La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Education à la sexualité dans les écoles, collèges et lycées Jeudi 5 novembre 2009 stage éducation à la santé Académie de La Réunion Monique Hézard – Infirmière.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Education à la sexualité dans les écoles, collèges et lycées Jeudi 5 novembre 2009 stage éducation à la santé Académie de La Réunion Monique Hézard – Infirmière."— Transcription de la présentation:

1 Education à la sexualité dans les écoles, collèges et lycées Jeudi 5 novembre 2009 stage éducation à la santé Académie de La Réunion Monique Hézard – Infirmière Conseillère Technique du Recteur

2 Les différents aspects de léducation à la sexualité l'éducation du citoyen à l'autonomie, à la responsabilité, au respect de soi et au respect de lautre et des autres, au respect de la loi l'éducation du citoyen à l'autonomie, à la responsabilité, au respect de soi et au respect de lautre et des autres, au respect de la loi les programmes scolaires les programmes scolaires la prévention des sévices sexuels et la promotion de la bien-traitance la prévention des sévices sexuels et la promotion de la bien-traitance les moyens de contraception incluant la contraception d'urgence les moyens de contraception incluant la contraception d'urgence les grossesses précoces les grossesses précoces la prévention des IST la prévention des IST légalité des sexes et des chances légalité des sexes et des chances Monique Hézard – Infirmière Conseillère Technique du Recteur – Académie La Réunion –

3 LA LEGITIMITE DE L'ECOLE, LES MISSIONS DE L'ECOLE dans léducation à la sexualité = appliquer la circulaire du 17 février 2003 dans léducation à la sexualité = appliquer la circulaire du 17 février 2003 instruire, éduquer et développer des attitudes de responsabilité instruire, éduquer et développer des attitudes de responsabilité poursuivre le rôle que lEcole a toujours assumé pour l'éducation des populations : alimentation, hygiène, etc… poursuivre le rôle que lEcole a toujours assumé pour l'éducation des populations : alimentation, hygiène, etc… défendre et enseigner les valeurs universelles et les droits de l'enfant défendre et enseigner les valeurs universelles et les droits de l'enfant enseigner le respect de soi et dautrui basé sur la délimitation entre l'espace privé et l'espace public enseigner le respect de soi et dautrui basé sur la délimitation entre l'espace privé et l'espace public Monique Hézard – Infirmière Conseillère Technique du Recteur – Académie La Réunion

4 POLITIQUE DU MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE les programmes scolaires = apport de connaissances les programmes scolaires = apport de connaissances l'éducation à la sexualité = travailler sur les compétences en complémentarité l'éducation à la sexualité = travailler sur les compétences en complémentarité dispenser une information et une éducation à la sexualité dans les écoles, collèges et lycées à raison d'au moins trois séances annuelles par groupes d'âge homogène - inscrit dans le Code de Santé Publique et dans le Code de l'Education Monique Hézard – Infirmière Conseillère Technique du Recteur – Académie La Réunion –

5 I – OBJECTIFS DE L'EDUCATION A LA SEXUALITE DANS LE CADRE SCOLAIRE comprendre comment l'image de soi se construit à travers la relation à l'autre comprendre comment l'image de soi se construit à travers la relation à l'autre analyser les enjeux, les contraintes, les limites et les interdits et comprendre l'importance du respect analyser les enjeux, les contraintes, les limites et les interdits et comprendre l'importance du respect se situer dans la différence des sexes se situer dans la différence des sexes identifier les différentes dimensions de la sexualité humaine : biologique, affective, psychologique, juridique, sociale, culturelle et éthique identifier les différentes dimensions de la sexualité humaine : biologique, affective, psychologique, juridique, sociale, culturelle et éthique développer l'exercice de l'esprit critique et le rôle des modèles sociaux et des médias développer l'exercice de l'esprit critique et le rôle des modèles sociaux et des médias favoriser les attitudes de responsabilité individuelle et collective favoriser les attitudes de responsabilité individuelle et collective apprendre à utiliser les ressources d'information d'aide et de soutien dans et à l'extérieur de l'établissement apprendre à utiliser les ressources d'information d'aide et de soutien dans et à l'extérieur de l'établissement Monique Hézard – Infirmière Conseillère Technique du Recteur – Académie La Réunion –

6 II – MISE EN OEUVRE DE L'EDUCATION A LA SEXUALITE – circulaire de février toutes les circonstances, dans tous les espaces des écoles et établissements, dans tous les champs disciplinaires ladulte régule les relations inter individuelles et contribue à développer lacceptation des différences toutes les circonstances, dans tous les espaces des écoles et établissements, dans tous les champs disciplinaires ladulte régule les relations inter individuelles et contribue à développer lacceptation des différences la mise en œuvre des préconisations du MEN a conduit l'Académie à mobiliser ses propres ressources la mise en œuvre des préconisations du MEN a conduit l'Académie à mobiliser ses propres ressources Monique Hézard – Infirmière Conseillère Technique du Recteur – Académie La Réunion –

7 1) création d'une équipe académique de formateurs d'intervenants en éducation à la sexualité les formateurs : équipe interdisciplinaire les formateurs : équipe interdisciplinaire les intervenants : les intervenants : professeurs de toutes disciplines, infirmières, CPE, documentalistes, assistantes sociales assurent l'éducation à la sexualité auprès des élèves Formateurs et intervenants font appel à des experts en fonction des thèmes abordés Formateurs et intervenants font appel à des experts en fonction des thèmes abordés La formation apporte des outils pédagogiques et des techniques d'animation. La formation apporte des outils pédagogiques et des techniques d'animation. 76 intervenants formés en intervenants formés en intervenants formés en intervenants formés en Monique Hézard – Infirmière Conseillère Technique du Recteur – Académie La Réunion –

8 2) investissement de la formation reçue : enquête en cours, les premiers résultats soulignent une plus grande facilité à aborder les sujets liés à la sexualité,.... sortir du tabou = première étape ==> intégration à l'intérieur de la discipline : éducation sexuelle implicite ==> intégration à l'intérieur de la discipline : éducation sexuelle implicite == > la gestion au quotidien des conflits, des insultes et des représentations dans le groupe classe == > la gestion au quotidien des conflits, des insultes et des représentations dans le groupe classe == > dans le cadre des groupes de paroles et des clubs santé avec l'infirmière, l'assistante sociale, le CPE le documentaliste ou un intervenant extérieur == > dans le cadre des groupes de paroles et des clubs santé avec l'infirmière, l'assistante sociale, le CPE le documentaliste ou un intervenant extérieur Monique Hézard – Infirmière Conseillère Technique du Recteur – Académie La Réunion –

9 Intégration à lintérieur de la discipline en primaire : en primaire : connaître son corps, hygiène du corps, respect de soi, prendre soin de son corps, savoir se protéger et trouver de l'aide, étapes de développement, puberté en CM2, promotion de la bien traitance en français littérature : vocabulaire pour désigner le sexe et l'acte sexuel – français/créole - passion, amour, érotisme – les aspects de la sexuation chez les auteurs et les personnages – le langage en français littérature : vocabulaire pour désigner le sexe et l'acte sexuel – français/créole - passion, amour, érotisme – les aspects de la sexuation chez les auteurs et les personnages – le langage en mathématiques en mathématiques ratio femmes IVG mineures/ majeures grossesses mineures Réunion - pourcentage – statistiques – en éducation physique en éducation physique gestion des dispenses d'EPS pendant les règles

10 en philosophie en philosophie..le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir en SVT en SVT connaissance du corps – la santé – la fécondation – la contraception - le désir et la réponse sexuelle – les IST en histoire en histoire la condition des enfants ou des femmes et la place de la maternité à travers les âges - histoire de la médecine ou de l'obstétrique en éducation civique juridique et sociale en éducation civique juridique et sociale matière interdisciplinaire : études des faits de société souvent d'après les articles de presse en PSE (prévention santé environnement) : contraceptions et IST en PSE (prévention santé environnement) : contraceptions et IST

11 == > gestion du quotidien conflits, insultes et représentations dans le groupe classe conflits, insultes et représentations dans le groupe classe en collège, utilisation de l'heure de vie de classe en collège, utilisation de l'heure de vie de classe

12 == > dans le cadre des groupes de paroles et des clubs santé avec l'infirmière, l'assistante sociale, le CPE le documentaliste ou un intervenant extérieur : à partir de la presse : quelle image de la sexualité renvoyée aux jeunes : le détournement de la sexualité, sa banalisation qui la dépouille de son volet affectif au profit d'une insistance sur la séduction strictement sexuelle et d'une exacerbation de la dimension génitale à partir de la presse : quelle image de la sexualité renvoyée aux jeunes : le détournement de la sexualité, sa banalisation qui la dépouille de son volet affectif au profit d'une insistance sur la séduction strictement sexuelle et d'une exacerbation de la dimension génitale les stéréotypes les stéréotypes comment la loi régit la sexualité – l'inceste comment la loi régit la sexualité – l'inceste l'homophobie : l'une des 10 priorités de la rentrée 2009 du MEN l'homophobie : l'une des 10 priorités de la rentrée 2009 du MEN l'industrie de la pornographie sur internet l'industrie de la pornographie sur internet la violence : ex d'un AR pour la définition de « jouir » = « faire souffrir » la violence : ex d'un AR pour la définition de « jouir » = « faire souffrir » le machisme : ce sont les femmes qui éduquent les machos... le machisme : ce sont les femmes qui éduquent les machos... la loi et les relations humaines la loi et les relations humaines

13 Évolution de 2004 à – séances (participation de l AROF) 2004 – séances (participation de l AROF) 2006 – séances 2006 – séances 2007 – séances 2007 – séances 2008 – séances 2008 – séances Monique Hézard – Infirmière Conseillère Technique du Recteur – Académie La Réunion –

14 3) les défis de lEcole pour l'éducation à la sexualité = assurer une éducation « de masse » à des enfants et adolescents ayant un développement psycho affectif hétérogène = être efficace et pertinent en matière de prévention des abus sexuels sans détruire la capacité des enfants à faire confiance aux adultes = gérer les réactions des parents et des adultes choqués = obtenir l'attention des adultes de la communauté éducative sur un sujet encore tabou = rester complémentaire des parents dans une société multi culturelle et cultuelle = intégrer les questions liées à la sexualité dans les enseignements Monique Hézard – Infirmière Conseillère Technique du Recteur – Académie La Réunion –

15 == > actions dans le cadre des CESC Nombre dactions menées comprises dans les priorités académiques liées à la santé : Total des projets : collèges = 198 lycées = 90 total = 288 Education sexuelle/prévention des grossesses précoces : collèges = 69 projets = 35 % des projets priorité santé lycées = 35 projets = 39 % des projets priorité santé Installation de distributeurs de préservatifs dans tous les lycées (en lien avec le conseil de la vie lycéenne) Source : Division des Elèves et de la Scolarité – Statistiques et indicateurs de pilotage – rectorat Réunion –

16 III - LA PREVENTION DES GROSSESSES PRECOCES 1) la contraception d'urgence dans les infirmeries La loi et la circulaire qui ont cadré cette possibilité étaient des textes de compromis et le protocole rappelle que « des situations d'urgence et de détresse peuvent se présenter et l'infirmière doit pouvoir y répondre » La loi et la circulaire qui ont cadré cette possibilité étaient des textes de compromis et le protocole rappelle que « des situations d'urgence et de détresse peuvent se présenter et l'infirmière doit pouvoir y répondre » Cette loi est une mesure de santé publique visant à limiter les grossesses non désirées. / Cette loi est une mesure de santé publique visant à limiter les grossesses non désirées. / : 269 Norlevo délivrés : 269 Norlevo délivrés : : : : : : : : : : 742 Source : rectorat Réunion – Infirmeries -

17 Observations des infirmières détablissement à propos de la CU: peu de jeunes filles mineures font la démarche de se rendre au centre de planification pour une contraception régulière peu de jeunes filles mineures font la démarche de se rendre au centre de planification pour une contraception régulière beaucoup didées négatives et d'à priori sur la pilule beaucoup didées négatives et d'à priori sur la pilule la relation de confiance avec linfirmière est déterminante la relation de confiance avec linfirmière est déterminante le partenariat avec les pharmaciens est précieux pour faciliter l'accès à une CU gratuite le partenariat avec les pharmaciens est précieux pour faciliter l'accès à une CU gratuite linfirmière détablissement est la seule ressource pour les situations en zone rurale linfirmière détablissement est la seule ressource pour les situations en zone rurale les adolescentes nacceptent pratiquement jamais den parler à leur famille » : 19/878 demandes en les adolescentes nacceptent pratiquement jamais den parler à leur famille » : 19/878 demandes en

18 application de la loi sur l'IVG pour les mineures sans accord des parents cette loi est difficilement applicable en milieu scolaire : le chef d'établissement est responsable des élèves pendant le temps scolaire cette loi est difficilement applicable en milieu scolaire : le chef d'établissement est responsable des élèves pendant le temps scolaire il doit informer les parents de TOUTES les absences, donc si la jeune fille quitte l'établissement les parents doivent être informés... il doit informer les parents de TOUTES les absences, donc si la jeune fille quitte l'établissement les parents doivent être informés... organisation.... où les professionnelles sengagent au-delà de leur mission organisation.... où les professionnelles sengagent au-delà de leur mission

19 nombre de grossesses et IVG connues des infirmières d'établissements – données nombre de grossesses et IVG connues des infirmières d'établissements – données écoles collège s LEGTLPtotal nb de grossesses (concept°) nb de grossesses avec sortie définitive du système scolaire (113 en 07-08) nb dIVG et fausses couches IVG 28 fc nb grossesses de mineures à terme nb grossesses de majeures à terme Total grossesses à terme Source : Division des Elèves et de la scolarité – statistiques et indicateurs de pilotage - rectorat Réunion

20 âges des jeunes mères – année et moins et + Collège LEGT LP Ensemble Source : Division des élèves et de la scolarité – statistiques et indicateurs de pilotage – rectorat Réunion

21 Les injonctions contradictoires sur la question des grossesses précoces les parents à leur fille de 16 ans « à notre âge cest à toi de faire un bébé, nous on est trop vieux… » les parents à leur fille de 16 ans « à notre âge cest à toi de faire un bébé, nous on est trop vieux… » les services sociaux : « les logements sont attribués en priorité aux personnes avec enfants»… les services sociaux : « les logements sont attribués en priorité aux personnes avec enfants»… décalage entre les représentations et les discours en primaire « la maternité c'est merveilleux » et au collège « contraceptions ! contraceptions ! » décalage entre les représentations et les discours en primaire « la maternité c'est merveilleux » et au collège « contraceptions ! contraceptions ! » mission acrobatique de lEcole : accueillir et faciliter la scolarisation des jeunes mères au sein d'une classe et inviter les autres adolescentes à être autonomes pour choisir la maternité mission acrobatique de lEcole : accueillir et faciliter la scolarisation des jeunes mères au sein d'une classe et inviter les autres adolescentes à être autonomes pour choisir la maternité le tabou des prestations sociales : la politique nataliste de la France et la prévention des grossesses précoces le tabou des prestations sociales : la politique nataliste de la France et la prévention des grossesses précoces Demander un projet professionnel à de jeunes en échec scolaire dans un contexte de chômage… Demander un projet professionnel à de jeunes en échec scolaire dans un contexte de chômage… Monique Hézard – Infirmière Conseillère Technique du Recteur – Académie La Réunion –

22 conclusion être exigent sur les connaissances être exigent sur les connaissances bibliographie bibliographie CPEFCG CPEFCG travail en interdisciplinarité travail en interdisciplinarité


Télécharger ppt "Education à la sexualité dans les écoles, collèges et lycées Jeudi 5 novembre 2009 stage éducation à la santé Académie de La Réunion Monique Hézard – Infirmière."

Présentations similaires


Annonces Google