La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LANGAGE ET ARTS VISUELS A LA MATERNELLE - 1 ère partie - Elaboré par Véronique Jullien – Conseillère pédagogique Saint Sébastien Vertou -

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LANGAGE ET ARTS VISUELS A LA MATERNELLE - 1 ère partie - Elaboré par Véronique Jullien – Conseillère pédagogique Saint Sébastien Vertou -"— Transcription de la présentation:

1 LANGAGE ET ARTS VISUELS A LA MATERNELLE - 1 ère partie - Elaboré par Véronique Jullien – Conseillère pédagogique Saint Sébastien Vertou -

2 Pourquoi ce titre de formation ? Les arts visuels sont un moyen dexpression La pratique des arts visuels est sous-tendue par le discours. Cest entre action-réflexion quil y a véritablement construction de compétences en Arts Visuels. Dans larticulation entre Pratique, Verbalisation et Lecture dœuvres. La place laissée à la parole libre dans la pratique artistique : le travail s'effectue souvent sans exigence de silence. On ne tend pas à un produit fini déjà prévu par lenseignant ce qui irait à lencontre de toute créativité artistique. Cela permet sans doute à lélève de sexprimer plus librement puisquil ne se sent pas contraint datteindre la réponse attendue mais dexprimer sa démarche. Il ny a pas une seule lecture de tableau mais plusieurs ; lélève est libéré de lidée dune bonne ou mauvaise réponse ; cela lui permettra dexprimer plus facilement son point de vue.

3 A quel moment le langage oral est-il mis en œuvre en Arts Visuels ? Consigne (reformulation) Production (échanges entre pairs) Verbalisation de démarches (explicitation des techniques et des effets employés par l'élève.) Lecture dœuvres (lecture de l'œuvre dans ses caractéristiques plastiques: lignes, formes, couleurs, occupation de l'espace, mais aussi expression de son ressentit.) La verbalisation de démarches et la lecture d'œuvres sont deux moments dans lesquels s'ancre un vocabulaire spécifique aux arts visuels, que l'élève s'appropriera au fur et à mesure.

4 1 – Consigne et production Consigne Arts La consigne en arts visuels est une consigne ouverte permettant une multiplicité d'explorations plastiques ; elle est inductrice. Langage Oral La reformulation orale est mise en jeu dans tous les domaines disciplinaires et n'a rien de spécifique au domaine des arts visuels. Production Arts Les élèves répondent à la situation proposée par un ensemble de procédés et opérations plastiques. Ils cherchent, échangent. L'enseignant les encourage, les guide sans faire à leur place (sur l'usage d'un outil, d'un médium…), les stimule pour qu'ils aillent encore plus loin. Langage Oral La communication informelle qui a lieu entre élèves portent souvent sur des demandes de matériel mais peuvent également être source d'enrichissement mutuel vis-à-vis d'une procédure employée : "Comment tu as fait pour …" C'est aussi l'occasion pour l'enseignant de procéder à des arrêts/explicitations qui permettent de relancer les élèves bloqués, qui s'écartent de la consigne. A cette occasion, certains élèves peuvent expliciter leur démarche ; ces interventions ont donc les mêmes caractéristiques orales que la verbalisation de démarche.

5 2 – Verbalisation de démarches Arts C'est un moment de synthèse, pas d'évaluation ; il ne se déroule pas nécessairement en grand groupe ; l'enseignant donne à voir le travail de la classe. Il fait verbaliser les actions entreprises, constater les effets, met en relief les découvertes, amène les élèves à réfléchir aux causes et remédiations "des échecs" (utilisation d'un médium trop fluide, mauvais choix d'outils…) Tous les élèves ne peuvent présenter leur travail ; cela serait trop long et fastidieux. C'est à l'enseignant de faire des rapprochements entre les élèves afin que tous soient concernés ; il aura soin également de solliciter chacun d'entre eux sur plusieurs séances. On peut aller plus loin en demandant aux élèves de faire des tris selon les effets, des rapprochements du type effet commun mais techniques différentes, ou des oppositions. Langage Oral La mise en commun par laffichage donne à chaque élève le sentiment davoir sa place. Ce temps décentre les élèves de la préoccupation habituelle du « combien ça vaut ? ». La motivation à prendre la parole ne peut que sen trouver améliorée. Attention lœuvre est personnelle ce qui pose le problème du regard de lautre. Il y a ici « mise en danger » pour lélève. Il faut expliciter clairement dans les premières séances le contrat didactique ; il ne sagit pas là de se positionner dun point de vue affectif et subjectif, on nest pas intéressé par le «Cest beau, cest pas beau». Il faut amener les élèves à réfléchir sur la divergence de goût. Il sagit pour lenseignant de faciliter la prise de parole, de protéger chacun de toute blessure qui peut être inhibitrice et réductrice dapprentissage. Pour les élèves, il sagit duser de diplomatie afin de ne pas froisser un pair, tout en exprimant son point de vue. La réalisation est un support visuel facilitant : elle est la mémoire des différents stades de la réalisation. Le discours élève peut s'appuyer sur des éléments visuels et gestuels.

6 3 – Lecture d'œuvres Arts L'enseignant choisit une ou plusieurs œuvres en rapport avec le sujet d'étude ; en général le choix s'effectue plus en fonction des procédés plastiques employés par l'artiste qu'en fonction du sujet. (représentation d'un personnage => portraits d'artistes). Montrée en début de séquence, l'œuvre risque d'être modélisante. Il vaut mieux vaut la différer. Préciser qu'il s'agit d'une reproduction, et donner son format ; avec des élèves jeunes on a recours à une schématisation à échelle ou à la comparaison avec des meubles ou murs de la classe. "Elle est grande comme ce mur." La lecture d'œuvre doit rester spontanée ; il n'est pas nécessaire que tous les aspects soient analysés systématiquement. C'est à l'enseignant de guider la classe par ses questions si un des aspects qu'il souhaiterait voir aborder ne l'est pas par les élèves. (cf. diapo suivante : tableau guide de lecture d'œuvre) Langage Oral La rencontre dœuvre implique moins de « prise de risque » dans la mesure où il sagit de lœuvre de lartiste, elle offre un plus grand partage de la parole puisque la classe est sollicitée dans son ensemble. Le support visuel est là aussi facilitant.

7 OEUVRE : Titre/ Artiste Forme du supportrectangle ovale, triangle, polyptyques Taille du supportles mesures – Pour les jeunes élèves schéma ou comparaison Date de l'œuvre Pour les élèves jeunes, on parlera d'artistes ayant vécu au temps des rois, d'artistes qui serait vieux comme leur grand-père… Volumes et support à plat - bas relief – relief (bosse ronde) Support : bois, toile, carton... lignes de l'œuvrelignes courbes, droites... rapport à l'espaceSchématiser les lignes principales de l'organisation analyse des couleurs effets de matièreEpaisseur, transparence, grain... analyse du geste et des médiums et techniques s'approcher pour voir les détails : pointillisme; touches larges, aplat... Médium : pastel, acrylique, aquarelle, sanguine, mines de plomb, fusain, crayons, pastels, papier, trois crayons (noire, sanguine, blanche), huile, gouache, acrylique, aquarelle Collages, photomontage, vitrines, installations, land art, gravure, vidéos effet de lumièred'où vient la lumière dans le tableau Approche histoire de l'artEx : Au Moyen âge pas de perspective Perspective : organisation mathématique Perspective atmosphérique : donné par les tons, les couleurs… En blanc: Informations apportées par l'enseignant Les reproductions ne permettent pas toujours de reconnaître les médiums employés Cycle 3

8 Analyse Iconographique Lélève est amené à analyser les effets plastiques. Ex : Georges de La Tour qui par léclairage dune chandelle provoque une sensation datmosphère feutrée, dambiance recueillie… Les procédés plastiques utilisés, provoquent un ressentit chez le spectateur, qui va selon sa personnalité projeter telle ou telle interprétation sur ce quil voit. Apprécier Il sagira ici pour lélève dexpliciter sa perception de lœuvre, dexpliciter en quoi lœuvre le touche ou ne le touche pas.

9 Verbalisation et Lecture d'œuvres Deux moments d'émergence et de réinvestissement de vocabulaire spécifique aux arts visuels. Deux moments propices au discours. Les prises de parole sont très alternées dans la lecture dœuvre, elles sont plus organisées dans la verbalisation de démarche qui commence par un exposé. Si les arts visuels s'articulent avec le langage oral, peuvent-ils être source d'apprentissages langagiers ?

10 Le langage oral Trois aspects : syntaxe, lexique, discours Les Arts Visuels sont-ils source d'apprentissages dans ces trois aspects? Syntaxe - Les Arts Visuels sont seulement le lieu de réinvestissement d'une syntaxe que l'élève s'est appropriée ; ils peuvent être un point d'observation pour l'enseignant au même titre que d'autres domaines disciplinaires, mais la syntaxe doit être travaillée pour elle même dans des ateliers de langage. Même si l'enseignant reformule correctement une syntaxe inappropriée dans l'activité artistique comme ailleurs, les arts visuels ne sont pas le lieu d'apprentissage syntaxique. Lexique - Les Arts Visuels génèrent un apprentissage lexical spécifique et peuvent aussi constituer le point de départ dun travail autour des couleurs, du vocabulaire géométrique ou thématique (en fonction de l'œuvre). Ils présentent dans ce cas lavantage de la trace visuelle ; Toutefois attention à ne pas transformer pour autant la séance dArts en séance de vocabulaire. Discours - La pratique des Arts Visuels engendre des situations de communication particulières qui les rendent pertinents dans la construction de compétences discursives (qui ont rapport au discours) des élèves. Voir à partir de la diapo 21…

11 FIXER LE LEXIQUE SPECIFIQUE

12

13

14

15

16 REPRODUCTIONS

17 5 – Des outils de mise en mémoire Outil collectif : le musée de classe diapositive 17 l'affiche récapitulative le journal de bord (projet) diapositive 18 Outil personnel : cahier d'arts visuels Outil de cycle : cahier culturel diapositive 19

18 Le musée de classe Il regroupe le vocabulaire, les œuvres rencontrées ainsi que les œuvres des élèves. Il doit évoluer en fonction des apprentissages de la classe tout au long de l'année.

19 Le journal ou carnet de bord – extraits -

20

21 Les arts visuels sont pertinents pour la construction de compétences discursives. Qu'est-ce qu'acquérir de bonnes compétences discursives et particulièrement en Maternelle ?

22 La compétence discursive Ensemble des moyens langagiers qui permettent de discourir. Quels indicateurs observer quand on veut faire progresser et évaluer les compétences discursives de ses élèves en maternelle ? Indicateurs de Michel Grandaty La transformation des sujets : l'élève en retrait se met à intervenir de plus en plus fréquemment et longuement. Lexpérimentation du champ des adresses : l'élève reste concentré sur la situation de communication (attitude corporelle) La prise en compte des interlocuteurs : lélève tient compte de son interlocuteur adulte ou pair, l'écoute et lui répond. Certains peuvent tout à fait s'interrompre, mais poursuivre leur discours sans tenir compte de l'intervention. La décentration de lélève : verbalement ou par leur posture et/ou le regard, l'élève réussit à oublier la présence de lenseignant et communique directement avec ses pairs.

23 La modalisation : les règles de prise de parole, découte sont respectées. Les prises de position sont amenées de manière très diplomatique. La flexibilité : l'élève accepte de ne pas mono gérer la parole, il prend en compte la parole de l'autre, ce qui peut l'amener à changer de position. La relation directe entre pairs sur des situations disciplinaires : les élèves interagissent en autonomie sur des points disciplinaires. Le passage du langage courant à un oral disciplinaire : l'élève utilise l'oral courant comme outil d'apprentissage disciplinaire. La variété croissante des connecteurs Les conduites discursives variées : compléter, exemplariser, décrire, lister, sopposer, justifier Les pratiques discursives complexes : l'élève récapitule, résume, décrit une organisation, contredit. * Les indicateurs en rouge peuvent être observés et travaillés en maternelle

24 Laspect discursif en maternelle IndicateursEtayage Transformation des sujets Expliciter le contrat didactique : recherche de la divergence Prise en compte des interlocuteurs lenseignant devant jouer le rôle dintermédiaire, peut inciter l'enfant à prendre en compte le pair qui intervient et à lui répondre. Décentration/enseignant Position de l'enseignant (à côté ou derrière le groupe) ; libérer la parole de l'élève pour réduire celle de l'enseignant, c'est aussi se positionner de manière moins prégnante. La modalisation Plus les enfants sont jeunes plus c'est à l'enseignant de reformuler en modélisant. Flexibilité En attirant son attention sur la parole de l'autre ; l'élève progressera petit à petit dans la flexibilité. Relations directe entre pairs d'ordre disciplinaire Inciter petit à petit à prendre le relais de l'enseignant sur la notion abordée (MS avancés/GS) tout en guidant lexplicitation.

25 Laspect discursif en maternelle IndicateursEtayage Adulte Oral disciplinaire L'enseignant apporte du vocabulaire spécifique aux arts et incite les élèves à le réemployer. Conduites discursives variées Lister, exemplariser, décrire, Justifier La lecture d'œuvres et la verbalisation de démarches mettent en jeu des listes, des descriptions, des exemplarisations. Lœuvre est présente et porteuse de ses étapes de construction. Elle permet une entrée Kinesthésique Visuelle et Auditive ; l'élève peut appuyer son discours sur des éléments visuels et une gestuelle. L'explicitation en est facilitée ; elle leur permettra d'accéder à des conduites discursives variées : liste des couleurs, des formes…, exemplariser par des éléments de l'œuvre… Connecteurs Travail particulier en syntaxe ; les arts visuels ne seront qu'une des entrées dans lesquels on constatera leur usage ou non.


Télécharger ppt "LANGAGE ET ARTS VISUELS A LA MATERNELLE - 1 ère partie - Elaboré par Véronique Jullien – Conseillère pédagogique Saint Sébastien Vertou -"

Présentations similaires


Annonces Google