREST 20 JANVIER 2009

2 PREVALENCE 44% DES FRANCAISES 20% MOINS DE 30 ANS 20% MOINS DE 30 ANS 46% 51 A 70 ANS 46% 51 A 70 ANS 1 FEMME SUR 3 EN PARLE A SON MEDECIN

3 TERMINOLOGIE URGENTURIE : DESIR SOUDAIN URGENTURIE : DESIR SOUDAIN IMPERIEUX ET IRREPRESSIBLE IMPERIEUX ET IRREPRESSIBLE DURINER DURINER IU PAR URGENTURIE IU PAR URGENTURIE EFFORT:FUITE INVOLONTAIRE A LEFFORT PRECEDEE OU NON DU BESOIN DURINER EFFORT:FUITE INVOLONTAIRE A LEFFORT PRECEDEE OU NON DU BESOIN DURINER MIXTE MIXTE

4 BILAN INTERROGATOIRE ET CATALOGUE MICTIONNEL INTERROGATOIRE ET CATALOGUE MICTIONNEL EXAMEN CLINIQUE+NEUROLOGIQUE EXAMEN CLINIQUE+NEUROLOGIQUE ECBU ECBU ECHO VESICALE ECHO VESICALE URODYNAMIQUE URODYNAMIQUE IRM PELVIENNE DYNAMIQUE IRM PELVIENNE DYNAMIQUE

5

6 EXAMEN CLINIQUE DOUBLE VALVE VAGINALE DOUBLE VALVE VAGINALE BONNEY BONNEY TEST ULMSTEN TEST ULMSTEN PAD TEST PAD TEST

7 EXAMEN URODYNAMIQUE ABANDON COEFICIENT TRANSMISSION ET LEAK POINT PREASURE ABANDON COEFICIENT TRANSMISSION ET LEAK POINT PREASURE EMG DANS CAS SPECIFIQUES EMG DANS CAS SPECIFIQUES PRESSION DE CLOTURE PRESSION DE CLOTURE PRESSION DEBIT UTILE PRESSION DEBIT UTILE CYSTOMANOMETRIE ET RESIDU CYSTOMANOMETRIE ET RESIDU URODYN AMBULATOIRE ABANDONNEE URODYN AMBULATOIRE ABANDONNEE SONDE ELECTRONIQUE USAGE UNIQUE SONDE ELECTRONIQUE USAGE UNIQUE

8

9 BILAN INTERROGATOIRE ET CATALOGUE MICTIONNEL INTERROGATOIRE ET CATALOGUE MICTIONNEL EXAMEN CLINIQUE+NEUROLOGIQUE EXAMEN CLINIQUE+NEUROLOGIQUE ECBU ECBU ECHO VESICALE ECHO VESICALE URODYNAMIQUE URODYNAMIQUE IRM PELVIENNE DYNAMIQUE IRM PELVIENNE DYNAMIQUE

10 CLASSIFICATION INCONTINENCE URINAIRE DEFFORT PURE INCONTINENCE URINAIRE DEFFORT PURE DEFAILLANCE ANATOMIQUE DU SUPPORT URETHRAL DEFAILLANCE ANATOMIQUE DU SUPPORT URETHRAL INSUFFISANCE URETHRALE (SPHINCTERIENNE) INSUFFISANCE URETHRALE (SPHINCTERIENNE) INCONTINENCE URINAIRE PAR URGENTURIE INCONTINENCE URINAIRE PAR URGENTURIE I NCONTINENCE MIXTE I NCONTINENCE MIXTE PROLAPSUS ASSOCIE +++ PROLAPSUS ASSOCIE +++

11 INDICATIONS THERAPEUTIQUES INCONTINENCE DEFFORT INCONTINENCE DEFFORT KINESITHERAPIE KINESITHERAPIE BANDELETTE SOUS URETHRALE BANDELETTE SOUS URETHRALE IU PAR URGENTURIE IU PAR URGENTURIE ANTICHOLINERGIQUES ANTICHOLINERGIQUES KINESITHERAPIE KINESITHERAPIE NEUROMODULATION NEUROMODULATION INSUFFISANCE SPHINCTERIENNE MAJEURE INSUFFISANCE SPHINCTERIENNE MAJEURE SPHINCTER ARTIFICIEL SPHINCTER ARTIFICIEL INCONTINENCE DEFFORT INCONTINENCE DEFFORT KINESITHERAPIE KINESITHERAPIE BANDELETTE SOUS URETHRALE BANDELETTE SOUS URETHRALE IU PAR URGENTURIE IU PAR URGENTURIE ANTICHOLINERGIQUES ANTICHOLINERGIQUES KINESITHERAPIE KINESITHERAPIE NEUROMODULATION NEUROMODULATION INSUFFISANCE SPHINCTERIENNE MAJEURE INSUFFISANCE SPHINCTERIENNE MAJEURE SPHINCTER ARTIFICIEL SPHINCTER ARTIFICIEL

12 TRAITEMENTS DES INCONTINENCES

13 TRAITEMENTS MEDICAUX DITROPAN DITROPAN CERIS CERIS DETRUSITOL DETRUSITOL VESICARE VESICARE OESTROGENES LOCAUX OESTROGENES LOCAUX TOXINE BOTULIQUE TOXINE BOTULIQUE

14 DITROPAN OXYBUTYNINE DOSE PROGRESSIVE DOSE PROGRESSIVE ½ CP ½ CP DEBUT ET FIN DE TRAITEMENT DEBUT ET FIN DE TRAITEMENT EFFETS SECONDAIRES EFFETS SECONDAIRES

15 CERIS CHLO DE TROSPIUM 2 * 20 MG 2 * 20 MG PASSE PEU LA BARRIERE HEMATO PASSE PEU LA BARRIERE HEMATO ENCEPHALIQUE ENCEPHALIQUE A PRENDRE 3/4H AVANT REPAS A PRENDRE 3/4H AVANT REPAS PAS CHEZ ENFANT MOINS 12 ANS PAS CHEZ ENFANT MOINS 12 ANS REMBOURSE 35 % REMBOURSE 35 %

16 DETRUSITOL TOLTERODIN 2 MG * 2 PAR JOUR 2 MG * 2 PAR JOUR PENETRE PEU SNC PENETRE PEU SNC MOINS DE SECHERESSE BUCCALE MOINS DE SECHERESSE BUCCALE NON REMBOURSE NON REMBOURSE

17 VESICARE SOLIFENACINE 1 CP 5 MG OU 10 MG PAR JOUR 1 CP 5 MG OU 10 MG PAR JOUR BON OBSERVANCE 90% A 3 MOIS BON OBSERVANCE 90% A 3 MOIS NON REMBOURSE NON REMBOURSE

18 OESTROGENES LOCAUX TROPHICREME TROPHICREME TROPHIGIL TROPHIGIL COLPOTROPHINE COLPOTROPHINE

19 NOUVEAUTES MEDICALES YENTREVE chloryrate de duloxetine YENTREVE chloryrate de duloxetine Lilly et Boeringher 2008 ? Lilly et Boeringher 2008 ? 40 mg 2 fois par jour 40 mg 2 fois par jour Inhibiteur recapture Serotonine et Adrenaline Syndrome depressif ???? Incontinence deffort modérée PAS AMM EN FRANCE

20 BOTOX TOXINE BOTULIQUE INJECTION DETRUSOR INJECTION DETRUSOR 30 POINTS DE 10 UNITES 30 POINTS DE 10 UNITES VESSIE NEUROLOGIQUE VESSIE NEUROLOGIQUE DIMINUTION HYPER ACTIVITE DIMINUTION HYPER ACTIVITE DANS 70% DANS 70% SONDAGE INTERMITTENT SONDAGE INTERMITTENT SERVICES SPECIALISES SERVICES SPECIALISES

21 neuromodulation societe MEDTRONIC INTERSTIM societe MEDTRONIC INTERSTIM RACINES S3 S4 RACINES S3 S4 TEST DANS UN I er TEMPS TEST DANS UN I er TEMPS PUIS IMPLANTATION DEFINITIVE PUIS IMPLANTATION DEFINITIVE DANS HYPERACTIVITE VESICALE REBELLE DANS HYPERACTIVITE VESICALE REBELLE

22

23

24 KINESITHERAPIE TESTING MUSCULAIRE TESTING MUSCULAIRE BIO FEED BACK BIO FEED BACK ENTRETIENT NECESSAIRE ENTRETIENT NECESSAIRE KEAT (codepharma) RBT 65% KEAT (codepharma) RBT 65%

25 TRAITEMENTS CHIRURGICAUX BANDELETTES SOUS URETHRALES BANDELETTES SOUS URETHRALES INJECTIONS PARA URETHRALES INJECTIONS PARA URETHRALES BALLONNETS GONFLABLES BALLONNETS GONFLABLES SPHINCTER ARTIFICIEL SPHINCTER ARTIFICIEL

26 TVT BANDELETTE SOUS URETHRALE (PROLENE) BANDELETTE SOUS URETHRALE (PROLENE) PAS DE FIXATION PAS DE FIXATION ANESTHESIE LOCALE OU RACHIANESTHESIE ANESTHESIE LOCALE OU RACHIANESTHESIE HOSPITALISATION COURTE HOSPITALISATION COURTE REPRISE ACTIVITE RAPIDE (8 JOURS) REPRISE ACTIVITE RAPIDE (8 JOURS) RECUL DE 13 ANS (9 ANS EN FRANCE) RECUL DE 13 ANS (9 ANS EN FRANCE) 85 A 95% DE GUERISON 85 A 95% DE GUERISON

27 THEORIE

28 PRINCIPE

29 MATERIEL

30 PRINCIPE

31 COMPLICATIONS PRECOCES PLAIES VESICALES PLAIES VESICALES PLAIES URETHRALES PLAIES URETHRALES PLAIES VAGINALES PLAIES VAGINALES PLAIES INTESTINALES ET VASCULAIRES PLAIES INTESTINALES ET VASCULAIRES RETENTION URINAIRE RETENTION URINAIRE

32 COMPLICATIONS TARDIVES URGENTURIESDYSURIE INFECTIONS URINAIRES LITHIASES VESICALES LESIONS VAGINALES TARDIVES

33 ECHECS URGENTURIES URGENTURIES INSUFFISANCE SPHINCTERIENNE INSUFFISANCE SPHINCTERIENNE

34 CONCLUSIONS TT DE REFERENCE ET SEDUISANT TT DE REFERENCE ET SEDUISANT APRES KINE ET REFLEXION APRES KINE ET REFLEXION NE PAS MINIMISER LE GESTE NE PAS MINIMISER LE GESTE REPOS 8 JOURS REPOS 8 JOURS APRES ECHEC AUTRE TT APRES ECHEC AUTRE TT RECUL INTERESSANT RECUL INTERESSANT

35 LES AUTRES BANDELETTES CAHIER DES CHARGES monofilament de polypropylene monofilament de polypropylene tricotage macropore tricotage macropore resistance a la traction resistance a la traction reduction largage de particules reduction largage de particules grammage le plus bas grammage le plus bas etude clinique multicentrique etude clinique multicentrique

36 LES AUTRES VOIES 1997 TVT RETRO PUBIENNE BAS EN 1997 TVT RETRO PUBIENNE BAS EN HAUT ULMSTEN HAUT ULMSTEN 1999 TVT RETRO PUBIENNE HAUT EN 1999 TVT RETRO PUBIENNE HAUT EN BAS BAS 2001 TOT DEHORS EN DEDANS DELORME 2001 TOT DEHORS EN DEDANS DELORME 2003 TOT DEDANS EN DEHORS DE LEVAL 2003 TOT DEDANS EN DEHORS DE LEVAL VOIE PREPUBIENNE ABANDONNEE VOIE PREPUBIENNE ABANDONNEE TVT SECUR 2006 TVT SECUR 2006

37

38 SYNTHESE TVT avec plus d1million de poses sest imposée TVT avec plus d1million de poses sest imposée comme le gold standard comme le gold standard Des techniques dérivées par le matériau,par Des techniques dérivées par le matériau,par la voie dabord,par lancillaire se la voie dabord,par lancillaire se développent développent La vigilance du chirurgien est indispensable La vigilance du chirurgien est indispensable AFSSAPS en 2006 note 69 signalements AFSSAPS en 2006 note 69 signalements RAISON DU TOT MAINTENANT RAISON DU TOT MAINTENANT

39 NOUVEAUTES CHIRURGICALES

40

41

42 CONCLUSIONS GRAND SUJET D ACTUALITE GRAND SUJET D ACTUALITE FRONTIERES AVEC LA GYNECOLOGIE ET LA PROCTOLOGIE FRONTIERES AVEC LA GYNECOLOGIE ET LA PROCTOLOGIE PRUDENCE DANS LES INDICATIONS PRUDENCE DANS LES INDICATIONS ET DANS LE CHOIX DES TECHNIQUES ET DANS LE CHOIX DES TECHNIQUES EVALUATION NECESSAIRE EVALUATION NECESSAIRE


Télécharger ppt "INCONTINENCE URINAIRE CHEZ LA FEMME DR JOREST 20 JANVIER 2009 DR JOREST 20 JANVIER 2009."

Présentations similaires


Annonces Google