La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Mise en œuvre du socle commun de connaissances et de compétences.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Mise en œuvre du socle commun de connaissances et de compétences."— Transcription de la présentation:

1 1 Mise en œuvre du socle commun de connaissances et de compétences

2 2 Le socle commun de connaissances et de compétences Le texte Le socle, ce quil est Pistes de travail

3 3 LE SOCLE, CE QUIL EST Voulu par le législateur, son principe est arrêté par larticle 9 de la loi dorientation du 23 avril « Le socle est lensemble des compétences et connaissances quil est indispensable de maîtriser pour accomplir avec succès sa scolarité, poursuivre sa formation, construire son avenir personnel et professionnel et réussir sa vie en société ». (B.O.E.N n°29 du 20 juillet 2006). Il nappartient pas à lÉcole mais lÉcole en est le garant. Cest un contrat moral à légard de tous les élèves. Cest lélève qui construit son propre noyau de compétences en traversant alternativement les disciplines différemment enseignées, donc en acquérant non seulement des savoirs spécifiques mais aussi différents types daccès au monde et aux connaissances, différentes capacités et attitudes pour construire son rapport au monde. Le socle commun nest pas une dissolution des disciplines denseignement en une masse unique de savoirs ; il continue de faire une place à des situations pédagogiques et des approches cognitives variées.

4 4 1.La maîtrise de la langue française. 2.La pratique d'une langue vivante étrangère. 3.Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique. 4.La maîtrise des techniques usuelles de l'information et de la communication. 5.La culture humaniste. 6.Les compétences sociales et civiques. 7.L'autonomie et l'initiative. Le socle commun s'organise en sept compétences (ou piliers) : Compétences Capacités Connaissances Attitudes

5 5 à jouer dans lacquisition du socle collège tous les enseignements et toutes les disciplines ont un rôle A lécole et au

6 6 Quelques éléments dillustration Dans les programmes Dans les pratiques pédagogiques A LECOLE AU COLLEGE Dans les programmes Dans les pratiques pédagogiques

7 7 La maîtrise de la Langue française La pratique dune Langue vivante étrangère Les principaux éléments de mathématiques culture Scientifique et technologique La maîtrise des techniques usuelles de linformation et de la communication La culture humaniste Les compétences sociales et civiques Lautonomie et linitiative Connaissances Attitudes Capacités

8 8 La maîtrise de la langue Française Pilier 1 « Savoir lire, écrire et parler le français conditionne laccès à tous les domaines du savoir et lacquisition de toutes les compétences. La langue française est loutil premier de légalité des chances, de la liberté du citoyen et de la civilité : elle permet de communiquer à loral comme à lécrit, dans diverses situations ; elle permet de comprendre et dexprimer ses droits et ses devoirs ». « Faire accéder tous les élèves à la maîtrise de la langue française, à une expression précise et claire à loral comme à lécrit, relève de lenseignement du français mais aussi de toutes les disciplines ». « Chaque professeur et tous les membres de la communauté éducative sont comptables de cette mission prioritaire de linstitution scolaire ». « La fréquentation de la littérature dexpression française est un instrument majeur des acquisitions nécessaires à la maîtrise de la langue française ».

9 9 La pratique dune langue étrangère Pilier 2 « Il sagit soit de la langue apprise depuis lécole primaire, soit dune langue dont létude a commencé au collège. La communication en langue étrangère suppose la capacité de comprendre, de sexprimer et dinterpréter des pensées, des sentiments et des faits, à loral comme à lécrit, dans diverses situations. Elle implique également la connaissance et la compréhension des cultures dont la langue est le vecteur : elle permet de dépasser la vision que véhiculent les stéréotypes. Le cadre européen commun de référence pour les langues, conçu par le Conseil de lEurope, constitue la référence fondamentale pour lenseignement des langues vivantes, les apprentissages et lévaluation des acquis. La maîtrise du niveau A2 (niveau de lutilisateur élémentaire) correspond au niveau requis pour le socle commun. La maîtrise des langues vivantes sacquiert par une pratique régulière et par lentraînement de la mémoire. Cinq types dactivités la rendent possible : la compréhension orale, lexpression orale, linteraction orale, la compréhension écrite et lexpression écrite ».

10 10 Il sagit de donner aux élèves la culture scientifique nécessaire à une représentation cohérente du monde et à la compréhension de leur environnement quotidien ; ils doivent saisir que la complexité peut être exprimée par des lois fondamentales. Des approches concrètes et pratiques des mathématiques et des sciences, faisant notamment appel à lhabileté manuelle (par exemple, travailler un matériau, manipuler des volumes, en réaliser), aident les élèves à comprendre les notions abstraites. Les mathématiques, les sciences expérimentales et la technologie favorisent la rigueur intellectuelle constitutive du raisonnement scientifique. Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique Pilier 3

11 11 A/- Les principaux éléments de mathématiques Dans chacun des domaines que sont le calcul, la géométrie et la gestion des données, les mathématiques fournissent des outils pour agir, choisir et décider dans la vie quotidienne. Elles développent la pensée logique, les capacités dabstraction et de vision dans le plan et dans lespace par lutilisation de formules, de modèles, de graphiques et de diagrammes. Il sagit aussi de développer le raisonnement logique et le goût de la démonstration. La maîtrise des principaux éléments de mathématiques sacquiert et sexerce essentiellement par la résolution de problèmes, notamment à partir de situations proches de la réalité. Les compétences acquises en mathématiques conditionnent lacquisition dune culture scientifique.

12 12 B/- La culture scientifique et technologique Les sciences expérimentales et les technologies ont pour objectif de comprendre et de décrire le monde réel, celui de la nature, celui construit par lhomme ainsi que les changements induits par lactivité humaine. Leur étude contribue à faire comprendre aux élèves la distinction entre faits et hypothèses vérifiables dune part, opinions et croyances dautre part. Pour atteindre ces buts, lobservation, le questionnement, la manipulation et lexpérimentation sont essentiels, et cela dès lécole primaire, dans lesprit de lopération La main à la pâte qui donne le goût des sciences et des techniques dès le plus jeune âge. Les notions complexes (relatives à lADN, aux gènes, à la tectonique des plaques lithosphériques), dont les élèves entendent parler dans la vie courante, sont abordées de manière adaptée. La présentation de lhistoire de lélaboration des concepts, en mobilisant les ressources de toutes les disciplines concernées, constitue un moyen efficace daborder la complexité : la perspective historique contribue à donner une vision cohérente des sciences et des techniques ainsi que de leur développement conjoint. Les élèves doivent comprendre que les sciences et les techniques contribuent au progrès et au bien-être des sociétés.

13 13 « La culture numérique implique lusage sûr et critique des techniques de la société de linformation. Il sagit de linformatique, du multimédia et de linternet, qui désormais irriguent tous les domaines économiques et sociaux. Ces techniques font souvent lobjet dun apprentissage empirique hors de lécole. Il appartient néanmoins à celle-ci de faire acquérir à chaque élève un ensemble de compétences lui permettant de les utiliser de façon réfléchie et plus efficace. Les connaissances et les capacités exigibles pour le B2i collège (Brevet informatique et internet) correspondent au niveau requis pour le socle commun. Elles sont acquises dans le cadre dactivités relevant des différents champs disciplinaires ». La maîtrise des techniques usuelles de linformation et de la communication Pilier 4

14 14 La culture humaniste Pilier 5 La culture humaniste permet aux élèves dacquérir tout à la fois le sens de la continuité et de la rupture, de lidentité et de laltérité. En sachant doù viennent la France et lEurope et en sachant les situer dans le monde daujourdhui, les élèves se projetteront plus lucidement dans lavenir. La culture humaniste contribue à la formation du jugement, du goût et de la sensibilité. Elle enrichit la perception du réel, ouvre lesprit à la diversité des situations humaines, invite à la réflexion sur ses propres opinions et sentiments et suscite des émotions esthétiques. Elle se fonde sur lanalyse et linterprétation des textes et des œuvres dépoques ou de genres différents. Elle repose sur la fréquentation des œuvres littéraires (récits, romans, poèmes, pièces de théâtre), qui contribue à la connaissance des idées et à la découverte de soi.

15 15 Pour accomplir avec succès sa scolarité, poursuivre sa formation, construire son avenir personnel et professionnel, réussir sa vie en société et exercer librement sa citoyenneté, dautres compétences sont indispensables à chaque élève: lEcole doit permettre à chacun de devenir pleinement responsable – cest-à-dire autonome et ouvert à linitiative – et assumer plus efficacement sa fonction déducation sociale et civique. « Il sagit de mettre en place un véritable parcours civique de lélève, constitué de valeurs, de savoirs, de pratiques et de comportements dont le but est de favoriser une participation efficace et constructive à la vie sociale et professionnelle, dexercer sa liberté en pleine conscience des droits dautrui, de refuser la violence. Pour cela, les élèves devront apprendre à établir la différence entre les principes universels (les droits de lhomme), les règles de lÉtat de droit (la loi) et les usages sociaux (la civilité). Il sagit aussi de développer le sentiment dappartenance à son pays, à lUnion européenne, dans le respect dû à la diversité des choix de chacun et de ses options personnelles ». Les compétences sociales et civiques Pilier 6

16 16 Lautonomie et linitiative Pilier 7 Lautonomie : Lautonomie de la personne humaine est le complément indispensable des droits de lhomme : le socle commun établit la possibilité déchanger, dagir et de choisir en connaissance de cause, en développant la capacité de juger par soi-même. Lautonomie est aussi une condition de la réussite scolaire, dune bonne orientation et de ladaptation aux évolutions de sa vie personnelle, professionnelle et sociale. Il est également essentiel que lécole développe la capacité des élèves à apprendre tout au long de la vie. Lesprit dinitiative Il faut que lélève se montre capable de concevoir, de mettre en œuvre et de réaliser des projets individuels ou collectifs dans les domaines artistiques, sportifs, patrimoniaux ou socio- économiques. Quelle quen soit la nature, le projet, toujours validé par létablissement scolaire, valorise limplication de lélève.

17 17 La culture humaniste Les connaissances Etre préparés à partager une culture européenne Avoir des repères géographiques Avoir des repères historiques Comprendre l'unité et la complexité du monde En donnant des repères communs pour comprendre, la culture humaniste participe à la construction du sentiment dappartenance à la communauté des citoyens, aide à la formation dopinions raisonnées, prépare chacun à la construction de sa propre culture et conditionne son ouverture au monde.

18 18 La culture humaniste Illustration dune connaissance : « comprendre lunité et la complexité du monde …» Arts plastiques Langues vivantes SVT Sciences physiques Education musicale Lettres histoire Lettres Technologie Mathématiques Histoire géographie Education civique EPS Le point de vue du documentaliste Le point de vue de la vie scolaire

19 19 Sciences physiques Comprendre la représentation de la Terre et de sa place dans lUnivers ; les différentes hypothèses et leur évolution « Lobservation des astres et la naissance de la science ; la rotondité de la Terre » (5ème) Exemple: avant et après GALILEE la culture humaniste Illustration dune connaissance : « comprendre lunité et la complexité du monde …» Du point de vue des programmes

20 20 Lettres la culture humaniste Illustration dune connaissance : « comprendre lunité et la complexité du monde …» Lhéritage antique Activités supports: - la lecture de quelques œuvres qui sont des sources culturelles majeures a pour objectif de permettre à lélève de se situer dans le temps (Accompagnement du programme 6° p.36) - un récit de voyage en liaison avec les grandes découvertes (Programme 5° p.69 ) Du point de vue des programmes

21 21 la culture humaniste Education musicale Universalité et diversité de « lostinato » en tant quélément du langage musical. Ce procédé musical consiste en une répétition dun motif mélodico-rythmique en guise daccompagnement. Il est présent dans toutes les cultures, quelles soient occidentales ou extra occidentales. Par contre, ce procédé partagé par tous est différent dun endroit à lautre du globe. Illustration dune connaissance : « comprendre lunité et la complexité du monde …» Du point de vue des programmes

22 22 Mathématiques « La proportionnalité illustrée par létude des unités avant et après la mise en place du Système International » En classe de 4 ème Létude de la division à la manière dEuclide et lévolution dans le temps de la technique pour la faire Programmes de 6 ème Illustration: Division de 47 par 7 à la manière dEuclide : 7X6= 42 6 est le quotient 7X7= 49 Reste : = 7X6 + 5 et 5<7 la culture humaniste Illustration dune connaissance : « comprendre lunité et la complexité du monde …» Du point de vue des programmes

23 23 Histoire et géographie Cette connaissance correspond à lintégralité du programme du collège. la culture humaniste Illustration dune connaissance : « comprendre lunité et la complexité du monde …» Du point de vue des programmes

24 24 Arts plastiques Le champ artistique: sa découverte au travers des œuvres présentées en classe et par sa propre pratique artistique. Acquisition de repères (notions, mouvements, œuvres) pour mieux situer les créations contemporaines que lon découvrira en classe, dans le cadre dune sortie ou en dehors de sa scolarité. Compréhension de la démarche dautrui même quand elle semble éloignée de ses propres vue. Sen sentir solidaire en sachant dépasser ses propres a priori. La question de limage du corps, qui traverse le temps et lespace. Comprendre et comparer les façons dont des cultures différentes abordent et appréhendent celle-ci. la culture humaniste Illustration dune connaissance : « comprendre lunité et la complexité du monde …» Du point de vue des programmes

25 25 EPS la culture humaniste Illustration dune connaissance : « comprendre lunité et la complexité du monde … par une première approche des droits de lhomme » Illustration en sports collectifs: « Dans un projet commun de victoire, la compréhension, et la connaissance des droits et des devoirs du joueur à travers le règlement à respecter ». Droits, devoirs, fautes, réparations « Connaissances et compétences générales: Éprouver sa volonté de vaincre dans le respect de ladversaire. Accepter la décision dun arbitre ou lappréciation dun juge. Savoir perdre et gagner loyalement Laccès concret à ces valeurs participe de léducation du futur citoyen (développement dune attitude active et critique vis-à-vis des spectacles et des pratiques sportifs) » Programmes de sixième Du point de vue des programmes

26 26 Langues vivantes Illustration dune connaissance: « comprendre lunité et la complexité du monde par une première approche de la diversité des civilisations la culture humaniste « La prise de conscience des similitudes et des différences entre notre pays et les pays de la langue cible » Préambule commun du programme du palier 1 du collège, 6e 5e LV1 et 4e 3e LV2 Illustration: Vie quotidienne, fêtes calendaires, code de relations sociales… Thème culturel « lici et lailleurs » : observation des traces / signes de lailleurs chez nous Préambule commun du palier 2 ( 4ème et 3ème LV1) Illustration: publicités, architecture, noms, musique, films, alimentation… Du point de vue des programmes

27 27 « La vision globale et cohérente du monde actuel » programme dhistoire géographie du CAP Mobilisation des connaissances et notions essentielles dhistoire et de géographie permettant de la créer» Lettres histoire Illustration: Vie quotidienne, fêtes calendaires, code de relations sociales… Illustration dune connaissance: « comprendre lunité et la complexité du monde - Par une première approche de la diversité des civilisations la culture humaniste Du point de vue des programmes

28 28 « Lhomme prélève dans son environnement géologique des matériaux qui lui sont nécessaires et prend en compte les conséquences de son action sur les paysages » programme de la classe de 5ème4ème lactivité de la planète engendre des risques pour lhomme. La prévention des risques sismiques, volcaniques, chimiques programme de la classe de 6ème Lhomme influe sur le peuplement du milieu selon ses choix daménagement, ses besoins alimentaires ou industriels. Besoins en eau et besoins alimentaires pour tous mais ressources inégales doù des problèmes de santé. Programme de la classe de 5ème : Lhomme peut influencer sur la reproduction sexuée et ainsi porter atteinte ou préserver ou recréer une biodiversité. Programme de la classe de 4ème SVT Illustration dune connaissance: « comprendre lunité et la complexité du monde … par une première approche des notions de ressources, de contraintes, de risques Illustration: carrières à ciel ouvert la culture humaniste Du point de vue des programmes

29 29 Technologie Illustration dune connaissance: « comprendre lunité et la complexité du monde … la culture humaniste Du point de vue des programmes En 6ème : « Valorisation des matériaux ». Approche « Les matériaux » « Rejets et déchets énergétiques ». Approche « Les énergies » ; compétence « indiquer le caractère plus ou moins polluant dune énergie ».

30 30 La culture humaniste Lire et utiliser différents langages, en particulier les images situer dans le temps les événements, les œuvres littéraires ou artistiques, les découvertes scientifiques ou techniques étudiés et de les mettre en relation avec des faits historiques ou culturels utiles à leur compréhension situer dans lespace un lieu ou un ensemble géographique, en utilisant des cartes à différentes échelles faire la distinction entre produits de consommation culturelle et œuvres dart avoir une approche sensible de la réalité mobiliser leurs connaissances pour donner du sens à lactualité développer par une pratique raisonnée, comme acteurs et comme spectateurs, les valeurs humanistes et universelles du sport. Capacités

31 31 La culture scientifique et technologique Les Capacités Létude des sciences expérimentales développe les capacités inductives et déductives de lintelligence sous ses différentes formes. Pratiquer une démarche scientifique Manipuler et expérimenter en éprouvant la résistance du réel Comprendre quun effet peut avoir plusieurs causes agissant simultanément, percevoir quil peut exister des causes non apparentes ou inconnues Comprendre quun effet peut avoir plusieurs causes agissant simultanément, percevoir quil peut exister des causes non apparentes ou inconnues Exprimer et exploiter les résultats dune mesure ou dune recherche percevoir le lien entre sciences et techniques Mobiliser ses connaissances en situation, par exemple comprendre le fonctionnement de son propre corps et lincidence de lalimentation, agir sur lui par la pratique dactivités physiques et sportives, ou encore veiller au risque daccidents naturels, professionnels ou domestiques Utiliser les techniques et les technologies pour surmonter des obstacles.

32 32 La culture scientifique et technologique Illustration de la capacité à : « comprendre quun effet a plusieurs causes agissant simultanément, percevoir quil peut exister des causes non apparentes et inconnues » Arts plastiques Langues vivantes SVT Sciences physiques Education musicale Lettres histoire Lettres Technologie Mathématiques H Géographie Ed. civique EPS Le point de vue du CDI Le point de vue de la vie scolaire

33 33 Mathématiques « Etudier en classe des productions délèves: Faire rechercher, analyser les erreurs éventuelles, leur origine. Étudier largumentation, la présentation » « Proposer une figure sur un imagiciel: Faire rechercher différents programmes possibles pour la construire puis rechercher les causes à la suite dune modification de son aspect ». La culture scientifique et technologique Illustration dune capacité : « comprendre quun effet a plusieurs causes agissant simultanément, percevoir quil peut exister des causes non apparentes et inconnues » Du point de vue des programmes

34 34 Technologie La culture scientifique et technologique Illustration dune capacité : « comprendre quun effet a plusieurs causes agissant simultanément, percevoir quil peut exister des causes non apparentes et inconnues » Du point de vue des programmes En 6ème : Approche « Les énergies » ; compétence « indiquer le caractère plus ou moins polluant dune énergie ». Approche « La réalisation » ; compétence « proposer une procédure dassemblage » Approche « fonctionnement » ; connaissance « fonction destime ». Approche « Les matériaux » ; connaissance « masse volumique ».

35 35 Lettres La culture scientifique et technologique Illustration dune capacité : « comprendre quun effet a plusieurs causes agissant simultanément, percevoir quil peut exister des causes non apparentes et inconnues » Etre capable de prendre en compte la manière dont un texte écrit est inséparable de la manière dont il soffre à lœil : Typographie, calligraphie, mise en page, calligrammes, mots dans la peinture manifestent de différentes manières la dimension visuelle des textes. (accompagnement du programme 5-4, p.100) Etre capable de lire limage : On engage létude des questions de point de vue (cadrage, angle de prise de vue) et de leurs implications. Quest-ce qui est montré ? quest-ce qui est caché ? quest-ce qui est mentionné par des mots et non par limage?). On passe ainsi de lobservation des images à létude du discours visuel. (Programme 4°, p.100) Du point de vue des programmes

36 36 - Histoire : « Comprendre un événement historique à partir dun témoignage écrit par un contemporain : relever les causes énoncées par ce témoin et rechercher les autres causes possibles dans dautres documents ». -Géographie : « Comprendre un paysage : relever les éléments visibles dinterprétation de ce paysage et rechercher dans dautres documents les éléments non visibles permettant de compléter cette interprétation ». Histoire et géographie La culture scientifique et technologique Illustration dune capacité : « comprendre quun effet a plusieurs causes agissant simultanément, percevoir quil peut exister des causes non apparentes et inconnues » Du point de vue des programmes

37 37 Arts plastiques La culture scientifique et technologique « Etre capable danticiper et dobtenir un effet plastique voulu par le bon enchaînement dopérations et de décisions comme la création de différentes valeurs par la transparence à la peinture, ou la gestion des calques et effets dans un logiciel de retouche dimages numériques » « Comprendre la causalité de différents paramètres, par exemple dans tout ce qui concerne le rôle de leau dans la peinture (transparence et opacité, mélanges optiques, fluidité, grain, capillarité) » Illustration dune capacité : « comprendre quun effet a plusieurs causes agissant simultanément, percevoir quil peut exister des causes non apparentes et inconnues » Du point de vue des programmes

38 38 EPS En sport de combat: « Comprendre pourquoi mon adversaire est tombé : il a perdu léquilibre en déplaçant ses appuis, jai profité de sa force, en tirant lorsquil poussait, il sest mis en danger, il sest déconcentré. La culture scientifique et technologique Illustration dune capacité : « comprendre quun effet a plusieurs causes agissant simultanément, percevoir quil peut exister des causes non apparentes et inconnues » Du point de vue des programmes

39 39 Lors de létude de documents iconographiques ou sonores : « Emettre des hypothèses à vérifier ensuite »: - Dans la phase danticipation qui précède létude dun document iconographique ou sonore faire émettre des hypothèses qui seront vérifiées lors de la découverte ou lécoute de ce document ». tous niveaux - A loccasion de létude dun thème culturel: Etude de lenvironnement, les causes et les effets des changements climatiques. Projet du Palier 2 du collège: 4ème - 3ème LV1 « Comprendre que les causes dincompréhension en situation de communication ne sont pas uniquement linguistiques mais dordre comportemental. - Analyser ses performances orales pour retrouver les causes de distorsion du message. Langues vivantes La culture scientifique et technologique Illustration dune capacité : « comprendre quun effet a plusieurs causes agissant simultanément, percevoir quil peut exister des causes non apparentes et inconnues » Du point de vue des programmes

40 40 « Présenter à loral les différentes causes dun fait à partir dun dossier documentaire que lélève a réalisé ». Illustration : « Le sida reflète-t-il les inégalités nord sud ? » Lettres histoire La culture scientifique et technologique Illustration dune capacité : « comprendre quun effet a plusieurs causes agissant simultanément, percevoir quil peut exister des causes non apparentes et inconnues » Du point de vue des programmes

41 41 « Concevoir et réaliser des cultures expérimentales pour mettre en évidence les besoins nutritifs dune plante chlorophyllienne. Isoler un facteur ». Classe de 6ème « Eclairages : La plante chlorophyllienne grandit, les causes en sont la présence deau, de sels minéraux, de lumière … ». SVT La culture scientifique et technologique Illustration dune capacité : « comprendre quun effet a plusieurs causes agissant simultanément, percevoir quil peut exister des causes non apparentes et inconnues » Du point de vue des programmes

42 42 Sciences physiques La culture scientifique et technologique Notion de gravitation : « comparer, en analysant les analogies et les différences, le mouvement dune fronde à celui dune planète autour du Soleil ». Classe de 3ème « Mettre en évidence le fait que la couleur dun objet dépend de la lumière quil reçoit et de la lumière quil absorbe ». Classe de 4ème « Illustrer expérimentalement linfluence du mouvement relatif dun aimant et dune bobine pour produire une tension ». Classe de 3ème Illustration dune capacité : « comprendre quun effet a plusieurs causes agissant simultanément, percevoir quil peut exister des causes non apparentes et inconnues » Du point de vue des programmes

43 43 Education musicale La culture scientifique et technologique Thème détude: « Comment faire appréhender lexplication dun son entendu ? En écoutant le son dun violoncelle, en déduire quon « frotte des cordes ». Mais une cause cachée ne serait-elle pas celle qui consiste à donner des hauteurs aux notes »? « Dans létude dun genre musical tel que le Rock, on pense évidemment que son essor a été du à la popularité de sa musique ou encore au phénomène de Rock-Star, mais on oublie quune grande cause de son essor est le développement des technologies (techniques damplification) et des médias (radio). Illustration dune capacité : « comprendre quun effet a plusieurs causes agissant simultanément, percevoir quil peut exister des causes non apparentes et inconnues » Du point de vue des programmes

44 44 Lautonomie et linitiative P.7 A Attitudes La volonté de se prendre en charge personnellement, dexploiter ses facultés intellectuelles et physiques La volonté de se prendre en charge personnellement, dexploiter ses facultés intellectuelles et physiques Conscience de la nécessité de simpliquer, de rechercher des occasions dapprendre Conscience de linfluence des autres sur ses valeurs et ses choix Ouverture desprit aux différents secteurs professionnels et conscience de leur égale dignité Curiosité et créativité Motivation et détermination dans la réalisation dobjectifs

45 45 Lautonomie Illustration dune attitude: «la volonté de se prendre en charge personnellement, dexploiter ses facultés intellectuelles et physiques » Arts plastiques Langues vivantes SVT Sciences physiques Education musicale Lettres histoire Lettres Technologie Mathématiques H géographie Ed civique EPS Le point de vue du CDI Le point de vue de la vie scolaire

46 46 Lettres Lautonomie Illustration dune attitude: «la volonté de se prendre en charge personnellement, dexploiter ses facultés intellectuelles et physiques » Rédaction de ce que lon retient ( programme 6°, 5°, 4°, 3°) Le cycle central marque le passage de lécriture en classe à un écriture de plus en plus «à la maison» que lélève doit être capable dexercer seul (Accompagnement programmes 5°-4°, p.112) Prise de notes à partir dun support écrit ou dune communication orale et reprise de ces notes en vue dune utilisation précise. (Programme de 3° p.155) Du point de vue des programmes

47 47 Technologie Lautonomie Illustration dune attitude: «la volonté de se prendre en charge personnellement, dexploiter ses facultés intellectuelles et physiques » Du point de vue des programmes En 6ème : Approche « fonctionnement ». Compétence: « Repérer, dans une notice, les éléments permettant la mise en service du produit, son utilisation, son entretien, les règles de sécurité à observer ». Attitude: « prendre lhabitude de décoder les principaux logos et pictogrammes relatifs à la sécurité. ». Approche « La réalisation ». Compétence: « utiliser rationnellement matériels et outillages dassemblage ». Attitude: : « la vérification de lorganisation du poste de travail, des conditions de sécurité, de la propreté. »

48 48 Mathématiques Lautonomie Revoir régulièrement les leçons et refaire les exercices corrigés. Compléter une fiche bilan après lévaluation pour analyser chacune des corrections de sa copie. Puis prendre en compte les conclusions pour les travaux suivants ». Illustration dune attitude: «la volonté de se prendre en charge personnellement, dexploiter ses facultés intellectuelles et physiques » Du point de vue des programmes

49 49 - Japprends spontanément les leçons. - Je mentraîne avec les exercices proposés par le manuel. - Je lis spontanément les pages du manuel concernant le cours. - Je fais une recherche personnelle sur un personnage célèbre évoqué en cours. Histoire et géographie Lautonomie Illustration dune attitude: «la volonté de se prendre en charge personnellement, dexploiter ses facultés intellectuelles et physiques » Du point de vue des programmes

50 50 Arts plastiques Mener une démarche de projet : En arts plastiques, passer de lidée à la forme implique de mobiliser ses facultés et exige ténacité, prise de risque et engagement personnel. La fidélité à son projet est un des aspects de cette mobilisation de soi. Parfois, la réalisation prend des chemins différents de ceux prévus. Dans ce cas, il faut alors savoir faire une place à lincertitude, au déplacement, au tâtonnement. Cest alors quil faut se faire confiance jusquau bout pour trouver des solutions par soi-même sans se démobiliser. Exploiter ses facultés, cest par exemple tenter le passage à un très grand format quand on ne la encore jamais fait; cest avoir à employer des outils ou des matériaux qui impliqueront de transposer les savoirs acquis pour obtenir le résultat voulu dans un domaine technique non encore maitrisé. Lautonomie Illustration dune attitude: «la volonté de se prendre en charge personnellement, dexploiter ses facultés intellectuelles et physiques » Du point de vue des programmes

51 51 EPS En « Gymnastique », à laide de critères de réussite précis: « Je répète la difficulté jusquà la maîtriser, avant de tenter le niveau de difficulté supérieur ». « Au moment de lévaluation, je décide du niveau que je vais choisir, au regard de la gestion du rapport risque/maîtrise ». Lautonomie Illustration dune attitude: «la volonté de se prendre en charge personnellement, dexploiter ses facultés intellectuelles et physiques » Du point de vue des programmes

52 52 «Je mauto-positionne grâce à la partie « ma biographie langagière » du Portfolio européen des langues, et je modifie mon apprentissage grâce à la partie « mes manières dapprendre ». Prendre conscience que la pratique dune langue vivante, en classe et hors de la classe, mouvre des perspectives davenir qui seront à la hauteur de mes efforts personnels. Langues vivantes Lautonomie Illustration dune attitude: «la volonté de se prendre en charge personnellement, dexploiter ses facultés intellectuelles et physiques » Du point de vue des programmes

53 53 « En mappuyant sur une grille dautoévaluation, je reviens sur ma production dans le but de laméliorer ; janalyse ma stratégie, jidentifie mes erreurs ». Lettres histoire Lautonomie Illustration dune attitude: «la volonté de se prendre en charge personnellement, dexploiter ses facultés intellectuelles et physiques » Du point de vue des programmes

54 54 - Grille dautoévaluation sur des compétences telles que lutilisation du microscope, la mise en place dune démarche expérimentale, lapprentissage des leçons … Tous niveaux - Conscience de la nécessité de simpliquer, de rechercher des occasions dapprendre. Tous niveaux - Recherches personnelles volontaires, sabstenir de faire répéter, de poser des questions sur des consignes quand elles sont écrites sous les yeux, participation aux travaux de groupes, à loral, mise en projet… Tous niveaux - Conscience de linfluence des autres sur ses valeurs et ses choix. Tous niveaux - Education à la santé : conduites à risques, sexualité … 5ème, 4ème SVT Lautonomie Illustration dune attitude: «la volonté de se prendre en charge personnellement, dexploiter ses facultés intellectuelles et physiques » Du point de vue des programmes

55 55 Sciences physiques « Avoir un comportement citoyen et responsable face à lenvironnement tel que économiser leau et les énergies fossiles ». « Lutter contre le réchauffement et ses conséquences en triant les déchets et en favorisant les énergies renouvelables ». Lautonomie Illustration dune attitude: «la volonté de se prendre en charge personnellement, dexploiter ses facultés intellectuelles et physiques » Du point de vue des programmes

56 56 Education musicale « Lélève acquiert des réflexes de bonne tenue corporelle, notamment en chant où il doit automatiquement se tenir droit et bien tenir sa partition. Lors des pratiques instrumentales, lélève sait également quil doit bien se tenir droit et respecter le geste musical afin que le son voulu soit le plus juste. Lors des pratiques découte, lélève doit automatiquement se poser de bonnes questions globales, mais également des questions en rapport avec la thématique du moment, en fonction des consignes données par le professeur.» Lautonomie Illustration dune attitude: «la volonté de se prendre en charge personnellement, dexploiter ses facultés intellectuelles et physiques » Du point de vue des programmes

57 57 La maîtrise de la Langue française La pratique dune Langue vivante étrangère Les principaux éléments de mathématiques culture Scientifique et technologique La maîtrise des techniques usuelles de linformation et de la communication La culture humaniste Les compétences sociales et civiques Lautonomie et linitiative Connaissances Attitudes Capacités

58 58 La maîtrise de la langue Française Pilier 1 « Savoir lire, écrire et parler le français conditionne laccès à tous les domaines du savoir et lacquisition de toutes les compétences. La langue française est loutil premier de légalité des chances, de la liberté du citoyen et de la civilité : elle permet de communiquer à loral comme à lécrit, dans diverses situations ; elle permet de comprendre et dexprimer ses droits et ses devoirs ». « Faire accéder tous les élèves à la maîtrise de la langue française, à une expression précise et claire à loral comme à lécrit, relève de lenseignement du français mais aussi de toutes les disciplines ». « Chaque professeur et tous les membres de la communauté éducative sont comptables de cette mission prioritaire de linstitution scolaire ». « La fréquentation de la littérature dexpression française est un instrument majeur des acquisitions nécessaires à la maîtrise de la langue française ».

59 59 La pratique dune langue étrangère Pilier 2 « Il sagit soit de la langue apprise depuis lécole primaire, soit dune langue dont létude a commencé au collège. La communication en langue étrangère suppose la capacité de comprendre, de sexprimer et dinterpréter des pensées, des sentiments et des faits, à loral comme à lécrit, dans diverses situations. Elle implique également la connaissance et la compréhension des cultures dont la langue est le vecteur : elle permet de dépasser la vision que véhiculent les stéréotypes. Le cadre européen commun de référence pour les langues, conçu par le Conseil de lEurope, constitue la référence fondamentale pour lenseignement des langues vivantes, les apprentissages et lévaluation des acquis. La maîtrise du niveau A2 (niveau de lutilisateur élémentaire) correspond au niveau requis pour le socle commun. La maîtrise des langues vivantes sacquiert par une pratique régulière et par lentraînement de la mémoire. Cinq types dactivités la rendent possible : la compréhension orale, lexpression orale, linteraction orale, la compréhension écrite et lexpression écrite ».

60 60 Il sagit de donner aux élèves la culture scientifique nécessaire à une représentation cohérente du monde et à la compréhension de leur environnement quotidien ; ils doivent saisir que la complexité peut être exprimée par des lois fondamentales. Des approches concrètes et pratiques des mathématiques et des sciences, faisant notamment appel à lhabileté manuelle (par exemple, travailler un matériau, manipuler des volumes, en réaliser), aident les élèves à comprendre les notions abstraites. Les mathématiques, les sciences expérimentales et la technologie favorisent la rigueur intellectuelle constitutive du raisonnement scientifique. Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique Pilier 3

61 61 A/- Les principaux éléments de mathématiques Dans chacun des domaines que sont le calcul, la géométrie et la gestion des données, les mathématiques fournissent des outils pour agir, choisir et décider dans la vie quotidienne. Elles développent la pensée logique, les capacités dabstraction et de vision dans le plan et dans lespace par lutilisation de formules, de modèles, de graphiques et de diagrammes. Il sagit aussi de développer le raisonnement logique et le goût de la démonstration. La maîtrise des principaux éléments de mathématiques sacquiert et sexerce essentiellement par la résolution de problèmes, notamment à partir de situations proches de la réalité. Les compétences acquises en mathématiques conditionnent lacquisition dune culture scientifique.

62 62 B/- La culture scientifique et technologique Les sciences expérimentales et les technologies ont pour objectif de comprendre et de décrire le monde réel, celui de la nature, celui construit par lhomme ainsi que les changements induits par lactivité humaine. Leur étude contribue à faire comprendre aux élèves la distinction entre faits et hypothèses vérifiables dune part, opinions et croyances dautre part. Pour atteindre ces buts, lobservation, le questionnement, la manipulation et lexpérimentation sont essentiels, et cela dès lécole primaire, dans lesprit de lopération La main à la pâte qui donne le goût des sciences et des techniques dès le plus jeune âge. Les notions complexes (relatives à lADN, aux gènes, à la tectonique des plaques lithosphériques), dont les élèves entendent parler dans la vie courante, sont abordées de manière adaptée. La présentation de lhistoire de lélaboration des concepts, en mobilisant les ressources de toutes les disciplines concernées, constitue un moyen efficace daborder la complexité : la perspective historique contribue à donner une vision cohérente des sciences et des techniques ainsi que de leur développement conjoint. Les élèves doivent comprendre que les sciences et les techniques contribuent au progrès et au bien-être des sociétés.

63 63 « La culture numérique implique lusage sûr et critique des techniques de la société de linformation. Il sagit de linformatique, du multimédia et de linternet, qui désormais irriguent tous les domaines économiques et sociaux. Ces techniques font souvent lobjet dun apprentissage empirique hors de lécole. Il appartient néanmoins à celle-ci de faire acquérir à chaque élève un ensemble de compétences lui permettant de les utiliser de façon réfléchie et plus efficace. Les connaissances et les capacités exigibles pour le B2i collège (Brevet informatique et internet) correspondent au niveau requis pour le socle commun. Elles sont acquises dans le cadre dactivités relevant des différents champs disciplinaires ». La maîtrise des techniques usuelles de linformation et de la communication Pilier 4

64 64 La culture humaniste Pilier 5 La culture humaniste permet aux élèves dacquérir tout à la fois le sens de la continuité et de la rupture, de lidentité et de laltérité. En sachant doù viennent la France et lEurope et en sachant les situer dans le monde daujourdhui, les élèves se projetteront plus lucidement dans lavenir. La culture humaniste contribue à la formation du jugement, du goût et de la sensibilité. Elle enrichit la perception du réel, ouvre lesprit à la diversité des situations humaines, invite à la réflexion sur ses propres opinions et sentiments et suscite des émotions esthétiques. Elle se fonde sur lanalyse et linterprétation des textes et des œuvres dépoques ou de genres différents. Elle repose sur la fréquentation des œuvres littéraires (récits, romans, poèmes, pièces de théâtre), qui contribue à la connaissance des idées et à la découverte de soi. Elle se nourrit des apports de léducation artistique et culturelle.

65 65 « Il sagit de mettre en place un véritable parcours civique de lélève, constitué de valeurs, de savoirs, de pratiques et de comportements dont le but est de favoriser une participation efficace et constructive à la vie sociale et professionnelle, dexercer sa liberté en pleine conscience des droits dautrui, de refuser la violence. Pour cela, les élèves devront apprendre à établir la différence entre les principes universels (les droits de lhomme), les règles de lÉtat de droit (la loi) et les usages sociaux (la civilité). Il sagit aussi de développer le sentiment dappartenance à son pays, à lUnion européenne, dans le respect dû à la diversité des choix de chacun et de ses options personnelles ». Les compétences sociales et civiques Pilier 6

66 66 Lautonomie et linitiative Pilier 7 Lautonomie : Lautonomie de la personne humaine est le complément indispensable des droits de lhomme : le socle commun établit la possibilité déchanger, dagir et de choisir en connaissance de cause, en développant la capacité de juger par soi-même. Lautonomie est aussi une condition de la réussite scolaire, dune bonne orientation et de ladaptation aux évolutions de sa vie personnelle, professionnelle et sociale. Il est également essentiel que lécole développe la capacité des élèves à apprendre tout au long de la vie. Lesprit dinitiative Il faut que lélève se montre capable de concevoir, de mettre en œuvre et de réaliser des projets individuels ou collectifs dans les domaines artistiques, sportifs, patrimoniaux ou socio- économiques. Quelle quen soit la nature, le projet, toujours validé par létablissement scolaire, valorise limplication de lélève.

67 67 Comment toutes les disciplines peuvent contribuer à construire une capacité a priori peu sollicitée Lettres: - Transposer dans le cadre scolaire et contemporain « Le Corbeau et le Renard » classe de sixième - Ecoute dune conférence, interview, discours à lassemblée et en rendre compte à la classe, réfléchir aux transpositions et les justifier classe de quatrième, troisième Éducation musicale : Après lécoute dune œuvre, apprendre à intégrer du vocabulaire musical dans le compte- rendu oral. Mathématiques : Demander à un élève de répondre à la difficulté de compréhension dun autre en adaptant son langage. Lélève en difficulté doit restituer avec ses propres mots ce quil a compris. Langues vivantes : En 6 ème, sentraîner à se présenter à loral à un camarade, à un adulte au téléphone dans des situations théâtrales imaginées par la classe. EPS : Dans lapprentissage de larbitrage, adopter une posture, un ton, un langage technique concis, une gestuelle efficace avec autorité et dans le respect du règlement. Une capacité : savoir adapter sa prise de parole (attitude et niveau de langue) à la situation de communication (lieu, destinataire, effet recherché). Pilier 1

68 68 Éducation civique : En 4 ème, présenter un fait dactualité à la classe à partir dun article de la presse quotidienne pour adultes. Sciences physiques : Lors des séances de TP délectricité, après validation de son propre montage, un élève doit vérifier et expliquer les erreurs de montage de ses camarades. Arts plastiques : Demander à un élève de simproviser conférencier devant des œuvres ou des travaux délèves, pour les commenter devant la classe avec éloquence et conviction SVT : En 5 ème dans le cadre de la création dun jardin médiéval, présentation du jardin à différents publics (élèves de CP, autre classe du collège, parents délèves, professeurs). Lettres-Histoire : Adapter le registre de langue, lattitude, le vocabulaire pour expliquer une tâche professionnelle globale à un camarade dans le but de laider, à un client dans le but de le rassurer ou de linformer, à un jury de professeurs lors dune soutenance de rapport de stage. Technologie : Acquérir un vocabulaire technique spécifique, lire des documents techniques, des documents historiques, des descriptions, concevoir des documents écrits en rédigeant des descriptions fonctionnelles et en communiquant le résultat dun problème posé ou ses possibilités de réalisation. La documentation: Pour voir le document word: cliquez icicliquez ici

69 69 Education Musicale: La proportionnalité peut également être étudiée dans le cadre dune écoute où les élèves doivent matérialiser la pulsation dans leurs mains. Certains auront une pulsation à la blanche, dautres à la noire, peut-être certains à la ronde. Montrer en quoi cela est proportionnel. Cela peut être abordé dans létude des rythmes et de leurs rapports proportionnels. Une ronde vaut deux blanches, qui valent 4 noires, etc. SVT : Expliquer léchelle sur une photo scientifique, un dessin scientifique, une carte. Dans le cadre de la réalisation dun dessin scientifique, savoir calculer léchelle dessin dune graine ou dun sporange programme de la classe de 6 ème Illustration: - Lecture de graphique: signification des axes, échelles, titre, description de la courbe, signification du phénomène biologique ou géologique observé. Tous niveaux - Construction de graphique - Lecture et construction de tableaux de données Comment toutes les disciplines peuvent contribuer à construire une capacité a priori peu sollicitée Une connaissance : la proportionnalité pilier 3A

70 70 Géographie : En 6ème et 5ème, comparer le même espace ou le même phénomène sur deux cartes à deux échelles différentes en utilisant des échelles graphiques. En 4ème et 3ème, même démarche en utilisant les échelles numériques. Histoire : En 3ème, comparer les pertes subies par les principaux pays belligérants En 1918, en valeur absolue et en pourcentage de la population totale. Langues vivantes: En 4 ème faire élaborer un sondage / une enquête dopinion par la classe en langue étrangère. Après collecte des résultats les faire apparaître en pourcentages. EPS: En course dorientation : En utilisant léchelle de la carte, évaluer la distance à parcourir pour élaborer son projet de déplacement. Technologie : Aucune connaissance ne porte sur la proportionnalité dans le programme de 6 ème rénové en La proportionnalité fera partie des savoirs investis dans les capacités qui seront décrites dans les programmes du cycle central et dorientation, en particulier à propos des échelles de représentation du réel. Lettres: Réflexion sur la grammaire et le sens : mesurer les effets relatifs de la juxtaposition, coordination ou subordination dans lexpression dun rapport causal, à partir dun texte du XVIII° siècle classe de quatrième) Qui parle le plus dans une scène de théâtre ? Faire varier la durée et le pouvoir de la parole ou de la non parole classe de troisième

71 71 Arts plastiques : La proportionnalité : propriété de linéarité, représentation graphique, tableau de proportionnalité, « produit en croix » ou « règle de 3 », pourcentage, échelle: - Comprendre se qui se joue dans la relation entre lespace représenté et lespace du support, ou entre un élément et son contexte. Observer une figure dans lespace réel (une architecture, un objet, un modèle vivant) et, par le dessin, la placer « fidèlement » dans le plan du support nécessite de savoir conserver des rapports de proportionnalité entre différentes parties de cette figure, dans le passage entre ce que lon perçoit et ce que lon représente (notions déchelle, déloignement suggéré, de perspective) -Posséder quelques repères et notions permettant de comprendre le rôle joué par le Nombre dor dans lhistoire des formes en peinture et en architecture (et le lien avec la composition musicale). La documentation: Pour voir le document word: cliquez icicliquez ici

72 72 SVT: - En se maintenant en bonne santé : - en soignant son hygiène corporelle et son hygiène de vie (sport, oxygénation) ; - en portant des vêtements propres - en équilibrant son alimentation classe de 5ème - en évitant les dépendances, tabac (classe de 5 ème ), drogue, alcool, médicaments (classe de 4ème) - en évitant les contaminations ou les infections microbiennes, MST (classe de 4ème) antisepsie (classe de 3 ème) - En décidant du moment de procréer, utilisation de contraceptifs appropriés (classe de 4ème) - En se donnant les moyens de réussir : organisation du travail personnel Arts plastiques : Découvrir, à travers lintérêt suscité chez les autres par sa production, que lon est capable de réussir, de créer. Prendre plaisir à observer ce que lon a fait en ayant conscience que ce que lon fait est une émanation de ce que lon est. Lettres: - Brouillon : garder ses variantes, voir comment son texte a évolué - Orthographe, constituer une typologie de ses fautes et considérer ses progrès - Lire à haute voix, senregistrer et savoir faire évoluer la portée de la lecture. Comment toutes les disciplines peuvent contribuer à construire une capacité a priori peu sollicitée Une attitude : « le respect de soi »pilier 6A

73 73 Lettres-Histoire: Lenseignement des lettres-histoire joue un rôle essentiel dans la réussite professionnelle et lépanouissement personnel et social de lélève. Le travail décriture longue (premier jet, autocorrection, remédiation, réécriture, finalisation), la pratique de lécriture fonctionnelle ainsi que lentraînement au raisonnement par problématique ont comme objectif dexercer les élèves à avoir du recul, les doter de sens de responsabilité, les rendre autonomes. Lacquisition dune capacité (adopter des positions de manière responsable, résoudre des problèmes de manière efficace) renforce le sens de professionnalisme et le respect de soi. EPS: En Rugby : - Le jeu collectif se fonde sur le respect de soi ( et dautrui) en adoptant une attitude défensive responsable au placage, pour entraver la progression du porteur de balle en préservant sa propre intégrité physique et celle de ladversaire. Ceci passe par : - La connaissance des risques encourus par les deux joueurs - La lecture du déplacement du porteur de balle - La maîtrise de lintensité son engagement personnel. - La répétition pour apprendre et maîtriser la technique du placage - La connaissance et respect du code et du règlement En course de longue durée: Elaborer un projet en course - Si se respecter, cest préserver son intégrité physique, morale, affective et intellectuelle, alors cest aussi se donner les moyens de réussir un projet que lon sest fixé. - En course, ce peut être alors choisir un contrat de vitesse en fonction dindices pertinents, selon ses performances passées, pour optimiser son résultat et réussir le projet que je me suis fixé.

74 74 Éducation musicale: Le respect de soi réside dans le fait que chacun est avant tout un être humain, avec ses qualités et ses défauts. Ainsi, un élève qui considère quil na pas une belle voix, ou quil chante faux, ou plus globalement quil na pas la « fibre musicale » ne doit pas baisser les bras et faire un maximum defforts afin de se mettre au maximum en valeur. Se respecter, cest montrer avant tout quon saccepte dans son intégralité et quon estime que nous sommes tous égaux face aux attentes du professeur. Langues vivantes : - Vivre en société Palier 2 du collège. Axe culturel : les petits boulots (en pays étranger et en France ); inconvénients que cela peut aussi représenter pour soi –même, sur le sommeil, la santé, le travail scolaire ( cf. les livreurs de journaux en GB) ; - Faire prendre conscience de limage que l'on donne de soi lorsque l'on est à l'étranger lors d'un voyage scolaire ( tous niveaux) ou lors du stage professionnel classes de 4ème ou 3 ème - Faire prendre conscience de limage que lon donne de soi lorsqu'on adopte un accent français caricatural dans la langue vivante étudiée (tous niveaux). Montrer des exemples de personnalités françaises connues qui sexpriment avec aisance ou avec des difficultés risibles. Technologie : Dans lapproche « réalisation », la capacité met bien évidence les aspects du travail en toute sécurité par respect de la personne : « Vérifier lorganisation du poste de travail, les conditions de sécurité, la propreté. » Classe de 6 ème La documentation: Pour voir le document word: cliquez icicliquez ici La vie scolaire: Document word: cliquez icicliquez ici

75 75 Une attitude : La conscience que nul ne peut exister sans autrui, la conscience de la contribution nécessaire de chacun à la collectivité.Pilier 6A SVT : - Ne pas jeter ses papiers, canettes nimporte où, les jeter dans une poubelle. - Le tri sélectif pour le recyclage des déchets est laffaire de tous - Economiser leau: fermer les robinets - Economiser lénergie : éteindre les lumières, ne pas laisser les appareils en veilleuse, se déplacer à pied ou en vélo ou en bus scolaire, donc contribuer à la baisse de la pollution aussi - Implication dans des actions bénévoles, nettoyage « nature », collecte daliments, actions citoyennes en ville Lettres: - Écriture collective dun recueil de nouvelles (classe de 4 ème et 3 ème ), dun récit policier (classe de 5 ème ) - Travail sur le pré générique dun film (la réalisation déquipe). - Jeu théâtral, répartition des rôles, mise en scène, conduite dacteurs. Sciences physiques: - En chimie, élaborer un panneau sur leffet de serre et ses conséquences sur lenvironnement. Classe de 3ème - Imaginer le rôle de chacun (automobiliste, industriel, citoyen) pour limiter les rejets polluants. Comment toutes les disciplines peuvent contribuer à construire une capacité a priori peu sollicitée

76 76 Education musicale: - Montrer aux élèves que la classe est un groupe, et donc que si certains ne font pas defforts dans les pratiques collectives, le groupe sera gêné et freiné. De plus, ne pas participer aux activités sapparente à du boycott, et a donc comme effet linverse que celui voulu par les programmes (le « plaisir musical partagé »). - A linverse, certaines ardeurs individuelles devront également être canalisées dans le respect du travail collectif. - Cette conscience doit également être prise lorsque les membres du groupe ont des rôles différents dans ce groupe. En montant une « batuccada » (percussions brésiliennes) avec les élèves, nous devrons leur montrer la hiérarchie qui régit un tel ensemble, et le respect mutuel que se doivent tous les protagonistes. Arts plastiques : Dans le cours usuel (travail de groupe), ou dans un dispositif complémentaire telle la classe à PAC: (échanges avec des professionnels de lart): Se tenir dans un équilibre constructif entre affirmation de soi et acceptation de lautre. Montrer de lintérêt pour ce que lon ne comprend pas demblée, être attentif aux œuvres, aux idées, aux attitudes artistiques même si elles sécartent de ses propres références. Prendre conscience de ses propres modèles et admettre que ceux-ci puissent évoluer au contact des autres. Lettres histoire: - Le travail sur les « inégalités et dépendances dans le monde daujourd'hui » permet aux élèves de sinterroger sur le rôle et la responsabilité de chacun sur lavenir du monde et de la planète. (Classes de C.A.P.) La notion de « problématique » qui consiste le fondement de toute production en lettres- histoire demande aux élèves un travail, de recherche documentaire en amont et de synthèse en aval, qui les conduit à une mise en relation entre le « moi» et « lautre ». Ainsi ils accèdent à linterrogation sur le rapport que lon a au monde, à la perception de laltérité, et la conscience des risques du non-respect de lautre.

77 77 Technologie : Une réalisation peut être collective : celle-ci favorise le travail en équipe et induit une répartition pertinente des tâches. » Classe de 6ème EPS: En gymnastique : rencontre par équipe sur un élément Deux ou plusieurs équipes de niveau hétérogène en leur sein et homogène entre elles, saffrontent sur un atelier en choisissant un élément à présenter en fonction du critère de réussite. Chaque élève pour son équipe doit présenter le même élément gymnique dans la situation de son choix : - de niveau 1, en situation très facilitante ( accessible à tous ) rapporte 1 point pour son équipe - de niveau 2, en situation facilitante rapporte 2 points - de niveau 3, en situation réelle rapporte 3 points Quel que soit mon niveau de performance, même faible, je peux contribuer à la victoire de mon équipe en apportant ma contribution à son score. Si le score est serré, le point que japporte à mon équipe peut lui apporter la victoire. En Sport de combat : rencontre par équipe. Plusieurs équipes de 4 élèves de niveau hétérogène en leur sein et homogène entre elles, saffrontent pour remporter le plus de combats possibles. Dans chaque équipe 4 niveaux délève sont représentés. Lorsque deux équipes saffrontent, les élèves de même niveau sopposent. Une victoire rapporte 3 points à son équipe, une défaite 1 point. Quel que soit mon niveau de performance, même faible, je peux contribuer à la victoire de mon équipe en apportant ma contribution à son score. La documentation: Pour voir le document word: cliquez icicliquez ici La Vie scolaire: Voir document word: cliquez icicliquez ici


Télécharger ppt "1 Mise en œuvre du socle commun de connaissances et de compétences."

Présentations similaires


Annonces Google