La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Place et rôle du médecin généraliste dans le dépistage organisé du cancer colorectal Une place capitale et un rôle indispensable.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Place et rôle du médecin généraliste dans le dépistage organisé du cancer colorectal Une place capitale et un rôle indispensable."— Transcription de la présentation:

1 Place et rôle du médecin généraliste dans le dépistage organisé du cancer colorectal Une place capitale et un rôle indispensable

2 Place et rôles du médecin généraliste Définis dans le cahier des charges Publié au Journal Officiel du 21 décembre 2006 le médecin généraliste est au centre du dispositif mis en place: il a linitiative de mettre en œuvre le dépistage du CCR Cette stratégie permet une meilleure participation quun simple envoi par la poste

3 Place et rôles du médecin généraliste Recherche de léligibilité des patients Remise du test aux patients Suivi des résultats du test et de la prise en charge des patients en cas de test « positif » Participation à lévaluation de la campagne

4 Identifier les patients âgés de 50 à 74 ans « éligibles » au test de dépistage Au cours de linterrogatoire et à partir du dossier médical du patient le médecin choisit la stratégie de dépistage appropriée selon lappartenance à un groupe à risque de cancer colorectal. Place et rôles du médecin généraliste

5 Place et rôles du médecin généraliste : une stratégie définie selon le risque

6 Signes ou symptômes Risque élevé ou très élevé de CCR Hémoccult II ® Coloscopie si + Risque moyen de CCR Hémoccult ® Coloscopie X Place et rôles du médecin généraliste : une stratégie définie selon le risque

7 Place et rôles du médecin généraliste Conditions nécessaires à la réussite du dépistage - participation population > 50% -répétition du test > 80% doù….. - Participation des médecins traitants Pour convaincre sans contraindre et mobiliser durablement

8 Argumenter le dépistage, son intérêt Rappeler le test de sélection… Indiquer lintérêt dune coloscopie si le test est positif Explications du test Modalités pratiques Précautions particulières Identification des plaquettes et de lordonnance Envoi au laboratoire Place et rôles du médecin généraliste La remise du test par le médecin généraliste

9 Assurer le suivi du dépistage - La réalisation du test par son patient - 10 % des tests remis ne sont pas réalisés - La prise en charge des personnes ayant un test positif - La coloscopie est indiquée en cas de test positif Place et rôles du médecin généraliste

10 Si test Négatif « il leur a été conseillé de renouveler ce dépistage dans deux ans, et de vous consulter rapidement en cas de troubles intestinaux ou de rectorragies quel que soit le délai de survenue après lHémoccult II» Si test Positif « il lui a été vivement conseillé de vous consulter afin quil puisse bénéficier dune coloscopie… » Courrier de lAmodemaces au médecin 4 jours après lenvoi du résultat par le laboratoire Information sur les résultats les courriers adressés au patient et au médecin

11 Si le test est NEGATIF Hémoccult II dans 2 ans. Se souvenir que 50 % des CCR sont non dépistés !!!! Guetter toute symptomatologie Les CANCERS D INTERVALLE La moitié des cancers sont retrouvés en dehors des dépistages. Mais une bonne information fait un patient sensibilisé et un diagnostic plus précoce que dans la population non soumise au dépistage. EN PRATIQUE : LE PATIENT NEST PAS FAUSSEMENT RASSURE Place et rôles du médecin généraliste

12 Si le test est POSITIF Prescrire une Coloscopie auprès dun Spécialiste maladies digestives Informer le patient des conditions et des résultats de la coloscopie Pas de douleur, mais préparation…. Le plus souvent pas de lésion (50%) Si lésion : le plus souvent un polype. Si CCR : le plus souvent petit et curable. Place et rôles du médecin généraliste

13 Participer à lévaluation de la campagne - Par la transmission de son activité de dépistage - Par la transmission des informations sur les prises en charge des personnes ayant un test positif Place et rôles du médecin généraliste

14 Transmission des informations Le carnet de campagne Un carnet de campagne personnalisé pour chaque médecin généraliste afin de gérer son activité de dépistage Contenant des fiches de liaisons pour informer la structure de gestion de son activité de dépistage Des enveloppes T pour lenvoi des fiches à la structure de gestion Des demandes de réapprovisionnement en tests… Un récapitulatif personnel dactivité

15 Transmission des informations Fiche de liaison du carnet de campagne Fiche de liaison simple à remplir pour chaque patient Coller létiquette patient ou noter les informations nominatives Indiquer la remise du test ou le motif dexclusion Une seule case à cocher Fiche à retourner périodiquement à lAMODEMACES

16 Le médecin est informé en retour par la structure de gestion - Bilan dactivité (remise de test, exclusions) - Bilan de la campagne (indicateurs dimpact, de qualité et de résultats) Taux de participation, pathologie dépistée… Place et rôles du médecin généraliste

17 Le médecin Informe et remet les tests Signale les exclus, les refus les tests remis Assure le suivi des patients + Si tests +: prescription de la coloscopie Le gastroentérologue Lanatomopathologiste La population cible LAMODEMACES SG


Télécharger ppt "Place et rôle du médecin généraliste dans le dépistage organisé du cancer colorectal Une place capitale et un rôle indispensable."

Présentations similaires


Annonces Google