La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La démarche dinvestigations MutualisationDidactiquePratique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La démarche dinvestigations MutualisationDidactiquePratique."— Transcription de la présentation:

1 La démarche dinvestigations MutualisationDidactiquePratique

2 Historique La leçon de choses La leçon de choses Dans les IO de 1923 jusquen 1970 (Paul Lapie) -Lapprentissage se fait par lobservation Quand il y a expérimentation -Cest le maître qui manipule : démonstration -Le dessin tracé au tableau par le maître vient dire ce quil faut avoir vu et donc retenir. En général, on lit lexpérience dans le manuel -Les sciences naturelles sont « lobjet » de la leçon de choses. Les élèves peuvent faire de petites manipulations : lélève apprend à discerner et à nommer, le maître explique les fonctions et les usages. -Les thèmes ont peu de rapport entre eux mais sont liés au déroulement de la vie, ils mettent à distance des objets de la vie quotidienne et permettent un discours « savant ».

3 Les disciplines dEveil Les disciplines dEveil -Fin des années 60 : « disciplines déveil » Donner aux jeunes élèves de lécole primaire les moyens de développer une « attitude scientifique » devant chacun des problèmes quils peuvent se poser. -Dans la lignée des pédagogues comme Freinet. La conception de lapprentissage change : lenfant ne doit plus se contenter dapprendre et faire ses devoirs, il doit développer ses capacités intellectuelles et se doter de méthodes de travail… Cette attitude sapplique à toutes les matières. -La Démarche : On part du vécu de lenfant, de ses représentations spontanées, en le questionnant le maître fait ressurgir les contradictions, cest loccasion de formuler le problème Analyse du problème par lobservation et les expérimentations nécessaires…structuration des acquis par la trace

4 Léchec des disciplines déveil Léchec des disciplines déveil - A lépoque les travaux de Piaget font référence - On na pas fixé daboutissement cognitif, ce sont les concepts les plus abstraits de la science, les questions les plus difficiles qui surgissent du questionnement des enfants. - Dautres problèmes liés à la formation des maîtres, lutilisation du manuel…. - Réforme Haby : programmes de 77 à 80 Les activités déveil sont centrées sur la démarche, lexpérimentation reste au centre avec le « tâtonnement expérimental »(réf Freinet) avec une forte place à la représentation et à la production écrite. Réactions virulentes à ces programmes des pans entiers du programme sont abandonnés.

5 Le plan de Rénovation des Sciences En 1995 En Dans les classes depuis les programmes de 1985, les sciences sattachent à dispenser des contenus. La pratique dans les classes ne suit pas. -A cette époque une enquête montre que sur élèves de 12 à 13 ans appartenant à 41 pays : La France est au 28 ème place pour la maîtrise des concepts scientifiques de base et la dernière place en ce qui concerne le pourcentage délèves dont les professeurs font appel à lesprit créatif. -La science évolue et touche le domaine de l éthique Maintenant Maintenant -Implication des scientifiques et de lAcadémie des Sciences avec G.Charpak -Naissance de la main à la pâte qui devient le pôle innovant du PRESTE en2000.


Télécharger ppt "La démarche dinvestigations MutualisationDidactiquePratique."

Présentations similaires


Annonces Google