La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

AB 1 Antibiothérapie des infections osseuses ECOLE NATIONALE VETERINAIRE T O U L O U S E Alain BOUSQUET-MELOU.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "AB 1 Antibiothérapie des infections osseuses ECOLE NATIONALE VETERINAIRE T O U L O U S E Alain BOUSQUET-MELOU."— Transcription de la présentation:

1 AB 1 Antibiothérapie des infections osseuses ECOLE NATIONALE VETERINAIRE T O U L O U S E Alain BOUSQUET-MELOU

2 AB 2 DEFINITION inflammation de l'os et de la moelle osseuse origine bactérienne la plus fréquente LOCALISATION squelette appendiculaire rachis : vertèbres et disques intervertébraux Osteomyélite

3 AB 3 PATHOGENIE MODES D'INFECTION contamination bactérienne os sain très résistant à linfection facteurs favorisant indispensables : destructions tissulaires, défauts de vascularisation, instabilité osseuse inoculation directe propagation depuis tissus environnants contamination par voie sanguine Osteomyélite

4 AB 4 DONNEES PHARMACOCINETIQUES DONNEES PHARMACODYNAMIQUES la diffusion tissulaire les agents pathogènes les antibiotiques efficaces MISE EN PLACE DU TRAITEMENT Choix et utilisation des antibiotiques

5 AB 5 Infections mono-microbiennes minoritaires Infections mixte aero-anaerobies difficulté des cultures anaerobies BACTERIES SEULES OU ASSOCIEES REPARTITION AEROBIES - ANAEROBIES AerobiesAnaerobies 26% purs 16% mixtes 58% Les agents pathogènes

6 AB 6 BACTERIES AEROBIES GRAM-POSITIF Staphylocoques St. intermedius, aureus producteurs de beta-lactamases fréquence : 50-60% Streptocoques beta-hemolytiques ( non producteurs de b-lactamases) Intérêts de lidentification : Staphylo. vs Strepto.: beta-lactamases St. intermedius vs St. aureus :origine Les agents pathogènes

7 AB 7 BACTERIES AEROBIES GRAM-NEGATIF Klebsiella pneumoniae, Pseudomonas aeruginosa, Proteus, Enterobacter E. coli Pasteurella multocida Infections mixtes Les agents pathogènes

8 AB 8 BACTERIES ANAEROBIES Gram-positif :Peptostreptococcus anaerobius Actinomyces spp, Clostridium spp, Propionibacterium spp Gram-négatif :Bacteroïdes spp, B. fragilis, Fusobacterium spp Fréquence : 74%, longtemps sous-estimée infections mixtes aerobies/anaerobies Les agents pathogènes

9 AB 9 Infections musculo-squelettiques –Enterobacteriaceae : 29% –Streptocoques non beta-hemolytiques:13% –Streptocoques beta-hemolytiques: 9.4% –Staphylocoques coagulase-positifs: 12% –Staphylocoques coagulase-negatifs: 12% Les agents pathogènes

10 AB 10 Strepto. beta-hémolytiques, Staphylo. sensibles Staphylocoques avec beta-lactamases oxacilline, cloxacilline, amox. + a. clavulanique céfalexine clindamycine ANTIROBE ® BACTERIES AEROBIES GRAM-POSITIF benzylpénicilline > ampicilline, amoxicilline cephalosporines Les antibiotiques

11 AB 11 BACTERIES AEROBIES GRAM-NEGATIF Aminoglycosides gentamicine, amikacine, tobramycine Céphalosporines céfalexine Fluoroquinolones enrofloxacine, marbofloxacine Les antibiotiques

12 AB 12 BACTERIES ANAEROBIES Non productrices de beta-lactamases benzylpénicilline, céphalosporines > ampicilline clindamycine Productrices de beta-lactamases Bacteroïdes fragilis, autres clindamycine, métronidazole FLAGYL ® A éviter :AminoglycosidesFluoroquinolones Sulfamides (pus) Les antibiotiques

13 AB 13 DIFFUSION TISSULAIRE Passage sang / espace intersticiel absence de barrière de diffusion - à léquilibre : conc. libre locale = conc. libre circulante débit sanguin :os cortical os médullaire - cortical:débit lent / équilibration lente - médullaire:débit rapide / équilibration rapide Données pharmacocinétiques

14 AB 14 DIFFUSION TISSULAIRE Facteurs de variation stade de l inflammation : aiguë / chronique infection : pH diminue fracture, matériel : biofilms Données pharmacocinétiques

15 AB 15 implant chirurgical Bacterie : récepteur de la fibronectine molécule de fibronectine Matrice dérivée de lhôte : protéines, ion, débris cellulaires, carbohydrates daprès : Johnson KA, Osteomyelitis in dogs and cats, JAVMA, 205, 12, 1994

16 AB 16 implant chirurgical Matrice dérivée de lhôte : protéines, ion, débris cellulaires, carbohydrates Biofilm Slime bactérien : polysaccharides, ions et nutriments anticorps antibiotiques beta-lactamase Colonie de bactéries adhérentes à phenotypes transformés phagocyte B daprès : Johnson KA, Osteomyelitis in dogs and cats, JAVMA, 205, 12, 1994

17 AB 17 DIFFUSION TISSULAIRE AB avec conc.locales > CMI des bactéries sensibles Pénicillines Céphalosporines Aminoglycosides : gentamicine, tobramycine, amikacine Clindamycine Fluoroquinolones :enrofloxacine, ciprofloxacine marbofloxacine Données pharmacocinétiques

18 AB 18 PLACE DE L'ANTIBIOTHERAPIE Traitement chirurgicalAntibiothérapie Infection Instabilité osseuse débris, nécrose Implants Mise en place du traitement

19 AB 19 CHOIX DU PRINCIPE ACTIF Identification des bactéries Tests de sensibilité in vitro clinique : suspicion aerobie / anaerobie prélèvements :- coloration de Gram - cultures aerobie / anaerobie ! conditions de prélèvement / transport Mise en place du traitement

20 AB 20 CHOIX DU PRINCIPE ACTIF Traitement initial avant résultats culture/sensibilité aucune suspicion : spectre aerobie et anaerobie - amoxicilline + ac. clavulanique - ampicilline + gentamicine - clindamycine antibiotique bactéricide Mise en place du traitement ABthérapie agressive : état général, morbidité

21 AB 21 CHOIX DU PRINCIPE ACTIF Traitement définitif résultats culture/sensibilité voie orale possible Mise en place du traitement

22 AB 22 SCHEMA POSOLOGIQUE Dose et intervalle d'administration Voies d'administration Durée du traitement posologies recommandées gentamicine : dose journalière en 1 fois au moins 4-6 semaines amélioration dès la 1ère semaine 1ère semaine : voie parentérale IV, IM, SC ensuite voie orale Mise en place du traitement


Télécharger ppt "AB 1 Antibiothérapie des infections osseuses ECOLE NATIONALE VETERINAIRE T O U L O U S E Alain BOUSQUET-MELOU."

Présentations similaires


Annonces Google