La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

MONOXYDE DE CARBONE FARRUGIA Audrey FARRUGIA Audrey Journées de validation Reims - 30, 31/01 et 01/02/06.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "MONOXYDE DE CARBONE FARRUGIA Audrey FARRUGIA Audrey Journées de validation Reims - 30, 31/01 et 01/02/06."— Transcription de la présentation:

1 MONOXYDE DE CARBONE FARRUGIA Audrey FARRUGIA Audrey Journées de validation Reims - 30, 31/01 et 01/02/06

2 MONOXYDE DE CARBONE Une des premières causes de mortalité par intoxication aigue en France Une des premières causes de mortalité par intoxication aigue en France « 6000 intoxications et 300 décès chaque année » selon estimations officielles ministère de la santé « 6000 intoxications et 300 décès chaque année » selon estimations officielles ministère de la santé Aucune estimation précise des intoxications dorigine professionnelle Aucune estimation précise des intoxications dorigine professionnelle Incidence/prévalence des intoxications chronique non connues Incidence/prévalence des intoxications chronique non connues

3 PHYSIOPATHOLOGIE Combustion incomplète des matières carbonées organiques Combustion incomplète des matières carbonées organiques Pénétration pulmonaire Pénétration pulmonaire Fixation sur lHb HbCO Fixation sur lHb HbCO Fixation myoglobine,cytochrome oxydases Fixation myoglobine,cytochrome oxydases Traverse passivement barrière placentaire Traverse passivement barrière placentaire

4 PHYSIOPATHOLOGIE Action toxique du CO =hypoxie tissulaire conséquence : Action toxique du CO =hypoxie tissulaire conséquence : – – de la diminution de la quantité globale dO2 fixée sur lHb, – –de la mauvaise libération de lO2 au niveau des capillaires, – – de la mauvaise oxygénation des tissus musculaires, – –et de la diminution de l'oxydation cellulaire par blocage des cytochromes.

5 PHYSIOPATHOLOGIE Élimination pulmonaire: Élimination pulmonaire: demi vie de 5h en air ambiant, 1h30 isobare,20mn hyperbare Conséquences: Conséquences: –Organes vulnérables: SNC, myocarde, fœtus –Sujets susceptibles:insuffisants respiratoires,vasculaires,anémiques, femme enceinte

6 SOURCES D EXPOSITION PROFESSIONNELLES Industries métallurgiques (soudage,oxycoupage,hauts fourneaux..) Industries métallurgiques (soudage,oxycoupage,hauts fourneaux..) Cimenteries,papeteries Cimenteries,papeteries Industries de synthèse chimique (méthanol, acide acétique..) Industries de synthèse chimique (méthanol, acide acétique..) Émission de moteur à explosion (garages,parkings souterrains,..) Émission de moteur à explosion (garages,parkings souterrains,..) Incinération dordure, fermentation végétales et animales Incinération dordure, fermentation végétales et animales Exposition au dichlorométhane Exposition au dichlorométhane 2/3 des cas engins mobiles à moteur thermique dans milieu confiné2/3 des cas engins mobiles à moteur thermique dans milieu confiné

7 Signes cliniques Polymorphes et aspécifiques allant de formes pauci symptomatiques à type de céphalées, vertiges, nausées, vomissements, asthénie à des formes neurologiques et cardio-vasculaire graves Caractère collectif++++ Diagnostic difficile en absence de contexte environnemental évocateur ou de dépistage systématique Séquelles

8 Examens complémentaires Taux atmosphériques CO ambiant(ppm) Taux atmosphériques CO ambiant(ppm) –Détecteurs portatifs –Spectrophotométrie infrarouge –Atmosphère 0,1-0,2 ppm Taux sanguins carboxyhémoglobine (%HbCO) Taux sanguins carboxyhémoglobine (%HbCO) –Spectrophotométrie directe –Niveau physiologique 0,3-0,7%HbCO –Taux normal nexclue pas intox CO

9 HbCO % sujet sain sujet sain coronarien 0,3-0,7 Niveau physiologique Douleurs deffort possibles 5-10 performances physiques:coordination œil/mainperformances physiques:coordination œil/main nombre et complexité des arythmies deffortnombre et complexité des arythmies deffort 10 Observable chez fumeur Observable chez fumeur Céphalées modérées, nausées, tachycardie Accident ischémique possible Céphalées sévères, vomissements,ataxie confusion, syncope confusion, syncope >50-60 Coma, convulsion,décés

10 Diagnostic Signes cliniques évocateurs Signes cliniques évocateurs Valeur de HbCO mesurée ou estimée Valeur de HbCO mesurée ou estimée Présence de CO mesuré dans latmosphère Présence de CO mesuré dans latmosphère Installation défectueuse après enquête Installation défectueuse après enquête

11 Prise en charge du sujet intoxiqué Alerte=élément primordial Alerte=élément primordial Soustraction de la victime de latmosphère toxique par personne équipée de protection respiratoire,aération local,arrêt source démission Soustraction de la victime de latmosphère toxique par personne équipée de protection respiratoire,aération local,arrêt source démission Oxygénothérapie précoce(conférence de consensus européenne sur OHB) Oxygénothérapie précoce(conférence de consensus européenne sur OHB) Enquête administrativo-technique Enquête administrativo-technique

12 REGLEMENTATION Deux valeurs concernant risque dintoxication chronique Deux valeurs concernant risque dintoxication chronique VME : VME : –50ppm pour une durée de 8 h (Valeur indicative) Taux HbCO minimum pour la possibilité de reconnaissance en MP : Taux HbCO minimum pour la possibilité de reconnaissance en MP : –HbCO 1.5ml/100ml (ou 7.5% HbCO)

13 REPARATION Tableau n°64 du RG et n°40 du RA Tableau n°64 du RG et n°40 du RA –Liste indicative des travaux –Délai de prise en charge de 30j –Conditions dexclusion:taux de CO ambiant inférieur à 50ppm –HbCO=1.5ml/100ml ou 7.5%

14 RECOMMENDATION OMS : OMS : –HbCO à 2.5% seuil au dessous duquel aucune toxicité nest observée NIOSCH : NIOSCH : –seuil 35 ppm sur 8h

15 ACTIONS ACTUELLEMENT EN FRANCE PNSE Circulaire interministérielle DGS/7 C n° du 16 novembre 2004 et DGS/D7C/DDSC/SDDCPR « réduire de 30% la mortalité par intoxication au monoxyde de carbone à lhorizon 2008 ». Nouveau système de surveillance des intoxications au CO, piloté par lInVS est actuellement mis en place depuis janvier 2005 sur le territoire national (circulaire DGS/SD7C n°623 du 24 décembre 2003).

16 PREVENTION Prévention collective Prévention collective –Action à la source –Adapter ventilation –Contrôles réguliers datmosphère Prévention individuelle Prévention individuelle –Information et formation salariés »Petit engin à moteur thermique +espace confiné=intox CO » »Petit engin à moteur thermique +espace confiné=intox CO » –Mise à disposition appareils respiratoires en cas durgence

17 PREVENTION Prévention médicale Prévention médicale –Lors visite dembauche éviter dexposer sujets les plus sensibles(coronariens) –Surveillance médicale spéciale:interrogatoire et examen clinique ciblé sur organe cibles,biométrologie(dosage sanguin HbCO/dosage CO dans air expiré) en fin de poste

18 CONCLUSION CO=grand méconnu public, entreprise, médecin CO=grand méconnu public, entreprise, médecin Données parcellaires sur nombre intoxication chronique,pourcentage des intoxications dorigine professionnelle Données parcellaires sur nombre intoxication chronique,pourcentage des intoxications dorigine professionnelle Message à diffuser « dangerosité engins à moteur thermiques utilisés à lintérieur dun local » Message à diffuser « dangerosité engins à moteur thermiques utilisés à lintérieur dun local »


Télécharger ppt "MONOXYDE DE CARBONE FARRUGIA Audrey FARRUGIA Audrey Journées de validation Reims - 30, 31/01 et 01/02/06."

Présentations similaires


Annonces Google