La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Animation Aides aux élèves en difficulté cycle 2 Samedi 22 novembre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Animation Aides aux élèves en difficulté cycle 2 Samedi 22 novembre."— Transcription de la présentation:

1 Animation Aides aux élèves en difficulté cycle 2 Samedi 22 novembre

2 - Présentation des textes - Attention portée aux élèves en difficulté - Évaluations - Présentation de la réflexion du département (octobre 2008). - Intervention de Mme Jirot pause - Intervention de Mme Victor

3 EVALUATIONS

4 Evaluations GS Evaluations CE1 Banqoutils Outils d'école, de cycle...

5 Evaluation CE1 Trois séquences en français et deux en mathématiques, à passer sur une semaine donnée. Elles testent : - la lecture, lécriture, le vocabulaire et lorthographe - la numération, le calcul, la géométrie, les grandeurs et mesures, lorganisation et la gestion de données. Contenus en adéquation avec les programmes items en français et 40 items en mathématiques.

6 Le calendrier mars novembre 2008 Mise à disposition des maquettes pour impression CE1 CM2 fin juin 2009fin février 2009Mise en ligne des résultats à partir du 10 juin à partir du 4 février Communication par les maîtres aux parents des résultats de leur enfant et de son école. du 1 er au 10 juindu 26 janvier au 4 février Opérations de saisies par les enseignants Mai 2009 du 25 au 30 Janvier 2009 du 19 au 23* Passation des tests par les élèves

7 Exemple : résultats dun département en français Répartition des élèves en quatre groupes selon leur niveau de réussite

8 LAIDE PERSONNALISEE

9 Des élèves identifiés en difficulté Des groupes dau moins 4 élèves Une intervention « intensive » Lenseignant de la classe ou un enseignant de lécole Contenus : le langage oral, la méthodologie, les outils de la classe…

10 Intervention de Mme JIROT Patricia

11 Les classes sont hétérogènes Les élèves nont pas: Le même niveau de développement Les mêmes acquis préalables Le même rapport au savoir Les mêmes intérêts Les mêmes moyens et façons dapprendre

12 Limportance du cadre structuré et structurant Un lieu classe Un espace regroupement collectif Un espace avec deux ou trois ordinateurs Un espace bibliothèque

13 Une certaine ambiance de classe, de travail Le respect des différences Lacceptation des difficultés Le droit à lerreur Les élèves ont des droits et des devoirs Une posture

14 Quelles propositions pour venir en aide aux élèves en difficulté ? Changer le regard et le discours sur ces élèves Mettre en confiance Respecter les différences Accepter les erreurs et les traiter de manière positive Prendre du temps Voir les moindres progrès Dédramatiser

15 Les faire progresser à leur rythme Une différenciation stimulante Des stratégies daide dans la classe Une entraide avec ses pairs Mise en place dateliers, de groupes de besoins Une entrée moins scolaire

16 Mettre en place une stratégie de réussite Différencier Associer les élèves les moins performants à toutes les activités du groupe classe Continuer à leur proposer les mêmes textes Entreprendre avec eux les mêmes apprentissages

17 Quelles stratégies pour lenseignant? Se poser la question : quest-ce qui peut aider lélève? Prévoir et anticiper les difficultés que vont rencontrer nos élèves Reprendre des outils bien connus des élèves Intervenir avant les temps collectifs

18 Exemple dune séance de lecture Un texte commun à la classe Un groupe lecteurs performants : lecture silencieuse de la totalité du texte, puis plan de travail Un groupe: lecture de la moitié, voir plus Un groupe de débutants: qui ne déchiffrera que quelques lignes Un plan de travail pour chaque groupe Un temps déterminé

19 Écrire un petit texte Les élèves ont une base, ils connaissent un certain nombre de mots Chacun a un texte à écrire Chacun cherche, on saide, on donne des idées, on réfléchit comment écrire les mots On va voir les affichages, les outils de la classe

20 Les ateliers de lecture Une entrée ludique pour apprendre Associer couvertures et résumés Associer couvertures, auteurs, résumés et illustrations Titres et couvertures Titres, couvertures et personnages: ex: les différents loups Associer couvertures et 4ème de couvertures

21 Retrouver des détails dillustrations dans un livre Retrouver la page du livre Retrouver le texte et lillustration Réécrire les phrases du texte Retrouver le livre et la page

22 Construire des mots Combiner des syllabes Jouer avec les graphèmes phonèmes Associer images, mots, et différentes graphies Mémoriser les mots outils

23 Intervention de Mme VICTOR Line

24 AIDE AUX ELEVES EN DIFFICULTE >Se repérer parmi tous ces « symptômes ». Inversions lettres/sons Remplacement de sons par d'autres Pas ou peu d'orthographe (même pas celle du prénom) Pas de notion de phrase (majuscule, point...) Pas de segmentation des mots Pas de notion de texte, ni de syntaxe...

25 > INVESTIGUER, en évaluant, observant, pour aboutir à un diagnostique le plus fin possible. > Quels outils? Écrits Oraux Grilles, entretiens

26 > ANALYSE DES DONNEES Exemple d'un tableau. > CONSTITUTION DE GROUPES DE BESOIN Exemple

27 > LA MEDIATION Une organisation spatiale Des ateliers « en autonomie » Une situation problème ciblée Le rôle du maître L'activité des élèves Les stratégies mises en avant Les consignes Evaluation

28 > LES MACLE, une réponse possible. André OUZOULIAS, Favoriser la réussite en lecture: Les MACLE, RETZ. Les Modules d'Approfondissement des Compétences en Lecture – Écriture reposent sur un réel diagnostique des besoins et sur une action courte et intense. EX: Tous les élèves répartis en groupes de besoin bénéficient d'une heure et demi (voire plus) de MACLE tous les jours pendant trois semaines. Mobilisation de la totalité de l'équipe autour d'ateliers ciblés qui répondent aux besoins diagnostiqués ( Compréhension, connaissance des mots, ECRITURE DE TEXTES)

29 > PRODUIRE DES TEXTES contribue largement à remédier aux difficultés d'apprentissage du DIRE-LIRE- ECRIRE. Situations où les enfants n'ont pas à inventer l'orthographe des mots dites « génératives ». L'enfant doit gérer les 3 traitements: sémantique, linguistique et morphotextuel lorsqu'il écrit SON texte. Plus l'enfant connaît de lexique orthographique, plus il peut faire d'analogies et de dérivations sur des mots nouveaux. Si LIRE, c'est CONSTRUIRE DU SENS et reconnaître DES MOTS, ECRIRE développe les compétences STRATEGIQUES.


Télécharger ppt "Animation Aides aux élèves en difficulté cycle 2 Samedi 22 novembre."

Présentations similaires


Annonces Google