La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les Soins Infirmiers en Neurologie David GUILLON Infirmier Libéral Infirmier en Santé Publique Président / Coordinateur du réseau poly thématique infirmier.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les Soins Infirmiers en Neurologie David GUILLON Infirmier Libéral Infirmier en Santé Publique Président / Coordinateur du réseau poly thématique infirmier."— Transcription de la présentation:

1 Les Soins Infirmiers en Neurologie David GUILLON Infirmier Libéral Infirmier en Santé Publique Président / Coordinateur du réseau poly thématique infirmier : ARGIL 06 Ex Trésorier de lassociation PLUS-TC (promotrice du réseau RESPEC-TC 06) Vacataire Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH 06) pour les évaluations pour la Prestation Compensatrice du Handicap (PCH).

2 Les soins infirmiers en Neurologie : Des pathologies qui engendrent des déficits : ­ souvent irréversibles, ­ parfois même évolutifs. Quelques rares capacités de récupération soumises à un lourd travail de rééducation patients en France (1 personne/100)

3 Les principales pathologies Neuro : AVC : - Accidents ischémiques transitoires - Accident vasculaire cérébral ischémique constitué - Hématomes intra cérébraux - Hémorragie méningée non traumatique Hémiplégie Lésions cérébro-spinales : Innées : - Spina-bifida - Syndrome de la queue de cheval Acquises : - Tétraplégie - Paraplégie Pathologies neuro dégénératives : - Sclérose en Plaque - Sclérose latérale amyotrophique - Myasthénie - Myopathies Névrites : - Polynévrites et multinévrites - Polyradiculonévrites - Syndrome de Guillain-Barré Néoplasies cérébrales ou métastasiques Compressions médullaires Troubles de la circulation du LCR - Hypertension intracrânienne - Syringomyélie - Hydrocéphalie Maladie de Parkinson et syndromes parkinsoniens Traumatismes Crâniens

4 Des soins en 3 étapes... Lurgence : prise en charge hospitalière (Urgences, Réanimation, Chirurgie, médecine) La rééducation : en établissement de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) La réinsertion : à domicile (Libéral, HAD, SSIAD) ou en établissements dhébergement de long séjour (EHPAD, MAS,...) + UNE 4 ème étape : La prévention des récidives et des complications...

5 Le tour des soins infirmiers en Neurologie par le biais... des 14 besoins de Virginia Henderson de la Démarche de Soins Infirmiers

6 Démarche de soins : les manifestations cliniques

7 Les 5 types de pathologies Neurologiques les plus génératrices de soins infirmiers sur le long terme : AVC : - Accidents ischémiques transitoires - Accident vasculaire cérébral ischémique constitué - Hématomes intra cérébraux - Hémorragie méningée non traumatique Hémiplégie Lésions cérébro-spinales : Innées : - Spina-bifida - Syndrome de la queue de cheval Acquises : - Tétraplégie - Paraplégie Pathologies neuro dégénératives : - Sclérose en Plaque - Sclérose latérale amyotrophique - Myasthénie - Myopathies Névrites : - Polynévrites et multinévrites - Polyradiculonévrites - Syndrome de Guillain-Barré Néoplasies cérébrales ou métastasiques Compressions médullaires Troubles de la circulation du LCR - Hypertension intracrânienne - Syringomyélie - Hydrocéphalie Maladie de Parkinson et syndromes parkinsoniens Traumatismes Crâniens

8 AVC : /an – 3 ème cause de DC – 1 ère cause de handicap AVC Motricité (hémiplégie, dyskinésie) Sensibilité (paresthésie) langage (aphasie, dysarthrie) Mémoire / comportement Risque de récidive +++ Atteintes / troubles / fonctions perturbées

9 SLA : Pathologie mortelle (50% à 3 ans, 80% à 5 ans, 90% à 10 ans) début vers 50 ans – 5/ habitants cas - 60% dHommes Atteintes / troubles / fonctions perturbées SLA Motricité mb sup (mains ++, préhension) Motricité mb inf (marche, équilibre) Déglutition (fausses routes) Langage (dysarthrie) Respiration (paralysie muscles thoraciques)

10 SEP : 1/1.000 habitants, personnes – 60% de femmes 70% débutent vers 30 ans Atteintes / troubles / fonctions perturbées SEP Motricité mb sup (mains ++, préhension) Motricité mb inf (marche, équilibre) langage (dysarthrie) Respiration « Comportement » (acceptation dune pathologie évolutive et dun état de handicap )

11 MYOPATHIES... (pathologies neuro-musculaires): 3/1 000 – personnes – une centaine de pathologies Atteintes / troubles / fonctions perturbées Myopathies... Motricité mb inf (marche, équilibre, commande) Motricité mb sup (mains, préhension) ORL : langage (dysarthrie), déglutition Cardio - Respiratoire Métaboliques acceptation pathologie évolutive, parfois mortelle, chez des sujets jeunes

12 PARKINSON : 1/400 – personnes – début dans 85% des cas vers 55 ans / 15% avant 40 ans PARKINSON Motricité (marche, préhension, écriture) langage (dysarthrie) Alimentation élimination Atteintes / troubles / fonctions perturbées

13 Para / Tétra-plégies : 1500 cas/an – 50% para / 50% tétra – surtout des hommes jeunes, suite à AVP Atteintes / troubles / fonctions perturbées Para / Tétra Motricité mb sup (mains ++, préhension) Motricité mb inf (marche) Escarres +++ Déglutition (fausses routes) Elimination (incontinence / rétention) Respiration / Langage (trachéo) Alimentation

14 Trauma Crâniens : personnes dont la moitié avec des séquelles handicapantes 60% dhommes – 60% - de 30 ans – 60% dAVP Atteintes / troubles / fonctions perturbées TC (hémiplégie +...) Motricité mb sup (mains ++, préhension) Motricité mb inf (marche, équilibre) langage (dysarthrie) Comportement + + +

15 Insuffisant Moteur Cérébral (IMC) ou Paralysie Cérébrale (PC) : 1 nouveau né sur 450 – personnes Première cause de handicap moteur de l'enfance, lésions survenues sur le cerveau en développement du fœtus ou du nourrisson. Atteintes / troubles / fonctions perturbées IMC / PC troubles permanents du mouvement, de la posture, du tonus musculaire (en + ou -), spasticité, mouvements involontaires mains ++, préhension Motricité mb inf (marche hésitante, équilibre) capacités dapprentissage souvent préservées … déficience motrice et mentale lourde possible

16 Démarche de soins : Objectifs de soins et interventions infirmières

17 La RESPIRATION Principalement pour les patients atteints de : SLA et Myopathies surtout, SEP et Tétra parfois AVC et TC en phase aigue (réa)

18 La RESPIRATION Objectifs de soins : Évaluer la fonction (qualité, quantité, efficacité) –gazométrie, saturation capillaires, coloration des téguments, EFR, rythme, pauses nocturnes, fatigabilité; Améliorer la fonction (extracteurs dO2, aérosols) –installation, entretien du matériel, évaluation de lamélioration de la fonction pour adaptation; Suppléer la fonction (respirateur, trachéotomie) –installation, entretien et surveillance du matériel, soins de trachéo, évaluation de lefficacité

19 La NUTRITION Objectifs de soins : Pratiquement pour tous les patients atteints de pathologie neuro : Évaluer la fonction (qualité, quantité, équilibre, identifier les freins) Permettre une alimentation suffisante et équilibrée (palier aux risques descarre ++ et de prise de poids) Proposer une supplémentation alimentaire si besoin

20 La NUTRITION Objectifs de soins : Permettre au patient une alimentation autonome (installation, adaptation des couverts...) Pour les patients atteints de : AVC et TC (hémiplégie), myopathies, SEP, SLA, tétra, parkinson (préhension)

21 La NUTRITION Objectifs de soins : Permettre une alimentation sécurisée (risques de fausses routes +++) Alimentation adaptée (mixé), voire Alimentation Entérale par sonde ou gastrostomie Pour les patients atteints de troubles de la déglutition : myopathies, (adaptation) SLA, (entérale +++) TC en période de coma

22 LELIMINATION Objectifs de soins : vessie neurologique Permettre lélimination urinaire –Percussion vésicale, sondage intermittent (auto sondage) Prévenir les infections urinaires (éviter sonde à demeure)

23 LELIMINATION Objectifs de soins : incontinence urinaire Permettre au patient de contrôler ou compenser son incontinence urinaire Prévenir les complications cutanées liées à lincontinence

24 LELIMINATION Objectifs de soins : constipation, fécalomes... Surveillance de lhygiène alimentaire et éducation du patient Surveiller, prévenir et compenser la survenue de fécalomes (para-tétra-parkinson), Extractions de selles

25 La MOBILISATION Objectifs de soins : Permettre une mobilisation sécurisée et adaptée (aide à la marche, mobilisations avec lève malade, installation fauteuil roulant) Stimuler +++

26 La MOBILISATION Préserver lautonomie +++ Prendre le temps de laisser faire Accessibilité !!!

27 Les POSTURES Objectifs de soins : Prévenir les positions vicieuses (pied équin, syndrome de la griffe... ), installation dorthèses IMC, 25 ans, tétraparésie spastique, vie en fauteuil roulant ; attitude vicieuse des deux hanches en adduction, mauvaise position assise, impossibilité de mise debout, soins d'hygiène difficiles.

28 Dormir – Se REPOSER Objectifs de soins : Permettre repos, confort...sécurité (installation, adaptation, lit médicalisé, coussin et matelas anti escarre)

29 Se VETIR – Se DEVETIR – Maintenir la T° corporelle Objectifs de soins : Permettre une tenue adaptée et préserver limage corporelle (dignité!!!)

30 Se LAVER Objectifs de soins : Maintenir/préserver une hygiène corporelle satisfaisante : toilette au lit... Douche !!! Brancard, fauteuil de bain, planche de bain, tabouret de douche, barres de maintien...

31 Prendre soins de ses téguments Objectifs de soins : ESCARRES Prévenir les complications cutanées (escarres, mycoses...) Plans de retournement, matelas et coussins, prévention, hygiène, alimentation... Personnes alitées, paraplégiques +++ (pas de sensibilité) Traiter la rougeur consiste à supprimer la pression en changeant le malade de position toutes les deux à trois heures

32 Prendre soins de ses téguments Objectifs de soins : MYCOSES (intertrigo) Prévenir les complications cutanées prévention, hygiène Personnes alitées, incontinentes

33 Eviter les DANGERS : prévenir Objectifs de soins :

34 Eviter les DANGERS Objectifs de soins : Surveillance et prévention de la iatrogénie médicamenteuse : AVK HBPM Compliance aux traitements Automédication Interactions Surveillance biologique...

35 EVITER LES DANGERS Les Trauma Crâniens : (mais pas seulement) HANDICAPS COGNITIFS Le fonctionnement de la mémoire : Amnésie rétrograde (pré-traumatique) : Amnésie post-traumatique : Nouvelles connaissances : Attention et concentration Rapidité de traitement de linformation Troubles du langage Aptitudes perceptives Capacités spatiales et constructives Raisonnement et résolution de problèmes Conscience et lucidité MODIFICATIONS DE LA PERSONNALITE directement liés aux lésions cérébrales subies et indirectement aux réactions dordre psychologique entraînées par laccident et ses conséquences. Troubles du comportement a.Désinhibition b.Irritabilité c.Perte dinitiative d.Egocentrisme Troubles émotionnels Limpact émotionnel dun traumatisme crânien dépendra de la personnalité antérieure de la personne traumatisée, de son appréciation des difficultés rencontrées, ainsi que du soutien familial et professionnel procuré. Les réactions émotionnelles les plus fréquentes sont décrites ci-dessous : a.Labilité : Elles réagiront trop intensément ou de manière imprévisible, changements ou sautes dhumeur rapides b.Anxiété c.Frustration et colère d.Dépression e.le deuil dune relation sentimentale brisée,

36 COMMUNIQUER Objectifs de soins : Permettre au patient de communiquer (verbal, non verbal, écriture, informatique) Quand : aphasie (AVC), dysphonie (TC, Néo), dysarthrie (parkinson, paralysie, SEP), trachéo...

37 Agir selon ses croyances Soccuper - Se Récréer - Apprendre Objectifs de soins : insertion, réinsertion Permettre au patient de bénéficier... Insertion sociale, adaptations, accessibilité,...

38 Prescription Infirmière : décret du I.A l'exclusion du petit matériel nécessaire à la réalisation de l'acte facturé, les infirmiers sont autorisés, lorsqu'ils agissent pendant la durée d'une prescription médicale d'une série d'actes infirmiers et dans le cadre de l'exercice de leur compétence, à prescrire aux patients, sauf indication contraire du médecin, les dispositifs médicaux suivants : 1. Articles pour pansement : -compresses stériles ou non ; -filet tubulaire de maintien des pansements élastique ou non ; -jersey tubulaire de maintien des pansements élastique ou non ; -bandes de crêpe et de maintien : coton, laine, extensible ; -coton hydrophile, gaze et ouate ; - sparadraps élastique et non élastique ; 2. Cerceaux pour lit de malade ;

39 Prescription Infirmière : décret du Dispositifs médicaux pour le traitement de l'incontinence et pour l'appareil urogénital : -étui pénien, joint et raccord ; -plat bassin et urinal ; - dispositifs médicaux et accessoires communs pour incontinents urinaires, fécaux et stomisés : poches, raccord, filtre, tampon, supports avec ou sans anneau de gomme, ceinture, clamp, pâte pour protection péristomiale, ceinture, tampon absorbant, bouchon de matières fécales, ceinture, collecteur d'urines ; -dispositifs pour colostomisés pratiquant l'irrigation ; -nécessaire pour irrigation colique ; - sondes vésicales pour autosondage et hétérosondage ;

40 Prescription Infirmière : décret du Dispositifs médicaux pour perfusion à domicile : a) Appareils et accessoires pour perfusion à domicile : - appareil à perfusion stérile non réutilisable ; - panier de perfusion ; - perfuseur de précision ; - accessoires à usage unique de remplissage du perfuseur ou du diffuseur portable ; - accessoires à usage unique pour pose de la perfusion au bras du malade en l'absence de cathéter implantable : aiguille épicrânienne, cathéter périphérique, prolongateur, robinet à trois voies, bouchon Luer Lock, adhésif transparent ; b) Accessoires nécessaires à l'utilisation d'une chambre à cathéter implantable ou d'un cathéter central tunnelisé : - aiguilles nécessaires à l'utilisation de la chambre à cathéter implantable ; -aiguille, adhésif transparent, prolongateur, robinet à trois voies ; c) Accessoires stériles, non réutilisables, pour hépariner : seringues ou aiguilles adaptées, prolongateur, robinet à 3 voies ; d) Pieds et potences à sérum à roulettes.

41 Prescription Infirmière : décret du II. - Par ailleurs, peuvent également être prescrits dans les mêmes conditions qu'au I, et sous réserve d'une information du médecin traitant désigné par leur patient, les dispositifs médicaux suivants : 1. Matelas ou surmatelas d'aide à la prévention des escarres en mousse de haute résilience type gaufrier ; 2. Coussin d'aide à la prévention des escarres en fibres siliconées ou en mousse monobloc ; 3. Pansements hydrocolloïde, hydrocellulaire, en polyuréthane, hydrofibre, hydrogel, siliconés ; 4. Pansements d'alginate, à base de charbon actif, vaselinés, à base d'acide hyaluronique ; 5. Sonde naso-gastrique ou naso-entérale pour nutrition entérale à domicile ; 6. Dans le cadre d'un renouvellement à l'identique, bas de contention ; 7. Dans le cadre d'un renouvellement à l'identique, accessoires pour lecteur de glycémie et autopiqueurs : aiguilles, bandelettes, lancettes, aiguille adaptable au stylo injecteur non réutilisable et stérile.


Télécharger ppt "Les Soins Infirmiers en Neurologie David GUILLON Infirmier Libéral Infirmier en Santé Publique Président / Coordinateur du réseau poly thématique infirmier."

Présentations similaires


Annonces Google