La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L'APPROCHE L'APPROCHE Technique et pédagogie Technique et pédagogie de Septembre 2002 Quitter Aller au sommaire Aller au sommaire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L'APPROCHE L'APPROCHE Technique et pédagogie Technique et pédagogie de Septembre 2002 Quitter Aller au sommaire Aller au sommaire."— Transcription de la présentation:

1

2 L'APPROCHE L'APPROCHE Technique et pédagogie Technique et pédagogie de Septembre 2002 Quitter Aller au sommaire Aller au sommaire

3 Pédagogie de l'approche Pédagogie de l'approche Les experts et l'approche Les experts et l'approche Anatomie de l'approche Anatomie de l'approche Quitter

4 L'APPROCHE L'APPROCHE Pédagogie de Retour au sommaire Retour au sommaire

5 L'approche… est une procédure… délicate banale… mais…

6 Elle obéit à des lois complexes de l'aérodynamique et de la mécanique du vol ?! = AF ½.ρ.V 2. S.C z = Point d'abt. Pia VOA 1,3 Vne

7 … et une bonne visualisation de la trajectoire. Quoi ! Qu'est-ce qu'il a mon plan? demande Elle demande une bonne maîtrise du pilotage…

8 Bref! l'approche est LA grosse difficulté de la progression Croyez-moi ! L'approche, c'est pas fait pour les jeunes ! … et ta sœur vieux schtroupff ! ! !

9 L'approche La pédagogie doit donc être particulièrement performante… DIPLOME Professeur d' Approche Dr Loc du Glide

10 … reste trop complexe. Mais il est illusoire de concevoir une pédagogie efficace… … si la matière à enseigner…

11 La bonne démarche est double Simplifier la technique Dans un but pédagogique Améliorer la pédagogie Pour rendre la technique plus sûre

12 Cette méthode doit s'appuyer … … sur des fondements techniques… Cz Cx Effets des AF Mécanique du vol Aérodynamique justes ! justes ! Pilotage

13 … mais elle doit rester élémentaire… … pour rester compréhensible par le pilote moyen … dans 1/2ρSV 2 Cx c'est pas ρ qui va beaucoup jouer quoique dans une longue approche l'altitude change (enfin sauf si il y a une inversion de T° qui compense). En tous cas 10% d'AF en plus augmenteront la traînée de 10% sauf si la course de la manette n'est pas proportionnelle à l'augmentation de la surface, sans compter qu'il peut y avoir des masques… Qu'est ce ki dit ?

14 La méthode d'enseignement doit prendre en compte… La méthode d'enseignement doit prendre en compte… … le manque de technicité de l'élève. ses difficultés de visualisation… son pilotage non machinal… … ses problèmes pour faire plusieurs choses à la fois. Aujourd'hui les élèves ne savent plus rien faire ! ses lenteurs…

15 Et les difficultés propres à cette phase de vol Caractère dynamique de la procédure… manque de temps pour analyser… Stress liés à la proximité du sol… … et pour réagir. … et à l'irréversibilité de certaines manœuvres. … pour comprendre…

16 Les difficultés de l'approche doivent être recensées… Tenue d'axe Visualisation du plan Interception du P.I.A. Corrections du plan Tenue de la vitesse Utilisation des AF Maintien du P.I.A. Correction de vitesse

17 … puis triées… Ce que l'élève sait déjà faire… … ce qu'il devra apprendre ! Visualisation du plan Maintien de la vitesse Utilisation des AF Tenue d'axe Interception du P.I.A. Corrections du plan Maintien du P.I.A.

18 La véritable nouveauté… … c'est la gestion du plan. C'est pour elle qu'il faut dégager la disponibilité de l'élève et lui apporter une méthode.

19 La gestion du plan c'est : Se pré positionner avec une marge d'erreur acceptable ; (c'est le rôle de la PTL) Détecter les écarts… … et les corriger méthodiquement.

20 L'approche sera d'abord considérée comme… … une simple ligne droite… … une simple ligne droite… sur un axe particulier, à vitesse constante, avec un braquage d'AF standardisé. Ces éléments sont les "pré-affichages" de l'approche Ces éléments sont les "pré-affichages" de l'approche

21 Les pré-affichages étant stabilisés… … le seul élément variable est : … le plan bien sûr !!! La détection des écarts de plan est grandement facilitée

22 … mais pour l'élève, la détection sera tardive… … et les écarts importants… … des gros écarts décelés tardivement exigent… …des grosses corrections!

23 Pour cette raison, les corrections seront effectuées par tout ou rien

24 Les corrections sont ainsi plus nettes… … et plus rapides. Elles permettent de rattraper d'éventuelles erreurs de dosage.

25 L'enseignement de l'approche doit être considéré comme une synthèse… … faisant suite à des apprentissages plus élémentaires : AU SOL ET EN VOL

26 L'étude de l'approche ne sera entreprise que lorsque : Le pilotage de base est acquis Stabilité de la ligne droite Virages coordonnés et symétriques Maîtrise de la vitesse L'aboutissement de la trajectoire est bien perçu Trop long – trop haut Trop court – trop bas L'utilisation des AF est assimilée À vitesse constante Sur trajectoire constante

27 … et que la technique de l'approche aura été étudiée… ½ AF … tranquillement au sol.

28 Conseils pour l'instructeur… l'enseigner. l'enseigner. … ce n'est pas l'approche qui est difficile… BIEN … c'est de

29 … la difficulté d'instruire est justement de reconsidérer le processus de nos actions comme si aucun automatisme n'existait. L'expérience fait agir machinalement… Il ne faut pas être trompé… … par l'apparente simplicité d'une manœuvre maintes fois répétée.

30 L'APPROCHE L'APPROCHE Les Experts et Retour au sommaire Retour au sommaire

31 L'enseignement de l'approche ne doit pas tomber dans la querelle d'experts Le plan c'est les AF !Non, c'est le manche ! Manche toi-même ! AF toi-même !!!

32 Alors pour les experts… (et seulement pour eux) Et pour la dernière fois !!! Moi, sur Latécoère 631… Moi aussi je connais… … et en plus, je suis pote avec J.Mermoz !

33 Oui ! les AF agissent sur Cx … (c'est étudié pour) Oui ! les AF agissent sur Cx … (c'est étudié pour) … et sur Cz ! (généralement peu) … et sur Cz ! (généralement peu) … donc, les AF "cassent" la finesse ! FINE SSE FINESSE Cx Cz F

34 La sortie des AF provoque une augmentation de traînée… PsinΘ 1/2ρSV 2 C x L'équilibre PsinΘ = 1/2ρSV 2 Cx L'équilibre PsinΘ PsinΘ = 1/2ρSV 2 Cx est rompu !

35 Si la vitesse ne peut être modifiée… Il faut augmenter PsinΘ en modifiant Si la vitesse peut être modifiée Pour rétablir l'équilibre… Il faut diminuer 1/2ρSV 2 Cx en réduisant la trajectoire la vitesse

36 Une action sur les AF permet d'agir… … sur la trajectoire… … ou sur la vitesse… … ou sur les deux ! Dans tous les cas, l'action sur les AF doit être accompagnée d'une action… sur l'assiette

37 Oui ! Une variation d'assiette agit sur la trajectoire… (c'est étudié pour) Oui ! Une variation d'assiette agit sur la trajectoire… (c'est étudié pour) Oui ! Une variation de trajectoire entraîne une variation de vitesse…

38 Conclusion…Conclusion… AF et Assiette permettent de contrôler… … la trajectoire… … et la vitesse. Km/h

39 En approche… Il faut régler sa trajectoire… … et maintenir une vitesse optimale. Km/h

40 Alors, comment on fait ?

41 Contrôle de la Trajectoire Maintien de la Vitesse Avec l'assiette Vitesse tenue aux AF Avec l'assiette Trajectoire tenue aux AF Avec les AF Vitesse tenue avec l'assiette Avec les AF Trajectoire tenue avec l'assiette Dans tous les cas… Le couple Assiette/AF n'est pas dissociable !

42 c'est la poule qui vient de l'œuf ? … ou bien ? Et au fait !

43 … nécessitera donc des actions… sur les AF sur l'assiette. ET Le contrôle de l'approche… … CONJOINTES… … CONJOINTES…

44 Pour moi c'est nettement plus simple.

45 Encore un conseil… … ne pas demander… … l'impossible. … tu arrêteras ta correction quand on sera revenu dans le plan correct… et pas avant ! ?

46 Anatomie de l'approche Segments et points caractéristiques Segments et points caractéristiques Segments et points caractéristiques Segments et points caractéristiques Vitesse optimale Vitesse optimale Vitesse optimale Vitesse optimale Plan idéal Plan idéal Plan idéal Plan idéal Retour au sommaire Retour au sommaire

47 Segments et points caractéristiques

48 Une procédure d'atterrissage comprend 4 segments : L'approche proprement dite L'arrondi Le roulement au sol Le palier de décélération

49 L'approche : C'est une trajectoire rectiligne en descente et à vitesse stabilisée. APPROCHE L'approche est interrompue près du sol pour laisser place à l'arrondi. La trajectoire d'approche est dirigée vers un point sol appelé "point d'aboutissement P abt ". P abt

50 L'arrondi : APPROCHEARRONDI C'est une phase transitoire permettant de lier l'approche à une trajectoire tangentielle avec le sol. Sans arrondi le planeur… aboutirait sur le point d' embou…

51 Palier de décélération ARRONDIPALIER C'est une trajectoire sensiblement parallèle au sol, décélérée et qui permet un retour sur terre en douceur Le point de contact avec le sol est appelé "point de toucher P tcr ". P tcr

52 PALIER Phase de roulement ROULEMENT C'est une trajectoire au sol, décélérée, et pendant laquelle la totalité de la vitesse est résorbée. Le planeur stoppe en un point appelé "point d'arrêt P art ". P art

53 Phase d'atterrissage La phase d'atterrissage comprend l'arrondi, le palier de décélération et le roulement. Dans des conditions normales de vent et de freinage, la distance entre le point d'aboutissement et le point d'arrêt représente environ 250 m.ARRONDI PALIERROULEMENT 250 m

54 La construction de l'approche est consécutive au choix du point d'aboutissement P abt. Soit proche de l'entrée de bande C'est le cas classique des approches sur aérodrome ou en campagne. Le point d'arrêt est alors "subi".

55 La construction de l'approche est consécutive au choix du point d'aboutissement P abt. Soit après avoir choisi le point d'arrêt Le point d'aboutissement découle alors de la longueur de la phase d'atterrissage (~ 250m).

56 Plan idéal d'approche

57 Choix du plan Le plan le plus faible ? 0% d'efficacité d'AF ; Vitesse = VOA. En dessous de ce plan, il n'est plus possible de rejoindre le point d'aboutissement choisi … sauf… par un autre moyen !

58 Choix du plan Le plan le plus fort ? 100% d'efficacité d'AF ; Vitesse = VOA. Au dessus de ce plan, il n'est théoriquement plus possible de rejoindre le point d'aboutissement choisi.

59 Choix du plan Le plan idéal ? 50% d'efficacité d'AF ; Vitesse = VOA. Ce plan est situé entre les deux plans extrêmes. C'est celui qui permet la meilleure latitude de corrections. Ce plan est situé entre les deux plans extrêmes. C'est celui qui permet la meilleure latitude de corrections.

60 Vitesse optimale d'approche

61 Choix de la vitesse La vitesse optimale d'approche V.O.A. est le résultat d'un compromis.

62 Elle ne doit pas être trop faible pour s'assurer d'une marge suffisante par rapport au décrochage ; pour s'assurer d'une marge suffisante par rapport au décrochage ; pour garantir l'efficacité permanente des gouvernes. pour garantir l'efficacité permanente des gouvernes. Y compris en atmosphère turbulente et par vent fort.

63 Elle ne doit pas être trop forte pour faciliter les manœuvres d'approche et d'atterrissage ; (temps de correction suffisant) pour faciliter les manœuvres d'approche et d'atterrissage ; (temps de correction suffisant) pour raccourcir les distances d'arrondi et de roulement. pour raccourcir les distances d'arrondi et de roulement.

64 La VOA est calculée… en multipliant la vitesse de décrochage par 1,3 en multipliant la vitesse de décrochage par 1,3 (marge de sécurité de 30%) en intégrant une petite majoration K ve destinée à contrer les effets du vent en intégrant une petite majoration K ve destinée à contrer les effets du vent

65 décrochage Cz max La vitesse de décrochage choisie est celle qui correspond à la configuration d'atterrissage Vs. Vs La configuration d'atterrissage s'entend : Train sorti ; AF sortis ; Volets sortis ; Et à la masse considérée. 1,3 Vs 1,3 Vs est très proche de la vitesse de finesse max.

66 La majoration pour contrer les effets du vent K ve est égale : à la moitié du vent effectif ( Vw/2 ) + La valeur de la rafale

67 Le vent effectif Ve est la valeur moyenne du vent (hors rafale) Exemple : Vw = 340°/15-25 kts Ve = 15 kts La rafale est la différence entre la pointe de vent et le vent effectif Exemple : Vw = 340°/15-25 kts Rafale = 10 kts (25 – 15)

68 En pratique, la correction des des effets du vent est égale à : K ve = Vent maxi 2 Le vent étant généralement exprimé en kts, l'opération se fera en gardant la valeur du vent donné en kts mais en l'exprimant en km/h. Exemple : kts Vent maxi = 30 correction km/h

69 Vw VtVe En principe il ne faudrait tenir compte que de la composante du vent dans l'axe. Si le vent est arrière, on n'applique pas de correction

70 En résumé… Km/h On adoptera comme V.O.A : 1,3 Vs + Vw max 2

71 Perception du plan idéal d'approche

72 Être sur le plan idéal ? C'est rassembler 3 conditions PLAN IDEAL D'APPROCHE

73 1. la trajectoire se dirige bien… … vers le point d'aboutissement… … choisi. … choisi.

74 2. Les AF sont braqués… … à ½ efficacité. … à ½ efficacité.

75 3. La vitesse est stable… … et égale à… VOA = 1,3 de Vs +K ve VOA = 1,3 de Vs +Kve Km/h

76 Si une seule de ces 3 conditions n'est pas réunie… … l'approche n'est pas située dans le plan idéal !!! … l'approche n'est pas située dans le plan idéal !!! Trajectoire n'aboutissant pas au point choisi ; AF non braqués à ½ efficacité ; Vitesse différente de VOA... Km/h

77 Peux-t-on mémoriser le plan idéal d'approche? PLAN IDEAL D'APPROCHE

78 PIA "P'tit gars ! pour demain tu m'copies le PIA 100 fois et tu m'le montreras au premier vol !!!"

79 Le PIA dépend du type du planeur de sa finesse maximum… (Pente minimale d'approche) de l'efficacité de ses AF… (Pente maximale d'approche)

80 Le PIA dépend de la force du Vent Vent faible Vent fort Plan "faible" Plan fort Et ce d'autant plus que la V.O.A. est majorée

81 Effets du vent sur le P.I.A. La pente de descente résulte : Vs Vz de la vitesse sol Vs de la vitesse verticale Vz PENTE DE DESCENTE

82 Effets du vent sur le P.I.A. Quand le vent force… Vz Vs La vitesse sol diminue… …et la pente d'approche augmente Vw Vs

83 Ainsi il est probable que chaque jour… …alors que les conditions changent… Force du ventType du planeur … le plan idéal d'approche soit différent.

84 Dans ces conditions il est … difficile… …et inutile de mémoriser une quelconque valeur du P.I.A. Seuls les pilotes expérimentés peuvent en avoir une vague idée… ? ? ? … qu'il convient, dans tous les cas, de confirmer.

85 Interception du P.I.A. Technique de l'approche Dégrossissage du P.I.A. Corrections en finale Corrections en courte finale

86 La technique de l'approche s'inscrit dans l'application de deux principes : Primo… Présenter le planeur en finale dans une position proche du plan idéal… … et en tout cas entre les plans extrêmes. 0% AF 100% AF C'est l'objectif de la PTL…

87 La P.T.L… a justement pour but… … ce dégrossissage du P.I.A. B r a n c h e " V e n t - a r r i è r e " É t a p e d e b a s e

88 Secondo… Rechercher finement le P.I.A… … puis le conserver… Grâce à une méthode de correction adaptée.

89 La pédagogie de l'approche a précisément pour objectif L'enseignement de l'interception du P.I.A. L'apprentissage de son maintien La P.T.L. fait l'objet d'une autre leçon.

90 P.I.A. INTERCEPTION DU

91 Grâce à la P.T.L. … sans être sûr de la valeur du P.I.A. … sans être sûr de la valeur du P.I.A. Le planeur est placé… face à la piste ; entre les deux plans extrêmes ; Mais… PIA ?

92 À ce moment, La configuration d'atterrissage doit être pré affichée… … ou confirmée. AF = 1 / 2 efficacité Vi = VOA Km/h

93 Pour confirmer le P.I.A. Trajectoire aboutissant au point choisi. AF braqués à ½ efficacité ; Vitesse égale VOA calculée... Il faut rassembler les 3 conditions Km/h

94 Les 2 premières conditions… AF = 1 / 2 efficacité Vi = VOA … sont faciles à rassembler ; elles résultent du pré affichage… … et de la précision du pilotage. Km/h

95 Pour valider la 3 ème conditions finale aboutissant au point choisi… Il faut savoir détecter l'aboutissement de la trajectoire… … et être patient.

96 La trajectoire rejoint effectivement le point choisi si le point d'aboutissement recherché : Reste à une hauteur constante… … par rapport au repère capot C'est l'immobilité apparente du point d'aboutissement

97 La piste se rapproche… … elle grossit sans se déformer.

98 Le planeur est sur le P.I.A. Il suffit de maintenir les éléments pré affichés … V.O.A. … et de surveiller l'évolution du plan. ½ AF.

99 Le planeur restera sur une trajectoire proche du plan idéal L'éventualité d'un écart ultérieur, et d'une correction ne peut toutefois être exclue.

100 La trajectoire est trop courte si le point d'aboutissement recherché : La trajectoire est trop courte si le point d'aboutissement recherché : Monte … … par rapport au repère capot Le plan est trop faible !

101 La piste se rapproche… … elle grossit et se déforme. (elle semble s'évaser)

102 Le planeur est inscrit sur une trajectoire erronée… Une correction est donc nécessaire… TROP BAS TROP COURT

103 PLAN CORRECTION et MAINTIEN du (Longue finale)

104 La correction consiste : 1. À rentrer les AF (à fond) ; 2. À maintenir V.O.A. Le planeur adoptera le plan minimum… … avec lequel il interceptera le P.I.A.

105 Quand arrêter la correction ? He! Sur le P.I.A. pardi !!!

106 Pour retrouver le P.I.A. Il faut rassembler les 3 conditions Km/h Vitesse égale VOA calculée AF braqués à ½ efficacité ; 22 Trajectoire aboutissant au point choisi. 33

107 On a vu que le P.I.A. n'était pas mémorisable… ? ? ? on n'a pas d'indicateur de pente … … ni d'I.L.S. Comment faire alors ?

108 Le principe est d'estimer une durée de correction… …en fonction de l'écart constaté La durée de correction ? Ça dépend… c'est comme le fût du canon !!!

109 Écart faible… … Petite correction (Quelques secondes) Écart fort… … Grosse correction (10 à 15 secondes)

110 Quand la correction est estimée… … suffisante. Il faut revenir aux éléments du pré-affichage VOA Km/h ½ efficacité Et vérifier que la nouvelle trajectoire aboutit bien au point choisi (temps estimé écoulé)

111 Phase de correction Phase de vérification 2 ou 3 corrections peuvent être nécessaires Retour au pré-affichage Correction complémentaire

112 Descend … … par rapport au repère capot La trajectoire est trop longue si le point d'aboutissement recherché : Le plan est trop fort !

113 La piste se rapproche… … elle grossit et se déforme. (elle semble s'amincir)

114 Le planeur est inscrit sur une trajectoire erronée… Une correction est donc nécessaire… TROP HAUT TROP LONG

115 Le planeur est trop haut La correction consiste : 1. À sortir les AF (à fond) ; 2. À maintenir V.O.A. Le planeur adoptera le plan … avec lequel il interceptera le P.I.A. maximum…

116 Quand arrêter la correction ? Je sais ! C'est quand le fut du canon…

117 Le principe est le même que dans le cas précédent… … il dépend de l'écart constaté. Écart faible, correction… … écart fort…

118 Écart faible… … Petite correction (Quelques secondes) Écart fort… … Grosse correction (10 à 15 secondes)

119 Quand la correction est estimée… … suffisante. Il faut revenir aux éléments du pré-affichage ½ efficacitéVOA Km/h Et vérifier que la nouvelle trajectoire aboutit bien au point choisi

120 2 ou 3 corrections peuvent être nécessaires Phase de correction Retour au pré-affichage Phase de vérification Correction complémentaire

121 Correction du plan d'approche (résumé) Correction du plan d'approche (résumé) Pré-affichage des éléments d'approche … 1.Correction 1.Correction par tout ou rien ; 2.Retour 2.Retour au pré-affichage… 3.Détection 3.Détection des écarts de plan ; 1.Correction 1.Correction par tout ou rien ; 2.Retour 2.Retour au pré-affichage… 3.Détection 3.Détection des écarts de plan ; 1.Correction 1.Correction par tout ou rien ; 2.Retour 2.Retour au pré-affichage… 3.Détection 3.Détection des écarts de plan ; … puis 2 ou 3 fois en général…

122 Structure des corrections En courte finale, le planeur est ainsi sur ou très près du PIA Correction Détection Pré-affichage Correction Détection Pré-affichage

123 PLAN CORRECTION et MAINTIEN du (Courte finale)

124 En courte finale, le planeur est sur une trajectoire proche du P.I.A. des corrections peuvent encore être nécessaires mais…

125 Les écarts dans le plan vertical restent limités… … suffisent pour corriger la trajectoire... … de petits ajustements d'assiette… … vers le point choisi.

126 Ces petites variations d'assiette… … associées aux effets du gradient du vent…

127 Km/h Provoquent de faibles écarts de vitesse… faciles à résorber par ajustement du braquage des AF… … autour de la ½ efficacité.

128 Résumé des corrections 1ère partie de l'approche2ème partie de l'approche Recherche et maintien du P.I.A. Corrections aux AF par tout ou rien En maintenant V.O.A. Ajustement du P.I.A. Corrections au manche Maintien VOA aux AF

129 Voilà ! Bon… si avec ça vous n'avez pas compris !!! … t'es même pas chiche de te faire curé !!! Quitter


Télécharger ppt "L'APPROCHE L'APPROCHE Technique et pédagogie Technique et pédagogie de Septembre 2002 Quitter Aller au sommaire Aller au sommaire."

Présentations similaires


Annonces Google